baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 75 : Retrouver sa trace

Chapitre 75 : Retrouver sa trace

Titiasyl, lundi 26 janvier 2015

Eléanor se trouvait dans le salon en compagnie de Samantha.
Chacune d’elles avait son occupation et il n’y avait que peu de paroles échangées.
Au bout d’un petit moment, la jeune fille leva la tête de sa lecture alors qu’elle remarqua la tristesse sur le visage de sa protectrice.
En suivant discrètement son regard, l’adolescente vit une nouvelle fois la matriarche en train d’observer un portrait de ses trois enfants.
Se doutant que la tristesse d’Eléanor avait à voir avec l’absence de Clara, Samantha décida qu’il était temps pour elle de faire quelque chose.
- « Puis-je vous poser une question, madame ? » demanda doucement la jeune fille, gênée de déranger sa protectrice.
- « Bien sûr ma douce. » sourit la vieille dame en tentant de masquer sa douleur.
- « Je sais que votre fille est mariée mais je me demandais si elle vivait loin d’ici ? » fit l’adolescente en ancrant son regard dans celui de la matriarche.
- « Oh non. » soupira Eléanor « Le domaine Straford se situe à trois kilomètres d’ici. »
- « Cet homme doit être riche dans ce cas pour avoir un domaine portant son nom. » se contenta de dire Samantha, voulant savoir plus de choses sur lui.
- « En effet. C’est pour cela que Richard lui a accordé la main de Clara. C’est un entrepreneur qui a fait fortune dans la menuiserie. » souffla la matriarche avant d’ajouter « Elle me manque tellement. »
- « Je suis navrée, madame, de vous avoir posé de telles questions. » fit tristement la jeune fille « Je ne voulais pas vous rendre triste. »
- « Ce n’est pas grave ma douce. » sourit Eléanor malgré ses larmes « Tu es en droit de savoir où se trouve Clara et qui elle a épousé. »
- « Souhaitez-vous que je vous laisse seule un moment ? » demanda Samantha, se doutant que la vieille dame avait besoin d’évacuer sa douleur.
- « S’il te plait oui. » répondit la matriarche en observant de nouveau le visage de sa fille sur le tableau.
Sans un mot, la jeune fille prit son livre avec elle et se rendit dans la bibliothèque alors qu’elle avait quelques recherches à faire.
Jack lui avait montré des plans du cadastre afin qu’elle sache à quoi ressemblait la ville sur une carte.
De ce fait, l’adolescente savait exactement comment trouver la demeure des Straford.
Elle déposa tout un tas de cartes sur la table et les étala soigneusement.
Samantha prit ensuite des feuilles de papiers ainsi qu’une plume et nota soigneusement tout ce qu’elle savait.
- « Alors, elle vit à trois kilomètres d’ici. » réfléchit l’adolescente en regardant la première carte « Où est l’échelle là-dessus ? »
Une fois qu’elle eut trouvé ce qu’elle cherchait, la jeune fille fit un petit calcul afin de voir combien fait la distance qu’elle avait sur le cadastre.
- « J’obtiens donc tout ce périmètre. » fit Samantha en regardant la carte « Mais ici, c’est une forêt donc il n’y a pas d’habitations. »
Après avoir éliminé plusieurs directions, il ne lui resta plus qu’un espace de recherches au nord de la demeure des O’Neill.
- « Dès demain, j’irai voir si j’arrive à trouver ce domaine. » sourit la jeune fille, fière d’elle « Et ensuite, à moi de jouer. »
L’adolescente passa le reste de la journée à étudier les cartes en plus de prendre quelques notes afin de ne pas se perdre.
Le lendemain matin, elle se rendit dans les jardins afin de prendre un peu l’air.
Voyant que personne ne l’observait, Samantha sortit discrètement du domaine avant de prendre la direction du nord.
Une fois à l’angle de la rue, la jeune fille sortit un papier de sa poche de manteau avant de l’étudier attentivement.
- « Bon, je suis ici. » fit-elle en regardant sa carte « Allons par là. »
Aidée de son plan, l’adolescente marcha dans la rue et observa les demeures de part et d’autre de la voie.
Au bout d’un moment, elle arriva devant une belle maison où le nom « Straford » était sculpté au-dessus de la porte d’entrée.
- « Ben voilà, j’ai trouvé. » sourit Samantha, heureuse « Je reviendrai demain. »
La jeune fille fit demi-tour et se dépêcha de rentrer avant qu’un des membres de la famille O’Neill ne s’aperçoive de son absence.
Arrivée dans les jardins, elle entra dans la maison et alla ranger sa carte dans sa chambre.
L’adolescente se dirigea ensuite vers le bureau de Jack avant de frapper à la porte.
- « Entrez ! » entendit-elle.
- « Je peux entrer ? » demanda timidement la jeune fille.
- « Bien entendu voyons. » s’exclama le jeune homme en souriant « Vous savez que vous pouvez venir ici quand bon vous semble. »
Samantha lui sourit avant d’aller vers son matériel de dessin.
Dans le meuble, elle prit son carnet à croquis ainsi que des fusains et s’installa dans son fauteuil.
La jeune fille passa le restant de la journée à faire des croquis de Jack, sans se faire remarquer par son modèle.
Le lendemain matin, après le petit déjeuner, l’adolescente prit ses dessins et fit la même chose que la veille.
Sans se faire voir, elle quitta le domaine et prit la direction de la demeure Straford.
Une fois arrivée, l’adolescente alla sonner à la porte et attendit patiemment qu’on lui ouvre.
- « Bonjour, je suis orpheline et je vends des croquis pour apporter de l’argent au foyer où je vis. » fit doucement Samantha en observant la jeune femme face à elle.
Celle-ci était couverte de bleus alors qu’elle semblait apeurée tandis que l’adolescente avait parfaitement reconnu Clara.
- « Je ne veux rien merci. » répondit l’habitante de la maison en regardant rapidement derrière elle.
- « Tenez, c’est un cadeau afin de vous montrer ce que je fais. » sourit la jeune fille en tendant un dessin.
Clara accepta le croquis avant d’être méchamment tirée à l’intérieur de la maison.
- « Rentrez tout de suite ! » gronda Monsieur Straford à son épouse avant de fermer la porte sans un mot pour Samantha.
La jeune fille quitta alors les lieux et rentra chez les O’Neill en espérant que Clara comprendrait son message.
Dans la maison des Straford, la jeune femme avait réussi à conserver le croquis dans sa main avant de prendre place dans son salon.
Etant seule dans la pièce, elle se décida à l’ouvrir doucement alors que des larmes se mirent à couler le long de ses joues en voyant ce qu’elle tenait dans ses mains.
- « Jack… » souffla-t-elle alors que le croquis représentait le visage de son grand frère.
Soudainement, Clara comprit que la jeune orpheline connaissait son ainé et avait ainsi voulu lui faire passer un message.
Elle se décida donc à montrer à la jeune fille qu’elle avait parfaitement compris son but.
Quelques jours plus tard, la jeune femme eut le plaisir de voir revenir Samantha jusque devant sa porte alors que son époux était absent.
En effet, la protégée des O’Neill avait attendu un peu avant de retourner voir Clara.
L’adolescente avait observé les allers et retours de Monsieur Straford, avant de se rendre compte qu’il était toujours absent de la maison entre dix heures et midi.
Profitant de ce fait, Samantha donna un nouveau croquis à la jeune femme alors que celle-ci lui rendit le premier.
Après un rapide sourire, Clara referma la porte de sa maison alors que la jeune fille quitta rapidement les lieux.
Ce petit manège dura plusieurs jours alors que, de cette façon, elles arrivaient à se faire passer des messages…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?