baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 100 : Pénibles moments

Chapitre 100 : Pénibles moments

Titiasyl, mardi 17 mars 2015

Une fois dans le couloir, Clara continua de se débattre le plus possible, alors qu’elle tentait de ralentir Pete par tous les moyens.
Comme la maison close était vide de clients à cette heure-ci de la journée, le tenancier se moquait complètement des cris que les filles poussaient pour se défendre.
La jeune femme n’avait pas le dessus, mais elle était bien décidée à ne pas se laisser faire sans rien dire.
Savoir Samantha seule avec Darragh, et sachant ce qu’il voulait lui faire subir, rendait Clara malade d’angoisse.
Mais pour le moment, elle avait un autre problème et pas des moindres.
Clara vit avec horreur la porte de la chambre se rapprocher, alors que Pete tendit la main pour atteindre la poignée.
La jeune femme se débattit encore plus, mais ne reçut qu’une gifle encore plus violente que les autres, l’assommant quelque peu.
L’homme en profita pour ouvrir la porte et les faire entrer dans la pièce tout en refermant derrière lui.
Clara, toujours chancelante, il la jeta violemment sur le lit et s’allongea rapidement sur elle.
- « Je vais vraiment bien m’amuser avec toi. » ricana Pete en posant ses mains sur les formes de la jeune femme « Et ensuite, je m’amuserai avec ta jeune amie. Et ton frère s’amusera avec toi ensuite. »
Ces quelques mots eurent le don de réveiller Clara, alors qu’elle recommença à se débattre.
- « Je vous interdis de me toucher, espèce de gros porc. » hurla la jeune femme.
- « Et tu crois peut-être que tu vas m’en empêcher ? » rit l’homme en la giflant de nouveau.
Pour lui montrer qu’elle ne comptait pas rester inerte, Clara le frappa fortement au visage tout en esquissant un sourire.
Ne s’attendant pas à cette attaque, Pete tomba du lit en se tenant la tête, tandis que Clara se redressa.
Ses jambes prises dans le tissu de sa robe, la jeune femme eut beaucoup de mal à se lever afin de quitter ce maudit lit.
Il fallait dire que la peur ne calmait pas ses mouvements, les rendant encore plus saccadés.
Avant même d’avoir eu le temps de fuir, Pete fut déjà debout et essuya la goutte de sang coulant sur sa tempe.
- « Tu vas me payer ça, petite garce. » gronda l’homme en l’empoignant par le cou « Je vais tellement m’amuser avec toi que tu n’arriveras plus à fermer les cuisses tant tu souffriras. »
Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent de terreur, alors qu’elle se revoyait quelques temps en arrière, menacée par son époux.
Pete la rallongea de force sur le lit et lui arracha sa robe sans plus de cérémonie.
Avec un sourire carnassier, il se jeta sur elle et la caressa avec gourmandise, mais sans douceur.
- « Arrêtez ça. » gémit la jeune femme d’appréhension « Vous n’avez pas le droit. »
- « Je fais ce que je veux de toi, femme. » déclara le tenancier en la caressant encore plus.
Voulant prendre encore un peu plus de plaisir, Pete frappa Clara de sorte à l’immobiliser, puis ôta rapidement sa chemise ainsi que son pantalon.
Le sentant presque nu sur elle, la jeune femme se débattit encore plus et le mordit à certains endroits, refusant de se laisser faire.
- « Arghhhhh ! » hurla Pete en se tenant la main « Comment oses-tu me mordre ? »
- « Je vous ai dit de me laisser tranquille, sale pervers. » cria Clara à son tour.
- « Je vais te faire taire, sale morveuse. » gronda l’homme en levant son poing.
Il se mit à la frapper avec violence alors que la jeune femme ne pouvait qu’encaisser les coups, sans rien pouvoir faire de plus pour se défendre.
Au bout d’un petit moment, Clara fut épuisée et contusionnée, alors que du sang perlait de certaines plaies.
Fier de lui, Pete se leva et ôta son caleçon avant de se rallonger sur la jeune femme, juste entre ses cuisses.
- « Tu vas voir, beauté… » murmura l’homme « Je vais prendre tout mon temps avant de te posséder. »
N’ayant plus la force de se débattre, Clara tourna la tête sur le côté et laissa des larmes couler le long de ses joues.
Elle le sentait nu sur elle et était désespérée de se retrouver dans une telle position.
A cet instant, elle savait que si personne ne venait la sauver, il aurait tout le temps de la violer.
- « Je suis tellement désolée Samantha… » chuchota la jeune femme en pleurs « J’aurais tellement voulu que tu ne subisses jamais une telle horreur… »
Dans la chambre voisine, Samantha se trouvait également nue sur le lit, alors que Darragh se trouvait allongé sur elle.
Celui-ci avait décidé de prendre tout son temps avant de la posséder et tenait bien prendre le plus de plaisir possible.
L’adolescente pleurait toutes les larmes de son corps, alors qu’elle ne savait plus quoi faire pour se sortir de ce guêpier.
- « S’il vous plait, ne me faites pas ça. » gémit la jeune fille en sentant Darragh passer sa langue sur un de ses seins « Pitié, laissez-moi partir… »
- « Ferme-la ! » gronda l’homme en la giflant une nouvelle fois « Tu es vraiment exquise. Je vais vraiment prendre du plaisir à te prendre. »
Darragh passait ses mains sur tout le corps de la jeune fille, en s’attardant sur ses formes, alors que son excitation était de plus en plus grande.
L’adolescente essayait bien de se défendre, mais il était tellement plus fort qu’elle.
Elle avait pris tellement de coups qu’elle avait du mal à bouger ses bras ou ses jambes pour le repousser.
- « Finalement, je jouerai avec toi un peu plus tard. » sourit méchamment l’homme « Je vais te prendre tout de suite. »
A ces mots, Samantha tourna la tête de côté et se laissa aller à pleurer encore plus fort.
Pour elle, il était désormais trop tard pour espérer avoir du secours et s’en sortir convenablement…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?