baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Gynnie > Les histoires > Fanfictions > Blessures profondes > Chapitre 8 : Tortures

Chapitre 8 : Tortures

Gynnie, mardi 16 juin 2015

Un peu de musique pour la suite… Je cours - Kyo.

Du côté de Tal’ak, la planète sur laquelle se trouvait le reste d’Sg1...

Faites-moi de la place

Juste un peu de place
Pour ne pas qu’on m’effac
e


- Qu’es-tu donc venu faire sur Tal’ak ? Demanda Sherka, le maître Goa’uld.
- Je suis venue sauver mon père !!! Cria Sam rouge de colère, les larmes aux yeux.
- Et qui est ton père ?
- Jacob Carter !!
- Je ne le connais pas, vous vous êtes trompée de planète, néanmoins, maintenant que vous êtes ici, vous allez pouvoir me servir...
- Que comptez-vous faire de moi ? Demanda Sam.
- Vous allez me donner des informations sur la Tau’ri.
- Qu’est-ce que c’est ?
- Une planète !! Que tous les grands maîtres veulent faire tomber pour des raisons que je ne connais pas...
- Je ne connais pas cette planète. Répondit Sam.
- Mensonge !! Parlez ou bien vous souffrirez !!
- Je parle, seulement, les seules questions que vous m’avez posé, je ne peux y répondre car je ne connais pas leurs réponses !
- Qu’est devenu la petite Cassandra ?! Cria Sherka.
- Qui est Cassandra ?
- JAFFA !!!

J’n’ai pas trop d’amis

Regardez en classe
C’est pas l’extase
J’ai beaucoup d’espace
Je suis seul
et personne à qui le dire

Sam se mit à hurler de douleur sous l’effet du bâton de douleur, de la lumière jaune sortit de sa bouche, son nez et ses yeux, tandis qu’une tache noire se dessinait sur son bras gauche sous l’effet de la brûlure.

C’est pas l’pire

Quand la pause arrive
Je ne suis pas tranquille


- Ils la torturent !!! Il faut y aller ! S’exclama Jack.
- Soyez patient O’Neill. Lui répondit Teal’c.
- Mais ils vont la tuer !!
- Ne vous inquiétez pas, elle n’est pas encore à bout.
- On ne sait pas quelles blessures elle a, ce bâton peut être mortel pour elle !
- O’Neill, veuillez écarter vos inquiétudes, elles pourraient nous mener à une fin non désirée.

***

De l’autre côté de la porte cependant...
- Répond moi terrienne ! Quels sont les symboles de votre porte ?!

Il faut que je m’éclipse

Ou alors, accuser les coups
Ou dehors ...


- Je ne vous dirais riHHHAAAAAAAA !!!!!!

Il faudra que je cours

Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu’au bout

Son dos se courba, sa bouche s’ouvrit, sa tête tomba en arrière, du sang coulait de son ventre car le fait de se courber aussi vite qu’elle l’avait fait, avait ouvert certaines des coupures. Dès que le Jaffa arrêta son bâton, Sherka envoya un majestueux coup de poing dans la bouche de Sam à tel point que du sang en glissa aussitôt la main retirée, et une nette ouverture se dessina dans sa lèvre.

Je n’ai plus de souffle

Je veux que l’on m’écoute
Plus de doute


- Où sont tes amis ?
- Je ne… Sais... Pas. Répondit-elle le souffle coupé.

Pour m’en sortir

Je dois tenir et construire

Cette fois, il prit le couteau qu’avait Sam dans sa poche et lui trancha une partie du cou, puis il lui prit le sang qui commençait à jaillir de sa gorge avec un gobelet, il le mit à sa bouche et en but une gorgée, il prit ensuite les cheveux blonds de Sam dans sa main et lui tira violemment sa tête en arrière, Sam poussa un cri aigu et les larmes envahirent ses joues sous la douleur de sa gorge.

Mon futur

Partir à la conquête
D’une vie moins dure

Ces larmes se mélangeaient au sang et elle se demandait combien de temps encore elle allait tenir. Elle n’en pouvait plus, ses blessures étaient autant physiques que morales, des blessures profondes et qui lui feraient mal pendant pas mal de temps si elle ne se ressaisissait pas.

Sûr que c’est pas gagné

Mais j’assure mes arrières
Pour connaître l’amour
Et le monde ...

Elle pensa alors à son père, il aurait voulu qu’elle continue, malgré ses souffrances, malgré qu’il ne soit plus là, elle devait veiller sur ses neveux et nièces et sur son frère, comme il l’aurait fait. Elle pensa à Janet, sa meilleure amie, celle qui lui avait facilité la vie dans l’armée, entourée d’hommes, elle n’avait jamais voulu le laisser voir, mais elle s’était sentie très mal, et grâce à Janet, elle avait su remonter la pente, et avait excellé dans son métier.

Il faudra que je cours

Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu’au bout

Elle pensa à Daniel, cet homme qu’elle considérait comme son frère ; il avait toujours été là pour elle, comme elle avait toujours été là pour lui.

Pour connaître le monde

Et l’amour
Il faudra que je cours
Tous les jours

Et Jack, Jack, cet homme arrogant, orgueilleux, solitaire, mais qui savait si bien la faire rire, lui qui savait vraiment ce qu’elle pensait. A chaque fois qu’il y avait eu un problème, il l’avait réconforté, lorsqu’elle pleurait, il l’avait prise dans ses bras, lorsqu’elle en avait besoin, il l’avait aidé dans ces problèmes. Un amour, c’était un amour, cet homme-là la rendait heureuse, elle était bien avec lui, malgré ses sautes d’humeurs, malgré leurs petits différents sur les scientifiques, mais qui d’après elle avaient vite changé. Il avait découvert qu’un scientifique n’était pas forcément quelqu’un de solitaire, voilà pourquoi il les détestait. Il se reconnaissait à travers eux, peut-être était-ce pour ça qu’ils s’entendaient aussi bien. Et si cette fichue loi n’était pas là, ils seraient certainement ensemble aujourd’hui, enfin, elle, elle le voulait, mais Jack... Jack, qu’est-ce qu’il voulait ? Elle allait se battre, juste pour lui, juste pour ses pensées qu’elle avait eu après avoir baissé les bras. Elle allait vivre, vivre simplement pour lui, pour eux, pour ses amis, elle allait VIVRE.

J’voudrais m’arrêter

J’peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous

Lorsqu’un Jaffa lui porta le gobelet de sang à la bouche, et qu’une gorgée glissa à l’intérieur de celle-ci, elle lui recracha tout à la figure ce qui lui mérita un coup de poing et lui ouvrit l’arcade sourcilière.

J’voudrais m’arrêter

J’peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous


- Arrêtez !! Je vous en prie !! Sanglota Sam.

J’voudrais m’arrêter

J’peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous


- Je n’arrêterais que si votre langue se délie. Dit Sherka, un sourire aux lèvres.
- Mais si je vous dis que je ne sais rien de ce que vous me demandez ! Répondit elle haletante.
- Tu mens ! Tu prends plaisir à souffrir !!

J’voudrais m’arrêter

J’peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous


- Est-ce que je vous demanderais d’arrêter si je prenais vraiment plaisir à toutes les souffrances que vous m’infligez ?!!! Cria-t-elle.

Il faudra que je cours

Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu’au bout


- Si vous aviez un brin de bon sens, vous devriez savoir que... Que l’homme que vos Jaffas ont abattu devant la porte était mon père !!! Et que ce n’est pas en m’infligeant toutes ces souffrances que vous risquez de me faire parler !! Justement ! Vous risquez de me tuer !!! Cria-t-elle encore avec une voix roque et pleine de haine.

Pour connaître le monde

Et l’amour
Il faudra que je cours
Tous les jours


- Al’Shak Anack kel ! Gol’nok kin’shak !!! KEL’KA !!!!!
Sherka prit un bâton de douleur à un de ses serviteurs et le mit entre les seins de Sam pendant que le second Jaffa en plantait un dans le milieu de son dos. Elle poussa un hurlement terrible qui fit intervenir Jack rapidement.

Faites-moi de la place

Juste un peu de place
Pour ne pas qu’on m’efface

Jack courut sur la porte, il tourna la poignée et prit la même décharge électrique que Sam quelques heures plutôt. Il cria de douleur mais Teal’c mit une main sur sa bouche et l’autre sous son bras droit, il le traina assez vite jusqu’après le virage pour qu’il se remette debout et se prépare à contre attaquer.
- Arak kra’ mel ! Dit Sherka en montrant la porte du doigt.
Les deux Jaffas se précipitèrent dans le couloir laissant Sam recroquevillée par terre, gisant dans son sang et ses larmes.
- Oh non ma belle, tu ne t’en sortiras pas comme ça !
Il prit Sam par son tee-shirt à moitié déchiré et il mit sa main au dessus de son front, une lumière jaune en sortit et frappa le front de Sam. Elle le regarda faire, elle commençait à fermer les yeux et à perdre connaissance.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?