baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 68 : Furieux

Chapitre 68 : Furieux

Titiasyl, mardi 13 janvier 2015

Après une nuit très agitée, Samantha se leva assez tôt mais la fatigue pesant sur ses épaules.
Ses yeux étaient encore rouges par le fait d’avoir tant pleuré.
Malgré tout, elle quitta son lit pour ensuite aller mettre sa robe.
Elle se passa de l’eau sur le visage puis soupira un bon coup en se regardant dans le miroir.
Après avoir brossé ses cheveux, elle quitta la pièce pour se rendre dans la chambre de Jack.
Une fois devant la porte, elle donna quelques petits coups avant d’entrer sans faire de bruit.
- « Bonjour Jack. » sourit tristement la jeune fille « Je suis ravie de voir que vous êtes enfin réveillé. »
- « Bon…jour… » souffla le jeune homme, essoufflé « Je... suis… resté… »
- « Vous êtes inconscient depuis hier matin. » l’informa-t-elle en voyant qu’il avait du mal à parler « Je vais vous donner votre traitement et vérifier votre température. »
Samantha attrapa le petit flacon posé sur la table de nuit et en donna une cuillère à Jack.
Ensuite, elle prit le thermomètre qu’elle mit dans la bouche du jeune homme et attendit quelques instants.
- « Parfait. » sourit-elle « Vous avez 38,2°. »
- « Et vous…trouvez…ca…parfait ? » s’étonna Jack.
- « Bien sûr. Hier, vous aviez 40,1°. » répondit-elle simplement.
- « Oh… » fit le jeune homme avant d’enchainer « J’ai…faim. »
- « Je vais vous faire porter votre petit déjeuner dans ce cas. » déclara Samantha en commençant à s’éloigner.
- « Non. Je veux me rendre…dans la…salle à manger. » dit le jeune homme en se redressant avec difficulté.
Ne souhaitant pas le contrarier, elle l’aida à se lever avant de lui déposer ses vêtements sur son lit.
Une fois certaine que le jeune homme puisse se débrouiller seul, elle alla l’attendre dans le couloir.
Tout en s’habillant, Jack se rendit compte que Samantha était chaleureuse avec lui tout en étant distante avec lui.
Il avait également remarqué qu’elle semblait triste même si elle essayait de le masquer en lui souriant.
Dès qu’il fut prêt, il se leva avec difficulté et rejoignit tant bien que mal la porte afin d’aller rejoindre Samantha dans le couloir.
- « Nous…pouvons…y…aller. » fit le jeune homme en s’aidant du mur pour marcher.
- « Laissez-moi vous aider. » fit gentiment l’adolescente en lui proposant son bras.
D’un sourire, Jack accepta l’aide et ils se dirigèrent lentement vers la salle à manger.
Arrivés, Samantha l’aida à prendre place sur sa chaise alors qu’elle contint difficilement ses larmes en voyant Richard.
Dès que le jeune homme fut convenablement installé, la jeune fille s’éloigna de la table et se dirigea vers la sortie de la pièce.
Etonné, Richard la regarda faire alors qu’il ne comprenait pas son attitude.
- « Tu ne prends pas place avec nous, Samantha ? » demanda le patriarche.
- « Je n’ai pas faim, monsieur. » répondit simplement la jeune fille.
Sous le regard furieux de son épouse, il se rendit compte que le comportement de l’adolescente était dû à son accusation de la veille.
Une fois sortie de la salle à manger, elle se dirigea vers les jardins où elle prit place sur un banc.
Isolée ainsi, Samantha se laissa aller à pleurer toutes les larmes de son corps alors qu’elle était meurtrie par ce qu’il s’était passé la veille.
En voyant l’attitude de la jeune fille, Jack regarda sa mère alors qu’il était encore tout étonné.
Lorsqu’il la vit fusiller son père du regard, il comprit qu’il s’était passé quelque chose de grave.
- « Que se passe-t-il ? » demanda le jeune homme « Pourquoi Samantha est triste ? Et pourquoi ne prend-t-elle pas le petit déjeuner avec nous ? »
Richard ne répondit pas alors que la main d’Eléanor se crispa sur sa serviette.
- « Vois-tu, mon chéri, ton père n’a rien trouvé de mieux que d’accuser Samantha d’avoir volé de l’argent dans son coffre ! » gronda la matriarche.
- « Quoi ?? » s’écria Jack, furieux « Vous avez osé faire cela ? »
Le patriarche ne put même pas répondre que déjà, son cadet repartait à l’offensive.
- « Vous êtes vraiment stupide pour avoir pensé cela ! » continua le jeune homme sur sa lancée « Samantha est une jeune fille honnête et elle n’aurait jamais fait cela ! »
- « C’est exactement ce que j’ai demandé hier à ton père mais il a été incapable de me répondre ! » gronda Eléanor, en colère.
- « Je sais que je n’aurai pas dû l’accuser, j’ai compris. » grogna Richard « Mais sur le moment, j’ai vraiment pensé que c’était elle ! »
- « Après ce que vous lui avait déjà fait, comment avez-vous pu oser vous en prendre de nouveau à elle ? » s’énerva Jack encore plus « Ça ne vous a pas suffi avec Clara, il faut que vous recommenciez avec Samantha ? »
- « Je t’interdis de me parler sur ce ton ! » s’énerva le patriarche, furieux contre son fils de lui lancer un tel sujet au visage.
- « Je vous…. » commença le jeune homme avant de s’effondrer sur le sol, inconscient.
- « Jack ! » s’exclama Eléanor en se levant rapidement pour rejoindre son fils.
La matriarche posa sa main sur le front de celui-ci et s’aperçut qu’il était brulant de fièvre.
- « Sa température est remontée. » fit simplement la vieille dame « Il siffle beaucoup aussi en respirant. »
- « Pourquoi n’est-il pas resté au lit ? » râla Richard en se rapprochant d’eux.
- « Parce qu’il est aussi têtu que vous ! » gronda Eléanor avant d’ajouter « Il faut le remettre au lit. Il a besoin de repos et de calme. »
- « Je ne suis pas têtu ! »
- « Si vous l’êtes et nos garçons tiennent de vous. » s’énerva la matriarche « Alors pour une fois dans votre vie, cessez de jouer au commandant ! Faites-vous pardonner de Samantha et peut-être que Jack cessera de vous râler dessus ! »
Richard soupira un grand coup avant de se baisser pour prendre son fils dans ses bras.
Son cadet avait besoin de repos et de soin tandis que le patriarche devait maintenant se faire pardonner par Samantha.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?