baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 81 : Sauvetage

Chapitre 81 : Sauvetage

Titiasyl, samedi 7 février 2015

Richard et son fils arrivèrent quelques minutes plus tard devant la maison de Pete Shanahan.
Le patriarche entra en premier dans le bâtiment, alors que Jack le suivait sans un mot.
- « Surtout, tu me laisses faire. » avertit le vieil homme en regardant son cadet. « Compris ? »
- « Oui, père. » répondit le jeune homme « J’espère que nous allons arriver à temps. »
- « Ce sera le cas. » fit Richard, alors qu’il cherchait à se rassurer également.
Le patriarche aperçut Pete près d’une de ses filles et se dirigea avec célérité vers lui.
- « Où est-elle ? » gronda le vieil homme en collant le patron des lieux contre le mur.
- « Je ne sais pas… de qui vous voulez… parler. » répondit difficilement Pete alors que Richard lui appuyait fortement sur la gorge.
- « Où se trouve Samantha ? » s’énerva le patriarche, appuyant plus fort alors qu’il voulait sauver la jeune fille avant qu’elle ait connu le pire.
Jack restait à côté de son père sans dire un mot, alors qu’il bouillait d’impatience de connaitre la réponse.
- « Chambre trois, au premier. » finit par répondre le tenancier en voyant le regard plus que furieux de protecteur de la jeune fille.
Sans attendre plus longtemps, le fils cadet des O’Neill se précipita dans l’escalier, priant pour arriver à temps.
Furieux, Richard relâcha Pete et s’élança dans les pas de son fils alors qu’ils ne seraient pas trop de deux en cas de problèmes avec le client.
Arrivé devant la porte, Jack fracassa celle-ci alors qu’il se figea lorsqu’il vit qui était l’homme qui avait payé pour passer un moment avec Samantha.
Lorsque le patriarche fut derrière son fils, la colère laissa la place à de la fureur.
- « DARRAGH ! » hurla le vieil homme « Eloigne-toi d’elle tout de suite. »
En entendant ses cris, le fils ainé des O’Neill se recula rapidement de Samantha alors que celle-ci était en pleurs sur le lit.
Jack se précipita vers elle et la prit dans ses bras afin de la réconforter du mieux qu’il put.
- « Chut… » commença le jeune homme « Nous sommes là. Vous êtes en sécurité. »
- « J’ai eu tellement peur. » sanglota la jeune fille « J’ai cru que je n’arriverai pas à l’en empêcher. »
- « Vous vous êtes bien défendue. » sourit Jack en voyant le visage de son frère.
En effet, Darragh arborait de nombreuses griffures sur la totalité de son visage, signe que Samantha ne s’était pas laissé faire.
- « Elle est à moi. » grogna le fils ainé, furieux de ne pas avoir pu aller jusqu’au bout « Je fais ce que je veux d’elle. »
- « C’est une jeune fille, Darragh ! » gronda Richard « Pas un objet qu’on utilise comme on veut ! »
L’adolescente pleurait toujours dans les bras de Jack alors qu’il ne savait pas quoi faire pour la consoler un peu plus.
Elle tenait sa robe comme elle le pouvait alors que celle-ci était complètement déchirée et laissait voir ses dessous.
- « Tenez. » fit Jack en se levant et ôtant son manteau « Mettez cela sur vous. Vous serez couverte ainsi. »
Avec un léger sourire, la jeune fille se leva et enfila le vêtement que lui tendait le jeune homme afin de l’aider.
Une fois le manteau mis, Samantha essaya de boutonner le manteau, mais elle n’y arrivait pas tellement elle tremblait.
- « Laissez-moi faire. » fit doucement Jack en mettant les boutons à sa place « Parfait, vous voilà belle comme un cœur maintenant. »
La jeune fille sourit au travers de ses larmes alors qu’elle sentait que le cadet des O’Neill faisait tout pour la consoler.
Ne souhaitant pas rester une seconde de plus dans un tel lieu, Richard fit un pas en arrière et tourna la tête vers son fils.
- « Jack, prends Samantha dans tes bras et rentrons. » fit le patriarche « Nous n’avons plus rien à faire ici. »
D’un signe de tête, le jeune homme obéit alors qu’il prit délicatement l’adolescente dans ses bras avant de sortir de la chambre.
Le vieil homme s’écarta pour les laisser passer alors qu’il posa tout de même une main sur le visage de Samantha.
- « Ça va aller ma douce ? » demanda doucement Richard « Tu n’as rien ? »
- « Ça va aller monsieur. » répondit la jeune fille « Vous êtes arrivés à temps tous les deux. Merci beaucoup. »
- « Tu n’as pas à nous remercier pour cela. » sourit le patriarche « C’est surtout Clara qui a été là pour te suivre et nous avertir de ton enlèvement. »
- « Alors je lui dirai merci une fois rentrée dans ce cas. » fit Samantha en se calant contre Jack.
Le vieil homme laissa les deux jeunes sortir de la pièce alors qu’il se tourna pour toiser son ainé du regard.
- « Vois-tu, Darragh, je viens de me rendre compte que tu ne changeras jamais. » déclara Richard, le cœur brisé par ses paroles « De ce fait, ce n’est plus la peine de revenir dans ma demeure. »
- « Mais où vais-je vivre ? » s’exclama Darragh, apeuré.
- « Où tu veux, je m’en moque complètement. » fit durement le patriarche « De plus, je te renie. Tu n’es plus mon fils. »
Darragh resta figé sur place alors qu’il ne s’attendait pas un tel traitement.
- « Mais… »
- « Ne remets plus jamais les pieds dans ma demeure. » asséna Richard, tournant le dos à cet homme « N’ennuie jamais ma famille ou ça ira encore plus mal pour toi. »
Sans un regard pour l’homme qui avait été son fils ainé, le patriarche quitta la chambre et rejoignit son cadet au rez-de-chaussée.
- « Allons-y. » souffla le vieil homme « Rentrons que ta mère doit être morte d’inquiétude. »
Tous les trois, ils quittèrent les lieux et regagnèrent le domaine O’Neill avec soulagement.
Le plus important pour eux était que Samantha n’avait pas subi la pire des horreurs pour une femme…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?