baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 80 : Le retour de Pete

Chapitre 80 : Le retour de Pete

Titiasyl, jeudi 5 février 2015

Richard et Samantha étaient revenus sans encombre jusqu’à la maison.
Le patriarche s’était rendu dans son bureau alors qu’il avait incité la jeune fille à le suivre.
- « Nous allons juste discuter quelques minutes avant que tu ne retournes au salon. » sourit le vieil homme en prenant place sur un fauteuil « Tu veux bien ? »
- « D’accord. » répondit simplement l’adolescente en s’installant sur le deuxième fauteuil « De quoi voulez-vous me parler ? »
- « Je tiens à te redire que tu es ici chez toi. » répéta Richard très sérieux « Je ne veux que ton bonheur et rien de plus. Je te considère comme ma fille et je veux le meilleur pour toi. »
Samantha se contenta d’acquiescer d’un signe de tête alors qu’elle avait tout de même du mal à oublier les mots de son père.
- « Même si tu désires aller vivre ailleurs, sache que je ne m’y opposerai pas. » continua le patriarche « Le principal pour moi est que ce soit ton choix et que tu te rappelles que ma porte sera toujours ouverte pour toi. »
La jeune fille fit un petit sourire alors que le regard doux du maitre de maison ne pouvait que la pousser à croire toutes ses paroles.
- « Je te laisse retourner au salon. » fit le vieil homme en se levant pour prendre place à sa table de travail.
- « Très bien. » répondit Samantha en se levant à son tour et commençant à quitter la pièce « A tout à l’heure monsieur O’Neill. »
- « A tout à l’heure ma chérie. »
D’entendre tous ces petits surnoms, le cœur de la jeune fille se gonfla de joie alors qu’elle s’arrêta brusquement.
Sans laisser le temps à Richard de réagir, elle fit demi-tour et se blottit rapidement dans ses bras.
Le patriarche sourit en la sentant faire et passa ses bras autour d’elle dans un geste paternel.
Sans un mot, l’adolescente s’éloigna puis quitta rapidement la pièce alors que le vieil homme secoua la tête en souriant.
- « Elle est vraiment charmante cette petite. »
Le restant de la journée se passa dans le calme de même que la soirée.
Après avoir souhaité bonne nuit à tout le monde, Samantha se rendit tranquillement dans sa chambre.
Une fois dans la pièce et la porte fermée, la jeune fille se mit derrière la fenêtre et observa la ville au loin.
Des larmes se mirent à couler le long de ses joues, alors que les paroles de son père lui revenaient sans cesse en tête concernant le fait qu’elle perdait toutes les personnes qu’elle aimait et cela lui brisa un peu plus le cœur en million de petits morceaux.
Elle éteignit sa bougie et attendit patiemment que toute la demeure s’endorme.
Quelques minutes plus tard, alors que le silence régnait en maitre, Samantha prit un croquis qu’elle aimait puis se dirigea vers la porte de sa chambre.
Une fois ouverte, elle quitta la pièce sur la pointe des pieds avant de prendre la direction de la sortie de la maison.
Dès qu’elle fut à l’extérieur, elle courut vers la grille avant de s’arrêter alors qu’elle pleurait fortement.
- « Je suis désolée. » souffla-t-elle « Je vous aime beaucoup trop pour rester avec vous. Je refuse qu’il vous arrive quelque chose à cause de moi. »
La jeune fille sécha quelques larmes alors qu’elle avait mal à l’idée de les quitter.
- « Adieu. »
Samantha passa la grille du domaine et partit vers le centre-ville en luttant pour ne pas faire demi-tour.
A sa fenêtre, Clara observait la ville alors qu’elle avait de grandes difficultés à dormir la nuit.
Alors qu’elle allait retourner dans son lit, elle aperçut la protégée de sa mère quitter le domaine et se diriger vers le centre de Colorado Springs.
Fronçant les sourcils, la jeune femme attrapa un châle et quitta rapidement sa chambre afin de suivre l’adolescente discrètement.
Samantha marchait vite dans la rue lorsqu’un homme se plaça devant elle.
- « Et alors ma jolie. » sourit méchamment l’homme « Comme on se retrouve ! »
- « Laissez-moi tranquille. » fit la jeune fille apeurée.
- « Certainement pas. » ricana Pete « Tu vas me rapporter une petite fortune. »
- « Jamais je ne viendrai avec vous. »
- « Mais je ne te demande pas ton avis. » gronda l’homme en attrapant l’adolescente et la chargeant sur son épaule.
Pete partit rapidement vers son établissement alors qu’il pensait à l’argent qu’il allait récolter grâce à sa trouvaille.
Un peu plus loin, Clara avait assisté à la scène et se décida à les suivre afin de voir où ils allaient comme cela.
Dès que Pete entra dans un immense bâtiment, la jeune femme fit demi-tour et se mit à courir le plus rapidement possible afin de prévenir son père.
Arrivée à destination, elle entra vivement dans la chambre de ses parents et s’approcha du lit, se moquant complètement de faire du bruit.
- « Père… » fit Clara en le secouant « Père, réveillez-vous. »
- « Hein, quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? » fit Richard, mal réveillé « Que diable veux-tu à cette heure-ci Clara ? »
- « Samantha est partie de la maison. Je l’ai suivie pour voir où elle allait. » expliqua la jeune femme « Au détour d’une rue, un homme l’a attrapée et l’a conduite dans son établissement, rue Klouric. »
- « Bon dieu ! » s’exclama le patriarche, en se levant prestement « Va vite réveiller ton frère. Qu’il s’habille en vitesse. Nous devons aller la chercher sans attendre. »
Clara obéit à son père et partit dans la chambre de son frère le réveiller.
- « Chéri ? » fit Eléanor, inquiète par l’attitude de son époux.
- « C’est la maison close de Shanahan. » gronda le vieil homme en s’habillant « Nous devons faire vite. »
Richard venait de mettre sa veste lorsque Jack entra en trombe dans la pièce.
- « Père, que se passe-t-il ? » demanda le jeune homme très inquiet « Clara m’a expliqué rapidement mais je n’ai pas compris où se trouvait Samantha. »
- « Shanahan l’a attrapée et conduite dans sa maison close. » se contenta de répondre Richard en quittant la chambre, son fils sur les talons.
- « Alors, nous devons nous dépêcher d’aller la chercher. »
Sans plus attendre, les deux hommes partirent en courant vers le lieu où se trouvait la jeune fille.
Pete avait jeté Samantha dans une chambre avant de fermer la porte derrière lui.
L’homme redescendit au rez-de-chaussée et alla voir un vieil ami.
- « J’ai une jolie vierge à te proposer pour cent dollar. » sourit le tenancier en se frottant les mains.
- « Parfait. Voici ton argent. » fit le client en posant le billet « Quelle chambre ? »
- « La trois ! »
- « A tout à l’heure dans ce cas. » fit le client en allant rejoindre la jeune fille.
- « Amuse-toi bien mon ami. » ricana Pete, fier de lui.
L’homme monta les escaliers et ouvrit la porte de la pièce avant de la refermer rapidement, une fois entré.
- « Oh, mais c’est encore mieux. » sourit l’homme « Je vais enfin vous posséder Samantha. »
- « Ne m’approchez pas Darragh. » souffla l’adolescente terrifiée « Votre père vous punira pour avoir osé me toucher. »
- « Peu m’importe puisque j’aurais eu votre corps. » ricana le fils ainé des O’Neill en se jetant sur elle.
Darragh allongea de force Samantha sur le lit et lui déchira sa robe sans plus attendre.
- « Non… » pleura la jeune fille « Ne me touchez pas. »
L’adolescente se débattait comme elle le pouvait, mais il était bien plus fort qu’elle.
Comment allait-elle s’en sortir alors que personne ne savait où elle se trouvait ?
Samantha n’avait pas la réponse à sa question, mais était bien décidée à ne pas se laisser faire…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?