baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 108 : Drôle de découverte

Chapitre 108 : Drôle de découverte

Titiasyl, jeudi 2 avril 2015

Jack avait décidé de laisser Samantha et son frère seuls afin qu’ils puissent se retrouver un peu.
Ils avaient passé près de huit années éloignés l’un de l’autre et ils avaient beaucoup de choses à se dire.
- « Tu m’as tellement manqué Mark. » souffla la jeune fille « Il m’a dit tellement de méchancetés sur toi. »
- « Je me doute bien ma sammy. » répondit le jeune Carter en la serrant contre lui « Je suppose qu’il a continué à te violenter après mon départ, n’est-ce pas ? »
Sans un mot, Samantha s’éloigna de lui et lui prit la main afin de le conduire dans les jardins.
Elle avait grand besoin de prendre l’air et se promener dans les jardins lui faisait toujours du bien.
- « Oui, il n’a jamais cessé de me maltraiter. » répondit enfin la jeune fille « Il frappait de plus en plus fort. Et le temps passant, j’ai dû faire toutes les corvées dans la maison. Je n’avais jamais le droit de sortir. »
Mark ferma les yeux de douleurs alors qu’il s’en voulait terriblement de ne pas avoir pu emmener sa petite sœur avec lui.
Au moins, elle aurait eu une meilleure vie auprès de lui.
- « Et toi, quelle a été ta vie jusqu’à aujourd’hui ? » voulut savoir l’adolescente en prenant place sur un banc.
- « Eh bien, j’ai vu la ville pour venir jusqu’ici. » commença à expliquer Mark, une fois assis « J’ai erré dans les rues pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que j’aide un vieux monsieur qui était tombé au sol. J’ai ramassé toutes ses affaires ainsi que son portefeuille et je lui ai tout donné. »
- « Et ensuite ? » voulut savoir Samantha, impatiente.
- « Il m’a souri. Quand il a vu l’état de mes vêtements, il a compris que je vivais dans la rue. » continua le jeune homme « Pour me remercier de l’avoir aidé, il m’a invité chez lui. Il m’a donné à manger, des vêtements et un lit pour dormir. »
Mark laissa son regard se perdre dans les nuages alors qu’il repensait à ce jour qui avait changé sa vie.

Flash-Back
Mark errait dans les rues à la recherche de quelques restes à manger.
Au détour d’une ruelle, il vit un vieux monsieur, allongé sur le sol alors qu’il essayait vainement de se relever.
Les passants passaient autour de lui, sans même lui prêter attention.
- « Attendez, monsieur, je vais vous aider. » fit doucement le jeune homme en s’approchant « Vous n’avez rien ? »
- « Je vais bien, jeune homme. » répondit le vieux monsieur « Je vous remercie pour votre aide. »
Une fois le vieil homme sur ses pieds, Mark ramassa tous les papiers étalés sur le sol ainsi que le portefeuille bien garni.
- « Tenez, monsieur. » sourit Mark « Voici toutes vos affaires. »
- « Merci beaucoup. » fit le vieillard avant de le regarder avec minutie « Tu vis dans la rue n’est-ce pas ? »
- « Oui monsieur. » grimaça Mark, honteux.
- « Tu aurais pu me laisser au sol et te contenter de prendre mon argent. Mais tu ne l’as pas fait. » déclara l’homme « Tu es un bon garçon. Alors suis-moi. »
Fin du Flash-Back

- « C’est un gentil monsieur pour t’avoir aidé ainsi. » sourit la jeune fille.
- « Oui très. » souffla Mark, les yeux dans le vague « Je ne l’ai plus jamais quitté. Il a été le père que je n’ai jamais eu. Il m’a appris son métier avec passion. Comme il ne pouvait plus voyager, je l’ai fait à sa place. »
- « Tu travailles toujours avec lui ? » demanda alors l’adolescente, curieuse.
- « Malheureusement non. » répondit tristement le jeune homme « Il est décédé voilà deux années. »
- « Oh, je suis désolée, Mark. » souffla Samantha, attristée par ses paroles.
- « Ne le sois pas. » sourit le fils Carter « Il est mort heureux. Il m’a légué tout ce qu’il possédait. Juste avant son dernier soupir, il m’a avoué qu’il me considérait comme le fils qu’il n’avait jamais eu. »
La jeune fille ne sut que répondre aux paroles de son frère alors qu’elle était tout de même heureuse pour lui.
Il avait pu trouver quelqu’un qui avait veillé sur lui et lui avait permis d’être heureux.
- « Et toi, comment as-tu rencontré Jack ? » demanda Mark, curieux.
- « Comme Jacob avait besoin d’argent, il m’a vendue à une maison close se trouvant dans cette ville. » commença douloureusement à raconter Samantha.
- « Le fumier. » gronda Mark « Comment a-t-il osé te faire cela ? »
- « Richard, le père de Jack, est arrivé environ deux heures plus tard et a exigé un paiement d’une dette. » souffla la jeune fille « Comme le propriétaire n’avait pas d’argent, Richard m’a emmenée avec lui et m’a conduite ici. »
- « Et les clients ? » voulut rapidement savoir Mark, inquiet de ce que sa sœur avait subi.
- « L’établissement n’était pas encore ouvert. Richard est arrivé juste avant l’ouverture. » murmura l’adolescente.
Le jeune Carter souffla de soulagement que Samantha n’ait pas eu à subir ce genre de traitements.
- « Arrivée ici, Eléanor m’a donné des vêtements et ils m’ont mise sous leur protection. » sourit la jeune fille « Ils ont fait en sorte que je me sente chez moi dans cette demeure. »
- « Et Jack ? »
- « Il est arrivé quelques semaines plus tard. » rougit l’adolescente « Nous avons appris à nous connaitre lentement et à passer du temps ensemble. »
- « Et votre relation ? » demanda Mark « Comment est-elle née ? »
- « Au fil du temps. » répondit franchement Samantha « Nous allons nous marier dans un mois. »
- « Tu es heureuse avec lui ? » s’inquiéta le jeune homme « Tu veux vraiment de ce mariage ? »
- « Il me comble de bonheur, Mark. » sourit la jeune fille, resplendissante « J’ai tout de suite dit oui quand il m’a fait sa demande. Je n’ai pas hésité une seule seconde. »
- « Si tu es heureuse, c’est tout ce qui compte pour moi. » sourit le jeune homme en déposant un baiser sur la tempe de sa petite sœur.
Dans son bureau, Richard travaillait sur des dossiers lorsqu’il releva la tête pour soulager son cou.
Au travers de la fenêtre, il aperçut Samantha avec un homme qui lui était totalement inconnu.
- « Jack. » appela rapidement le patriarche en fronçant les sourcils d’inquiétude.
- « Oui, père. » fit Jack en arrivant dans la pièce.
- « Qui est cet homme avec Samantha ? » demanda le vieil homme, soucieux de la sécurité de sa protégée.
- « Il s’agit de Mark Carter, son frère ainé. » l’informa le jeune homme.
- « Je le pensais mort. » s’étonna Richard.
- « Samantha aussi. » râla Jack « Jacob lui a menti pour la garder avec lui. Il a mis Mark dehors il y a huit ans en lui disant qu’il était mort et enterré. Jeune comme elle l’était, elle l’a cru. »
Derrière la fenêtre, le père et le fils observèrent alors le frère et la sœur.
Ils ne purent s’empêcher de remarquer que Samantha rayonnait encore plus de bonheur que quelques heures auparavant…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?