baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Chacha76 > Les histoires > Histoires courtes > Histoires courtes diverses > Te donner un enfant

Te donner un enfant

chacha76, jeudi 14 septembre 2017

Titre : Te donner un enfant.

Auteur : Chacha76.

Béta : Gynnie.

Série : Stargate SG – 1.

Genre / Pairing : Romance Jack & Sam ainsi que Daniel et Janet. Passage NC-17 (Scène sexuelle).

Personnages : Jack, Sam, Daniel, Janet, Teal’c...

Résumé : Sam veut un enfant de Jack avant qu’elle ne puisse plus pouvoir porter la vie. Elle lui demande un enfant alors que la loi de non fraternisation est toujours effective au sein de la base, quant au couple Jackson une nouvelle fera leur bonheur...

Saison : 8 (Jack est général, Sam est colonel, Janet et Jacob sont toujours en vie, Sam n’est plus avec Pete, Jack a rompu avec Kerry, Daniel et Janet sont mariés.)

Disclamer : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM. 

Note de l’auteur : Je sais même pas comment m’est venue cette idée, elle me plaît beaucoup et je prends plaisir à l’écrire. L’histoire ne reprend pas les caractères des personnages dans la série. J’espère que cela vous plaira.

Bonne lecture à tous...

Le soleil se levait sur les habitations de Colorado Springs, une jeune femme commençait à se réveiller grâce aux reflets du soleil. Elle vit sur son réveil qu’il était six heures du matin et qu’elle devait se lever dans le but de se rendre à la base afin de prendre ses fonctions.

Son anniversaire était passé depuis quelques jours, elle avait décidé de prendre une décision, elle ne voulait pas finir sa vie toute seule. Elle souhaitait avoir un enfant... La seule chose qu’elle voulait depuis des années. Elle avait eu plusieurs relations dans sa vie qui n’avaient jamais été sérieuses, alors elle n’envisageait pas d’avoir des enfants et encore moins le mariage. Elle n’aimait qu’un seul homme et malheureusement, il était inaccessible. Cet homme elle l’aimait de tout son être et depuis plus de huit ans à présent. Elle avait décidé de faire abstraction de cette fichue loi de non fraternisation et demander à son supérieur hiérarchique, le général Jack O’Neill de lui faire un enfant.

Après avoir prit cette décision, la jeune femme enleva la couverture pour la mettre au bout du lit afin de donner un peu de fraîcheur à son lit et elle se leva pour ouvrir la fenêtre dans le but d’aérer sa chambre.
Ensuite, elle prit la direction de la salle de bain afin de prendre sa douche. Sam avait préparé ses affaires la veille. Elle entra dans la cabine de douche, régla la température de l’eau et se mouilla tout le corps. Elle attrapa son shampoing pour se laver les cheveux, celui ci était le shampoing avec le parfum préféré de Jack, à la lavande. Elle prit ensuite son gel douche parfumé au caramel pour se laver le corps. Dès qu’elle eue fini de se laver, Sam ralluma l’eau et se rinça.
Quelques minutes plus tard, la militaire sortit de la douche et attrapa sa serviette de bain qu’elle noua autour d’elle. Elle se sécha et enfila ses vêtements : un jean stone et chemisier simple. Sam regarda l’heure sur sa montre et vit qu’il était temps d’aller à la base pour aller travailler. Sam se rendit dans sa chambre pour fermer sa fenêtre et elle fit son lit. La militaire descendit les escaliers, elle prit ses clés de voiture qui étaient sur le guéridon du couloir puis elle sortit dehors.

Sam ferma sa maison, descendit les marches du perron puis elle mit son sac à main sur le siège passager de la voiture et elle entra dans le véhicule où elle s’attacha avant de mettre le contact...

Quelques instants plus tard, elle arriva devant le complexe. Elle était un peu nerveuse, car elle ne savait pas comment allait réagir son supérieur hiérarchique face à sa demande d’avoir un enfant de lui, tout en le faisant naturellement. Sam pensait qu’il allait avoir du mal à répondre car c’était assez surprenant comme demande, aussi elle ne savait pas si il était prêt à avoir d’autres enfants après ce qu’il s’était passé avec l’accident de Charlie. Elle passa le premier poste de garde sans problèmes, la militaire salua les soldats en faction, ces derniers la saluère de la tête. Sam continua sa route dans le tunnel, elle se gara ensuite sur sa place de parking, elle coupa le moteur et attrapa son sac à main qui était sur le côté passager puis sortit de son véhicule.

Elle se dirigea vers l’ascenseur afin de le prendre pour descendre dans la base. La militaire arriva au second poste de garde, elle signa le registre de présence et elle vit que le général Jack O’Neill était déjà arrivé. Samantha prit le second ascenseur pour se rendre dans les vestiaires, afin de mettre le treillis de la base. Elle entra dans les vestiaires des femmes, puis elle se dirigea vers son casier pour prendre l’uniforme et elle entra dans un vestiaire pour changer ses vêtements.

La jeune femme sortit du vestiaire et mit dans son casier ses vêtements civils. Elle regarda l’heure et vit qu’il était sept heures et demie, elle avait un peu de temps pour aller travailler dans son labo avant que ses amis ne viennent la chercher pour aller prendre leur petit déjeuner au mess. Et elle savait que l’homme de sa vie ne manquerait pour rien au monde leur petit rituel du matin depuis qu’ils étaient tous dans le programme de la porte des étoiles. La militaire appuya sur l’étage des laboratoires et elle entama sa longue descende.
Quelques instants plus tard, la militaire arriva à destination et les portes s’ouvrirent alors qu’elle en sortit puis, prit la direction de son laboratoire.

Elle verrait Jack après le déjeuner comme ça, ça lui laisserait du temps pour trouver le courage, elle en avait fort besoin. Samantha ouvrit la porte de son labo avec sa carte magnétique et l’accès fut autorisé alors qu’elle entra dans son antre. Elle prit les instruments dont elle avait besoin. Ensuite, elle posa le tout sur sa table de travail et se dirigea vers son ordinateur afin de l’ouvrir. Elle l’alluma puis entra son code, elle sourit car le mot de passe qui protégeait l’ordinateur était le nom complet de l’homme de sa vie.
Sam savait ce qu’elle allait lui dire et elle irait le voir dans son bureau car il y retournerait certainement pour finir ses rapports en retard. La jeune scientifique avait fini son expérience, ses amis viendraient bientôt la chercher. Elle rangea ce qu’elle avait utilisé pour son expérience et fini de ranger son laboratoire sachant que SG1 avait un briefing de mission juste après.

- « Salut Sam, comment tu vas ? » Demanda un homme à l’entrée du labo.
- « Daniel, tu es là. Tu as passé un bon weekend ? » Questionna la jeune femme en le prenant dans ses bras, contente de le revoir.
- « Ça va, j’ai passé un bon weekend, avec Janet et Cassandra nous sommes allés au parc d’attractions. Elle était impressionnée par tous ces manèges. Cassandra n’en avait jamais vu, donc avec Janet, on a réfléchit et décidé que ce serait une sortie sympa. » Répliqua l’archéologue en souriant. Les sorties en famille étaient sacrées car ses parents étaient décédés il y a quelques années maintenant.
- « Je trouve ça bien pour Cassandra de faire des choses qu’elle n’a pas forcément vu. » Dit simplement la militaire.
- « On y va Sam, Jack nous attend au mess. » Annonça l’archéologue en prenant la direction de la porte.
- « J’arrive Daniel. » Ajouta Samantha en se levant. Elle remarqua Teal’c à l’extérieur du couloir : « Bonjour Teal’c. »
- « Bonjour Colonel Carter. »Répondit Teal’c en la saluant de la tête.

Les amis prirent le chemin pour prendre l’ascenseur afin de se rendre au réfectoire, où Jack les attendait déjà. Ils arrivèrent à l’étage du mess plus tard, ils sortirent de l’appareil puis ils prirent la direction de la cantine et ils entrèrent à l’intérieur. Ils virent que le général Jack O’Neill, chef de la base, était attablé à une table avec quatre chaises autour. Le militaire ne les avaient pas remarqué car il feuilletait le journal d’aujourd’hui, voulant se documenter sur ce qu’il se passait dans son pays, les activités politiques, économiques et culturelles. Il releva la tête pour apercevoir si les membres de sa base étaient arrivés, ce fut le cas et il aperçut la femme qu’il souhaitait avoir dans sa vie. Il voulait tellement l’avoir à ses côtés, le mariage avec elle, l’admirer dans sa robe blanche le jour où ils se diraient oui. Quant à lui, il arborerait son uniforme d’apparat car il savait que Sam adorait le voir dedans. Il voulait vivre avec la femme qu’il avait choisi pour être la mère de ses enfants. Il était prêt à redevenir papa malgré l’accident tragique de son fils, Charlie.

Avec la jeune femme, il était prêt à faire n’importe quoi mais il ne pouvait guère espérer cette vie auprès d’elle car la loi était toujours de mise, au sein de la base malgré ses efforts pour la faire abolir une bonne fois pour toute. Le président avait refusé catégoriquement de l’enlever car il estimait que s’il la faisait abolir, ce ne serait plus une base militaire mais un lieu de rencontre pour couples.
Les membres de SG1 et Jack prirent leur petit déjeuner tous ensemble. Jack et Sam se lancèrent des regards en coin. Dès que l’un regardait, l’autre baissait la tête trouvant plus intéressant ce qu’ils avaient dans l’assiette. Plus tard, les amis avaient fini chacun leur petit déjeuner. Ils posèrent leurs plateaux sur un chariot afin qu’ils soient lavés pour leur réutilisation. Le chef de la base donna un signe de la main pour leur dire à tout à l’heure car il avait un briefing de mission. Sam dit à Daniel qu’elle les rejoindrait un peu plus tard car elle devait demander quelque chose à un homme de la base.

La jeune scientifique prit la direction de l’ascenseur, elle patienta quelques minutes et investit l’appareil. Elle appuya sur le bouton le plus bas de la base afin d’aller voir son supérieur hiérarchique, Jack O’Neill, pour lui demander sa faveur personnelle. Elle savait que ce ne serait pas simple car la loi était toujours là et que si Jack était d’accord, alors ils risquaient la cour martiale tous les deux. Samantha arriva à l’étage le plus bas de la base, elle se dirigea vers la salle de contrôle, la traversa afin de prendre l’escalier qui donnait directement sur la salle de briefing ainsi que sur le bureau de Jack.

Elle vit que le militaire était en train de faire la paperasse. La jeune scientifique sourit car elle avait remarqué que Jack avait beaucoup plus de rapport à faire. Samantha le vit pousser un long soupir car il regarda la pile de dossiers à envoyer à la Maison Blanche. La militaire frappa à la porte de son supérieur hiérarchique, elle entendit un « entrer » un peu dur. Elle entra dans le bureau et Sam se mit face au bureau attendant l’autorisation de s’asseoir, elle l’obtenue un petit moment plus tard.

- « Bonjour, Carter, que me vaut votre visite dans mon bureau ? » Demanda Jack trop heureux de laisser ses dossiers de côté.
- « Monsieur, puis-je parler librement s’il vous plaît ? J’aimerai vous demandez une requête personnelle mais ce n’est pas un sujet facile à aborder. » Lança la jeune femme un peu nerveuse.
- « Bien sûr Carter, vous pouvez. Je sais que vous ne dépasserez pas votre statut. »
- « S’il savait ce que je veux lui demander, je ne pense pas qu’il dirait ça. » Pensa Sam.
- « Alors que souhaitez-vous Carter ? » Commença Jack voulant savoir ce que son second voulait.
- « Écoutez monsieur, ce n’est pas évident de vous en parler. » Répondit la jeune femme en baissant les yeux et se triturant les mains.
- « Allez, Carter si vous êtes là c’est pour une bonne raison, vous connaissant, vous n’êtes pas là pour rien. » Ajouta Jack en essayant de la mettre à l’aise.
- « Monsieur, ce n’est pas facile de vous demandez ce que je veux. »
- « Carter, je vous promets que je ne ferais rien contre vous, vous pouvez parler librement sans avoir de conséquences. » Termina le militaire voulant la rassurer un minimum.
- « Euh... Je... Je voudrais que vous me donniez un enfant, monsieur. » Dit la jeune femme hésitante dans ses paroles alors que ses joues se colorèrent.

Le général Jack O’Neill ouvrit la bouche et la referma ne sachant pas quoi dire face à la demande de son second. Il était complètement bouche-bée, il ne s’attendait pas du tout à ça. Quant à Sam, elle ne savait pas plus où se mettre, elle voudrait être loin de la base. Jack essayait de trouver les mots pour ne pas vexer la femme qui était en face de lui, après que Sam ait lancé sa bombe, tous les deux étaient très gênés.

- « Enfin Carter, vous savez que nous ne pouvons pas faire ça... Il y a la loi et puis même si j’étais d’accord avec ça, nous agissons dans l’illégalité. Nous ne pouvons pas le faire Carter, j’en suis vraiment désolé. » Dissuada le militaire malgré son cœur qui lui disait oui.
- « Monsieur, j’ai longtemps été seule, j’ai n’ai eue que peu d’hommes dans ma vie, ils étaient violents avec moi. Je n’étais pour eux qu’une bonne à faire à manger et à me mettre dans leur lit pour se soulager. Mais avec vous, quand je vous ai rencontré, c’était complètement différent. Je vous ai fait confiance petit à petit et au fil des années, cela s’est transformé en amitié et puis après je suis tombée amoureuse de vous. Je veux pouvoir porter la vie avant qu’il ne soit trop tard, je veux la sentir en moi, je n’aime que vous et c’est vous que j’ai choisi pour le père de mes enfants. Vous êtes l’unique homme que j’aime et que je veux dans ma vie. J’ai énormément souffert à cause des hommes, je ne veux plus souffrir à nouveau. » Déclara Samantha en pleurant d’avoir raconté tout ça à son supérieur alors qu’il n’était au courant de rien.
- « Allez, venez. » Lança le militaire en tendant ses bras.

La militaire s’y engouffra et éclata en sanglots dans les bras du militaire, elle lâcha tout ce qu’elle avait sur le cœur, tout ce qui s’était accumulé toutes ces années. Jack ne disait rien, il sentait son treillis se mouiller au fur et à mesure des pleurs de la jeune femme. Il la garda dans ses bras encore quelques instants savourant ce moment qu’ils avaient tous les deux. Jack installa la jeune femme sur la chaise qu’elle avait utilisé précédemment pour lui parler.
- « Écoutez Carter, laissez moi réfléchir quelques heures. Comment allez-vous faire cet enfant ? Allez-vous êtres médicalement assistée pour concevoir l’enfant ? » Questionna Jack O’Neill en la regardant dans les yeux.
- « De la façon la plus naturelle possible, monsieur, comme un homme et une femme qui désirent un enfant. » Répondit la jeune femme avec une certaine gêne.
- « Je... Je... Vous pouvez me laisser Carter, s’il vous plaît. On se voit au briefing de mission de votre équipe. » Ajouta le militaire en se mettant sa tête dans ses bras.
- « Rompez ».

La jeune femme se leva et prit la direction de la porte pour sortir. Elle se retrouva dans la salle de briefing, elle aperçue qu’il était bientôt l’heure du briefing alors elle prit la décision de s’asseoir sur un fauteuil à la gauche de son supérieur hiérarchique qui avait l’habitude de se mettre en bout de table. Ce dernier était toujours affalé sur son bureau, la tête dans ses bras. Daniel et Teal’c arrivèrent dans la pièce. Daniel remarqua que Sam avait pleuré car ses yeux étaient rougis et Jack était toujours dans ses pensées. L’archéologue ne trouvait pas ça normal alors il se dit qu’il poserait la question plus tard à Jack et Sam. Jack sortit de son bureau, puis il prit place en bout de table, Teal’c s’installa à côté de lui et Daniel s’assit juste après Teal’c.

- « Bien, SG1 doit se rendre sur P3X659 pour une mission de reconnaissance et archéologique. » Lu le militaire sur le rapport du Colonel Carter.
- « Ça va être génial cette mission, je vais pouvoir découvrir une autre civilisation. » Dit Daniel excité pour la mission.
- « Danny Boy, on se calme sinon vous restez à la base. » Dit Jack blasé du comportement de son ami.
- « OK, OK, je me calme, mais avoue Jack, que c’est fascinant de découvrir sur une planète, une civilisation qui est disparue et apprendre comment ils vivaient. » Expliqua l’archéologue en regardant Jack.
- « Bon, Carter, faites nous un topo sur cette planète. » Demanda le militaire en soupirant car ça allait être une longue journée pour lui avec toutes ces réunions barbantes.
- « Bien mon général. » Répondit la jeune scientifique en se levant de son fauteuil pour éteindre la lumière sachant qu’elle allait projeter des photos de la planète.

Samantha commença son exposé mais elle remarqua rapidement que le général Jack O’Neill n’était pas attentif. Elle se dit qu’il était perdu dans ses pensées face à sa demande. Quant au militaire, il n’écoutait déjà plus, il avait peur de ne pas être un bon père pour l’enfant qu’il allait peut-être avoir avec son second. Il ne savait même pas s’il serait présent auprès de son enfant, Carter n’avait rien dit à propos de ça. Il espérait qu’elle soit d’accord pour qu’il soit là le jour de sa naissance, du début et à la fin de la grossesse en passant par tous les examens médicaux de la maman ainsi que les échographies.
Quelques instants plus tard, la jeune femme avait fini son exposé, elle reprit sa place et attendit que le général leur dise à quelle heure ils partaient.

- « Bien SG1 vous partez dans une heure, rompez. » Ajouta Jack en se levant du fauteuil. « Attendez Carter, dans mon bureau s’il vous plaît, j’aurais des questions a vous poser. »
- « Bien, monsieur. » Répliqua Sam en le suivant dans son antre.

Le militaire ferma la porte pour ne pas que des oreilles indiscrètes viennent écouter. Il prit place sur son fameux fauteuil rouge, il donna l’autorisation à Samantha pour qu’elle s’assoie sur une chaise en face du bureau.

- « Carter, je vous ai fait venir car j’ai quelques questions avant de vous donner ma décision définitive concernant votre demande. »
- « Je vous écoute monsieur, que voulez-vous savoir ? » Demanda Sam prête à répondre aux questions de Jack.
- « Est-ce que j’aurais une place dans la vie de l’enfant ? Est-ce que j’aurais le droit de venir aux examens, aux échographies et tout ce qui concerne la grossesse ? Et est-ce que je vais assister à sa naissance ? » Posa Jack inquiet de ne pas avoir sa place en tant que père.
- « Mon général, c’est vrai que je n’ai pas encore abordé le sujet. Alors je vous répond sur toutes ces questions : vous aurez votre place envers lui et envers la loi, vous serez son père. Je trouve normal que vous assistiez à sa naissance ainsi qu’aux échographies et examens qui le touche. » Rassura la militaire comprenant l’inquiétude de Jack.
- « Quand commençons-nous la conception du bébé ? » Lança O’Neill pressé de voir le ventre rebondi de la femme qu’il aime.
- « Avant monsieur, il va falloir se voir à l’extérieur du travail. »
- « Bien sûr, dès que vous aurez fini votre mission de reconnaissance. » Dit Jack.
- « D’accord, nous partirons ensemble pour aller chez moi. » Rétorqua la jeune femme en souriant alors qu’elle allait passer la soirée avec son supérieur hiérarchique.
- « Une invitation à dormir chez vous Carter ? » Plaisanta Jack en la regardant rougir.
- « Non, non mon général, c’est pour discuter des choses importantes avant la conception du bébé. » Ajouta la militaire en baissant les yeux.
- « Eh bien, Carter, nous nous retrouvons après la mission. Rompez ! »
- « Au revoir, monsieur et à ce soir. » Répliqua Sam en partant du bureau de Jack.

Sam rejoignit son équipe pour aller se mettre en tenue pour la mission ensuite ils passèrent par l’armurerie afin de prendre des armes pour se défendre en cas d’attaque ennemie. SG1 était au complet alors ils prirent la direction de la salle d’embarquement de la porte des étoiles. Jack se trouvait dans la salle de contrôle avec Harriman, qui pianotait sur son clavier pour ouvrir la porte. Le militaire regarda le Colonel Carter, il la trouvait tellement belle mais inaccessible à cause de la loi. Il s’imaginait déjà avoir une petite fille blonde courir partout dans la base, avec les yeux bleus de sa mère.

Il regarda chacun de ses amis en se disant qu’il avait passé de bons moments à l’époque où il était encore sur le terrain avec eux, d’un certain côté ça lui manquait car il ne pouvait plus assurer les arrières de son second et de la femme qu’il aime. A chaque fois que SG1 passait la porte, il avait toujours peur qu’un jour, on lui annonce qu’il ne pourrait plus jamais la revoir alors qu’il ne pourrait plus espérer de vivre auprès d’elle.

- « Nous sommes prêt, mon général pour partir. » Lança la chef d’équipe en terminant de bien mettre son gilet par balle.
- « Bien SG1, soyez prudent, et bonne chance. Contact radio dans deux heures. » Ajouta Jack en la regardant dans les yeux.
- « Bien, à ce soir. » Dit le reste de l’équipe en passant la porte des étoiles.

Dans la salle de contrôle, le cœur d’un homme battait la chamade car bientôt il verrait son second autrement.

***

De l’autre côté de la galaxie, SG1 était arrivé à destination, ils descendirent les marches qui ornaient la porte et Daniel se dit que c’était le moment de poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis le briefing de mission :

- « Alors Sam pourquoi avais-tu les yeux rougis par les larmes tout à l’heure ? »Interrogea Daniel en la regardant voulant savoir.
- « Je ne pleurais pas Daniel, je me suis confiée au général, et les larmes ont suivies c’est pour ça que j’avais les yeux rouges. » Répliqua Sam en espérant que Daniel n’aille pas chercher plus loin.
- « Ouais, c’est ça. » Déclara l’archéologue en vérifiant qu’il avait tout ce qu’il lui fallait.
- « Daniel Jackson, Colonel Samantha Carter, je vais inspecter les lieux autour de la porte. » Répliqua le jaffa en commençant déjà sa tâche.
- « Bien, Daniel allons voir le temple que nous avons vu grâce aux images du MALP. » Décida la militaire.
- « Je suis sûr qu’il s’est passé quelque chose dans le bureau de Jack et que tu ne veux pas en parler. »
- « Écoutes Daniel, il se passe des choses qu’on n’a pas forcément envie de dire aux personnes qui nous entourent. » Répondit Sam en prenant le chemin pour mener au temple.
- « Je saurais ce qu’il s’est passé dans ce bureau que tu le veuille ou non. » Ajouta l’archéologue en commençant à regarder les restes du temple.
- « Oui bah le plus tard possible en tout cas car ça ne te concerne pas Daniel, c’est entre le général et moi. » Répliqua la jeune femme furieuse. « Je vais faire un tour des environs, regardes tes cailloux pendant ce temps, ça t’éviteras de te mêler des choses qui ne te regardes pas. »

Samantha partit pour faire le tour des restes du temple, elle remarqua qu’après le temple il y avait d’autres restes d’un vestige d’autrefois. Elle avait aussi aperçue des traces de pas récentes, elle espérait que ce ne soit pas des jaffas car à chaque fois qu’il y avait les jaffas, SG1 s’attirait toujours des ennuis et ils revenaient à la maison souvent blessés. Alors que si elle rentrait blessée de cette mission, elle ne pourrait pas faire les examens nécessaire pour commencer la conception. Or, elle ne le voulait pas car elle avait hâte de pouvoir porter la vie en elle, de la sentir et le fait de porter l’enfant de l’homme qu’elle aime.

Sam rejoignit Daniel au temple, il prenait soin de ne pas louper quelque chose, elle se dit qu’à Noël elle lui offrirait des cailloux, il serait plus content que si on lui offrait du parfum. Elle réalisa qu’elle pensait comme son supérieur, cette pensée la fit sourire car elle passait beaucoup de temps avec lui, cela se faisait ressentir dans ses paroles.

- « Alors Daniel, ça donne quoi ce temple ? » Demanda la jeune femme en le regardant dans les yeux.
- « De ce que j’ai pu traduire jusqu’à maintenant ce temple appartenait à Oedipe. D’après la mythologie grecque, il a voulu échapper à son destin, un devin avait prédit aux parents que leur enfant allait tuer son père et épouserait sa mère. Alors les parents avait abandonné leur enfant à sa naissance. L’enfant fut recueillit par des bergers. Arrivé à sa majorité, il contacta un oracle, ce dernier lui dit qu’il tuerait son père et qu’il épouserait sa mère. Oedipe partit de sa maison voulant échapper à son destin. Il effectua un voyage sur lequel il tua un vieillard car ils s’étaient prit la tête. Oedipe arriva à Thèbes, où il réussit à élucider l’énigme du Sphinx de la ville de Thèbes. Il fut acclamé par le peuple et épousa la reine qui était veuve. Il rechercha le meurtrier du roi de Thèbes, Laïos. Il parla avec un devin qui était aveugle physiquement, il découvrit que c’était lui le meurtrier, il se creva les yeux de ne pas avoir vu que c’était lui le criminel. De cette union, des enfants sont nés. » Expliqua Daniel, heureux de ne pas avoir été coupé, car souvent quand il essayait d’expliquer, Jack avait la manie de couper la parole.
- « Charmant cette mythologie grecque, le fils qui épouse sa mère et le fils qui tue son père. Et le pire c’est qu’ils ont eu des enfants et bah... » Soupira la jeune femme pressée de rentrer chez elle afin de se reposer et de voir son Jack chez elle.
- « Oui, très charmante cette mythologie, car on peut apercevoir un personnage qui veut échapper à son destin et qui finalement, le rattrape. Je trouve cette histoire touchante. » Ajouta l’archéologue en contemplant les restes du temple.
- « Colonel Carter, près de la porte des étoiles, j’ai aperçu des traces de pas jaffas. » Interpella Teal’c dans la radio de Sam.
- « C’est bien ce que je pensais, il y a des jaffas sur cette planète. Teal’c gardez la porte, nous arrivons, nous n’allons pas rester car ils vont faire de nous leur quatre heure. »Répondit la jeune femme.
- « Bien Colonel Carter, je ferais de mon mieux. » Répliqua le jaffa en exerçant déjà sa tâche.
- « Tu viens Daniel, nous allons rentrer au bercail, ça craint pour nous ici maintenant. » Plaisanta la militaire pour détendre l’atmosphère.
- « Jack déteint sur toi Sam, tu plaisantes comme lui. » Remarqua Daniel en se relevant des ruines.
- « Mais non, c’est pas vrai. » Dit la jeune femme en rougissant car il n’était pas au courant de tout concernant Jack et elle.

Les deux membres de SG1 partirent des ruines du temple pour prendre la direction de la porte afin de rejoindre Teal’c pour rentrer à la base. Mais en arrivant près de la porte, ils virent que Teal’c était en train de se défendre contre une patrouille de jaffa. Sam regarda son arme et la chargea. Daniel lui prit son zat en main pour aider son ami. Les trois membres de SG1 se rejoignirent pour se mettre dos contre dos, et ils abattirent tous les jaffas autour d’eux. Il restait un jaffa, ce dernier tira avec son long bâton et la jeune femme reçue le projectile dans l’épaule.

Elle tomba sur le sol, Teal’c abattu le jaffa qui restait et alla voir comment se sentait la militaire. Cette dernière regarda l’étendue de ses blessures, elle avait une brûlure sur l’épaule et elle ne pouvait plus la bouger. Elle n’avait pas de chance, cela repoussait tous les projets qu’elle avait prévu, y compris le retardement de Jack et elle passant à l’action.

- « Arg.... que ça fait mal ces choses, punaise. » Grogna Sam. « Daniel, composes les coordonnées de la Terre ainsi que le code pour ouvrir l’iris, j’aimerais ne pas finir écrasée contre l’iris. »

Daniel composa les coordonnées de la Terre, quant à Teal’c, il aida la jeune femme à marcher car elle avait mal à son épaule. Elle titubait un peu. Il la soutint de son corps. Quelques instants plus tard, dans la salle de contrôle, tout le monde s’activait car il y avait une activation non programmée de la porte. Le général dévala les escaliers afin de savoir si c’était une équipe SG qui revenait ou un ennemie qui avait trouvé les coordonnées.

- « Walter, un code d’identification d’une équipe SG ? » Demanda le militaire en regardant les chevrons s’activer.
- « Non mon général, aucun code, SG1 devait rentrer en fin de soirée et deux équipes SG devrait rentrer dans trois heures. » Répondit Harriman en pianotant sur son clavier.
- « Fermer l’iris dans ce cas, Walter. » Fit le militaire en soupirant.
- « Attendez monsieur, j’ai un code, c’est celui de SG1. » Lança Walter toujours en train de pianoter sur son clavier.
- « SG1 devait rentrer en début de soirée, vous pouvez ouvrir l’iris. » Dit le militaire alors que son cœur commença à battre plus rapidement, il était inquiet pour la jeune femme.
- « Bien monsieur. » Ajouta Harriman en ouvrant l’iris.

L’équipe SG1 arriva dans la salle d’embarquement, avec Sam qui était blessée. Le cœur de Jack manqua un battement et il descendit rapidement de la salle de contrôle afin de rejoindre Sam et pour prendre la place de Teal’c.

- « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Demanda Jack en regardant chacun de ses amis et particulièrement la jeune femme.
- « Nous nous sommes fait attaquer par une patrouille jaffa et je me suis fait tirer dessus par un abruti. » Répondit la jeune femme furieuse contre le jaffa.
- « Bas alors Carter, je ne vous ai jamais entendu parler comme ça. »
- « Il m’a énervé, et en plus il m’a tiré dessus. » Répondit Sam en contrôlant ses paroles envers son supérieur.
- « Bien, tout le monde à l’infirmerie, après, vous pourrez prendre une douche et je vous donne deux semaines de vacances. Après la douche, débriefing de mission. » Déclara le général O’Neill en prenant la direction de l’armurerie pour débarrasser la jeune femme de son équipement et après ils iraient à l’infirmerie pour soigner la brûlure.

Ils arrivèrent à l’infirmerie quelques instants plus tard, le militaire posa sa partenaire sur un lit en attendant que Janet arrive. Cette dernière arriva très vite et prit en charge sa meilleure amie. Le médecin soigna soigneusement la jeune femme. Le militaire avait quitté la pièce car Sam avait du enlever son haut, elle était à présent en soutien gorge.

- « C’est une méchante blessure que tu as là, Sam. » Déclara Janet en désinfectant la blessure.
- « Je sais, en plus ça fait mal, est-ce que je vais avoir le bras en écharpe Janet ? » Demanda la jeune femme.
- « Vu l’état de la blessure et son étendue, j’en ai bien peur. Tu ne dois pas conduire pendant plus de deux semaines, il va falloir te trouver un chauffeur pour te ramener chez toi et te conduire à la base. » Répliqua le médecin en terminant le pansement de son amie.
- « Bon, j’ai pas le choix apparemment. Merci Janet pour tes soins et à plus tard. » Remercia la militaire en se rhabillant puis sortant de l’infirmerie pour demander à Jack si il pouvait la ramener chez elle.
- « Mon général, pouvez-vous me raccompagner chez moi s’il vous plaît car avec la brûlure que j’ai à l’épaule, je ne peux pas conduire. »
- « Bien sûr, Carter, laissez moi arranger deux ou trois petites choses et je vous rejoins devant les vestiaires. Profitez en pour prendre une douche. » Déclara le militaire en partant déjà à ses affaires.

La jeune femme partit pour rejoindre les vestiaires afin de prendre sa douche. Après, elle se rendrait en salle de briefing pour le débriefing de mission, pour pouvoir ensuite rentrer chez elle. Elle entra dans le vestiaire, Sam se dirigea vers son casier pour prendre sa serviette de bain ainsi que son produit douche et son produit intime. Samantha enleva son atèle de son épaule, elle gémit de douleur et se déshabilla pour pouvoir entrer dans une cabine de douche. Elle régla la température de l’eau pour ne pas qu’elle se brûle, et commença à se laver le corps. Après qu’elle eut fini de se laver, elle se rinça avec de l’eau bien chaude car elle avait froid.

Elle sortit un bras pour attraper sa serviette de bain mais elle constata que la serviette n’y était plus. A ce moment là, elle entendit des pas se rapprocher de sa cabine, elle se dit qu’elle était dans une mauvaise posture car elle n’avait pas sa serviette pour couvrir un minimum son corps, elle supposa que c’était un homme qui était dans les vestiaires car cette pièce était celle réservée aux femmes. L’homme ouvrit le rideau de douche, tandis que Sam essayait de cacher sa nudité avec ses mains, le Colonel Reyel admira les courbes de la jeune femme, il se lécha les lèvres et une certaine partie de son anatomie appréciait le spectacle qui se déroulait devant lui.

- « Hum... délicieuse ses courbes parfaites. » Déclara le colonel en s’avançant pour attraper les mains de la militaire pour pouvoir toucher ses seins rebondis.
- « Ne me touchez pas, vous n’avez pas le droit de me toucher ni d’être dans ce vestiaire qui est réservé aux femmes. » Répliqua la jeune femme en remettant ses mains sur son corps.
- « Je fais ce que je veux, tu m’appartiens Sam, je m’amuserais avec ton corps. »
- « Non !!! » Hurla la jeune femme en essayant de se sortir de cette situation.
- « Oh que si ma jolie, je vais pouvoir profiter de ton corps autant que je veux. »Dit le militaire en enlevant son pantalon et son boxer.
- « Non !!! Au secours !!! Jack venez m’aider. » Cria la jeune femme en courant vers son casier pour mettre ses vêtements.
- « Viens là, ma jolie, je te veux maintenant, je vais te détruire, je vais me mouvoir en toi et tu vas souffrir. » Rétorqua le colonel en retirant le reste de ses vêtements.

Dans le couloir de la base, des militaires avaient entendu des cris provenant des vestiaires des femmes. Un militaire avait prévenu le général de la base, ce dernier était déjà arrivé mais il était essoufflé car il avait couru, voulant aider son second qui avait des ennuis. Aussi il avait prit les escaliers pour aller plus vite.

- « Je t’ai attrapé, ma jolie. » Lança le militaire en la planquant au sol et il s’allongea sur elle.
- « Non, s’il vous plaît ne faites pas ça. » Supplia la jeune femme en laissant couler des larmes le long de son visage.

Le militaire n’écouta pas les demandes de la militaire, il prit en bouche l’un de ses seins sans douceur, il le mordilla puis le lécha sur toute la longueur. Ensuite, il descendit longuement sa main vers l’intimité de la jeune femme, et il constata qu’elle n’était pas humide. Il utilisa ses doigts, il caressa le clitoris de Sam, elle gémit de douleur car il était sec dans ses gestes, il entra un doigt en elle.

- « Arggg... Au secours !! Aidez moi. » Hurla Sam voyant que le colonel irait jusqu’au bout et la violerait dans les douches sans que personne ne lui vienne en aide.
- « Personne ne viendra te donner de l’aide ma jolie, tu es à ma merci. » Déclara Reyel alors que d’une main, il prit son membre gorgé de sang pour le positionner contre l’intimité de la jeune femme montrant qu’il allait la posséder. A l’entrée des vestiaires, la porte éclata dans un grand fracas. Le colonel Reyel perdit son attention sur la jeune femme pour regarder ce qui se passait de l’autre côté de la pièce.

Sam en profita pour lever sa jambe pour qu’elle s’écrase sur l’entrejambe du militaire, celui-ci roula sur le côté, libérant la jeune femme de son emprise. Le colonel Reyel porta ses mains sur son entrejambe et souffla pour reprendre une respiration normale. Jack couru pour aller voir Sam, si elle allait bien et si elle n’était pas blessée intimement.
- « Vous allez bien Carter ? » Demanda Jack inquiet pour son second en lui donnant sa serviette alors qu’il avait tourné les yeux par pur respect pour la jeune femme.
- « J’ai mal à l’épaule monsieur mais sinon ça va. » Répondit Sam en se relevant et en prenant ses habits pour se vêtir.

Jack laissa la jeune femme pour aller voir le Colonel Reyel. Il lui donna un coup de poing pour le fait de s’en être prit à sa femme. Jack prit le Colonel Reyel par le col du treillis et le jeta dehors. Il appela des soldats pour qu’ils mettent le déchet de la nature dans une cellule, puis il leur dit qu’il s’en occuperait plus tard. Jack rentra dans les vestiaires des femmes, attendant que son second ait fini. Elle sortit quelques instants plus tard. Elle essaya de remettre son atèle pour mettre son bras en écharpe. Jack le vit rapidement, il l’aida à la mettre correctement. Pour le remercier, elle lui sourit avec son sourire spécial Jack.

- « Je suis extrêmement reconnaissante de ce que vous avez fait pour moi, merci beaucoup monsieur. » Remercia Sam en le regardant dans les yeux.
- « Je vous en pris Carter, je n’allais quand même pas laisser ce bouffon s’en prendre à vous. » Rétorqua le militaire en sortant déjà pour se rendre dans la salle de briefing.
- « Je vous remercie énormément, monsieur. »
- « Vous venez Carter, il faut aller en salle de briefing pour effectuer le débriefing de votre mission et après, vous aurez deux semaines de vacances. » Fit le militaire en sortant déjà des vestiaires pour se rendre en salle de briefing.

Ils arrivèrent quelques minutes plus tard à l’étage le plus bas de la base. Ils sortirent de l’appareil pour se diriger vers la salle de contrôle afin de prendre l’escalier qui donnaient directement sur la salle de réunion. Jack et Sam remarquèrent que Teal’c et Daniel étaient déjà arrivés et qu’ils les attendaient. Jack s’installa à sa place en bout de table et la jeune femme à côté de lui.

- « Alors que s’est-il passé sur P3X659 ? » Interrogea Jack en regardant chacun des membres de SG1 et plus particulièrement la jeune femme.
- « Quand nous sommes arrivés, personne n’était là, pas de patrouille jaffa. Avec Daniel, nous sommes allés voir le temple qui tombait en ruine. » Commença la militaire.
- « Le temple appartenait à Oedipe. D’après la mythologie grecque, il a voulu échapper au destin qui lui était destiné mais le destin la rattrapé. A sa majorité il consulta un oracle, il prédit qu’Oedipe tuerait son père et épouserait sa mère. C’était un enfant adopté. Quand il apprit ces nouvelles, le jeune garçon quitta ses parents adoptifs pour effectuer un voyage. Sur le chemin, il rencontra un vieillard qu’il tua car ils avaient eut des différents. Ce dernier arriva à Thèbes où il résolu l’intrigue du Sphinx. Il fut récompensé et il épousa la reine qui était veuve. Il rechercha le meurtrier de Laïos, puis il discuta avec Tirésias, un devin qui était aveugle. Il apprit que c’était lui le meurtrier du roi. Il se creva les yeux pour le fait de n’avoir rien vu. De cette union naîtra plusieurs enfants. » Récita l’archéologue surprit que Jack ne lui ait pas coupé la parole.
- « Et bah, sacrée mythologie grecque, charmant le fils qui tue son père et qui épouse sa mère et le pire c’est que de cette union il y a eu des enfants. » Répliqua le militaire en regardant Daniel.
- « Tiens, je connais une personne qui a dit la même chose que toi Jack. » Ajouta Daniel en regardant Sam qui rougit.
- « Ah oui, comme par hasard. » Répondit Jack en la regardant alors que celle-ci rougit de plus en plus. « Rien à ajouter ? »
- « Non Jack tout est dit, à part que Sam a une blessure, il y a rien à dire. » Fit l’archéologue pour clôturer le briefing.
- « Bien, à partir de maintenant SG1 vous êtes en vacances. Bonnes vacances. » Annonça Jack en attrapant son rapport de mission pour aller dans son bureau.

Jack entra dans son antre. Il prit place sur son siège en s’affalant, la jeune scientifique était toujours dans la salle de réunion ne sachant pas quoi faire car elle n’avait rendez-vous que le soir avec son supérieur chez elle. Jack le remarqua très vite. Il prit le téléphone afin de passer un coup de fil.

- « Walter, j’aimerais que vous préveniez Reynolds qu’il prenne le commandement de la base, je prends ma journée. » Fit le militaire content de ne pas avoir des réunions qu’il laissait à son remplaçant.
- « Bien monsieur, je le fais prévenir et à demain. » Répondit Walter en raccrochant le téléphone.

Jack sortit de son bureau pour rejoindre la jeune femme et la prévenir qu’il avait prit sa journée, ainsi ils pouvaient partir maintenant. Ils se dirigèrent vers la sortie afin de se rendre dans le vestiaire des hommes pour que Jack enfile ses vêtements civils. Quelques minutes plus tard, les deux militaires étaient sur le parking de la base. Ils se dirigèrent vers le 4x4 du militaire car Sam ne pouvait pas conduire pendant deux semaines. Elle monta dans le 4x4 avec difficultés, Jack l’aida à monter et l’attacha avec la ceinture de sécurité.

Sam sourit de l’attention de Jack envers elle même s’ils n’étaient pas ensemble, il y avait toujours une certaine protection. Il contourna rapidement son véhicule, il ouvrit la portière, il s’engouffra dans la voiture, puis s’installa sur son siège. Jack boucla sa ceinture de sécurité pour ensuite mettre le contact et partir de la base, pour rejoindre le domicile de la jeune femme...

***

Un moment plus tard, Jack se gara devant le garage de la maison, il éteignit le moteur de la voiture.

- « Nous y sommes, Carter. » Annonça Jack en se détachant et en enlevant ses clefs.
- « Vous venez monsieur ? Sortons de votre voiture pour rentrer dans la maison. »
- « J’arrive, Carter. » Dit le militaire en descendant de la voiture pour aller aider Sam à descendre.

Jack et Sam prirent la direction de la porte, mais avant, Sam prit son courrier dans sa boîte aux lettres et rejoignit Jack qui était sur le palier de la maison. La militaire enfourna ses clefs dans la serrure, ils entrèrent dans la maison. Sam rangea ses chaussures ainsi que les affaires de Jack dans son placard.

- « Faites comme chez vous monsieur, je vais dans la cuisine pour nous préparer des boissons ainsi que des gâteaux. » Annonça Sam en se dirigeant déjà dans la cuisine.
- « Carter, j’aimerais que nous mettions des choses au point. » Commença Jack en la suivant dans la cuisine.
- « Je vous écoute, monsieur. » Répondit la jeune femme en cherchant dans son placard.
- « J’aimerais qu’à l’extérieur de la base, quand nous sommes ensemble, vous m’appeliez par mon prénom. » Déclara Jack fier, car il savait que ça allait être dur pour Sam.
- « Bien Jack, en retour j’aimerais que vous m’appeliez par mon prénom. » Ajouta Sam en prenant ce qu’elle avait préparé pour Jack et elle.
- « D’accord, allons dans le salon pour commencer à aborder le sujet. » Répondit Jack en prenant les verres des mains de Sam.

Jack posa les verres sur la table du salon, alors que Sam distribua quelques gâteaux à Jack et à elle-même. Ils s’installèrent face à face, une certaine gêne était palpable, ne sachant pas comment aborder le sujet. Jack but une gorgée de sa bière, attrapa un gâteau qu’il enfourna dans sa bouche. La militaire attrapa son coca light pour en boire une gorgée avant de prendre la parole :

- « Peut-être faudrait-il que nous commencions à mettre les choses au point concernant... Enfin vous savez quoi ? »Proposa la jeune femme quelque peu hésitante.
- « Je vous écoute dans ce cas. » Déclara le militaire en posant sa canette de bière sur la table basse devant lui.
- « Écoutez, je vous le dis franchement, vu que c’est une demande de ma part, je veux qu’il n’y ait pas de préliminaires entre nous. » Lança Sam en ne prenant pas de gant.
- « Je ne suis pas d’accord avec vous. Même si c’est un arrangement entre nous, je ne tiens pas à vous faire mal lors de cet échange qui sera intime. »
- « D’accord. En réfléchissant, j’en conclus la même chose que vous monsieur. » Ajouta Sam.
- « Tant mieux que nous tombions d’accord ensemble, nous sommes sur la même longueur d’onde. » Répliqua Jack en reprenant sa canette de bière qu’il avait laissé de côté.
- « Voulez-vous de nouveau des gâteaux monsieur ? » Demanda Sam en lui tendant le paquet.
- « Non merci Sam. Je sais que chez les femmes, vous avez une période d’ovulation pour pouvoir concevoir un enfant. C’est peut-être indiscret de ma part de vous posez cette question, mais quand êtes-vous dans cette période ? » Questionna Jack mal à l’aise de poser cette question à son second.

Sam calcula dans sa tête les jours depuis ses dernières règles. Elle se rendit compte qu’elle était dans cette fameuse période d’ovulation. Jack la regarda avec loisir de pouvoir la voir à l’extérieur du travail, il pensait qu’elle ferait une mère formidable car elle avait perdue sa maman jeune. Elle profiterait de chaque instant de la vie de son bébé. Les personnes peuvent partir à n’importe quel moment de la journée, il faut profiter des personnes qui nous entourent car elles peuvent nous quitter rapidement.

- « Jack, j’ai fait le calcul et euh... Je suis dans ma période. » Répondit Sam alors que ses joues rougirent.
- « Dans ce cas, allons dans votre chambre. » Ajouta Jack mais Sam n’eut pas le temps de répondre que Jack s’approcha d’elle.

Jack et Sam s’approchèrent doucement l’un de l’autre en se regardant dans les yeux alors que Jack ne voulait pas la brusquer. Il l’embrassa doucement puis passionnément, Sam se retira pour le voir sourire. Ils reprirent leur baiser plus passionnément que le précédent. Il la serra contre lui, se détacha de ses lèvres pour venir poser ses propres lèvres sur le cou de la jeune femme. Il l’embrassait langoureusement passant sa langue partout où il pouvait la passer. Sam le laissa faire ne sachant pas si elle avait le droit de le toucher ou de l’embrasser comme il le faisait avec elle. La jeune femme se laissa embrasser pendant quelques minutes, elle sentit que Jack avait prit les pans de son pull, il voulut lui enlever mais rapidement, Sam émis une résistance. Le militaire la regarda ne comprenant pas pourquoi elle retenait son haut, car ils devaient être nus pour pouvoir concevoir un enfant.

- « Je... Je... Ne peux pas monsieur. » Fit Sam hésitante.
- « C’est toi et moi Sam, personne ne dérangera. Même si la loi est toujours là, mes sentiments n’ont pas changés. Ils sont les mêmes depuis des années, je suis content que nous aillons un bébé ensemble. Je t’aime Sam, ne l’oublie jamais. » Déclara Jack en la regardant dans les yeux et toujours dans ses bras.
- « Je t’aime aussi Jack. » Dit la jeune femme en lâchant les pans de son pull pour que Jack puisse le lui enlever.

Sam prit le visage de son amant dans ses mains et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle déposa un léger baiser, puis un autre, et encore un autre. Jack retira le pull de Sam le plus doucement possible, il caressa son ventre puis remonta à la poitrine de la jeune femme, il fut étonné qu’elle le repousse à nouveau.
- « Qu’est-ce qu’il y a ? » Demanda Jack en se détachant de la jeune femme pour savoir pourquoi elle l’avait repoussé.
- « Pas ici, je ne veux pas dire à notre bébé que nous l’avons conçu sur le canapé du salon. » Répondit-elle.
- « Tu as raison, allons dans ta chambre. » Répliqua Jack en glissant sa main dans celle de Sam.

Elle le conduisit à sa chambre, le poussa doucement sur le lit, pour qu’il se retrouve assis. Sam resta debout juste devant lui, elle lui retira son T-shirt puis vint l’embrasser aussi tendrement qu’elle le put. Elle laissa sa bouche caresser celle de son amant, Sam voulait que ce moment dure le plus longtemps possible. Jack posa une main dans le dos de son amante et il dégrafa le soutien gorge. Il ne se sépara pas encore de ses lèvres, lui aussi voulait que cela dure. Ils restèrent ainsi quelques minutes, ensuite il passa ses bras autour de la taille de Sam, il se laissa retomber sur le lit, l’entraînant dans sa chute. Jack la retourna pour qu’elle soit en dessous de lui afin de l’embrasser sur toutes les parties du corps qu’il pouvait atteindre. Elle lui posa un prompt baiser sur les lèvres, quand il put enfin atteindre les seins de Sam, il les délaissa quelques minutes pour l’embrasser.

Elle poussa un soupir de frustration, Jack l’entendit. Il sourit contre ses lèvres et redescendit vers sa poitrine qui l’attendait. Il commença par embrasser le sein gauche tout en flattant l’autre de sa main, puis il changea, cela dura quelques minutes avant qu’il ne descende vers le ventre. Il y déposa de longs baisers langoureux. Sam se cambrait mais elle ne disait rien, elle le laissa diriger toutes ses envies, faire tout ce qu’il voulait, même si elle le voulait en elle le plus vite possible. Quand il arriva au pantalon de la jeune femme, il remonta pour l’embrasser, il défit le pantalon de sa main gauche puis il lui enleva le plus lentement possible, quand il eut atteint son but, il remonta sur elle. Et toujours de sa main gauche, il caressa l’intimité de Sam, doucement.

- « Jack ! » Gémit Sam.
- « Quoi ma belle ? » Demanda t-il.
- « Ne t’arrêtes pas. » Murmura-t-elle.
- « Je n’en ai pas l’intention. » Répondit Jack sur le même ton.
Il posa un baiser sur les lèvres de Sam tout en continuant de la caresser sous son sous-vêtement qu’il trouvait trop encombrant. Il lui retira. Elle était nue sous lui, il commença à devenir étroit dans son boxer. Il l’aimait tellement la voir si désirable, il l’aimait de tout son cœur. Il descendit son visage vers le sexe de Sam. Il déposa un baiser sur son clitoris puis un autre. Elle se cambra de plaisir et gémissait de plus en plus fort. Cette fois elle n’avait plus besoin de se retenir car c’était Jack et elle, il n’y avait plus de Carter et monsieur. C’était leurs sentiments qui parlaient pour eux, et l’accumulation de frustration des dernières années. Jack glissa sa langue dans l’intimité de la jeune femme, il la retira peu après, puis recommença deux ou trois fois. Il sentit les muscles de la jeune scientifique se tendre.

- « JAAACK ! » Hurla Sam en baissant sa tête en arrière.

Il continua d’embrasser l’intimité de la militaire, son orgasme se prolongea pendant plusieurs minutes. Il remonta sur elle et l’embrassa doucement. Il ne fit rien d’autre en attendant qu’elle reprenne une respiration régulière. Il l’embrassait doucement, sur toutes les parties du visage qu’il pouvait atteindre. Quand elle reprit sa respiration, elle se mit sur lui et décida de le mettre à son tour au supplice comme lui l’avait fait. Elle l’embrassa doucement puis descendit le pantalon de son amant, puis le boxer. Elle sourit à la vue de son membre fièrement tendu, elle posa un baiser dessus, puis un autre.

Elle n’attendit pas plus longtemps et le prit entièrement en bouche, elle fit de lents mouvements de va et viens, elle prenait tout son temps. Elle releva un moment les yeux vers lui et vit qu’il fermait les yeux et se retenait de gémir. Elle lâcha sa prise et remonta doucement sur lui. Il sentit la main de Sam sur son pénis durcit de désir, elle le caressait et le pressait, elle voulait qu’il éprouve le même désir qu’elle. Jack retourna Sam pour qu’elle soit en dessous de lui et la pénétra doucement, elle le regarda droit dans les yeux. Il commença à bouger lentement la faisant brûler encore et encore. Elle passa ses jambes autour des hanches de Jack l’obligeant à s’enfoncer plus loin en elle. Il gémit doucement appréciant la sensation, il commença à bouger de plus en plus vite, leurs gémissements étaient de plus en plus forts, Jack atteint enfin l’orgasme.

- « SAAAM !! » Cria Jack.

Il la regarda encore dans les yeux, il continuait de bouger en elle. Jack resta en elle, il avait arrêté de bouger mais il ne voulait pas se séparer d’elle. Jack s’apprêta à se retirer mais elle se blottit contre lui.

- « Reste encore un peu, s’il te plaît. » Demanda-t-elle.
- « Autant de temps que tu veux ma belle. »

Ils restèrent dans cette position un long moment, Jack se retira finalement malgré un bref soupir de la jeune femme, il ne resta pas loin d’elle, il l’a garda dans ses bras.

- « Je ne veux pas te perdre Jack, maintenant que nous avons fais l’amour. Et que peut-être notre bébé est en route. » Répliqua la jeune femme.
- « Tu ne me perdras pas Sam, j’ai trop besoin de toi. » Fit Jack en posant la main sur le ventre de Sam espérant que leur bébé soit en route.
- « Je suis tellement heureuse de pouvoir t’avoir enfin dans ma vie et te serrer dans mes bras. » Déclara la jeune femme en le serrant dans ses bras.
- « Moi aussi ma belle, je suis heureux de pouvoir être avec toi malgré que nous agissons contre la loi. » Répondit Jack.
- « Jack, je ne voulais pas t’en parler avant mais je vais démissionner car je ne veux pas que mon bébé perde sa mère très jeune comme moi j’ai pu le vivre dans le passé. » Décida la jeune femme, bien qu’elle savait que ça ne plairait pas à Jack.
- « Écoute Sam, ça fait des mois que je tente de faire abolir la loi pour pouvoir t’avoir dans ma vie. Mais le président refuse catégoriquement de la faire abolir car il estime que ce ne serait plus une base mais un repère pour couple. »
- « Il ne veut rien entendre, mais il y a des hommes et des femmes qui sont malheureux avec cette loi, regarde nous, nous sommes malheureux depuis huit ans. » Ajouta Sam en le regardant.
- « Oui mais maintenant c’est fini tout ça, car nous sommes ensemble et bientôt un bébé viendra pour améliorer notre bonheur. » Dit Jack en s’allongeant sur Sam avec surprise.
- « Oh ! »Lança Sam surprise de voir son homme sur elle.
- « Je t’aime, Sam. » Répliqua Jack en l’embrassant sur ses lèvres.
- « Je t’aime, aussi. » Souffla-t-elle en répondant à son baiser.

Jack commença à l’embrasser dans le cou, tout le long de sa gorge, ensuite il descendit vers sa poitrine, il attrapa le sein gauche dans sa main en le malaxant tout doucement, quant à l’autre sein, il le prit en bouche, le mordilla et le lécha. Sam gémit de plaisir sous ce que lui affligeait Jack avec ses mains. Il laissa la poitrine de Sam pour poser des baisers brûlants tout le long du ventre de Sam. Il arriva à l’intimité de la jeune femme, Jack continua ses baisers jusqu’au clitoris ou il introduisit sa langue en elle. Pendant plusieurs minutes, ensuite il remplaça sa langue par un doigt. La militaire gémit de plaisir en soulevant son bassin pour aller à la rencontre des doigts de Jack. Ce dernier sourit et laissa son doigt pénétrer la jeune femme, puis un autre doigt vint le rejoindre puis un autre, Sam eut un orgasme .

Sam poussa Jack en dessous d’elle afin de lui faire ressentir ce qu’elle avait éprouvé. Sam prit possession des lèvres du militaire pour lui donner un baiser langoureux, ensuite elle donna des baisers sur son cou en descendant pour atteindre son ventre. Arrivée à la hauteur du membre de Jack, elle posa doucement ses lèvres afin de lui donner un baiser, puis un autre et encore autre. Sam commença à donner des coups de langue, avec un long mouvement de va et viens. Jack soupira fortement en laissant sa tête reposer sur l’oreiller, appréciant les tortures que Sam lui affligeait sur son membre gorgé de sang. Elle continua sa torture quelques minutes avant de sentir quelques gouttes de sperme s’échapper de son pénis.

- « Sam, je ne vais plus pouvoir me retenir. » Déclara le militaire.
- « Dans ce cas, nous allons remédier à ça. » Dit la militaire en posant son intimité contre le membre fièrement dressé pour elle.

Elle attrapa le membre de Jack pour le guider dans sa fente humide. Les deux militaires gémirent à l’unisson de cette union tellement bonne. Le militaire retourna Sam pour qu’elle soit en dessous de lui. Il commença à se mouvoir en elle, de lent vas et vient. Sam accrocha ses jambes sur les hanches de Jack pour qu’il s’enfonce plus en elle. Ce qui changea l’angle de pénétration. Elle voulait le garder le plus longtemps en elle.

- « Oh oui, Jack, continue ne t’arrête pas, c’est tellement bon. » Dit la militaire en prenant le lèvres de Jack pour se retenir de crier.
- « Vas-y bébé, continue, ne te retiens pas de gémir et regarde moi quand je vais jouir en toi. »

Jack accéléra ses mouvements pour aller de plus en plus vite. Maintenant il ne voulait qu’une seule chose pouvoir jouir en elle et libérer sa semence. Il jouit quelques instants plus tard, en lâchant un long râle bestial avant de prendre les lèvres de la jeune femme pour lui donner un baiser. Le baiser dura quelques minutes, ils se séparèrent par manque de souffle. Jack se retira finalement d’elle. Jack regarda l’heure sur le radio réveil de la jeune femme, il vit qu’il était bientôt l’heure de dîner. Il attrapa son boxer pour l’enfiler, ensuite il chercha son tee-shirt pour être un minimum habillé pour préparer à manger pour Sam et lui.

- « Jack, où vas-tu ? Tu ne restes pas au lit pour continuer notre câlin ? » Lança Sam coquine.
- « Je vais nous préparer quelque chose à manger, ensuite nous allons manger et je vais rentrer chez moi car je dois aller travailler à la base demain. » Annonça Jack en sortant du lit pour prendre la direction de la porte pour ensuite se rendre dans la cuisine.
- « Jack, reste ce soir, s’il te plaît, maintenant que nous sommes ensemble, j’aimerai profiter de toi autant que je le veux. » Répondit Sam en enfilant sa culotte et la chemise de son homme.
- « D’accord, mais je vais devoir rentrer chez moi avant d’aller à la base. » Répliqua Jack en donnant un baiser sur les lèvres de Sam.
- « Jack, est-ce que tu peux prendre des jours de vacances pour les passer avec moi ? Je ne veux pas passer mes vacances toute seule, autant les passer avec mon homme. »
- « Je vais appeler Walter pour qu’il mette au courant Reynolds, afin qu’il prenne le commandement du SGC pendant ces deux semaines, cela te vas ? » Demanda Jack en prenant la main de Sam dans la sienne.
- « Ça me va, j’espère que tu vas les avoir ces deux semaines de vacances, nous allons travailler dur pour avoir ce bébé le mois prochain. » Dit la jeune femme coquine sachant que Jack ne serait pas contre.
- « Dites donc, mademoiselle Carter, c’est une invitation pour venir dans votre lit ? » Plaisanta Jack.
- « Oui, mon colonel d’amour, je veux que nos deux corps soit enlacés et que nous soyons liés. » Lança Sam en le dirigeant dans l’escalier afin de descendre.
- « J’adore tes projets de la semaine Sam, je vais tout faire pour les passer avec toi. »

Les deux amants descendirent les escaliers doucement main dans la main. Jack se dirigea vers le frigo pour mijoter un petit dîner pour elle et lui. Il trouva deux steaks hachés et des pommes de terres coupées. Sam avait dressé la table, elle avait posé deux assiettes, des couverts ainsi que deux verres. Le militaire chercha dans les placards pour trouver une poêle pour commencer à cuire leur viande, ensuite il trouva un saladier pour mettre les pommes de terres, pour finir par les faire revenir à la poêle. Sam le regarda sans pouvoir se détacher de lui, elle avait encore du mal à réaliser qu’ils étaient à présent un couple, et bientôt ils auraient un bébé qui viendrait s’ajouter à leur bonheur. Jack sentit un regard se poser sur lui, il sourit car il savait que c’était Sam.

- « Voilà, c’est prêt. » Dit-il en posant la poêle et la casserole qui contenait les pommes de terres.
- « Hum, que ça sent bon, ça me donne l’eau à la bouche en tout cas. » Répondit Sam en s’installant sur l’une des chaises présentes dans la cuisine.
- « Tiens, bébé, bon appétit. »
- « Bébé ? » Demanda la jeune femme surprise que Jack emploie ce genre de surnom.
- « Oui, j’ai d’autre surnoms en réserve mais je préfère celui-là. » Répliqua le militaire en les servants tous les deux.
- « Oh Jack, je t’aime. » Déclara la jeune femme en prenant les lèvres de Jack sauvagement.
- « Moi aussi je t’aime. On va peut-être se calmer si tu ne veux pas que je te saute dessus dans ta cuisine. » Ajouta Jack en s’asseyant sur l’autre chaise et commençant à manger.

Quelques minutes plus tard, le couple avait fini de manger leur repas. Ils débarrassèrent leurs assiettes, couverts ainsi que leurs verres pour les mettre dans le lave-vaisselle : rien à faire très pratique. La jeune femme proposa de regarder un film avant de se coucher et le militaire accepta. Ils se retrouvèrent donc à chercher un bon film. Sam s’arrêta sur un film, elle regarda Jack dans les yeux pour savoir si il était d’accord, ce fut le cas. Ils partirent donc pour deux heures de film car c’était Bad Boy II, un film avec de l’action et beaucoup de rigolade.

Plus tard, Sam éteignit la télé afin d’aller se coucher. Elle prit la main de Jack pour l’emmener dans sa chambre afin s’installer pour la nuit. Arrivés en haut, ils entrèrent dans la chambre. Sam se retourna vers Jack pour approcher ses lèvres afin de poser un doux baiser. Ils se déshabillèrent mutuellement afin de rattraper huit ans de frustration et de fêter leur amour au grand jour. Ils passèrent une courte nuit pour finir épuisés de leur ébat.

Le lendemain matin, le militaire se réveilla en premier vers huit heures et demie, il décida de se lever afin d’appeler Walter pour pouvoir prendre des vacances et prépara le petit déjeuner pour sa belle. Il sortit doucement de la chambre afin de ne pas la réveiller, il ferma la porte et descendit les escaliers afin de téléphoner. Il chercha son téléphone portable et le trouva sur la table du salon. Jack le prit dans sa main et composa la base. Il entendit quelques tonalités puis la voix de Walter résonna :

- « Allo ? » Commença la voix de Harriman.
- « Walter, c’est le général O’Neill. »
- « Mon général, que voulez-vous ? » Demanda Walter en ayant prit un crayon et du papier prêt à écrire si besoin.
- « J’aimerais que vous préveniez Reynolds qu’il doit assurer le commandement du SGC. Je prends deux semaines de vacances. » Déclara Jack en s’asseyant sur le canapé alors qu’il n’avait pas assez dormi.
- « Pourquoi ces vacances soudaines mon général ? » Interrogea Harriman, ne comprenant pas pourquoi il prenait des vacances maintenant.
- « J’ai besoin de souffler un peu Walter, j’en ai marre de travailler dans une base sous terre et de ne pas avoir la femme que je veux dans ma vie. Je crois que j’ai assez donner pour mon pays et je n’ai rien en échange. Tout ce que je demande c’est une dérogation. » Lança Jack blasé.
- « Je comprends mon général, mais ne perdez pas espoir de réussir à abolir la loi de non fraternisation et rendre heureux tous les hommes et femmes de cette base. » Tenta Walter alors qu’il savait que Jack n’allait pas bien de ne pas avoir celle qu’il aimait.
- « A plus tard Walter. » Coupa net Jack en raccrochant. « Pffff, ça fait du bien de souffler un peu loin de la base. »Déclara le militaire pour lui même.

Jack resta quelques instants sur le canapé. Il se leva pour prendre la direction de la cuisine afin de faire un petit déjeuner pour Sam et l’apporter dans son lit. Jack regarda dans le frigo pour voir si il y avait des œufs ainsi que du bacon afin de les faire griller. Puis, il sortit tout ce qu’il avait besoin et posa le tout à côté de le plaque chauffante pour avoir la facilité de les attraper un à un. Il attrapa deux poêles, l’une pour les œufs brouillés et l’autre pour le bacon. Ensuite, il mit le bacon dans la première poêle et dans la deuxième, il mélangea le tout. Jack entama une danse qu’il avait apprit à la fac ; il bougea ses hanches de droite à gauche, il sourit car Sam ne pourrait pas voir ce petit déhanché vu qu’elle était toujours dans le lit.

A l’étage supérieur, la jeune femme commença à se réveiller. Elle s’aperçut que Jack n’était plus à côté d’elle, mais elle sentit une bonne odeur de bacon grillé ainsi que des œufs brouillés. Elle attrapa sa culotte qui jonchait le sol, elle l’enfila et Sam chercha la chemise de son homme pour se vêtir afin de descendre dans la cuisine.
Quelques instants plus tard, Sam arriva dans la cuisine. Jack était de dos par rapport à la porte, il ne voyait pas Sam arriver à l’entrée de la pièce.

- « Tu es sexy mon chéri, quand tu cuisines avec un magnifique déhanché qui me fait craquer. » Lança la militaire en souriant.
- « Hum... pas mal hein, le déhanché... Il n’est réservé qu’à toi. » Dit Jack en s’approchant de Sam pour donner un bonjour digne de ce nom.
- « Bien dormi bébé ? » Demanda Jack en regardant la cuisson de la nourriture.
- « Très bien dormi, à tes côtés dans mes bras. » Répondit la jeune femme en mettant la table du petit déjeuner et s’installant dès qu’elle eut fini. « Et toi ? »
- « Très bien aussi. Passons à table, que j’ai hâte de commencer nos deux semaines en amoureux. » Déclara Jack.
- « Moi aussi. » Ajouta Sam qui commença à manger les petites attention de son homme.

***

Les deux semaines s’étaient écoulées, Jack et Sam étaient sortis très peu ne voulant pas se faire repérer, alors ils passèrent une semaine chez l’un et l’autre semaine chez Sam. Ils s’endormaient au petit matin car ils voulaient profiter de la vie et plusieurs fois, leurs habits volèrent. Le jour de la reprise arriva, les deux militaires étaient l’un contre l’autre, nus, car comme tous les soirs, ils faisaient l’amour pour rattraper toutes les années perdues et pour avoir un bébé. Le réveil sonna, le couple se mit à grogner car ils avaient l’impression de ne pas avoir assez dormi.

- « Mon ange, il faut que tu te réveilles, nous devons aller à la base afin de prendre nos fonctions. » Déclara Jack en donnant de petits baisers sur son épaule dénudée.
- « Hum... encore quelques minutes Jack. » Demanda Sam en remettant mieux la couverture sur elle.
- « D’accord, je vais prendre ma douche et quand je reviens, je veux que tu sois debout mon ange. » Ajouta Jack en se levant et prenant des affaires propres qu’il avait apporté étant chez Sam.

Jack partit dans la salle de bain pour prendre sa douche, il posa ses affaires sur un meuble, se déshabilla, entra dans la cabine de douche, régla la température et se mouilla le corps. Dans la chambre, Sam s’était rendormie, le fait d’avoir très peu dormi ces dernières semaines, la fatigue s’accumulait. Plus tard, Jack sortit fraîchement rasé et parfumé. Il descendit les escaliers pour voir si Sam était dans la cuisine afin de préparer la cafetière pour eux deux, mais arrivé dans la cuisine, pas de Sam à l’horizon. Il se doutait d’où elle était. Il remonta l’escalier doucement, ensuite traversa le couloir pour enfin arriver devant la chambre. Jack retrouva Sam endormie du côté où il avait dormit, elle avait recherché l’odeur de son homme sur l’oreiller. Le militaire s’approcha du lit, il y prit place pour réveiller sa belle.

- « Sam, réveilles toi, il est l’heure de se réveiller, si tu continues, nous allons être en retard pour prendre nos fonctions. »
- « Mmm... » Répliqua la jeune femme en tournant sa tête de l’autre côté.
- « C’est pas vrai, j’ai une vraie marmotte dans le lit. » Répondit Jack en employant les grands moyens.

Sam était allongée sur le dos. Lorsqu’elle s’était retournée, la couverture avait glissé un peu de ses épaules. Jack pouvait apercevoir la naissance de la poitrine de Sam. Il commença à monter sur le lit pour ensuite s’allonger sur la jeune femme, bassin contre bassin. Sam avait sentie Jack monter dans le lit, elle le laissait faire. Jack s’était rendu compte que la jeune femme ne dormait plus, alors il posa de petits baisers sur l’épaule dénudée de la jeune scientifique. Cette dernière essayait de ne pas réagir face à la torture que Jack lui infligeait, mais cela était très dur. Jack continuait de poser des baisers sur le visage de Sam, il descendit doucement le long de sa gorge puis embrassa la naissance de la poitrine de la jeune femme.

- « Hum... J’adore les réveils comme celui-là, j’en veux d’autres. » Déclara la jeune femme en prenant les lèvres de Jack, ce dernier ouvrit plus la bouche pour que leur langue fasse un long ballet.
- « Moi aussi, mais il va falloir que tu te lèves afin de prendre ta douche et de descendre pour prendre le petit déjeuner. » Ajouta Jack en sortant du lit.
- « Oh t’es dur là, tu donnes des baisers et tu me laisse en plan. Méchant va. » Bouda Sam en croisant ses bras contre son torse.
- « Tu sais que tu es belle quand tu boudes mon ange ? Mais nous devons aller la base sinon nous aurons des problèmes. »
- « Très bien, mais tu vas ramer pour pouvoir me toucher à nouveau car je n’aime pas qu’on me laisse en plan. Quand tu commences quelques chose, il faut aller jusqu’au bout de ce que tu entreprends. » Lança la jeune en se levant du lit et attrapa ses affaires pour aller prendre sa douche.
- « Mon ange, attend ! !! » Appela Jack en voulant la rejoindre dans la salle de bain mais la jeune femme claqua la porte au nez de Jack.
- « C’est pas gagné, je vais avoir du mal moi. » Dit le militaire plus pour lui.

Le militaire descendit les escaliers pour se rendre dans la cuisine, il sortit des poêles pour préparer des œufs brouillés et du bacon pour sa belle, afin de se faire pardonner de l’avoir laisser en plan plus tôt. Du côté de la jeune femme, elle posa ses affaires sur le meuble de la salle de bain, se déshabilla rapidement pour entrer dans la cabine de douche et prit une bonne douche. Dès qu’elle eut fini de prendre sa douche, la militaire descendit les escaliers pour rejoindre son homme dans la cuisine. Ce dernier était en train de préparer leur petit déjeuner. Sam trouva Jack très viril dans ce domaine, elle marcha alors sur la pointe des pieds pour arriver derrière Jack pour le prendre par surprise.

- « Bouhhhhh !!! » Dit la jeune femme près de l’oreille de son homme.
- « Wahhh, j’ai eu trop peur. » Répliqua le militaire en faisant mine d’avoir peur.
- « Oui, je vois ça, comment as-tu su que j’étais derrière toi ? » Questionna Samantha en voulant savoir.
- « Dois-je te rappeler que j’ai fait partis des Black Ops ? Donc je suis attentif au moindre bruit qu’il y a dans la pièce... Aller à table, c’est prêt. » Déclara Jack en posant deux assiettes fumantes sur la table.

Ils commencèrent à parler de tout et de rien, ensuite il fut l’heure d’aller prendre leur fonction à la base. Ils prirent chacun leur voiture car s’ils n’en prenaient qu’une seule cela créerait des doutes sur la relation des militaires. Ils passèrent ainsi tout le mois entre les missions de SG1 sur d’autres planètes, passaient leur soirée soit chez le militaire soit chez la militaire, dormir très peu la nuit profitant l’un de l’autre et rattrapant toutes ces années passées loin de l’autre. Le mois commença tranquillement, SG1 avait une mission de prévue dans la matinée. Pour se faire, Jack et Sam étaient déjà à la base, la jeune femme était dans son labo et regarda son calendrier où elle notait quand elle avait eu ses dernières règles, elle se rendit compte qu’elle avait du retard dans ses menstruations. Intérieurement, elle jubilait de joie car le bébé grandissait peut être dans son ventre alors elle prit le téléphone et composa le numéro de Jack qui devait se trouver dans son bureau.

- « O’Neill. » Appela Jack blasé de toute la paperasse qui s’accumulait sur son bureau.
- « Mon chéri, c’est moi. » Répondit l’interlocutrice en souriant.
- « Sam, s’il te plaît quand tu m’appelles au téléphone, ne m’appelles pas par mon chéri quand je ne peux pas te prendre dans mes bras. » Déclara Jack en voulant la prendre dans ses bras.
- « D’accord, écoutes, je voulais te prévenir que j’aurais un peu de retard pour le briefing de mission car je dois faire une chose très importante avant. »
- « Qu’est-ce que tu as ? Tu es malade ? » Demanda Jack inquiet pour sa compagne.
- « Non, je vais très bien, je dois juste vérifier quelque chose. » Rassura Sam ne voulant pas alerter Jack avant d’être sur à cent pour cent sur ce retard qu’elle avait.
- « Très bien, on se voit tout à l’heure, je t’aime. » Ajouta le militaire en signant un rapport et le mit dans la pile qui allait au Pentagone.
- « Moi aussi je t’aime, bisous. » Dit-elle en raccrochant.

Samantha sortit de son laboratoire pour prendre l’ascenseur afin de se rendre à l’infirmerie pour faire des examens. Elle arriva quelques minutes plus tard à l’étage de l’infirmerie, elle entra dedans et aperçue sa meilleure amie en train de prodiguer des soins à un patient. Janet remarqua que Sam était dans la même pièce. Elle lui fit signe de le rejoindre dans son bureau, tandis que la scientifique se dirigeait déjà dans le bureau du médecin. Janet arriva quelques instants plus tard dans son entre et s’assit sur la chaise. Elle fit signe à Sam de s’asseoir sur le siège en face du bureau.

- « Que viens-tu faire à l’infirmerie alors que tu as bientôt un briefing de mission avec ton équipe ? » Demanda Janet voulant savoir ce que Sam voulait.
- « J’aimerais que tu me fasses des examens pour confirmer un doute que j’ai. » Déclara Samantha sans en dire plus car elle n’était pas prête à dire à Janet qu’elle avait une relation avec Jack.
- « Très bien, viens je vais te faire une prise de sang mais avant, je veux que tu me dises pourquoi tu veux passer des examens. » Ajouta Janet ne voulant pas faire la prise de sang tant que la jeune femme donne une raison suffisante.
- « Bon d’accord, mais je veux les résultats avant que je parte, c’est important je veux être fixée. »
- « Dès que se sera fait, j’envoie tout de suite au labo et je l’analyse moi même. Bon maintenant je veux savoir pourquoi. » Retenta la femme médecin.
- « J’ai une relation avec un homme, et nous avons décidé de ne plus utiliser de protection car nous voulons un bébé tous les deux et j’ai quelques jours de retard dans mes règles. Alors je veux la confirmation que je suis bien enceinte avant d’avertir cet homme. » Expliqua Sam sans entrer dans les détails de sa relation avec Jack.
- « Je comprends mieux maintenant pourquoi tu veux passer des examens.. Mais tu es avec un homme et ce n’est pas Jack... Vous éprouvez tous les deux des sentiments très forts depuis des années sans franchir le pas. Le pauvre, il doit être triste de voir la femme qu’il aime dans les bras d’un autre homme que lui. Je n’ai jamais vu deux personnes s’aimer aussi fort que vous deux et de ne rien faire pour être ensemble à cause d’une loi.
- « Écoutes Janet, nous ne pouvons pas être ensemble et c’est comme ça. Je ne dis pas ça pour trouver une raison de me justifier, je veux avoir une famille avant que je ne puisse plus pouvoir en construire une, et justement avec cet homme avec qui j’entretiens cette relation, j’ai cette possibilité. » Souffla Samantha espérant que Janet ne pose pas de questions.
- « Tant mieux pour toi Sam, si tu as trouvé un homme avec qui tu te trouves des points communs. Mais je suis persuadée qu’au fond de ton cœur, tu dois te dire pourquoi ce n’est pas Jack prêt de toi et avec qui tu vas peut être avoir un enfant. J’aurais les résultats dans une demie heure vu que je sais où chercher, maintenant que tu m’as dit ce que tu voulais. Je t’appellerais à ton poste au labo pour te donner les résultats de ton analyse.

La jeune scientifique approuva de la tête puis elle retourna dans son labo en attendant les résultats. Elle fit tout ce qu’elle put pour s’occuper l’esprit pour ne pas sauter sur le téléphone et demander à sa meilleure amie si elle avait finie. Quelques minutes plus tard, une sonnerie retentit dans la pièce. Sam prit le téléphone dans les mains et attendit que Janet parle :

- « J’ai tes résultats, Sam. » Commença Janet voulant mettre un peu son amie en tension.
- « Oui, allez dis moi ce que ça donne. » S’impatienta la militaire au téléphone.
- « Je confirme, tu es bien enceinte d’environ cinq semaines. Il faudrait que tu viennes me voir pour que je te fasses une échographie afin de savoir précisément la date, mais tu dois en parler à Jack car c’est le chef de la base et je dois aussi lui en informer car maintenant tu ne dois plus passer la porte des étoiles. » Déclara la médecin en voulant mettre au courant le général.
- « Écoute, je fais cette dernière mission, après j’irai moi même en informer le général mais juste une question avant que j’aille au briefing. »
- « Que veux-tu savoir ? » Interrogea la jeune femme prête à répondre à la question de Sam.
- « Est-ce le passage de la porte n’est pas dangereux pour le bébé ? » Demanda la jeune femme inquiète pour son bébé quand même.
- « Non, vu que tu fais l’aller-retour, ce n’est pas dangereux pour lui même si ce n’est pas conseillé dans ton état. » Répondit honnêtement le médecin.
- « Je te laisse, je dois y aller, à plus tard. » Souffla-t-elle en raccrochant le téléphone.

Sam se rendit dans la salle de briefing, elle regarda l’heure et vit qu’elle avait dix minutes de retard, alors elle se dépêcha. Sam regarda chacun des membres de son équipe, elle s’attarda plus sur Jack, elle le regarda dans les yeux. Le militaire la regarda de partout et s’aperçut que quelque chose avait changé chez la jeune femme, mais il ne savait pas quoi. Samantha était enfin heureuse dans sa vie car elle avait l’homme qu’elle aimait dans sa vie. Ils allaient être parents dans quelques mois, cette nouvelle était tellement attendue que Sam avait dû mal à se retenir de ne pas demander à Jack d’aller dans son bureau afin de lui dire que bientôt ils seraient trois.

- « Excusez moi pour le retard mon général, j’avais quelques chose à faire et je n’ai pas vu l’heure. » Tenta Sam ne voulant pas dire à tout le monde où elle était réellement et encore moins à Jack car elle avait décidé de lui annoncer en rentrant de la mission.
- « Ce n’est rien Carter, vous n’avez rien manqué. » Répliqua le militaire en donnant la permission à Sam de s’asseoir. Puis il se pencha pour parler à la jeune femme sans que les autres entendre. « Je suis sûr que tu me caches quelque chose Sam, je vais sûrement mettre du temps pour trouver mais sois en sûre que je vais trouver. »
- « On vous dérange peut-être, on peut vous laisser si vous voulez. » Plaisanta l’archéologue voulant les mettre mal à l’aise.
- « La ferme Daniel, nous avons fini le briefing de votre mission, vous partez dans trente minutes. » Coupa Jack en prenant le rapport.
Tout le monde partit chacun de son côté, mais ils se retrouvèrent tous dans la salle d’embarquement, tous équipés d’un gilet par balle et d’une arme à feu pour se protéger en cas d’attaques ennemies. Sam mit bien son gilet par balle car maintenant elle n’était plus toute seule et ne voulait en aucun cas perdre son bébé. Si Jack était au courant, elle ne passerait sûrement pas la porte.

- « Bien SG1, vous pouvez y aller, contact radio dans deux heures. » Déclara Jack en regardant chacun de ses amis.
- « Très bien mon général et à dans deux heures. » Répondit la jeune femme en franchissant la porte des étoiles.

Jack regarda la porte des étoiles se fermer sur la femme qu’il aimait. Il retourna dans son bureau en traînant les pieds, pas pressé de retrouver ses dossiers qui s’accumulaient de jour en jour. De l’autre côté de la galaxie, ils arrivèrent sur la planète, Samantha descendit prudemment les escaliers qui ornaient la porte car cela glissait dangereusement. Elle regarda les environs, beaucoup de végétations entouraient la porte et les vestiges qui étaient en ruines.

- « Bien, Teal’c accompagne Daniel aux ruines pour qu’il puisse examiner, je vais aller faire un tour des environs, je ne veux pas tomber sur les méchants pas beaux. » Rigola Sam de ses derniers mots.
- « D’accord Colonel Carter, je m’occupe de Daniel Jackson. » Répondit le jaffa en se dirigeant vers les vestiges du temple.

Sam partie de son côté en inspectant les environs et elle s’arrêta près des empreintes de pas jaffa.

- « Oh non, pas ça, ça sent pas bon tout ça, c’est pas le moment que je crapahute sur cette planète, enceinte, et avec des jaffas sur les bras. » Déclara la militaire pour elle même. A ce moment là, deux jaffas sortirent des buissons.
- « Alors là, j’ai vraiment la poisse. » Se lamenta-t-elle en posant une main sur son front.
- « Tais toi femme, tu dois venir avec nous, notre seigneur sera content de te voir. » Répliqua l’un des jaffas en s’approchant de la militaire.
- « Hors de question que je vous accompagne, je suis une femme libre et je n’irais pas avec des machos comme vous. » Ajouta la jeune femme en se mettant en position d’attaque.
Samantha entama le combat au corps à corps avec le premier jaffa. Ce dernier tomba sous les coups que la militaire lui infligeait, le deuxième reprit le combat du jaffa qui avait succombé. La jeune femme protégeait sans cesse son ventre pour ne pas qu’elle prenne un coup mais le jaffa réussit a lui donner un coup de pied dans le ventre. Elle eut le souffle coupé par le coup, elle mit quelques minutes pour reprendre une respiration normale et acheva le jaffa. La jeune scientifique rejoignit les membres de son équipe pour rentrer à la maison car elle ne ne voulait pas avoir une horde de jaffa à ses trousses.

- « Daniel, Teal’c, on rentre à la base, il y a des jaffas sur cette planète, je ne veux pas avoir d’autres troupes jaffas à nos trousses. » Déclara la chef d’équipe en commençant à partir.
- « Sam, tu es blessée. » Interpella Daniel.
- « Ah oui, où ? Pourtant je n’ai pas été touchée. » S’étonna la jeune femme.
- « Euh... » Commença le jeune homme ne sachant pas comment lui dire, alors il dirigea son regard sur les cuisses de Sam, la jeune femme regarda ses cuisses ensanglantées.
- « Oh non pas ça. Je vous en prie, pas avant que j’ai pu en parler à Jack. » Répliqua la militaire en posant sa main sur son ventre car il lui était douloureux.

Daniel regarda la main de son amie qui était posée sur son ventre et ses cuisses qui étaient ensanglantées. Il remit les pièces du puzzle ensemble et il se rendit compte que Sam était en train de faire une fausse couche. Alors il se rapprocha d’elle afin de l’aider à marcher, ils prirent la direction de la porte des étoiles, Teal’c composa les coordonnées de la Terre, puis mit le code d’authentification de SG1 et passèrent la porte.
Du côté de la base, une activation extérieure de la porte sonnait dans toute la base, le général descendit rapidement les escaliers, il regarda si il y avait un code et ce fut SG1. Jack s’inquiéta immédiatement et autorisa l’ouverture de l’iris. Les membres de SG1 descendirent la passerelle. Jack scruta chacun des membres et il aperçut que Daniel aidait Sam pour marcher, il remarqua que les cuisses de Sam étaient ensanglantées.

Se pourrait-il que avant que Sam ne parte en mission, elle était enceinte ? Cette idée était évidente pour Jack. Il se mit a courir pour la rejoindre dans la salle d’embarquement afin de la conduire lui même à l’infirmerie. Il l’a prit dans ses bras devant toutes les personnes présentes dans la salle de contrôle ainsi que dans la salle d’embarquement, personne n’osait dire quoi que se soit car c’était quand même le chef de la base et que Samantha avait fait une fausse couche.

Jack marcha dans les couloirs avec son précieux fardeau dans les bras. Il l’a regarda dans les yeux, elle pleurait car elle n’avait pas su protéger son bébé du danger et Samantha ne voulait pas affronter encore le regard de Jack sur elle. Jack prit la parole pour lui demander une chose :

- « Ma chérie, pourquoi ne m’as tu pas prévenu que tu attendais un bébé ? » Demanda Jack voulant savoir pourquoi il n’avait pas été au courant.
- « Je voulais te le dire en rentrant sur Terre, je ne voulais pas t’annoncer cette nouvelle à la base car cela ne regarde que notre vie privée et pas notre lieu de travail. » Murmura Sam en laissant des larmes couler le long de ses joues.
- « Je te promets que nous l’aurons notre bébé, nous allons affronter cette épreuve ensemble. » Déclara Jack en posant un baiser sur son front et laissant une larme couler le long de sa joue.

Ils arrivèrent enfin à l’infirmerie, Janet se tenait déjà prête car elle avait été prévenue de l’arrivée de la jeune femme ainsi que du général. D’ailleurs, elle se demandait pourquoi Jack l’avait dans ses bras, et enfin elle comprit pourquoi il était là. C’était lui le papa du bébé, elle avait entendu le reste de la phrase de Jack.

- « Oh Sam, je suis désolée pour toi. » Dit la médecin en voulant la réconforter.
- « Oui, moi aussi je suis désolée, je le voulais tellement ce bébé, j’aurai du rester à la base. » Déclara Sam en essuyant ses joues humides.
- « Sam, je dois te faire une échographie pour voir si tout est parti, si ce n’est pas le cas, je vais devoir te faire un curage car c’est dangereux de garder des résidus du fœtus. »
- « D’accord, est-ce que Jack peut rester avec moi ? » Demanda Sam en relevant son tee-shirt noir pour laisser apercevoir son ventre.
- « Bien sûr, je ne vois aucun inconvénient car c’est sa place d’être auprès de toi. » Ajouta la jeune femme en préparant l’échographe.

Une fois que tout était préparé, Janet mit le gel sur le ventre de la jeune scientifique, ensuite elle parcouru le ventre avec la sonde et elle vit que le bébé était toujours en vie. Sam avait le regard dans le vide, elle ne voulait pas voir le moniteur de peur que le bébé soit vraiment partit, elle attrapa la main de Jack afin d’avoir du réconfort.

- « J’ai une bonne nouvelle pour vous, votre bébé est toujours en vie, il est coriace, en même temps avec les parents qu’il a, il doit être fort. » Annonça la femme médecin en appuyant sur un bouton afin qu’ils entendent les battements frénétiques du cœur de leur bébé.
- « Oh Jack, il est toujours en vie, je t’aime. » Dit-elle en embrassant les lèvres de Jack.
- « Je suis tellement heureux pour ce bébé, je veux faire ma vie avec toi, je te protégerai jusqu’à la mort. » Déclara Jack en répondant à son baiser.

Janet les laissa tous les deux profitant de cette nouvelle qui les réjouissaient, ils pouvaient profiter pleinement de la grossesse de la jeune femme. Janet entra dans son bureau, afin de s’asseoir et de regarder ses résultats car elle avait fait une prise de sang. Elle avait des signes de grossesse mais elle ne pouvait pas tomber enceinte. Suite à des coups que son ex mari lui avait infligé. Elle était devenue stérile, les médecins lui avait dit que il n’y avait que peu de chance qu’elle puisse porter la vie. Janet regarda ses résultats et elle vit qu’elle était bien enceinte et de huit semaines alors elle composa le numéro de Daniel et lui dit de venir dans son bureau car elle avait une merveilleuse nouvelle à lui annoncer. Daniel arriva quelques instants plus tard, il se demanda ce qu’il se passait.

- « Daniel, je suis enceinte. » Lança Janet ne voulant pas prendre de gants.
- « Oh ma chérie, je suis tellement heureux de cette nouvelle depuis le temps qu’on en parlait, c’est enfin réalisé. » Déclara Daniel en la prenant dans ses bras.

Les deux militaires rentrèrent chez eux après une surveillance médicale pour savoir pourquoi la militaire avait perdu du sang. Quant au couple Jackson, ils savourèrent cette nouvelle a leur façon.

***

Trois mois plus tard

La militaire entamait son quatrième mois de grossesse, ils étaient très discret pour ne pas que quelqu’un découvre leur relation. Si c’était le cas, ils devraient aller en cours martiale pour être jugés. La militaire était installée sur le canapé en attendant le retour de Jack, ce dernier était aller faire des courses car le frigo était vide. Elle regardait une émission qui passait à la télé mais elle n’était pas tellement concentrée... Ses mains étaient posées sur son ventre car le bébé avait donné son premier coup de pied. Elle était impatiente que Jack rentre afin de le lui dire et qu’il ressente leur bébé bouger. Le militaire avait fini les courses, il se dirigea vers la maison pour retrouver sa belle, rangea ses chaussures et sa veste dans le placard prévu à cet effet. Jack rangea toutes les courses dans les placards, ensuite il s’installa à côté de la jeune femme et elle le regarda en souriant puis elle prit la parole :

- « Jack, le bébé a bougé et il a donné un coup de pied ! » S’exclama-t-elle heureuse de pourvoir sentir bouger son bébé.
- « C’est vrai ?! Je peux... » Dit Jack en avançant sa main afin de la poser sur le ventre de sa belle et attendant que son bébé bouge.
- « Oh c’est surprenant et magique à la fois. » Déclara le militaire en posant un baiser sur les lèvres de Sam.
- « Oui, je suis enfin heureuse avec toi, j’ai un homme merveilleux, bientôt un bébé désiré. » Lança Sam en se mettant dans les bras de Jack. Mais ils furent interrompus par la sonnerie de la porte.
- « J’y vais reste assise. »

Jack se leva du canapé afin de voir qui était à la porte, il l’ouvrit et en face de lui se tenait le facteur.

- « Bonne journée monsieur. » Déclara le facteur en remettant un plis officiel à Jack.
- « Vous aussi, merci et au revoir monsieur le facteur. » Répondit Jack en fermant la porte derrière lui et ouvrant la lettre.

Monsieur Jonathan Jack O’Neill
Général Air Force
Base de Cheyenne Mountain
Colorado Springs
80477, United States, Colorado

Le 23 février 2005,
Washington DC

Général Jonathan Jack O’Neill,

Par la présente, nous vous informons que nous savons de source sûre la relation interdite que vous entretenez avec votre second. Vous n’avez pas respecté la loi de non fraternisation de l’Air Force des États Unis. Pour ce faire, vous êtes convoqués, vous et le Colonel Samantha Carter à la cour martiale afin d’être jugés le 23 mars 2005.

Il est cependant possible de ne pas arriver jusqu’au jugement.

Plusieurs choix s’imposent à vous :

1. La retraite : vous pourrez vous occuper de votre enfant car nous savons également que le Colonel Carter est enceinte.
2. La démission : toutes les charges qui sont accumulées contre vous seront enlevées et vous pourrez vivre normalement sans avoir d’ennuis.
3. La démission du Colonel Carter : Votre second peut aussi démissionner, elle pourra toujours faire partie du projet porte des étoiles en restant civile. Nous avons besoin d’elle car elle est la meilleure dans son domaine.

Veuillez agréer, Général Jonathan O’Neill, l’expression de nos salutations distinguées.

Secrétaire d’état de l’USAF,
Karl Moore.

Après avoir lu la lettre, Jack reprit un visage souriant pour ne pas alerter la jeune femme. En ce moment présent, la naissance du bébé était le plus important. Il ferait le nécessaire tout à l’heure. Il rangea la lettre dans sa poche pour ne pas que la jeune femme la lise.

- « Alors qui était à la porte ? » Demanda la jeune femme en le regardant dans les yeux.
- « C’est une personne qui s’est trompée d’adresse, ne t’inquiète pas. » Rassura Jack en se rapprochant d’elle. « Vu qu’il est bientôt l’heure de dîner et que je dois faire quelque chose. Tu peux préparer le repas ? »
- « Bien sûr, je vais te concocter un bon petit plat, tu m’en diras des nouvelles. » Lança la jeune scientifique en se levant pour se rendre dans la cuisine afin de préparer le dîner.

Jack sourit de l’enthousiasme de sa compagne, quant à lui, il attrapa son téléphone afin de donner sa démission pour ne pas que Sam ait des ennuis, mais également pour ne pas qu’elle s’inquiète, d’autant que cela aurait des répercussions sur sa santé ainsi que sur le bébé. Il attendit d’être en contact avec celui qui lui avait envoyé le plis officiel. Il eut la personne quelques instants alors il prit la parole :

- « Monsieur O’Neill, que me vaut le plaisir de votre appel ? » Demanda le secrétaire avec ironie sachant bien pourquoi Jack appelait.
- « Faites l’ignorant alors que vous savez très bien pourquoi j’appelle ! Vous me menacez de m’envoyer à la cour martiale car j’entretiens une relation avec Carter. Vous ne croyez pas que j’ai assez donné pour mon pays, au détriment de ma vie privée, pendant toutes ces années ? Que j’ai combattu pour mon pays, je n’ai jamais pensé à ma vie personnelle, il y en avait que pour protéger mon pays. Dans ma base, il y a des femmes et des hommes qui sont dans la même situation que mon second et moi, ils sont amoureux mais ils ne peuvent pas franchir le pas car une loi les empêche d’être enfin heureux. Alors je demande ma démission au sein de la base de Cheyenne Mountain et une abolition de la loi de non fraternisation, je le dois bien à tous ces militaires. » Déclara Jack voulant obtenir tout ce qu’il avait demandé.
- « Écoutez, c’est mon devoir de vous dire que vous êtes convoqué à la cour martiale, ce n’est pas moi qui fait les lois, je ne peux pas vous accorder l’abolition de la loi car c’est le rôle du président. Il faut voir cela avec lui, je ne peux rien faire. » Lança Moore voyant bien qu’il était en position de faiblesse.
- « D’accord, je vous envoie ma démission monsieur Moore, et je vous pris de laisser Carter tranquille maintenant que vous avez eu ce que vous vouliez. » Rétorqua-t-il en raccrochant.

Ce que Jack ne savait pas, c’est que la jeune femme avait tout entendu de la conversation qu’il avait eu avec le secrétaire d’état de l’USAF. Elle l’attendait de pied ferme à l’entrée de la pièce. Jack rangea le téléphone dans sa poche pour rejoindre sa belle dans la cuisine afin de l’aider. Il se retourna et commença à avancer, mais il s’arrêta immédiatement ne pouvant aller plus loin car la jeune femme était devant lui.

- « Pourquoi tu me l’a pas dit Jack ? Je croyais qu’on devait tout se dire. » Répliqua Sam très calmement.
- « Je ne voulais pas t’inquiéter. Je me suis dit que ce ne serait pas bon pour le bébé, alors j’ai pris ma décision tout seul comme un grand. Nous pouvons être enfin ensemble maintenant que j’ai démissionné de mon poste. » Déclara le militaire en prenant les lèvres de Sam sur les siennes.
- « Je t’aime Jack, je te remercie pour ce que tu fais pour nous. » Répondit la jeune femme en répondant à son baiser.

Ils passèrent la soirée tous les deux en amoureux, même si leur enfant leur rappelait qu’il était présent. Ils s’endormirent le sourire aux lèvres enfin comblés après toutes ces années.

Quelques mois plus tard

Sam se trouvait dans une salle d’accouchement car elle était à terme de sa grossesse, Jack et elle voulaient garder la surprise sur le sexe de leur petit ange, ils allaient enfin découvrir ce qu’ils allaient avoir. Pendant tout le long de la grossesse, Jack avait été aux petits soins avec Sam. Il voulait prendre soin d’elle et de leur bébé. Sam donna naissance à un magnifique petit garçon, qu’ils prénommèrent Dylan O’Neill. Dans la chambre d’à côté, le couple Jackson, accueilli une petite fille, Eloïse Jackson...

Fin

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?