baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 73 : Avertissement

Chapitre 73 : Avertissement

Titiasyl, jeudi 22 janvier 2015

Après une bonne nuit de repos, tous se retrouvèrent pour le petit-déjeuner dans la salle à manger.
Richard était assis à sa place alors qu’il semblait furieux pour une raison connue seulement de lui-même.
Le repas commença alors que le patriarche n’avait toujours pas dit un seul mot.
- « Richard, que se passe-t-il à la fin ? » grogna Eléanor en voyant le visage de son époux « Vous êtes furieux depuis que nous sommes installés à cette table. »
- « Il se trouve que j’ai remarqué certaines choses qui ne me plaisent absolument pas. » répondit le vieil homme.
- « Puis-je vous demander quelles choses, père ? » demanda Jack en cessant de manger.
- « Ce matin, juste avant le petit-déjeuner, je suis allé dans mon bureau m’occuper de quelques papiers. » commença Richard en regardant toute la tablée.
Pensant que son époux allait parler affaires avec ses fils, Eléanor se remit à manger alors que Samantha en fit de même.
Etant donné son statut et son âge, la jeune fille savait qu’elle n’avait pas à participer à ce genre de conversation.
En son for intérieur, le patriarche exultait car il savait enfin qui était son voleur.
- « J’ai constaté qu’il manquait à nouveau de l’argent dans mon coffre. » se contenta d’annoncer le vieil homme en continuant d’observer toutes les personnes autour de la table.
Terrifiée à l’idée d’être de nouveau accusée, l’adolescente leva la tête et ancra son regard dans celui du maitre de maison.
- « Rassure-toi, Samantha » sourit Richard avant de continuer « Tu n’as pas à t’inquiéter. Je sais qui est le coupable et ce n’est pas toi. »
Rassurée, la jeune fille souffla de soulagement alors qu’elle laissa un sourire naitre sur son visage.
Jack et Eléanor attendait des explications alors que seul Darragh continuait de manger l’air de rien, comme se moquant de la conversation en cours.
- « Alors, quand comptes-tu me rembourser l’argent que tu m’as volé ? » gronda le patriarche en toisant son fils du regard.
Aucune réponse ne se fit entendre, alors que le vieil homme commençait à bouiller d’exaspération mais aussi d’impatience.
- « Tu vas te décider à me répondre Darragh ? » s’énerva le maitre de maison.
Furieux et pensant que Samantha avait parlé, l’ainé de la famille leva la tête et la toisa du regard.
- « J’ai rien dit… J’ai rien dit… » s’exclama la jeune fille, paniquée, alors qu’elle s’éloigna vivement de la table « C’est pas moi. »
De sa place, Richard vit parfaitement la réaction de l’adolescente alors qu’il comprit enfin les raisons de sa peur, la veille, lorsqu’il lui avait posé des questions concernant la bagarre.
- « Ah, parce qu’en plus de l’avoir frappée, tu l’as menacée ? » gronda le patriarche, furieux contre son ainé.
- « Oh mon dieu… » pleura Samantha en regardant Jack « Il va s’en prendre à vous. Je suis tellement désolée. »
En entendant ses paroles, le vieil homme eut un instant d’arrêt alors qu’il n’en revenait pas.
Certes, il était désormais certain que la jeune fille avait été menacée par Darragh, mais le maitre de maison n’aurait jamais pensé que ce fut Jack la cible.
Richard souffla discrètement pour se calmer alors qu’il souhaitait faire comprendre à son ainé que les choses étaient allées trop loin.
- « Vois-tu, Darragh, je n’ai donné la combinaison du coffre qu’à toi. » sourit le patriarche fier de son coup « Et personne n’était au courant de ce changement. »
L’ainé de la famille ne répondit pas alors qu’il ne savait pas quoi dire. Il venait d’être démasqué et n’avait aucun argument pour sa défense.
- « Calmez-vous. » fit Jack pour réconforter Samantha toujours pleurs « Il ne m’arrivera rien, ne vous inquiétez pas. »
- « Je suis désolée… Tout est de ma faute. » sanglota la jeune fille.
- « Chut, tout ira bien. » souffla le cadet « Je vous le promets. »
Le jeune homme tenait l’adolescente dans ses bras et espérait la calmer alors que celle-ci pleurait à chaudes larmes.
Le vieil homme entendait parfaitement les mots de son fils cadet alors qu’il tourna la tête brièvement vers les jeunes.
- « C’est la dernière fois que tu me voles, Darragh. » l’avertit Richard en reportant son regard sur son ainé « Si je constate qu’il manque à nouveau de l’argent dans mon coffre, je saurai que c’est toi. »
Darragh ne répondit pas et se contenta d’acquiescer d’un signe de tête.
- « De plus, si jamais il arrive quoi que ce soit à Jack ou à Samantha, je t’en tiendrai pour responsable. » continua sur sa lancée le patriarche « Et je te punirai en conséquence ! »
Le fils ainé ne put s’empêcher d’éclater de rire sous les paroles de son père.
- « Et que pourrez-vous bien me faire ? »
- « J’attendais que tu me poses cette question justement. » sourit Richard méchamment « Je n’ai été que trop patient avec toi. Je t’ai donné de nombreuses chances mais cette fois-ci, ce sera la dernière. »
- « Al…. »
- « Par conséquent, tu seras déshérité » fit le patriarche en coupant la parole à son fils « En plus d’être renié bien entendu ! »
Le vieil homme eut la satisfaction de voir pâlir Darragh en plus d’être terrifié.
- « Maintenant que je suis certain que tu as compris, je vais aller travailler dans mon bureau. » déclara Richard en se levant.
Le patriarche se dirigea vers son épouse et lui déposa un baiser sur les lèvres.
- « Bonne journée ma chérie. »
- « Bonne journée à vous aussi. » sourit Eléanor, fier de son homme, avant de se lever pour quitter la salle à manger.
Le vieil homme s’approcha des jeunes alors que Jack avait enfin réussi à calmer l’adolescente.
- « Tu peux être tranquille Samantha. » sourit Richard en posant une main sur l’épaule de la jeune fille « Il a compris. »
L’adolescente acquiesça d’un signe de tête pour montrer qu’elle avait compris puis fit un léger sourire au maitre de maison.
- « Bonne journée les jeunes. »
- « Bonne journée à vous aussi monsieur. » répondit Samantha en se dirigeant vers la sortie de la pièce.
- « Bonne journée père. » fit simplement Jack en suivant la jeune fille.
Seul, Darragh resta assis à table alors qu’il avait toujours les paroles de son père en tête.
Maintenant, il ne pouvait plus importuner Samantha sans risquer de tout perdre…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?