baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 111 : Un gentil garçon

Chapitre 111 : Un gentil garçon

Titiasyl, mercredi 8 avril 2015

Une fois à l’intérieur de la maison, tous les membres de la famille se dirigèrent vers le salon.
Ne connaissant pas les lieux, Mark suivit tout le monde alors que sa sœur ainsi que son futur beau-frère restèrent près de lui.
Tout le monde prit place alors que le jeune homme attendit d’en avoir l’autorisation pour le faire.
- « Asseyez-vous, je vous en prie. » sourit Richard avec chaleur.
Obéissant, Mark s’installa sur le canapé alors qu’il se retrouva ainsi à côté de sa petite sœur.
La jeune fille se retrouvait donc entre son fiancé et son frère, pour sa plus grande joie.
Les maitres de maison avaient grandement envie de connaitre Mark alors qu’ils avaient à peine entendu parler de lui les mois précédents.
- « Alors, Mark, puis-je vous demander quel est votre âge ? » voulut savoir Eléanor.
- « Bien sûr, madame O’Neill. » sourit le jeune homme « J’ai vingt-quatre ans. »
- « Vous êtes marié ? » demanda à son tour Richard en le regardant droit dans les yeux.
- « Non, monsieur O’Neill. »
- « Comment avez-vous pu vous débrouiller après votre départ de chez votre père ? » voulut savoir le patriarche, curieux.
- « Après que Jacob m’ait mis dehors, la mort dans l’âme de laisser ma petite sœur derrière moi, j’ai quitté Fountain Valley pour venir jusque dans celle-ci. » expliqua Mark, les poings serrés « J’ai erré plusieurs jours dans les rues puis j’ai rencontré un vieux monsieur que j’ai aidé. Il m’a donné à manger et des vêtements pour me remercier. »
Ayant la gorge serrée par la perte de son père d’adoption, le jeune homme marqua un temps d’arrêt afin de ne pas trop montrer ses émotions.
Samantha prit délicatement la main de son frère dans la sienne avant de la lui serrer, lui montrant ainsi sa présence.
- « Je ne l’ai plus quitté. Il m’a appris son métier avec passion et j’ai pris sa suite à son décès, voilà quelques mois. » termina le jeune Carter peiné.
- « Puis-je vous demander son nom ? » demand a Richard en fronçant les sourcils.
- « Oliver Clarkson. » déclara tristement Mark.
- « Un de mes vieux amis. » fit le patriarche en se levant « Quelques temps avant son décès, il m’avait parlé du jeune homme qu’il avait pris sous son aile. Je suppose qu’il parlait de vous. »
- « Puis-je vous demander ce qu’il vous a dit ? » demanda le jeune homme, peiné de parler de son bienfaiteur.
- « Il m’a dit qu’il était fier de ce jeune garçon et qu’il le considérait comme le fils qu’il n’avait jamais eu. » répondit Richard en se tournant vers lui « Il vous aimait beaucoup et aurait voulu vous adopter. Que vous portiez son nom aurait été sa plus grande fierté. »
- « J’aurai aimé que cela puisse se faire également. » sourit Mark avec une grande tristesse visible sur le visage.
- « J’en parlerai avec mon avocat, si vous le souhaitez. » continua Richard en reprenant place près de son épouse « Oliver en ayant fait le souhait devant plusieurs témoins et en votre absence, je pense que cela devrait être possible. »
- « Je vous en remercie. » fit le jeune Carter « J’espère que cela pourra se faire. »
- « Je vous tiendrai au courant dès que j’en saurai plus. » fit le patriarche, afin de clore ce sujet.
- « Samantha m’en a parlé mais j’aimerai quand même savoir comment elle s’est retrouvé chez vous ? » demanda Mark en regardant le vieil homme « Je veux dire, pourquoi elle et pas une autre fille dans cette maison close ? »
Le jeune homme posa son regard sur sa sœur alors que celle-ci s’était blottie contre son fiancé, encore marquée par ce moment de sa vie.
Avec amour, Jack l’enveloppa de ses bras et lui déposa un baiser sur la tempe.
Mark voyait à quel point cet homme aimait sa sœur rien que par la façon dont Jack couvait Samantha du regard.
- « Le bâtiment hébergeant la maison close est à moi. » expliqua Richard « Pour y être allé plusieurs fois par semaine afin de réclamer les loyers en retard, j’ai fini par reconnaitre toutes les filles qui y travaillaient. Ce jour-là, j’ai vu Samantha complètement terrorisée alors que je ne l’avais jamais vue avant. »
Le jeune Carter regarda sa petite sœur en se disant que Jacob était vraiment mauvais pour oser faire cela à son propre enfant.
- « Je ne pouvais pas la laisser là-bas. Quelque chose au fond de moi m’a dit qu’elle avait besoin d’aide. » continua le patriarche « Alors je l’ai prise avec moi. Depuis, je lui offre un toit et tout ce dont elle a besoin. »
- « Une famille et de l’amour. » souffla Samantha, en serrant la main de son fiancé et regardant le maitre de maison.
Richard posa tendrement ses yeux sur la jeune fille, qui lui sourit en retour.
Mark se rendit compte à ce moment-là que Richard avait un regard paternel envers l’adolescente.
Exactement comme Oliver le regardait lui. Comme Jacob aurait dû les regarder lui et Samantha.
Perdu dans ses pensées, Mark ne se rendit pas compte qu’une nouvelle personne était entrée dans la pièce.
- « Messieurs, mesdames, le diner est prêt à être servi. » s’inclina Arthur avant de quitter le salon.
- « Dans ce cas, passons à table. » sourit Eléanor en se levant et commençant à quitter la pièce en entrainant son époux.
Clara les suivit rapidement tandis que le jeune couple se leva à son tour.
- « Tu viens Mark ? » fit doucement Samantha « Il est temps d’aller diner. »
- « Je vous suis. » répondit le jeune homme en suivant sa sœur.
Le jeune Carter observait les lieux alors qu’il trouvait vraiment que les O’Neill avaient une belle demeure.
- « Vous avez un beau domaine, monsieur O’Neill. » fit Mark en s’installant à la place qu’on lui avait indiquée.
« Votre compliment me touche. » répondit Richard « Nous aimons beaucoup notre demeure. »
- « Oui, malgré certains faits malheureux, nous avons une grande quantité de souvenirs heureux ici. »
- « J’espère qu’un jour, je pourrais vivre un bel amour avec une gentille femme. » soupira le jeune Carter.
- « Je n’en doute pas Mark. » souffla Samantha à ses côtés « Ca m’arrive bien à moi. Alors ton tour viendra également. »
Tous sourirent avant qu’ils ne continuent à diner dans la bonne humeur.
Après le repas, tout le monde se rendit dans le salon afin d’y passer un agréable moment, avant que Mark ne finisse par prendre congé.
- « Je vous remercie pour votre invitation. » déclara le jeune homme « J’ai passé une excellente soirée en votre compagnie. Mais il est tard et je ne voudrais pas abuser plus longtemps de votre hospitalité. « 
- « Ce fut avec plaisir. » sourit Eléanor « Bonne nuit à vous et à bientôt dans ce cas. »
Clara lui fit un signe de tête accompagné d’un sourire alors qu’elle était légèrement rougissante.
Richard le salua également puis Samantha se leva pour le raccompagner jusqu’à la porte.

- « A demain. » souffla la jeune fille en lui faisant un câlin « Bonne nuit à toi. »
- « Bonne nuit, petite sœur. » répondit Mark « A demain. »
Le jeune homme lui déposa un baiser sur le front puis quitta la demeure pour rentrer chez lui.
Jack s’approcha de sa fiancée pour la prendre dans ses bras tout en fermant la porte d’entrée.
- « C’est vraiment un gentil garçon. » fit-il « On voit tout l’amour qu’il te porte. »
Samantha sourit tristement alors qu’elle se laissait entrainer vers le salon.
- « Je suis fatiguée. Je vais aller me coucher. » fit doucement la jeune fille « Bonne nuit à tous. »
Rapidement, elle embrassa Jack puis quitta la pièce sans même attendre de réponses et partit dans sa chambre.
Une fois dans son lit, elle laissa quelques larmes rouler le long de ses joues avant de finir par s’endormir.
Dans le salon, Jack resta debout, sans comprendre ce qui venait de se passer.
- « Je me demande ce que j’ai bien pu dire pour qu’elle réagisse ainsi. » souffla le jeune homme.
- « Elle finira par nous parler de ce qui la tracasse à un moment ou un autre. » le rassura Eléanor « Laisse-lui le temps. »
Jack hocha la tête puis prit place à côté de sa sœur, les pensées dirigées vers sa fiancée…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?