baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 67 : Malheureuse

Chapitre 67 : Malheureuse

Titiasyl, samedi 10 janvier 2015

Malheureuse d’avoir été ainsi accusée par Richard, Samantha se rendit dans la chambre de Jack afin de voir comment il allait.
Elle constata qu’il était toujours inconscient puis elle ôta le linge posé sur son front.
Après avoir mouillé le tissu avec de l’eau froide, la jeune fille le remit sur le front avant de s’occuper de la compresse posée sur le thorax du jeune homme.
- « Dormez Jack, cela vous fera le plus grand bien. » soupira Samantha en laissant des larmes couler le long de ses joues.
Après avoir vérifié une dernière fois que le jeune homme était correctement installé, la jeune fille quitta la pièce pour rejoindre sa propre chambre.
En pleurant, elle ôta sa robe pour enfiler sa tenue de nuit afin d’aller se coucher, trop malheureuse pour aller diner.
Eléanor venait d’arriver dans le salon alors qu’elle était encore en colère contre son époux.
Elle n’en revenait pas qu’il ait accusé Samantha de la sorte sans aucune preuve en plus.
La matriarche ne fut pas surprise de l’absence de la jeune fille dans la pièce, alors qu’elle se doutait que celle-ci avait dû rendre visite à Jack avant le repas.
Ne voulant pas rester dans la même pièce que son fils ainé, la vieille dame rejoignit la salle à manger et s’installa à sa place.
Richard arriva quelques minutes plus tard alors qu’il fut royalement ignoré par son épouse.
Le patriarche s’assit en soupirant alors qu’il savait que se faire pardonner ne serait pas une mince affaire.
Darragh les rejoignit dans les instants qui suivirent alors que Richard attendit quelques temps encore que Samantha vienne prendre place avec eux.
- « Samantha n’est toujours pas là ? » demanda le patriarche, soucieux.
- « Vous vous inquiétez pour elle maintenant ? » gronda Eléanor en fusillant son mari du regard.
- « Ma chérie, je… »
- « Je vais la chercher. » s’exclama la matriarche alors qu’elle ne voulait pas entendre les excuses de son homme.
Richard baissa la tête vers son assiette alors qu’il s’en voulait terriblement des accusations portées contre Samantha.
Eléanor se rendit dans la chambre de son cadet et y entra le plus silencieusement possible.
Elle eut la surprise de ne pas trouver la jeune fille dans la pièce et fronça les sourcils d’inquiétude.
Ne voulant pas réveiller son fils qui était si paisible, la matriarche ressortit dans le couloir en veillant à bien refermer la porte derrière elle.
Apercevant une petite lueur sous la porte de sa protégée, la vieille dame alla frapper contre le panneau de bois et attendit d’être autorisée à entrer.
N’ayant pas obtenu de réponse, Eléanor ouvrit délicatement la porte et vit Samantha déjà couchée dans son lit.
- « Ma chérie, tu ne veux pas venir diner ? » demanda la matriarche en s’approchant.
- « Je… n’ai…pas…faim… » sanglota la jeune fille en restant blottie dans ses oreillers.
La vieille dame força sa protégée à se redresser et la serra dans ses bras.
- « Je suis vraiment navrée, ma douce, pour la façon dont Richard t’a traitée. » soupira Eléanor.
- « Je... vous… jure que... j’ai… rien… volé. » pleura encore plus Samantha en se laissant aller contre la matriarche.
- « Je le sais, ma douce, je le sais. » lui murmura-t-elle « Tu peux être sûre que mon époux ne va pas s’en tirer comme cela ! »
La vieille dame câlina la jeune fille pendant quelques instants avant de se décider à prendre la parole.
- « Tu ne peux pas rester sans diner alors viens avec moi. »
- « Je n’ai… vraiment… pas faim, madame. » souffla l’adolescente en se calant à nouveau dans ses oreillers.
- « Très bien. » soupira Eléanor « Dans ce cas, je te laisse dormir ma douce. »
La matriarche déposa un baiser sur le front de sa protégée et quitta la chambre afin de rejoindre la salle à manger.
Lorsque Richard vit revenir son épouse seule, il comprit que la jeune fille ne viendrait pas diner.
- « Samantha est couchée et ne viendra pas à table avec vous ! » gronda la vieille dame « Par votre faute ! »
- « Eléanor, je… »
- « Je vais également me coucher. » continua la matriarche « Je n’ai pas envie de rester avec vous. »
Sans attendre de réponse, elle quitta la pièce pour aller se coucher pour la nuit.
Le patriarche souffla de dépit avant de porter son regard sur son fils ainé.
Voyant que celui-ci ne disait pas un mot et mangeait tranquillement malgré les paroles échangées, le vieil homme se décida enfin à lui poser certaines questions.
- « Dis-moi, Darragh. » commença Richard « As-tu vu quelqu’un s’approcher de mon coffre et y prendre de l’argent ? »
- « Je n’ai vu que Samantha dans votre bureau. » répondit le fils ainé, l’air de rien « Et s’il manque cinq cent dollars dans votre coffre, ça ne peut être qu’elle. »
- « Et comment sais-tu quelle somme il manque ? » demanda le patriarche en fronçant les sourcils.
- « Vous avez hurlé si fort qu’il aurait été difficile de ne rien entendre. » fit simplement Darragh.
Richard ne répondit pas alors qu’il était tout de même sceptique concernant les propos de son fils.
Sans un mot, le patriarche se leva et quitta la pièce sans un mot afin de rejoindre son épouse dans leur chambre à coucher.
Une fois arrivé, il mit sa tenue de nuit et se glissa dans le lit, près de sa moitié.
- « Je suis vraiment navré, ma chérie. » souffla le vieil homme « Je sais que je n’aurai pas du accuser Samantha ainsi et surtout sans preuve. »
- « Pourtant, vous l’avez fait. » répondit méchamment Eléanor, tournant toujours le dos à son époux.
- « En effet, et je le regrette. » fit Richard en passant son bras autour de sa compagne « Je m’excuserai auprès d’elle dès demain matin. »
- « Et de ne plus jamais recommencer ? » demanda la matriarche.
- « Et de ne jamais recommencer une telle chose, je vous le promets. » dit le patriarche désolé « Suis-je pardonné ? »
- « En partie. » déclara la vieille dame « Maintenant dormez. »
Le patriarche eut du mal à trouver le sommeil car il ne cessait de penser aux évènements de la soirée.
Avant de s’endormir, il se promit de changer la combinaison du coffre pour plus de sécurité et de tout faire pour être pardonné par Samantha…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?