baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 85 : Une merveilleuse surprise

Chapitre 85 : Une merveilleuse surprise

Titiasyl, dimanche 15 février 2015

Quatre jours après son départ, Jack revint dans la demeure de ses parents.
Eléanor avait entendu le bruit d’une calèche et s’était précipitée dehors pour étreindre son fils.
- « Oh mon chéri, tu es revenu. » fit la matriarche, heureuse « Viens, rentre vite. »
- « Mère, je suis venu dès que j’ai eu votre télégramme. » dit le jeune homme inquiet « Que se passe-t-il ? »
Arrivés dans le salon, ils prirent place sur le canapé, alors que Jack attendit d’avoir de plus amples explications de sa mère.
- « Lorsque Samantha a appris ton départ, elle s’est précipitée dehors en tenue de nuit pour essayer de t’empêcher de partir. » commença à expliquer la vieille dame « Ton père l’a rattrapée en centre-ville. »
- « En tenue de nuit ? En ville ? » s’exclama le cadet, stupéfait par une telle attitude.
- « Oui. Elle était effondrée de ton départ. » souffla Eléanor « Elle l’est toujours d’ailleurs. »
- « Ça ne me dit pas comment elle s’est retrouvée au lit et malade. » voulut savoir Jack alors que son inquiétude pouvait se sentir.
- « Elle a refusé de s’alimenter et passait ses journées debout derrière les grilles à surveiller ton retour. » avoua la matriarche.
- « Mais vous n’avez rien fait pour lui faire entendre raison ? » s’énerva le jeune homme, outré d’un tel comportement.
- « Oh que si. Nous avons tous essayé. » gronda la vieille dame « Même Arthur a fait ce qu’il pouvait. Mais nous nous sommes heurtés à un mur. Nous pensons même qu’elle passait ses nuits debout derrière sa fenêtre. »
- « Mais pourquoi a-t-elle fait cela ? » demanda Jack, sidéré d’apprendre tout cela.
- « Hier, il pleuvait beaucoup et elle se trouvait à nouveau dehors. » continua Eléanor sans répondre à la question de son fils « Avec la fatigue et le jeun, elle a fini par s’écrouler. C’est ton père qui est allé la chercher. Le médecin nous a dit qu’elle avait une bonne bronchite. Elle a un traitement à prendre mais elle le refuse. »
Le jeune homme soupira et se leva afin d’aller se mettre derrière la fenêtre du salon.
- « Le docteur nous a dit qu’elle devait reprendre du poids et prendre ses médicaments pour guérir. » termina la matriarche.
- « Je vais la voir. » fit Jack, terriblement inquiet pour la jeune fille.
La vieille dame le laissa partir sans rien dire, alors qu’elle ne put s’empêcher de sourire une fois seule.
- « Il n’y a que toi pour la soigner mon chéri. » murmura-t-elle pour elle-même.
Une fois devant la porte de la chambre de Samantha, Jack frappa de quelques coups, puis se permit d’entrer dans la pièce.
S’y attendant un peu, il vit l’adolescente couchée dans son lit, très faible alors qu’elle avait le regard tourné vers la fenêtre.
Sans un mot, il prit place près du lit et attrapa immédiatement le flacon contenant le médicament de la jeune fille.
Le jeune homme versa un peu du contenu de la bouteille dans une cuillère et l’approcha de la bouche de la jeune fille.
- « J’en veux pas. Laissez-moi tranquille. » râla Samantha, alors qu’elle n’avait pas remarqué qui était près d’elle.
- « Ne faites pas l’enfant et prenez ce médicament. » gronda Jack, furieux de voir ce genre de chose.
Stupéfaite, la jeune fille tourna la tête vers l’endroit d’où provenait la voix, alors qu’elle eut la joie d’y voir le fils cadet de la famille.
- « Oh. » souffla l’adolescente heureuse « Vous êtes revenu. »
- « En effet, je suis revenu. » sourit le jeune homme « Et comme vous vous êtes occupé de moi pendant ma pneumonie, je vais en faire de même pendant votre bronchite. »
- « Vous allez repartir ensuite ? » demanda tristement Samantha.
- « Honnêtement, je ne sais pas. Je verrai cela plus tard, lorsque vous irez mieux. »
La jeune fille l’observa avec douleur, alors qu’elle ne voulait pas du tout qu’il reparte.
- « Dans ce cas, je ne veux pas me soigner. » grogna l’adolescente « Comme ça, je ne guérirai pas et vous resterez ici. »
Jack soupira alors qu’il ne savait que faire devant tant d’entêtement.
- « S’il vous plait, prenez votre traitement. » souffla le jeune homme « Je veux revoir la jeune fille pleine de vie et souriante que vous étiez avant mon départ. Elle me manque tellement. »
Devant un tel regard suppliant, Samantha fondit et ne put se résoudre à continuer dans son obstination.
Sans un mot, elle ouvrit la bouche et attendit que Jack lui donne son médicament.
- « Parfait, je suis content que vous ayez changé d’avis. » sourit le jeune homme en lui donnant son traitement.
Les quelques jours suivants, Jack ne quitta pas un seul instant la protégée de sa mère.
Il veillait à ce que la jeune fille mange convenablement, et prenne ses médicaments comme il le fallait.
Dès qu’elle fut assez solide sur ses jambes, le fils cadet des O’Neill l’obligea à se vêtir puis l’emmena en promenade dans les jardins.
- « Rien de tel qu’une petite balade au grand air pour aller mieux. » sourit Jack, ravi de voir Samantha guérie.
- « C’est vrai. » sourit la jeune fille « Ça me fait un bien fou. Mais pouvons-nous rentrer ? Je suis un peu fatiguée. »
- « Oh oui, bien sûr. » fit rapidement le jeune homme « Allons-nous installer dans le salon. Le feu de cheminée vous réchauffera. »
Les maitres de maison étaient ravis de voir que leur protégée était de nouveau en forme.
Les deux jeunes gens passaient tout leur temps ensemble, alors qu’Eléanor voyait bien que Samantha veillait à ne jamais perdre de vue son compagnon.
- « Richard, je pense que nous allons devoir leur parler. » fit simplement la matriarche en les observant.
- « Vous avez totalement raison. » répondit le vieil homme « Il est grand temps d’avoir une bonne discussion avec ces deux-là. »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?