baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Gynnie > Les histoires > OS > OS en chanson > Une mission pas comme les autres

Une mission pas comme les autres

Gynnie, mercredi 18 février 2015

Auteur : Gynnie

Langue : Français

Béta : Marjorie

Spoilers : Aucun

Genre : Romance, drame, frisson, aventure, horreur ?

Saison : Saison 7 !

Pairing : Jack & Sam

Rating : Tout public

Déclamer : J’écris pour mon propre plaisir, tout l’univers de stargate ne m’appartient pas.

Résumé : Sam est envoyée en mission.

Note personnelle : C’est sur une musique de Mike Candys cette fois que j’ai écris cette petite histoire. L’inspiration ne me guette pas trop en ce moment, et c’est en regardant le clip que j’ai eu cette idée. Je ne suis pas très fière de la fin de l’histoire, l’imagination n’était pas là et il ne montre pas grand chose dans le clip à ce sujet. Donc, j’ai fais comme je l’ai senti. En espérant que cela vous plaise. Bonne lecture !

Lien : Insomnia - Mike Candys

*******************************

L’endroit était sombre et humide, ces pas résonnaient dans cette antre immense. Il faisait plutôt froid et la nuit commençait à tomber derrière les vitraux. Le sol de pierre semblait froid au touché tandis que les murs étaient épais et paraissaient avoir des oreilles.
Les frissons courraient sur son corps à chaque pas qu’elle faisait tandis que son cœur battait si fort qu’elle brûlait de l’intérieur. Chaque frémissement de ses cheveux sur sa nuque lui évoquait un coup de vent. Sa jupe blanche dansait sur ses jambes au rythme de ses pas, tandis que sa poitrine soulevait rapidement son corset rouge et noir, fermement serré avec des lacets de cuir noir.
Il n’y avait pas de bruit, si ce n’est le claquement de ses talons contre les grosses pierres du sol.
Il était tellement silencieux et elle était tellement perdue dans cet endroit qu’elle ne connaissait pas. Il la suivait de près, et elle le savait, elle ne sentait pas son souffle ou sa présence, mais seulement son regard à chaque virage qu’elle prenait. Le souffle ne lui manquait pas, militaire aguerrit depuis 7 ans maintenant, seuls ces pieds commençaient à la faire souffrir, pas vraiment habituée à courir avec des talons. La mallette grise qu’elle tenait dans sa main droite lui semblait glaciale alors qu’elle savait avoir les mains moites.
Une armure de chevalier lui fit fasse au détour d’un couloir, elle crut crier, mais elle sut qu’elle était arrivée à se contrôler. Un escalier en bois, très certainement rongé par les mites, pas très rassurant quant à sa solidité, ne lui laissait pas le choix de direction. Plusieurs fois de suite, elle monta des escaliers, traversa des couloirs où la luminosité laissait à désirer. Elle allait franchir une porte lorsque tout à coup, son ravisseur lui fit face. De surprise, elle en laissa tomber la mallette. L’homme la prit par le poignet et la tira à sa suite dans un endroit encore plus sombre. L’étroit couloir avec pour seules fenêtres des meurtrières, les conduisis dans une petite crypte surplombant la cathédrale et la vallée qu’elle surmontait. Ayant pour seuls murs des colonnes espacées d’un mètre chacune, il était aisé de voir l’extérieur. Le ciel était gris, et les corbeaux volaient bas. Sa voiture, une porche rouge garée au bas de la cathédrale était suivie de deux autres, un 4x4 et une Ferrari. Une fine brise vînt toucher sa peau blanche tandis que son interlocuteur se retourna vers elle. Sam eut un hoquet de surprise. L’homme face à elle arborait un jean moulant noir, une chemise avec deux boutons ouverts et les manches retroussées jusqu’aux coudes. Il tenait dans sa main sa veste de cuir noir et une écharpe protégeait son cou de la fraîcheur du soir.
- "Qu’y avait-il dans cette mallette Miss Carter ?" Demanda l’homme d’une voix vibrante qu’elle ne lui avait jamais connue.
- "Je... Je n’ai pas regardé".
- "Vous êtes une bonne élève, vous l’avez toujours été, vous avez toujours obéit aux ordres..."
Sam ne dit rien, muette par la stupéfaction de le découvrir en face d’elle.
- "Vous êtes de toute beauté."
- "Merci..."
- "Vous semblez avoir froid, tenez." Lui dit l’homme en lui passant sa veste en cuir sur les épaules.
Sam savoura cet instant alors qu’elle sentait son souffle chaud sur sa nuque en contraste de l’air frais de ce mauvais temps. Elle soupira nerveusement alors que l’homme enroulait ses bras autour de son ventre.
- "Jack..." Souffla-t-elle.
Il lui déposa un baiser sur le coin de la mâchoire, juste en dessous de l’oreille et descendit lentement dans sa nuque jusqu’à sa clavicule découverte par les manches du corset. Sam décala sa tête afin de lui laisser plus de place.
- "Il faut partir." Souffla-t-il à son oreille.
- "Pourquoi ?"
- "Nous ne sommes pas seuls".
- "Je ne comprend pas... C’est vous qui m’avez donné cette mission."
- "C’était pour attirer la personne qui vous suivait."
- "Qu’y avait-il dans cette mallette Général O’Neill ?" Demanda Sam en se retournant lentement vers lui.
- "Une bombe."
Sam se recula vivement de Jack.
- "Vous m’avez fait porter une bombe jusqu’ici tout en sachant qu’elle pourrait sauter à n’importe quel moment ?"
- "Sam... Cette bombe dispose d’un..."
Jack n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruit d’explosion ainsi qu’une grosse fumée noire se firent connaître en plein milieu de la vallée.
- "Finalement, nous pouvons rester ici."
- "Qui était-ce ?" Demanda Sam très inquiète.
- "Un goa’uld."
- "Sur terre ?"
- "Oui."
Sam poussa un soupir de soulagement.
- "Allons-y quand même, vous allez attraper la mort sinon."
Jack prit Sam par la main et ils descendirent les escaliers en pierre, traversèrent le pont sous lequel s’écoulait une rivière claire et paisible. Puis, ils arrivèrent dans la cour et montèrent dans leur voiture respective après que Jack ai déposé un baiser sur la joue de la jeune femme.
- "Je t’offre cette cathédrale comme maison Sam." Lui dit-il sincèrement.
- "Bien, nous avons beaucoup, beaucoup, beaucoup de travaux à faire alors !"
Ils se sourirent et disparurent au loin, laissant derrière eux la cathédrale abandonnée.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?