baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 114 : Une bonne idée

Chapitre 114 : Une bonne idée

Titiasyl, mardi 14 avril 2015

Alors que Richard travaillait sur ses dossiers, Eléanor revint le voir dans son bureau.
- « Un souci, ma chérie ? » fit le patriarche en levant la tête, l’ayant entendu arriver.
- « Aucun. Je venais vous voir concernant notre discussion d’un peu plus tôt. Avez-vous trouvé une solution ? » fit la matriarche en restant debout devant la table de travail.
- « Ce n’est pas dans vos habitudes de venir me reposer une question peu de temps après une première discussion. » souligna le vieil homme sans répondre à la question, puis ajoutant « Que se passe-t-il ? »
- « Rien de grave. » soupira Eléanor « Samantha se trouve avec Jack dans sa chambre. Il est en train de préparer sa malle pour le départ. »
- « Et ? » voulut savoir Richard en fronçant les sourcils.
- « Et elle ne cesse de pleurer. » continua la maitresse de maison « Je ne supporte pas de la voir si triste. »
- « Je vous comprends. » rétorqua le patriarche.
- « Et je n’ose pas imaginer ce que ce sera lorsqu’il aura quitté la maison. » continua la matriarche.
- « Ne vous tracassez pas, ma douce. » sourit le vieil homme pour rassurer son épouse « J’ai trouvé une solution. Je vous en ferai part à tous au diner. »
- « Vous ne voulez pas me le dire tout de suite ? » demanda Eléanor en faisant les yeux doux à son époux.
- « Hum… non. » rit le patriarche. « Vous ne sauriez rien avant le diner. Mais je vous promets que cela va vous plaire. »
- « J’attendrais dans ce cas. » soupira la vieille dame en se levant et se dirigeant vers le couloir « A tout à l’heure. »
La matriarche quitta la pièce sans même attendre la réponse de son époux.
Celui-ci secoua la tête, amusé par l’attitude de la femme de sa vie.
Puis, voulant à tout prix terminer l’étude de son dossier, il se remit au travail, afin d’en être rapidement libéré.
De son coté, Samantha ne quittait pas Jack et refusait d’être éloignée de lui de plus de quelques centimètres.
Elle était tellement déprimée que le jeune homme ne lui disait rien et la laissait faire en lui témoignant tout son amour.
Il se rendait compte à quel point la séparation allait être dure pour elle. Comme elle allait l’être pour lui également.
Jack avait bien essayé de lui faire comprendre que ce n’était que pour quelques jours mais rien y faisait, l’adolescente restait toujours aussi triste.
- « Venez ma douce, il est l’heure d’aller diner. » fit doucement le jeune homme en câlinant sa compagne.
- « Je n’ai pas faim. Je préfère rester ici dans vos bras. » souffla Samantha, tristement.
- « Nous allons aller diner avec le restant de la famille. » fit Jack en l’incitant à se lever « Et ensuite, je vous promets que nous passerons la soirée rien que tous les deux. »
- « Je pourrais rester dormir avec vous également ? » demanda doucement la jeune fille, ne voulant absolument pas le quitter.
- « Vous savez très bien que c’est impossible. » répondit le jeune homme en la conduisant dans la salle à manger « Nous nous verrons demain matin au petit-déjeuner avant mon départ. »
- « Avant votre départ. » murmura l’adolescente en laissant une larme couler le long de sa joue.
Une fois installés à table, Jack prit la main de sa fiancée dans la sienne et la lui serra afin d’essayer de la réconforter.
- « A quelle heure pars-tu demain, Jack ? » demanda Richard en regardant son fils.
- « A huit heure, père. » répondit le jeune homme « Pourquoi ? »
- « Quand je vois Samantha si triste de ton départ, je me dis que tu peux l’emmener avec toi. » lâcha le patriarche en regardant la jeune fille « Et puis, tu pourras lui montrer votre future demeure. »
La jeune fille releva la tête, étonnée par les paroles de son protecteur et attendit avec impatience le dénouement de la conversation.
- « Mais enfin, père, cela risque d’être très mal vu étant donné que nous ne sommes que fiancés. » rétorqua Jack, pas contre l’idée.
- « Eh bien, emmène Clara avec vous. » sourit Richard, ayant pensé à tout.
- « C’est une excellente idée. » fit le jeune homme « Dans ce cas, nous partirons tous les trois demain matin. »
- « Allons vite faire nos bagages. » s’exclama Samantha heureuse en attrapant Clara par le poignet et la tirant hors de la pièce.
La jeune femme n’eut pas le temps de réagir qu’elle était déjà rapidement entrainée vers les chambres.
- « Vite, fais ta malle pendant que je m’occupe de la mienne. » lâcha l’adolescente en laissant Clara à côté de son placard.
- « Eh bien, au moins, elle est heureuse. » sourit la jeune femme en prenant des vêtements.
Dans la salle à manger, Jack et ses parents riaient gentiment de l’attitude de l’adolescente.
- « A se demander quel âge elle a… » fit gentiment le jeune homme en secouant la tête, amusé.
- « Quinze ans Jack. Elle a quinze ans. » fit Eléanor « Et n’oublie pas qu’elle a eu une vie malheureuse jusqu’à son arrivée parmi nous. »
- « J’espère simplement qu’elle est heureuse parmi nous. Et que je la rends heureuse aussi. » souffla Jack, subitement inquiet.
- « N’en doute pas fils. » répliqua Richard « Les étoiles dans ses yeux en témoignent. »
- « En tout cas, votre idée était excellente père. » fit le jeune homme rassuré « Au moins, elle sourit de nouveau. »
- « Par contre, elles ont toutes les deux quitté la table l’estomac vide. » grimaça Eléanor, connaissant les règles de son époux.
- « Arthur leur apportera quelque chose à manger quand elles reviendront. » fit le patriarche, comprenant parfaitement le sous-entendu de son épouse.
- « Merci mon chéri. » sourit Eléanor.
- « En attendant, si nous mangions que je meurs de faim. » fit Jack, l’estomac grognant.
- « Moi aussi. » s’exclama Richard en prenant déjà ses couverts.
La maitresse de maison ne put retenir un rire, alors qu’elle secoua la tête devant l’attitude de son époux et de leur fils.
- « Vous êtes vraiment des estomacs sur pattes. » répliqua la matriarche en prenant à son tour ses couverts.
Ils terminèrent tranquillement leur repas, puis gagnèrent le salon alors que les filles faisaient toujours leurs bagages…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?