baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 103 : Reconstruction

Chapitre 103 : Reconstruction

Titiasyl, lundi 23 mars 2015

Trois jours venaient de passer depuis l’enlèvement des filles.
Depuis tout ce temps, elles étaient restées cloitrées dans la chambre alors qu’elles refusaient même d’en sortir.
Eléanor avait plusieurs fois tenté de leur faire entendre raison et les conduire dans le salon, mais sans succès.
Même Jack avait essayé et il s’était heurté à un mur.
Les filles devenaient complètement hystériques dès qu’on leur parlait de quitter la chambre.
En ce début d’après-midi, l’exaspération de la matriarche était arrivée à son comble.
Décidée, elle se rendit dans la chambre des filles et se posta devant le lit.
- « Allez, debout et sortez de cette pièce. » gronda la vieille dame « J’en ai plus que marre de vous voir enfermées ici. »
- « Non, non et non. » râla Clara « Pas question de quitter la chambre. »
- « Elle a raison, nous sommes très bien ici. » renchérit Samantha en se cachant presque derrière le lit.
- « Aller prendre l’air frais dehors est très bien également. » s’énerva Eléanor « Alors dehors maintenant. Et plus vite que ça. »
Les deux filles campèrent sur leurs positions tandis que la matriarche était elle-aussi bien décidée à se faire obéir.
Ne les voyant pas bouger, Eléanor décida de prendre le problème autrement.
Finalement, la vieille dame attrapa chacune des filles par le bras et essaya de les tirer hors de la pièce.
- « J’ai dit qu’il était temps que vous alliez prendre l’air. » gronda Eléanor en tirant de toutes ses forces « Obéissez, non de non. »
- « NONNNNN. » hurla Clara en s’agrippant à un meuble.
- « JE VEUX PAS….. » cria à son tour Samantha en se retenant au lit.
En entendant hurler dans la chambre, Jack et Richard s’inquiétèrent et accoururent rapidement avant de se poster à l’entrée de la pièce.
- « Mais qu’est-ce qui se passe ici ? » demanda le patriarche, les poings sur les hanches.
- « On vous entend hurler depuis nos bureaux. » renchérit Jack de l’entrée de la chambre.
- « Il se passe quand j’en ai plus que marre de les voir enfermées dans cette satanée chambre depuis trois jours. » gronda Eléanor en essayant toujours de les emmener dehors « J’essaie de les obliger à sortir prendre l’air. Il faut qu’elles recommencent à vivre normalement. Et ça commence donc par sortir de cette chambre. »
Comprenant ce qu’elle voulait dire, les deux hommes se jetèrent un bref regard avant de se diriger vers les deux filles, l’air décidé.
Richard attrapa alors Clara et la jeta sur son épaule tandis que Jack en fit de même avec sa fiancée.
- « Suivez-nous ma chérie. » sourit le patriarche, fier de lui « Il est temps d’aller nous promener en famille. »
Eléanor ne put s’empêcher de s’esclaffer avant de les suivre dans les couloirs de la maison.
- « Lâchez nous… » cria Clara en frappant son père.
- « Vous n’avez pas le droit de nous faire cela. » gronda Samantha en faisant de même avec son fiancé.
- « Oh que si nous avons le droit. » râla Jack « Et mère a raison. Vous avez besoin de sortir prendre l’air. Alors cessez vos enfantillages. »
Les deux hommes arrivèrent rapidement à la porte d’entrée alors que le chef de famille l’ouvrit.
En quelques pas, ils furent dehors alors qu’Eléanor avait pris les manteaux de tout le monde.
Une fois à l’extérieur, la matriarche referma la porte derrière elle et s’approcha des membres de sa famille avec un immense sourire.
- « Allez, mettez vos manteaux avant d’attraper froid. » ordonna gentiment la vieille dame.
En douceur, les hommes déposèrent les filles sur le sol tout en leur tenant fermement le bras.
- « Cessez de gigoter ainsi et mettez ces manteaux. » gronda Eléanor en fusillant les filles du regard.
Apeurés par le comportement de la matriarche, elles finirent par obéir sans rien dire.
Une fois les manteaux enfilés, tous prirent la direction du centre-ville alors que Clara était collée à son père.
Samantha faisait de même avec Jack alors qu’elle était terrifiée par le monde autour d’elle.
En la voyant ainsi, le jeune homme eut encore plus mal au cœur que trois jours auparavant.
- « Détendez-vous ma douce. » souffla Jack « Je suis là. Il ne vous arrivera rien. »
Dès qu’ils croisaient quelqu’un, Samantha se collait encore plus à son fiancé allant même jusqu’à suivre la personne du regard.
Au bout d’un petit moment, Clara arriva à se détendre alors que l’adolescente restait totalement terrifiée.
- « Ma chérie, je vous promets qu’il ne vous arrivera rien. » dit Jack en essayant de rassurer sa compagne « Ce qui s’est passé ne se reproduira plus jamais. »
- « Vous en êtes certain ? » demanda timidement Samantha, toujours désespérément accrochée au bras de son fiancé.
- « Oh oui. On leur a mis une sacrée correction alors ils ne prendront pas le risque de revenir vous ennuyer. » sourit le jeune homme en la couvant du regard.
- « Tout à fait. » ajouta Richard. « Et désormais, vous ne sortirez plus seules, mais avec moi ou Jack. »
Ces paroles eurent le don de réconforter Samantha alors qu’elle se décrispa un peu.
Au bout d’un petit moment, elle ne collait plus autant son fiancé mais ne s’éloignait pas de lui.
Jack comprit que Samantha allait mettre du temps pour s’en remettre et qu’elle allait avoir besoin de lui.
Il était bien décidé à tout faire pour l’aider à se reconstruire et à mettre les derniers évènements de côté…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?