baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 83 : Le rattraper

Chapitre 83 : Le rattraper

Titiasyl, mercredi 11 février 2015

Blanche comme un linge, Samantha réalisa les paroles de Clara.
Soudain, la jeune fille partit en courant alors qu’elle voulait qu’une chose : rattraper Jack.
Une fois hors de la maison, l’adolescente eut la douleur de constater que le jeune homme avait déjà quitté les lieux.
Tout en pleurant, elle continua sa course, passa les grilles du domaine et partit vers le centre-ville.
Au même moment, Clara arriva dans le salon, étant gênée par la situation.
- « Alors ? » demanda Eléanor vivement « Tu as pu faire réagir Samantha ? »
- « Oh oui. » fit la jeune femme, en souriant « Elle a réagi et a quitté son lit. »
- « Dans ce cas, où est-elle ? » questionna Richard en baissant son journal.
- « Elle essaie de rattraper Jack pour l’empêcher de partir. » les informa Clara en prenant place sur le canapé.
Les maitres de maison se regardèrent un bref instant alors qu’ils avaient du mal à comprendre comment elle avait pu faire si vite.
- « Mais comment a-t-elle fait pour s’habiller aussi vite et partir en courant ? » s’interrogea la matriarche en regardant sa fille.
- « C’est vrai ça. » ajouta le vieil homme « Comment a-t-elle pu faire ? »
- « Hum… Je ne vous ai jamais dit que Samantha était habillée. » avoua la jeune femme en inclinant la tête, comme se retenant de rire.
Richard posa son journal sur la table près de lui et se laissa aller à soupirer fortement.
- « Décidément, elle va tout nous faire. » s’exclama le patriarche en se levant puis ajoutant « ARTHUR ! »
Des pas se firent entendre dans le couloir alors que le domestique entra dans le salon avant de s’incliner.
- « Vous m’avez demandé, monsieur ? » demanda Arthur.
- « Oui, fait sceller mon cheval au plus vite. » ordonna le vieil homme « Je dois absolument rattraper Samantha. »
- « Bien monsieur, je m’en occupe tout de suite. » répondit le domestique alors qu’il était déjà parti vers les écuries.
Richard alla mettre son manteau et revint rapidement dans le salon alors qu’il voulait ajouter une petite chose à son épouse.
- « La prochaine fois que je veux ramener une jeune fille à la maison pour la sauver » s’exclama le patriarche « Surtout, tu me gifles ! »
Sur ces derniers mots, il quitta la pièce au pas de course avant de sauter sur son cheval puis de partir en direction du centre-ville.
Au même moment, dans les rues de la ville, Samantha courait en chemise de nuit alors qu’elle regardait partout dans l’espoir d’apercevoir Jack.
- « JACK !! » hurla-t-elle alors qu’elle ne savait même pas où aller « JAACK ! »
Autour d’elle, les passants la regardaient l’œil mauvais alors qu’il était très mal vu de sortir dans cette tenue.
Au bout d’un moment, la jeune fille s’arrêta au milieu de la rue tandis qu’elle ne voyait plus aucune calèche.
- « Jaackkk… » gémit l’adolescente en laissant de nombreuses larmes couler le long de ses joues.
Samantha était terriblement malheureuse de ne pas avoir réussi à rattraper le fils cadet des O’Neill.
Elle ne comprenait pas pourquoi mais elle avait mal au plus profond de son être.
Après quelques minutes de cavalcade, Richard arriva enfin dans le centre de la ville et remonta les rues à la recherche de sa protégée.
Il finit par l’apercevoir à l’angle d’un carrefour alors qu’elle semblait en pleurs.
Avec douceur, il s’approcha d’elle, faisant en sorte de ne pas lui faire peur.
- « Samantha… » fit gentiment le patriarche.
La jeune fille leva la tête vers lui et il put voir toute la douleur dans son regard.
- « Il est parti… » sanglota l’adolescente en se jetant dans ses bras « Il est parti… »
Le vieil homme la serra contre lui alors qu’il voulait la réconforter.
- « Oui, il est parti… » répondit Richard, ne sachant que dire d’autre.
Au bout de quelques minutes, il finit par se rappeler dans quelle tenue la jeune fille se trouvait.
Aussi, il ôta son manteau et la força à l’enfiler avant de la conduire vers son cheval.
- « Tiens-toi aux rênes. » ordonna gentiment le patriarche en hissant l’adolescente sur la selle.
Le patriarche monta derrière elle puis ordonna au cheval de faire demi-tour.
- « Allez, on rentre maintenant. »
A grand galop, le trajet ne dura que quelques minutes à peine alors que Samantha n’avait pas cessé de pleurer.
Une fois arrivés, le vieil homme descendit du cheval puis attrapa la jeune fille pour l’aider à en faire de même.
A la porte, Eléanor les attendait tandis que Samantha se mit à pleurer encore plus fort en la voyant.
- « Il est partiii… » fit la jeune fille en se jetant dans les bras de la matriarche.
La vieille dame consola sa protégée avant de l’inciter à aller dans sa chambre.
- « Ma douce, va te changer et ensuite rejoins-nous dans le salon. » ordonna gentiment Eléanor « Il est grand temps que tu prennes l’air. »
Samantha obéit alors que les larmes coulaient le long de ses joues.
Jack était parti et tout le reste ne comptait plus pour elle…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?