baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 128 : Déjà de retour

Chapitre 128 : Déjà de retour

Titiasyl, jeudi 14 mai 2015

Eléanor se trouvait dans le salon à lire un livre lorsqu’elle entendit un bruit de chevaux et de voitures.
Etonnée de recevoir de la visite à une heure tardive, elle posa son livre et se dirigea rapidement vers l’entrée de sa demeure.
Dans les minutes qui suivirent, la matriarche fut rejointe par son époux, aussi étonné qu’elle.
- « Vous attendiez de la visite, mon chéri ? » demanda la vieille dame en ne quittant pas la calèche du regard.
- « Certainement pas à cette heure-ci. » répondit Richard « Le diner va être servi dans deux heures à peine. »
- « Vous et votre estomac alors. » sourit Eléanor avant d’ajouter « On dirait la calèche de notre fils. »
Leur surprise fut grande lorsqu’ils virent Jack descendre de la voiture, Samantha dans ses bras.
- « Mes enfants ? » fit Eléanor, inquiète « Que se passe-t-il ? »
Le jeune homme ne répondit pas et se contenta d’approcher de ses parents d’un pas rapide.
La matriarche posa une main sur sa bouche, horrifiée de voir l’état de sa protégée.
- « Mon dieu. Qu’a-t-elle ? » s’exclama la vieille dame, sidérée « Est-elle malade ? Elle a bien maigri. »
Le jeune couple était parti seulement dix jours, mais Samantha avait perdu beaucoup de poids et semblait endormie contre son époux.
- « Amène-là dans votre chambre. » déclara Richard en l’incitant à entrer dans la maison « Arthur, occupez-vous de leurs bagages. »
- « Bien monsieur. » s’inclina le majordome.
Les maitres de maison suivirent leurs enfants, alors qu’ils voulaient savoir ce qu’il se passait pour la jeune fille.
Arrivé dans la chambre, Jack allongea son épouse sur le lit, alors qu’elle se réveilla en sursaut.
- « Comment te sens-tu ? » voulut savoir le jeune homme en prenant place sur le bord du lit.
Richard et Eléanor étaient restés dans le couloir et entendaient parfaitement les paroles échangées entre le jeune couple.
- « Je suis une moins que rien… » pleura Samantha « Je suis tellement désolée… »
- « Tu n’es pas une moins que rien. » gronda Jack en la serrant dans ses bras « Et tu n’as pas à être désolée, ma puce. »
A l’entente de la conversation de leurs enfants, les maitres de maison se regardèrent interloqués, alors qu’ils ne comprenaient pas les paroles de la jeune fille.
- « Mais je n’ai pas réussi à me faire à la vie là-bas. » pleura encore plus l’adolescente en s’accrochant à son époux de toutes ses forces.
- « Tu as essayé, ma chérie. Et le médecin a dit que ta réaction si forte est due au manque d’amour dans ton enfance. » souffla Jack en la consolant « Mais le plus important est que je ne t’en veux pas du tout. »
- « J’ai eu l’impression d’être encore abandonnée. » lui confia la jeune fille « Même si mon frère va bientôt le faire, lui. »
Ne sachant que dire, le jeune homme ne répondit pas à ses paroles, alors qu’il incita son épouse à se recoucher.
- « Repose-toi. » sourit Jack en l’embrassant « Je viendrai te chercher tout à l’heure pour que nous puissions diner avec tout le monde. »
Samantha ferma doucement les yeux et s’endormit rapidement, soulagée d’être à nouveau chez elle.
Jack quitta la chambre le plus silencieusement possible et, une fois dans le couloir, ferma la porte derrière lui.
En se retournant, il se retrouva face à ses parents ainsi qu’à Mark.
Ceux-ci avaient entendu toute leur conversation alors ils étaient parfaitement au courant de la situation et du pourquoi de leur retour précipité.
- « Mark ? Que fais-tu là ? » demanda le jeune homme, étonné.
- « J’étais avec ton père dans son bureau. Il est venu me chercher lorsque tu as conduit Samantha dans votre chambre. » expliqua le jeune Carter « Je veux voir ma sœur. »
- « Non. » répondit Jack fermement « Elle a besoin de repos. Tu pourras lui parler plus tard, mais pas tout de suite. »
Préférant s’éloigner de la chambre, tous les quatre se rendirent dans le salon afin de pouvoir discuter un peu.
- « Peux-tu nous expliquer comment Samantha en est arrivée là, fils ? » demanda Richard voulant comprendre certaines choses.
- « Elle n’a pas supporté de s’éloigner de vous. » expliqua Jack « Du coup, elle a cessé de manger, puis a commencé à se renfermer sur elle. »
- « Et comment se fait-il que tu n’aies rien vu ? » gronda Mark, furieux contre son beau-frère.
- « J’ai essayé plusieurs fois de lui dire de manger plus. » avoua Jack « Mais elle m’a envoyé balader. Alors je me suis contenté de vérifier qu’elle grignotait tout de même. »
- « Et tu vois le résultat que ça a donné ? » s’énerva le jeune Carter.
- « Je suis désolé. » souffla Jack, malheureux « Je… »
- « Ça suffit, les garçons. » râla Richard « Jack n’est pour rien dans l’état de Samantha. Il a fait ce qu’il fallait pour elle avant de la ramener ici. »
- « Que se passe-t-il, père ? » fit Clara en entrant dans la pièce, ayant entendu des éclats de voix « Jack ? »
- « Petite sœur. » sourit le jeune homme en se levant pour la prendre contre lui.
- « Que fais-tu ici ? Et Samantha ? »
- « Elle est dans notre chambre. » répondit Jack en se rasseyant « Elle n’a pas supporté la vie à Castle Rock. »
- « Oh... » fit doucement Clara « Je me doutais que ce serait dur pour elle, mais pas à ce point. »
- « Comment ça ? » s’exclama Mark « Vous pouvez m’expliquer ? »
- « Votre sœur m’a parlé de son enfance auprès de votre père. » souffla Clara en prenant place à côté de sa mère sur le canapé « Avec son récit, j’ai vite compris qu’elle avait terriblement manqué d’amour enfant. »
- « Ca n’explique pas son état actuel. » gronda Mark.
- « Mais bien sûr que si. » s’énerva Eléanor « Elle a trouvé sa place auprès de nous. Nous l’aimons beaucoup et elle le sait. »
- « Alors être loin de vous lui a donné l’impression d’être une nouvelle fois abandonnée. » murmura Mark, dépité d’entendre de telles choses.
- « Comme après votre départ. » rajouta Clara en regardant le jeune Carter.
Après de telles informations, tous restèrent muets un bon moment, ne pensant qu’à Samantha dormant dans sa chambre.
Ils savaient qu’elle mettrait du temps à s’en remettre, mais ils étaient confiants en l’avenir…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?