baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 92 : Agression

Chapitre 92 : Agression

Titiasyl, dimanche 1er mars 2015

Samantha se trouvait assise sur le canapé dans le salon et brodait tranquillement son trousseau.
Jack était resté avec elle dans la pièce alors qu’il adorait la voir si heureuse.
Le jeune homme lisait son journal tout en observant de temps à autre sa fiancée.
Il la voyait broder les mouchoirs avec un immense sourire alors qu’elle enchainait les points avec facilité.
C’est alors qu’il fronça les sourcils lorsqu’il constata qu’elle ôtait tous les points qu’elle venait de faire sur un mouchoir.
- « Samantha ? » s’étrangla Jack en la voyant faire, inquiet qu’elle ne veuille plus de lui si vite.
- « Je me suis trompée. » répondit la jeune fille sans lever la tête « J’ai commencé trop près du bord et ça ne sera pas joli si je le laisse comme cela. »
Le jeune homme ne répondit pas mais souffla un grand coup, obligeant Samantha à le regarder.
- « Un souci ? » demanda l’adolescente en le voyant ainsi.
- « Non, non. » fit Jack, l’air de rien en se plongeant de nouveau dans son journal.
- « Vous êtes sûr ? » s’inquiéta la jeune fille « Vous êtes bien pâle. »
- « Tout va bien, rassurez-vous. » sourit le jeune homme pour la rassurer « J’ai cru que vous faisiez comme avec l’abruti. »
- « Oh non. » s’exclama vivement Samantha avant de poser sa broderie et de se lever afin de se mettre près de lui « Je suis vraiment heureuse de nos fiançailles. Ne soyez pas inquiet. »
- « Si vous êtes heureuse, je le suis également. » sourit Jack en caressant la joue de sa fiancée avant de l’inciter à s’assoir sur ses cuisses.
Le jeune homme passa ses bras autour de la taille de la jeune fille, gênée et rougissante d’être dans une telle position.
- « Une petite balade dans les jardins vous ferait-elle plaisir ? » demanda le cadet de la famille.
- « C’est-à-dire que… » fit Samantha en triturant le tissu de sa robe « J’aurai aimé continuer à broder mon trousseau. »
- « Brodez dans ce cas. » sourit Jack avant de l’embrasser tendrement « Nous irons nous promener plus tard. »
La jeune fille répondit à son baiser avant de sourire puis de se lever afin de regagner le canapé.
L’adolescente reprit son ouvrage en main et recommença à broder avec tranquillité et joie.
Après avoir passé un long moment sur son trousseau, Samantha le rangea avec précaution puis s’attaqua au couvre-lit.
Jack la vit étaler le tissu sur le canapé avant de prendre un fin crayon noir.
Avec délicatesse, elle reproduisit le croquis grandeur nature sur le couvre-lit avant de se redresser, fière d’elle.
- « Jack ? » fit la jeune fille en se tournant vers lui.
- « Oui, ma douce ? »
- « Cela vous plait toujours ? » lui sourit doucement Samantha en lui montrant le couvre-lit sur le canapé.
Le jeune homme se leva et se posta derrière elle avant de passer ses bras autour de la taille de sa fiancée et de la serrer contre lui.
- « Toujours autant oui. » répondit Jack avant de souffler contre son oreille « Je vous aime ma chérie. »
- « Moi aussi Jack. » murmura à son tour la jeune fille en se blottissant un peu plus contre lui.
Un petit instant plus tard, le couple se sépara et chacun reprit sa place.
L’adolescente se concentra sur le couvre-lit tandis que Jack reprit la lecture de son journal.
L’après-midi passa tranquillement alors que l’heure du diner fut bientôt là.
Toute la famille se retrouva alors dans la salle à manger et dina joyeusement, avant de passer au salon à la fin du repas.
- « Il est tard, allons-nous coucher. » décréta Richard plus tard dans la soirée en entrainant son épouse avec lui « Bonne nuit les enfants. »
- « Bonne nuit. » répondirent les trois jeunes gens en même temps.
Sans les attendre, Clara rejoignit sa chambre alors qu’elle préférait passer du temps toute seule.
- « Ma douce, je vous raccompagne jusqu’à votre chambre. » sourit Jack en tendant son bras à sa fiancée.
Ils marchèrent dans le couloir et atteignirent les appartements de la jeune fille quelques minutes plus tard.
- « Bonne nuit ma chérie. » fit le jeune homme avant de se pencher pour l’embrasser « Dormez bien et à demain matin. »
- « Bonne nuit à vous aussi, Jack. » souffla l’adolescente « A demain matin. »
Après un dernier baiser, Samantha entra dans sa chambre et referma la porte derrière elle.
Fatiguée, elle se dévêtit rapidement et se coucha avant de s’endormir dans les secondes qui suivirent, bien calée dans ses oreillers.
Quelque part dans la maison, une ombre noire passa dans le plus grand des silences au travers des pièces.
En effet, ayant réussi à se faufiler dans la maison sans être vu, Darragh arriva enfin là où il voulait aller.
Il ouvrit la porte sans bruit, entra dans la pièce et referma le panneau de bois derrière lui.
L’homme s’approcha du lit et sourit de voir Samantha profondément endormie.
Rapidement, il la retourna et s’allongea sur elle avant de l’embrasser tout en regroupant ses poignets au-dessus de sa tête avec une seule main.
La jeune fille se réveilla en sursaut et écarquilla les yeux de terreur en reconnaissant Darragh.
Elle se mit à se débattre comme elle le pouvait alors qu’elle n’arrivait pas à hurler pour donner l’alerte.
- « Je vais enfin pouvoir m’amuser avec toi, beauté. » susurra l’homme contre les lèvres de l’adolescente.
- « Mhhhhh… » gémit la jeune fille de peur.
Soudainement, il lui arracha sa chemise de nuit alors qu’elle se retrouva entièrement nue sous lui.
Prise d’une forte panique, Samantha gesticula encore plus, tout en donnant des coups avec ses jambes.
A force de bouger comme elle le faisait, l’adolescente arriva à faire bouger Darragh alors que celui-ci essayait de l’immobiliser de sa main libre tout en la bâillonnant.
Ainsi positionnée, Samantha mordit la chair avec force, ce qui fit hurler l’homme.
- « AHHHHHHHHHHHHH… » hurla Darragh avant de cracher « Sale garce. »
- « AU SECOURS, A L’AIDE…. » hurla à son tour la jeune fille « AIDEZ-MOI… AU SECOURS…. »
Sachant que les autres allaient arriver dans quelques minutes, l’homme se dépêcha de baisser son pantalon afin de profiter du corps de l’adolescente.
Le sentant faire, Samantha ne put que trembler de terreur tout en continuant de se débattre avec ferveur…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?