baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 77 : Refus

Chapitre 77 : Refus

Titiasyl, vendredi 30 janvier 2015

Après avoir laissé passer quelques jours et profité du retour de Clara, Richard décida qu’il était temps d’avoir une conversation avec Samantha.
Juste après le petit-déjeuner, il se leva après avoir déposé sa serviette à côté de son assiette.
- « Samantha, dès que tu as terminé… » fit le patriarche en regardant la jeune fille « Rejoins-moi dans mon bureau. Nous avons à discuter tous les deux. »
- « Bien, monsieur O’Neill. » répondit la jeune fille, alors qu’elle se demandait ce qu’il allait se passer pour elle.
Eléanor et Clara avait quitté la table quelques minutes plus tard, laissant donc les deux jeunes gens seuls dans la salle à manger.
En effet, mère et fille passaient énormément de temps ensemble comme pour rattraper leurs trois années de séparation.
De ce fait, Samantha se sentait un peu seule alors qu’elle n’osait pas se joindre à elles.
La jeune fille passait donc la majorité de son temps seule, la plupart du temps dans les jardins ou à la bibliothèque.
- « Vous savez ce que mon père vous veut ? » demanda Jack, étonné par l’attitude du maitre de maison.
- « Non, je l’ignore. » fit l’adolescente en se levant, tremblante « Je vais aller le rejoindre. »
- « Je suis sûr que tout va bien se passer. » sourit le jeune homme en lui prenant la main avec tendresse.
- « Je n’en suis pas certaine. » souffla Samantha les yeux brillants de larmes « Votre père n’a pas apprécié ce que j’ai fait pour retrouver votre sœur. »
- « Je dois vous avouer que je suis de son avis. » fit gravement Jack « Il aurait pu vous arriver n’importe quoi. »
La jeune fille baissa simplement la tête, alors que le cadet des O’Neill se leva rapidement pour se placer près d’elle.
Avec sa main libre, il lui releva le visage et ancra son regard dans le sien.
- « Ce n’est pas un reproche, Samantha. Je suis vraiment heureux que ma sœur ne soit plus chez ce pourri. » sourit Jack « Mais ce que vous avez fait était très risqué pour une jeune fille. »
- « Je suis désolée. » souffla l’adolescente.
- « Ce n’est pas à moi qu’il vous faut dire cela mais à mon père. » fit le jeune homme avant d’ajouter « Qui vous attends d’ailleurs. »
Avec un léger sourire, la jeune fille s’éloigna de Jack et prit la direction du bureau du maitre de maison.
Arrivée devant la porte qui se trouvait ouverte, elle frappa quelques coups et attendit d’être invitée à entrer.
- « Entre et ferme la porte derrière toi, Samantha. » fit Richard avec sérieux « Prends place sur le fauteuil. »
La jeune fille fit ce qui lui était demandé puis alla s’asseoir devant la table de travail.
- « Je pense que tu sais pourquoi je t’ai demandée de venir ici ? » commença le vieil homme en la regardant.
- « Oui, monsieur O’Neill. » répondit l’adolescente en attendant les remontrances.
- « Ce que tu as fait pour ma fille est très honorable de ta part. » fit Richard « Je t’en remercie sincèrement mais tu n’aurais jamais dû sortir seule et en cachette ainsi. »
Samantha rentra la tête dans les épaules et attendit les remontrances qui ne pouvaient qu’arriver selon elle.
- « Je veux que tu comprennes que tu aurais pu te faire kidnapper, tuer ou agresser. » continua le patriarche « Straford aurait pu également te faire du mal s’il t’avait surprise à la porte de sa demeure, échangeant des messages avec ma fille. »
- « Je comprends. » souffla la jeune fille, les larmes aux yeux.
- « Ne te sachant pas en ville et étant en seule, comment aurais-je pu te venir en aide ? » fit doucement le vieil homme en venant prendre place sur le fauteuil près d’elle et posant délicatement une main sur sa joue.
- « Je suis désolée. Je n’avais pas pensé à tout cela. » répondit Samantha « Je vous promets de ne plus recommencer. »
Malgré tout, l’adolescente était terrifiée à l’idée d’être mise à la porte à cause de l’erreur qu’elle avait faite.
- « Je suis rassuré dans ce cas. » sourit Richard « Maintenant, j’ai un autre sujet à aborder avec toi. »
- « Lequel monsieur ? » demanda la jeune fille, surprise.
- « Il y a quelques temps, tu es venue me faire une certaine demande. »
- « Et vous avez pris une décision je suppose ? » fit Samantha, attendant impatiemment la réponse.
- « C’est exact. » répondit le patriarche « Après mûres réflexions, j’ai décidé de ne pas t’adopter. »
L’adolescente fut terriblement blessée par la décision du vieil homme.
Après tout, il venait de retrouver sa princesse.
Alors que pouvait-il faire d’une fille comme elle ?
- « Oh… Je… Je comprends. » fit tristement la jeune fille « Après tout, vous avez retrouvé votre princesse alors vous n’avez pas besoin d’une autre fille. Surtout une comme moi. »
- « Tu fais fausse route, Samantha. » fit doucement Richard en essuyant les larmes coulant sur les joues de la jeune fille « Si je refuse de t’adopter, c’est simplement que Jack ne sera pas du tout content de ce changement. »
- « Pourquoi voudrait-il d’une autre sœur alors qu’il en a une qu’il adore. » souffla l’adolescente « Personne ne veut jamais de moi. »
- « En effet, Jack adore Clara et ce, depuis sa naissance. » fit le patriarche avant d’ajouter en colère « Ensuite, je veux que tu arrêtes tout de suite de penser que tu ne vaux rien. C’est clair ? »
- « Oui… monsieur… » trembla Samantha en le regardant avec peur.
- « Tu es une magnifique jeune fille, très attachante. » déclara le vieil homme adouci en prenant son visage dans la coupe de ses mains « Tu comptes autant que mes enfants pour moi. Mon épouse t’adore également. Malgré tout ce que tu as vécu, tu es restée gentille, honnête et le cœur sur la main. »
- « Mais vous avez dit… »
- « Je sais ce que j’ai dit. » continua Richard « Mais si je refuse de t’adopter, c’est simplement parce que les relations amoureuses entre frère et sœur sont très mal vues. »
- « Vous… Vous avez… changé… d’avis ? … Je vais devoir… me marier… avec… Darragh ? » demanda Samantha, effrayée au plus haut point.
- « Oh non, rassure toi. » sourit le patriarche « Mon avis sur ce sujet n’a absolument pas changé. En fait, je parlais plutôt de Jack. »
- « Il ne me voit que comme une sœur alors je ne comprends pas pourquoi vous dites cela. » fit la jeune fille en fronçant les sourcils d’incompréhension.
Le vieil homme ne put s’empêcher d’éclater de rire alors que l’innocence de l’adolescente était mignonne.
- « Il va vraiment falloir que tu discutes un peu plus avec mon cadet. »
- « Mais nous passons déjà beaucoup de temps à discuter tous les deux. » continua Samantha, perplexe.
Richard la trouva encore plus adorable qu’elle ne comprenait pas où il voulait en venir.
En même temps, il réalisa qu’elle n’avait que quinze ans et avait grandi sans figure maternelle.
- « Tu peux retourner au salon si tu le désires. » fit le patriarche en se levant et prenant place à sa table de travail.
- « Je ne voudrais pas déranger votre femme et votre fille alors qu’elles passent du temps ensemble. » fit la jeune fille en se levant à son tour « Et puis j’ai des choses à faire. »
- « Des choses ? Quelles choses ? » s’étonna le vieil homme en la regardant se diriger la sortie.
- « Des choses. » se contenta de répondre Samantha avant de quitter la pièce.
Richard regarda la porte alors qu’il ne comprenait pas vraiment la réaction de la jeune fille .
De plus, il savait que son refus de l’adopter l’avait blessée alors qu’elle n’en saisissait pas le motif.
Toutefois, il ne désespérait pas qu’elle comprenne son choix un jour…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?