baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 59 : Sublime créature

Chapitre 59 : Sublime créature

Titiasyl, samedi 20 décembre 2014

Après avoir fait tous les achats qu’il désirait, Jack incita sa mère à retourner à la demeure des O’Neill.
Il avait hâte de voir Samantha dans une jolie robe alors qu’il espérait qu’elle serait heureuse de ses cadeaux.
Eléanor marchait aux côtés de son fils en silence. Elle le voyait avancer l’air rêveur et se doutait qu’il pensait à sa jeune protégée.
Arrivés dans le domaine, ils rentrèrent rapidement dans la maison tout en se dirigeant vers le bureau du chef de famille.
Sachant que Richard devait faire en sorte de garder Samantha avec lui pour sa propre sécurité, ils étaient donc certains de l’y trouver.
Une fois devant la porte de la dite pièce, Eléanor entra tranquillement alors que les deux occupants n’avaient pas fait attention au fait qu’ils n’étaient plus seuls.
Jack avait suivi sa mère en silence tout en restant un peu plus loin derrière elle.
Son regard accrocha rapidement l’adolescente alors qu’il ne put s’empêcher de l’observer à loisir tant elle était belle.
Samantha était concentrée sur son croquis pendant que Richard travaillait sur ses dossiers sans trop bouger afin de permettre à la jeune fille de le dessiner convenablement.
La matriarche sourit de les voir ainsi alors qu’elle s’approcha de l’adolescente.
- « Waouh… » s’exclama la vieille dame, plus que surprise « Il est vraiment trop beau. »
La jeune fille sursauta légèrement et redressa la tête pour voir Eléanor près d’elle.
- « Merci. » fit Richard en se redressant et bombant le torse pensant que le compliment était pour lui.
- « Je parlais du portrait. » fit Eléanor sans même lever la tête du dessin.
- « Merci. » grogna le patriarche en se renfrognant.
- « Avec plaisir mon chéri. » répondit simplement Eléanor.
Devant l’échange de paroles de ses parents, Jack ne put s’empêcher de rire alors qu’ils l’étonnaient toujours.
- « Toi, tu devrais faire attention à ce que tu fais ! » râla le vieil homme en toisant son fils.
Le rire du jeune homme se fit moins fort mais il eut tout de même du mal à se calmer. Près de lui et toujours assise, Samantha gardait la tête baissée et gloussait en silence alors ses épaules s’agitaient.
Voyant la mine de son mari se rembrunir, Eléanor se décida à calmer un peu tout le monde.
- « Trêve de plaisanterie. » s‘exclama-t-elle donc avant d’ajouter « Samantha, as-tu terminé ton portrait ? »
- « Oui, madame. A l’instant. » répondit la jeune fille en levant la tête pour regarder sa protectrice alors qu’elle avait un peu de mal à cesser de glousser.
- « Parfait. » sourit Eléanor en lui prenant le croquis et lui mettant la robe dans les mains « Dans ce cas, j’aimerai que tu ailles essayer cette robe. »
- « Dois-je y aller tout de suite ? » fit Samantha, étonnée par une telle demande.
- « Oui, s’il te plait. » répondit simplement la matriarche.
Obéissante, l’adolescente se leva de sa chaise et prit la direction de sa chambre pour se changer.
Une fois dans la pièce, elle ôta sa robe noire pour enfiler celle qu’elle venait de recevoir.
Dès qu’elle eut terminé, Samantha s’admira dans la glace alors qu’elle eut le sourire aux lèvres de porter enfin une belle robe.
Celle-ci lui allait à merveille et lui faisait ressortir le bleu de ses yeux.
Heureuse et le sourire aux lèvres, elle quitta sa chambre en courant afin de rejoindre le bureau.
Lorsque la jeune fille entra dans la pièce, Richard fut subjugué par sa beauté et pensa qu’il avait vraiment fait une terrible erreur en la fiançant avec son ainé.
Jack la fixait du regard alors qu’il ne pouvait se détourner d’elle, comme pétrifié par sa beauté.
Terriblement heureuse, Samantha se plaça devant le couple tout en tournant devant eux.
- « Comment suis-je ? » demanda la jeune fille.
Richard et Eléanor la regardèrent le sourire aux lèvres mais sans dire un seul mot.
- « Elle ne me va pas, c’est ça ? » s’inquiéta l’adolescente en se mettant face à eux.
- « Vous êtes vraiment splendide. » fit Jack en s’approchant d’elle tout en douceur.
Samantha ne put s’empêcher de rougir sous le compliment alors que le jeune homme leva la main vers son chignon. Otant les trois pinces retenant les cheveux, ceux-ci tombèrent en cascade dans le dos de la jeune fille alors qu’ils étaient ondulés et arrivés au creux de ses reins.
- « Vous êtes encore plus belle ainsi. » sourit Jack en la regardant tendrement « Maintenant que vous n’êtes plus avec mon imbécile de frère, vous êtes libre de vous coiffer comme vous le désirez. »
- « Je confirme, tu es vraiment sublime. » sourit Richard en la regardant affectueusement.
- « Jack a vraiment bien fait de te faire un tel cadeau, ma chérie. » renchérit Eléanor, ravie de voir sa protégée aussi heureuse.
La jeune fille rougit sous cette avalanche de compliments avant de se mettre à face à Jack.
- « Je vous remercie pour ce que vous faites pour moi. » fit doucement l’adolescente « Je trouverais un moyen pour vous rembourser le prix de la robe. »
Alors que les deux jeunes gens étaient dans les conversations, Richard se rapprocha doucement de son épouse et passa un bras autour de la taille de celle-ci.
- « Merci de m’avoir fait changer d’avis concernant les fiançailles de Samantha avec Darragh. » murmura le patriarche à son épouse. « J’aurai vraiment fait une belle erreur sinon. »
Eléanor ne répondit pas mais se blottit un peu plus contre son époux alors qu’elle lui serra la main posée sur sa taille.
Pendant ce temps, la conversation entre les deux jeunes gens se continuait tranquillement.
- « C’est un cadeau donc vous ne me devez absolument rien. » rit Jack en regardant Samantha « D’ailleurs d’autres robes seront livrées dès demain. Ainsi, nous pourrons jeter les monstruosités que mon frère a osé vous faire porter. »
- « Merci pour tout ce que vous faites pour moi. » ne put que dire la jeune fille, tout d’un coup timide.
- « Ne me remerciez pas. C’est un plaisir pour moi. » répondit le jeune homme alors que ses yeux se firent encore plus tendres.
Samantha rougit devant une telle tendresse alors que Jack la couvait toujours du regard.
Les maitres de maison les observaient faire le sourire aux lèvres alors qu’ils sentaient que quelque chose se créait entre les deux jeunes gens.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?