baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 87 : Déclaration

Chapitre 87 : Déclaration

Titiasyl, jeudi 19 février 2015

Richard ne put s’empêcher de soupirer lorsqu’il vit que son fils ne faisait pas le moindre geste pour retenir Samantha.
Pourtant, lui et son épouse étaient certains de tout ce qu’ils avaient avancé.
Les gestes de son père eurent le don de faire réagir Jack.
En voyant Samantha en train de s’éloigner, il lui attrapa doucement le poignet pour l’empêcher d’aller plus loin.
- « Puis-je vous demander pourquoi vous dites de telles choses ? » demanda le jeune homme avec gravité.
- « Je… Je… » hésita la jeune fille.
- « Allez-y. » sourit Jack « Vous pouvez me répondre sans crainte. Je veux simplement comprendre. »
- « Je n’ai que quinze ans. Je ne connais rien à la vie. » souffla l’adolescente tristement « Mon pè... J’ai été vendue à une maison close, je n’ai plus de famille. Et… »
Tous avaient perçu la correction qu’elle avait faite, mais aucun ne releva.
Richard avait parfaitement compris que la jeune fille ne considérait plus l’homme qui l’avait vendue à Pete Shanahan comme étant son père.
- « Et ? » fit le jeune homme, alors qu’il voulait connaitre la suite.
- « Je ne suis pas jolie. » termina Samantha en baissant la tête.
Tenant toujours la main de la jeune fille dans la sienne, Jack jeta un regard à ses parents alors que ceux-ci comprirent tout de suite.
Le couple se leva et quitta le salon sans un mot puis ils fermèrent la porte de la pièce afin d’isoler les deux jeunes gens.
Une fois qu’ils furent seuls, le jeune homme se leva en prenant les mains de l’adolescente dans les siennes.
Il la regarda avec tendresse tandis que Samantha gardait la tête baissée, terriblement malheureuse d’être rejetée ainsi.
- « Regardez-moi, s’il vous plait. » demanda Jack avec douceur.
La jeune fille attendit quelques instants puis finit par relever la tête, anxieuse par les paroles qui allaient être dites.
- « Vous avez tort de penser tout cela. » fit le jeune homme en continuant de sourire.
- « Comment ça ? » s’étonna l’adolescente, ne s’attendant absolument pas à une telle réponse.
- « Je me moque complètement de nos seize ans d’écart. » commença Jack en s’approchant légèrement d’elle « J’ai toujours pensé que la différence d’âge n’était pas importante. »
- « Vraiment ? » demanda Samantha, sceptique.
- « Vraiment. Quand on est bien avec une personne, peu importe son âge. » assura le cadet des O’Neill avant de continuer « Ensuite, concernant le fait que vous ne connaissiez rien à la vie… »
- « C’est parce que je suis une imbécile. » fit la jeune fille en lui coupant la parole.
- « Vous n’êtes absolument pas une imbécile voyons. » gronda Jack avant de se radoucir « Vous êtes simplement très jeune. Et pour votre innocence, je serai ravi de vous apprendre tout ce que je sais. »
- « J’ai été vendue à une maison close, je… »
- « Je me moque complètement de cela. » fit sérieusement le jeune homme « Quand bien même mon père n’aurait pas pu vous en sortir avant que vous n’ayez eu votre premier client, ça n’aurait strictement rien changé pour moi. »
- « Mais je… »
- « Vous n’êtes en rien responsable des agissements de votre père, Samantha. » déclara Jack, furieux contre cet homme.
- « Ce n’est plus mon père. » gronda l’adolescente « Je n’ai plus de famille. »
Le jeune homme ne put s’empêcher d’observer la jeune fille qu’il avait devant lui.
A la voir ainsi, une petite moue boudeuse sur le visage, il comprit enfin ce que sa mère avait essayé de leur faire comprendre.
Maintenant, il savait parfaitement ce qu’il lui restait à faire.
- « Je serai très heureux de pouvoir en fonder une avec vous. » lâcha Jack avant d’ajouter « Et je vous trouve absolument magnifique. »
Samantha le regarda, interloquée par les paroles qu’il venait de prononcer.
Ce n’était pas possible, un homme comme lui ne pouvait pas vouloir d’une jeune fille comme elle.
- « Mais comment pouvez-vous dire cela ? » demanda la jeune fille « Je n’aime pas me maquiller, les toilettes pomponnées et tout le reste. »
- « C’est justement tout ce que j’ai horreur chez une femme. » sourit le jeune homme en se rapprochant encore un peu plus de l’adolescente « J’aime la discrétion, le naturel et les toilettes simples. »
La voyant totalement sous le coup de ses paroles, il finit par passer ses bras autour de sa taille alors qu’il la vit rougir comme une pivoine.
Timidement, Samantha posa ses mains sur les bras de Jack alors qu’elle ne savait quoi faire d’autre.
Jack fondit encore plus devant l’attitude de la jeune fille et se laissa à sourire encore plus.
- « Acceptez-vous de devenir ma femme ? » demanda-t-il alors qu’il espérait de tout cœur une réponse positive.
Pendant quelques secondes, l’adolescente eut le souffle coupé tandis qu’elle était bouche bée.
Elle, jeune orpheline vendue par son père à une maison close, ne s’était absolument pas attendue à une telle demande.
Surtout venant d’un homme tel que Jack.
- « Oui. » finit par répondre Samantha, un sourire éclatant sur le visage.
Heureux, le jeune homme se pencha vers elle et lui déposa un tendre baiser ses lèvres avant de la serrer dans ses bras, ivre de bonheur.
- « Je vous aime tellement. » souffla le cadet des O’Neill à l’oreille de sa désormais fiancée.
- « Moi aussi, je vous aime. » murmura tendrement la jeune fille.
Le jeune couple passa un petit moment dans les bras l’un de l’autre avant de s’embrasser une nouvelle fois…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?