baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 117 : Le séjour

Chapitre 117 : Le séjour

Titiasyl, lundi 20 avril 2015

Dès le lendemain de leur arrivée, Samantha se sentait bien mieux et avait un appétit normal, pour le plus soulagement de son fiancé.
Après le petit-déjeuner, Jack embrassa sa compagne ainsi que sa sœur avant de prendre ses dossiers sous le bras.
- « Nous rentrerons pour le déjeuner. » fit le jeune homme « N’oubliez pas que je ne veux pas que vous quittiez la demeure. Vous ne connaissez pas la ville et il pourrait vous arriver n’importe quoi. »
- « Soyez tranquille, Jack. » sourit Samantha « Nous resterons dans la bibliothèque et trouverons de quoi nous occuper. »
Le maitre de maison lui sourit tendrement avant de sortir de la maison.
- « A tout à l’heure, petite sœur. » souffla Mark en déposant un baiser sur le front de l’adolescente, avant de continuer « Clara. »
Le jeune Carter rejoignit son futur beau-frère à l’extérieur et ils prirent le chemin des bureaux de Jack.
Après le départ des deux hommes, Clara se dirigea dans la bibliothèque, pièce qu’elle avait repérée la veille au soir, suivie par Samantha.
- « Tu penses que la ville est plus grande que Colorado Springs ? » demanda l’adolescente en regardant par la fenêtre.
- « Je l’ignore. Je ne connais que Colorado Springs. » soupira Clara « C’est mon premier voyage. »
- « Tu sais, c’est mon premier voyage à moi aussi. » fit doucement Samantha « Au moins, je ne suis pas ici pour être vendue à une maison close. »
- « Et si nous essayions de chercher des livres sur la ville ? » sourit l’ainée des deux, voulant égayer l’ambiance « Nous pourrions faire des recherches. Qu’en penses-tu ? »
- « Excellente idée. » s’exclama l’adolescente en se dirigeant vers les rayonnages.
Les deux jeunes filles passèrent une agréable matinée en faisant leurs recherches et prenant cela comme un jeu.
L’heure de déjeuner arriva rapidement alors qu’elles se dirigèrent vers la salle à manger.
- « Mesdemoiselles. » s’inclina Henry pour saluer.
- « Pourquoi n’y-a-t-il que deux couverts ? » voulut savoir Samantha, en fronçant les sourcils.
- « Monsieur O’Neill a fait parvenir un mot en fin de matinée. » expliqua le majordome « Il s’excuse mais ils ne rentreront que pour le diner. Ces messieurs ont beaucoup trop de travail. »
- « Oh, très bien. » souffla la jeune fille déçue en s’installant à sa place.
Clara s’assit près d’elle alors qu’elles déjeunèrent tristement toutes les deux.
N’ayant plus très faim, les deux jeunes filles se contentèrent de picorer leurs assiettes.
Trois journées passèrent ainsi, alors que Mark et Jack partaient le matin pour ne rentrer qu’au moment du diner.
De plus, les hommes ne cessaient de parler affaires entre eux, sans chercher à discuter avec elles.
De ce fait, les filles restaient muettes, mécontentes d’être abandonnées ainsi.
Au matin du quatrième jour, alors qu’elles étaient de nouveau seules, Samantha tournait en rond dans le salon.
- « J’en ai marre Clara. Nous sommes enfermées depuis trois jours ici et nous repartons demain. » gronda la jeune fille.
- « Et nous n’avons même pas pu visiter la ville. » râla à son tour Clara avant d’ajouter « Allez viens, quittons discrètement la demeure et partons en ville. »
- « En sortant de la maison, ils sont partis vers la droite. » sourit Samantha, heureuse et ayant observé le départ de son fiancé et de son frère.
Arrivées sur la place centrale, les deux jeunes filles découvrirent une très belle ville et commencèrent leur visite.
Au bout d’une petite heure, l’adolescente tourna doucement la tête et se rendit compte qu’elles étaient suivies.
- « Clara, je crois que ces deux hommes nous suivent. » fit-elle doucement, inquiète.
- « Viens, tournons dans cette rue, nous verrons bien si c’est vraiment le cas. » répondit Clara en prenant le bras de sa petite sœur.
Après avoir bifurqué, elles se rendirent compte que les hommes les avaient suivies alors qu’ils les regardaient avec appétit.
Terrifiées, elles accélérèrent le pas avant de se mettre en courir, espérant ainsi fuir ces deux suiveurs.
Malheureusement, ne connaissant pas la ville, les deux jeunes filles tournèrent au coin d’une rue et se rendirent compte qu’elles se trouvaient dans une impasse.
- « Alors mes jolies, on pensait nous échapper ? » fit un des deux hommes, tout mielleux.
Les deux malfrats s’approchaient doucement de leurs proies tandis que les filles reculaient jusqu’à se retrouver dos au mur de l’impasse.
Un sourire carnassier sur leurs visages, ils se collèrent aux deux jeunes filles, ayant dans l’idée de passer un bon moment.
- « Ne nous touchez pas. » gronda Clara, furieuse.
- « On va se gêner, ma beauté. » fit l’un des deux hommes en se léchant les lèvres et touchant ses parties intimes au travers de son pantalon.
Comprenant ses projets et bien décidée à ne pas se laisser faire, l’ainée des filles le frappa de toutes ses forces entre les jambes et attrapa le poignet de Samantha, avant de partir en courant le plus rapidement possible.
- « Sales garces. » couina l’homme à terre « Vous allez nous payer ça. Je vous jure que vous allez souffrir. »
Les deux jeunes filles couraient à en perdre haleine dans les rues alors qu’elles finirent par se retrouver sur la place centrale de la ville.
- « Ils nous suivent toujours. » gémit Samantha, en se tournant pour voir les deux hommes un peu plus loin, essayant de les rattraper.
- « Regarde, un policier. » s’exclama Clara « Vite, allons le rejoindre. »
Au bout de quelques minutes, la plus jeune des deux s’agrippa au membre de la force de l’ordre.
- « Aidez-nous… s’il vous plait. » débita l’adolescente, comme elle put.
- « Que se passe-t-il mesdemoiselles ? » demanda le policier en les voyant essoufflées ainsi.
- « Deux hommes… nous poursuivent et… ont tenté de nous agresser. » expliqua Clara en reprenant sa respiration.
En voyant les deux malfrats au loin, l’homme fit un signe à ses collègues qui partirent aussitôt les arrêter afin de les mettre en cellule.
- « Puis-je avoir vos noms, s’il vous plait ? » demanda gentiment le policier, afin de les raccompagner chez elle en toute sécurité.
- « Je suis Clara O’Neill. » répondit l’ainée « Et voici Samantha Carter, ma belle-sœur. »
- « Vous êtes la sœur de Jack O’Neill ? » fit l’homme en fronçant les sourcils.
- « Oui, c’est exact. »
- « Suivez-moi. Il est à son bureau en ce moment même. »
Le policier les escorta jusqu’à la société de Jack et les fit entrer à l’intérieur.
- « Clara ? Samantha ? Que faites-vous ici ? » s’exclama Jack.
- « Ces demoiselles ont eu quelques petits soucis en ville. » annonça le policier « J’ai pris la liberté de les conduire jusqu’ici. »
- « Je vous remercie, monsieur l’agent. »
Après le départ du policier, le jeune homme fixa les jeunes filles avec fureur.
- « Comment avez-vous pu me désobéir ? » hurla Jack, sans prendre la peine de se contenir « Vous auriez pu être blessées ou pire ! »
- « On en avait marre d’être enfermées dans la maison. » gronda Clara, furieuse de l’attitude de son frère.
- « C’était pour votre bien ! » vociféra le jeune homme.
Samantha ne disait rien, se contentant d’observer son fiancé alors qu’il la terrifiait ainsi en colère.
Mark entra dans la pièce à ce moment-là, étonné d’entendre des cris et de voir sa sœur ainsi que Clara.
En voyant l’attitude de sa petite sœur et voyant la colère de son ami, le jeune Carter eut soudainement peur pour elle et commença à faire un pas en avant afin de la protéger.
Jack s’approcha de sa fiancée dans le but de comprendre le pourquoi de son escapade, lorsqu’il la vit se protéger le visage de ses bras comme craignant d’être battue.
La colère de son fiancé retomba instantanément en la voyant faire.
- « Je ne vous frapperai jamais, ma douce. » souffla Jack, calmé.
- « Vous m’avez fait très peur. » pleura l’adolescente « Et je suis désolée d’avoir désobéi mais on s’ennuyait beaucoup dans la maison. Nous repartons demain et nous n’avons même pas pu visiter la ville. »
Réalisant qu’elle avait raison, Jack jeta un bref regard à Mark avant de fixer de nouveau sa compagne.
- « Nous partirons dans deux jours. » sourit le jeune homme « Demain sera consacré à une visite complète de la ville. »
- « Oh merci, Jack » s’exclama Samantha en lui sautant au cou alors que Clara était aussi ravie qu’elle.
Les quatre jeunes gens finirent par rentrer tous ensemble à la demeure de Jack.
Mark souriait de l’attitude de son futur beau-frère, ravi de le voir si protecteur et aimant envers sa fiancée.
Mais il réalisa en même temps combien sa petite sœur avait pu être fortement battue jusqu’à son arrivé chez les O’Neill. Et cela lui brisa le cœur…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?