baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 134 : Concrétiser les choses

Chapitre 134 : Concrétiser les choses

Titiasyl, mardi 26 mai 2015

Quelques semaines étaient passées depuis le retour de Jack et Samantha en ville.
Depuis, le couple avait emménagé dans sa nouvelle demeure alors que la jeune fille s’y plaisait énormément.
L’adolescente avait repris son poids de forme et sa dépression était désormais loin derrière elle, pour le plus grand soulagement de Jack.
Malgré tout, elle passait toutes ses journées chez Richard et Eléanor, avec l’aval de son époux.
Le jeune homme avait parfaitement compris à quel point Samantha avait besoin d’eux.
Et en un sens, Jack était aussi rassuré de ne pas la savoir seule alors qu’il était absent toute la journée, vu qu’il passait son temps à son agence en ville.
En ce début d’après-midi, Mark vint en visite chez les O’Neill.
Avec plaisir, il embrassa sa petite sœur, ravi de la voir souriante alors que son ventre s’arrondissait chaque jour un peu plus.
- « Comment vas-tu, petite sœur ? » sourit le jeune Carter en prenant place près de l’adolescente.
- « Je vais bien. » répondit calmement Samantha « Un peu fatiguée mais ça va. »
- « Et le bébé ? » demanda le futur oncle.
- « Il se porte bien aussi. » sourit la jeune fille « Le médecin dit que ma grossesse se passe bien. Je mange bien et je me repose quand il faut. »
- « C’est très bien. » fit Mark en souriant alors qu’il la vit bailler « Je vais te laisser te reposer. A plus tard, ma Sammy. »
- « A plus tard. » souffla l’adolescente en se calant confortablement dans le canapé.
Le jeune Carter quitta le salon et prit la direction du bureau de Richard.
Arrivé à la porte, Mark donna quelques coups sur celle-ci et attendit d’avoir l’autorisation d’entrer dans la pièce.
- « Bonjour Mark. » fit le patriarche en levant la tête « Que puis-je faire pour toi ? »
- « Je souhaiterais vous parler un moment. » répondit le jeune homme, soudainement timide « Si c’est possible, bien entendu. »
- « Bien sûr. Entre voyons. » sourit le vieil homme « Viens t’asseoir. »
Mark entra dans le bureau et ferma la porte derrière lui, afin de les isoler du reste de la maison.
- « Je t’écoute. De quoi souhaites-tu me parler ? » finit par demander Richard alors que le jeune homme restait muet.
- « Voilà. Je… » commença Mark, gêné avant de se lancer « Je suis profondément amoureux de Clara. Alors je suis venu vous demander si vous accepteriez de m’accorder la main de votre fille ? »
Le patriarche le regarda avec bienveillance alors qu’il ressentait la sincérité de ce jeune homme.
- « Je suis navré, Mark, mais ce n’est pas à moi que tu dois t’adresser. Tu vas devoir poser la question directement à la principale intéressée. » répondit gentiment le maitre de maison « Mais sache que si elle accepte, je te donnerai ma bénédiction avec grand plaisir. »
- « Oh, très bien. » souffla le jeune homme « Savez-vous où je peux la trouver ? »
- « Elle est dans les jardins. » sourit Richard en la pointant du doigt à travers la vitre.
Mark resta assis dans le fauteuil alors qu’il ne savait plus vraiment quoi faire.
Il lui avait fallu prendre son courage à deux mains pour oser aller voir Richard, et il devait recommencer avec Clara.
- « Va la voir, mon garçon. » fit le patriarche avec bienveillance avant de l’encourager « Tu vas t’en sortir à merveille. »
- « Merci, monsieur O’Neill. » répondit Mark, crispé, avant de se lever.
Le jeune homme quitta le bureau puis gagna les jardins, où il repéra rapidement Clara.
Après avoir soufflé un bon coup, Mark se dirigea vers le lieu où se trouvait la jeune femme.
- « Bonjour Clara. » sourit-il en prenant place près d’elle sur le banc.
- « Oh, bonjour Mark. » rougit Clara, timide. « Comment allez-vous ? »
- « Je vais très bien. Je vous remercie. Et vous ? »
- « Je vais bien aussi, merci. »
- « Hum… Je… J’apprécie beaucoup de passer du temps en votre compagnie. » se décida-t-il enfin à engager le sujet.
- « C’est réciproque, Mark. » répondit la jeune femme, gênée.
- « C’est pour ça que j’ai beaucoup réfléchi. » continua le jeune Carter « Je tiens beaucoup à vous. »
Soudainement tendue, Clara ne dit rien et attendit qu’il continue à parler.
- « C’est pour ça que… enfin… je… » bégaya Mark avant de souffler « Accepteriez-vous de devenir mon épouse ? »
La jeune femme se figea alors que son visage ne reflétait qu’une profonde terreur.
Elle ouvrit plusieurs fois la bouche alors qu’aucun son ne parvint à en sortir.
- « Non. » réussit-elle à dire au bout de quelques secondes, avant de fuir en courant le plus vite possible dans sa chambre.
Mark resta assis sur le banc, alors qu’il ne comprenait pas du tout la réaction de la jeune femme.
Tout malheureux, il pensa tout de suite que ses sentiments n’étaient pas réciproques.
Tristement, il se leva du banc de pierre et se mit à marcher vers l’entrée du domaine.
Une fois à la grille, il se tourna pour regarder la belle demeure, alors qu’une larme roula sur sa joue.
Le cœur brisé, il finit par rentrer chez lui sans même penser à dire au revoir à sa sœur.
Derrière la fenêtre de son bureau, Richard observait le jeune homme quitter tristement le domaine.
En voyant Clara partir en courant, le patriarche avait parfaitement compris la réaction qu’elle venait d’avoir.
Sa chère princesse allait passer à côté du bonheur, tout ça parce qu’il l’avait mariée à une pourriture.
Une chose était certaine : Il n’arriverait jamais à se pardonner tout ce qu’elle avait subi à cause de son entêtement à respecter les traditions…
Le lendemain, Mark revint voir sa sœur alors que Clara ne se montra pas une seule fois, chose qu’elle ne faisait pas auparavant.
Les deux jours suivants, le jeune Carter revint mais la jeune femme l’évitait à chaque fois, rendant Mark encore plus malheureux qu’il ne l’était.
Finalement, il cessa d’espérer la voir et se concentra sur sa petite sœur, tout en essayant de lui cacher sa peine…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?