baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 93 : Sentence

Chapitre 93 : Sentence

Titiasyl, mardi 3 mars 2015

Samantha se défendait comme elle le pouvait en le frappant et le mordant.
Elle était bien décidée à ne pas se laisser faire même si elle n’était pas en mesure de lutter contre lui.
Darragh continuait de la plaquer sur le lit tout en la maintenant fermement.
Il était bien décidé à profiter de ce corps qu’il désirait depuis le premier instant où il l’avait vue.
Un peu plus loin, Jack se réveilla en sursaut en entendant les hurlements de sa fiancée.
En quelques secondes à peine, il se leva et quitta sa chambre alors qu’il retrouva ses parents dans le couloir.
- « Que se passe-t-il ? » s’inquiéta Richard en courant vers la chambre de Samantha.
- « Pourquoi hurle-t-elle ainsi ? » rajouta Jack, très inquiet.
Eléanor se trouvait un peu en arrière et était tout aussi inquiète que les hommes.
Elle se demandait ce qu’il arrivait à sa protégée pour qu’elle hurle ainsi.
C’est en trombe qu’ils entrèrent tous dans la pièce alors qu’ils se figèrent en voyant la scène s’offrant à leurs yeux.
Furieux, Richard s’avança vers le lit et tira Darragh par le col afin de le jeter au sol avec violence.
- « RHABILLE TOI ET TOUT DE SUITE. » hurla le patriarche, hors de lui « COMMENT OSES-TU LA TOUCHER ?? »
Pendant ce temps, Jack courut vers sa fiancée avant de refermer sa tenue de nuit, sans même un regard pour son corps dénudé.
Samantha se jeta dans ses bras en pleurs alors qu’elle tremblait toujours de peur.
- « C’est fini, ma chérie. » souffla le jeune homme « Je suis là. Tout est fini. Chuttt… »
- « J’ai eu tellement peur. » gémit l’adolescente « Je me suis pas laissée faire. Je me suis pas laissée faire. »
- « Vous avez bien fait ma douce. » lui répondit Jack « A-t-il eu le temps de… »
- « Non, non… » pleura encore plus fort Samantha « Vous êtes arrivés juste à temps. »
- « Calmez-vous, je suis là et je ne vous quitte pas. » la câlina tendrement le jeune homme, voulant qu’elle cesse de pleurer.
Une fois rhabillé, Darragh se tourna vers son père et le fusilla du regard, furieux qu’il prenne une nouvelle fois la défense de la jeune fille.
- « Elle aurait dû être mon épouse mais elle a toujours tout fait pour que le mariage n’ait pas lieu. » gronda l’homme en colère contre elle.
- « Tu étais trop mauvais avec elle pour que je vous laisse fiancés. » rétorqua Richard, bouillonnant de colère.
- « Elle prenait tout son temps pour le trousseau, était tout le temps avec Jack. Elle a même monté mère contre moi. » continua l’ainé sur sa lancée sans tenir compte des paroles de son père.
- « Samantha n’a rien fait. » grogna Eléanor « C’est moi qui ait vu à quel point tu étais mauvais avec elle et combien elle ne serait jamais heureuse avec toi. »
Darragh serrait les poings alors que son regard haineux se dirigea vers sa mère.
Richard était tout près de son épouse et ne quittait pas son fils des yeux, de peur qu’il ne tente quelque chose contre eux.
Enfin, surtout contre son épouse. Lui pourrait encaisser un coup.
Mais Eléanor était bien trop précieuse à ses yeux pour qu’il laisse quelqu’un porter ses mains sur elle.
- « C’est moi qui ait tout fait pour prouver à ton père que les fiançailles devaient être annulées. » rajouta la matriarche avant de continuer pour enfoncer le clou « Et Jack est venu sur ma demande. »
- « C’est vous qui l’avait fait venir ? » s’étonna Richard, alors qu’il n’était pas au courant de cela.
- « Oui, c’est moi. » sourit la vieille dame en regardant le jeune couple « J’avais compris que ces deux-là étaient faits pour être ensemble. Alors j’ai donné un petit coup de pouce à Cupidon. »
- « Et vous avez vu juste ma douce. » sourit le patriarche en regardant son fils et Samantha.
- « Si vous saviez à quel point je vous hais. » lâcha Darragh en entrant dans une colère noire.
En quelques pas, il fut devant sa mère et commença à lever la main sur elle.
Voyant cela, Richard se plaça automatiquement devant son épouse afin de la protéger.
- « Je t’interdis de lever la main sur elle. » gronda le patriarche, haineux « Tu me fais honte. Comment peux-tu être de mon sang, mauvais comme tu es ? »
- « Elle a osé me la prendre. » gronda Darragh, voulant continuer son geste.
Le vieil homme attrapa le poignet de son ainé avec sa main et le lui serra avec force.
- « Tu n’es plus mon fils. » lâcha Richard, sans regret « Je ne veux plus jamais te revoir ou entendre parler de toi. Je te déshérite également. Désormais, si tu veux de l’argent, il te faudra te débrouiller seul. »
Darragh le regarda encore plus furieux mais ne dit pas un seul mot, sachant que ce serait peine perdue.
- « Quitte ma demeure sur le champ. » ordonna le patriarche « Et ne t’approche plus jamais de ma famille. »
Dans un dernier regard rempli de haine pour ses parents, Darragh quitta la chambre puis la demeure définitivement.
Maintenant, ils étaient tous débarrassés de lui.
En tout cas, Richard espérait que c’était la dernière fois que Darragh s’en prenait à Samantha de la sorte…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?