baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Gynnie > Les histoires > Fanfictions > Blessures profondes > Chapitre 12 : Défense

Chapitre 12 : Défense

Gynnie, mardi 14 juillet 2015

Jack était déjà partit et n’avait pas entendu la dernière remarque de son ami. Il était impossible que Sam passe devant la cour martiale, et il ferait tout pour dissuader Hammond de lui faire endurer une nouvelle épreuve. Sam avait déjà assez souffert comme ça… De plus, ses arguments étaient en béton et le général n’aurait pas le choix. Arrivé devant le bureau du général, il ne prit même pas la peine de toquer et ouvrit la porte en une entrée fracassante. Le général sursauta et le regarda, surprit.
- Mon général !! Avec tout le respect que je vous dois, je pense que le fait d’avoir jugé Carter avant d’entendre son rapport est irréfléchi…De plus, lorsque Carter s’est jetée dans la gueule du loup pour sauver son père, et par la même occasion, nous y entraîner, c’était pour des raisons que l’on ne contrôle pas toujours… Par conséquent, elle a une excuse en béton !!
- Co…
- CEPENDANT ! Vous allez me dire qu’il faut apprendre à se maîtriser et à garder le contrôle de soi, mais je suis quasi sûr que dans cette situation, vous auriez fait de même, même si vous n’étiez pas à sa place… Prenons un exemple… Vous avez eu peur lorsque l’on vous a menacé de kidnapper vos petites filles, alors vous avez démissionné, et ses personnes se sont servies de vous ; mais vous n’avez eu aucun désagrément, personne n’est décédé, personne n’a souffert, tandis que Carter, elle, a perdu son père dans la bataille et elle est en train de se perdre elle-même, elle s’est punie toute seule !!! Hurla-t-il. Maintenant, avec votre accord, j’aimerais que Carter ne passe pas devant la cour martiale car elle ne le mérite pas.
- COLONEL !!! Je vous prierais de baisser le ton !! Je vous rappelle que vous parlez à votre supérieur hiérarchique et qu’il est de loin interdit de hausser le ton de cette façon, surtout quand les jours de travail de votre amie ne sont pas comptés !! Le major Carter a très bien réagi et a agi en héros en ne laissant personne derrière elle ! Elle a prit les risques à prendre et je trouve qu’elle s’est parfaitement bien débrouillée !! C’est pourquoi le major Carter ne passera pas devant la cour martiale et qu’elle recevra une médaille, pour être récompensée !! Maintenant je vous prierais d’aller vous reposez car vous manquez grandement de MAÎTRISE de vous-même, avec tout ce qu’il se passe en ce moment, tout cela vous monte à la tête !!
- Veuillez m’excuser mon général, je… Je suis confus… Vous avez raison, je vais de ce pas me reposer.

***

Jack partit en courant à l’infirmerie et trouva Janet assise sur le lit de Sam, les larmes ruisselantes sur ses joues. Il s’approcha et prit Janet par les épaules :
- Il y a eu un problème ?
- Oui… Daniel m’a appelé car elle ne respirait plus et que son pouls rechutait… Mais j’ai réussi à lui faire remonter la pente, et… … Elle va de plus en plus mal !!! Je ne sais pas ce qu’elle a… Elle est tellement blanche qu’elle fait peur, on dirait une poupée de cire couverte de bleus, elle est si déshydratée et… Je ne peux rien lui donner sinon… Elle recrache tout !!! Elle s’étouffe et … Je ne sais plus quoi faire… !
- Janet… Vous allez trouver… J’en suis sûr !! Et puis… Sam est une femme forte, elle va s’en sortir, rien que pour vivre et retravailler dans sa galaxie, elle ferait n’importe quoi !! Elle va s’en sortir, j’en suis sûr !! Lui dit-il en lui relevant le menton, lui adressant un petit sourire.
- J’ai bien peur de ne pas pouvoir autant espérer que vous ne le faites, étant donné ma maîtrise en médecine… Jack, quelques fois, il faut savoir regarder la mort droit dans les yeux…
- Mais Janet, vous ne pouvez pas baisser les bras maintenant… Pas maintenant… Alors qu’elle est encore en vie… Vous parlez de mort… Je ne sais pas quoi vous dire Janet… Moi aussi c’est vrai, je suis tellement inquiet à son sujet, elle m’a fait tellement peur… J’ai vu des étoiles dans ses larmes, de l’or dans son sourire, le soutien dans son regard et tout simplement… Un ange, cette femme est un ange… Qui veille sur nous depuis bientôt 5 ans ; on a pas le droit de la laisser s’en aller loin de nous, je suis peut-être égoïste… Mais je ne peux pas la laisser partir… Et vous non plus Janet… Vous n’avez pas le droit… Et en tant que médecin… Vous avez le devoir de l’aider !! Trouvez ce qu’elle a, c’est un ordre !! Reprenez courage bon dieu !!
- Vous avez raison… Merci Jack !
- Allez-vous reposer, je prends soin d’elle, ne vous inquiétez pas… Mais reprenez vos forces, vous allez en avoir besoin. Et vous savez que si vous avez des doutes… Et bien… Je suis là. 
- Je doute que j’arrive à dormir, mais c’est gentil… Merci pour tout…
Janet partit et Jack finit son rapport. Il décida d’aller prendre une douche en se disant qu’il reviendrait et que juste après, Sam ouvrirait ses yeux couleur de pierre. A chaque fois qu’il plongeait dans leur contemplation, il se croyait dans la nature avec une cascade en face de lui, cette sensation était reposante et fascinante à la fois… Quand il revint cependant, Sam dormait toujours à poing fermé. Il alla se chercher un café, puis il prit une chaise et la plaçât à côté du lit de Sam. Il s’assit et prit la main de Sam dans les siennes en la regardant dormir tel un ange se reposant… Peu de temps après, il posa sa tasse et prit sa tête entre ses mains, sentant la fatigue venir et ne voulant pas bouger. Il reprit la main de Sam entre les siennes et posa sa tête dessus. Une demi-heure plus tard, il dormait à poing fermé.
- Jack ?!
- Carter… ?
- Dis donc… Tu avais sommeil !! Lança la jeune femme.
- Carter… Comment allez-vous ?! Demanda-t-il réalisant ce qu’il se passait.
- J’ai mal de partout sans exception, à part ça, ça va…
- Vous n’êtes pas triste ?!!
- Triste ?! Pourquoi serais-je triste ?!
Jack fut un instant étonné, mais il se reprit et dit :
- Euh… Pour rien, pour rien…
- Pourrais-tu me rendre un service s’il te plaît ?
- Tu ?! De... Depuis quand on se dit tu ?! S’exclama le militaire surprit.
- Jack ! Je n’ai pas le temps de m’appesantir sur tes bêtises ! Arrêtes de faire l’idiot et rend moi un service s’il te plaît !
- Tout ce que vous voulez.
- Dis à Janet qu’il me faut être soignée à l’intérieur du corps de mes blessures, elle devrait comprendre… Enfin… J’espère.
- Oui… Vous... Tu... Vous voulez que je l’appelle ?
- Non, ce n’est pas nécessaire, tu n’as qu’à lui dire quand elle reviendra !
- Mais… … Vous avez l’air en pleine forme !!! Il y a de cela deux heures vous dormiez comme une marmotte… Le changement est … Très rapide ; si je puis dire.
- Ce n’est que caricatural. Jack je t’aime !
- Pardon ?!
- Jack ?!! Demanda Daniel.
- Quoi ?!! Lui répondit-il furieux que cet homme soit toujours au milieu de ses conversations avec Sam.
- Jack… Vous vous êtes endormis, vous devriez aller vous reposer…
- Mais je ne dormais pas !! Je parlais à Carter !! Et comme d’habitude, vous vous êtes mis au milieu !!
- Dans votre rêve peut-être, mais là, ça m’étonnerai qu’elle vous ai parlé car elle n’est même pas consciente… Jack, vous délirez, allez vous coucher !!
- Pourtant… Elle m’avait l’air… Tellement… Réelle … !
- Et que vous a-t-elle dit ?
- Comment la soigner, mais elle m’a dit… Caricaturale… Pas triste… Mais oui c’est ça !! Appelez-moi Janet !! VITE !!!
Daniel se dirigea vers le téléphone aussi rapidement que ses jambes le lui permettaient, tout en dévisageant Jack du regard :
- Nous avons besoins du Dr Frasier à l’infirmerie au plus vite !!
Quelques minutes plus tard, Janet rentra dans l’infirmerie et fonça sur Sam. Quand elle vit que rien n’avait changé, elle se retourna vers Daniel et Jack qui s’étaient rapprochés.
- Que se passe-t-il ?
- J’ai la solution !! Dit Jack.
- Quelle solution ?
- Pour soigner le major !!
- Dîtes moi !!
- Il faut lui guérir…Ses brûlures… A l’intérieur du corps… Elle m’a dit ça !
- Quoi ?! Je n’ai jamais entendu une chose pareille !! Qui vous a dit ça ?!
- C’est Carter qui me l’a dit !
- Jack a fait un rêve… Et Sam lui aurait parlé à travers ce rêve. Dit Daniel.
- Et bien… Je vais essayez un traitement. Vous, tentez de vous rendormir… Peut-être que nous pourrions en savoir plus ! Dit-elle en désignant Jack.
Janet fît une piqûre à chaque brûlure du corps de la militaire et le résultat se fit sentir 6 jours après. Jack avait remarqué que les brûlures étaient devenues plus claires et qu’elles avaient rétréci. Cependant, le poumon de Sam n’était toujours pas réparé et elle toussait à chaque respiration dès qu’elle n’avait plus le masque à oxygène. Jack avait dû partir en mission pendant deux jours et sa présence en continu auprès de Sam manquait à Janet. Heureusement, il devait revenir le soir même. Pendant ce temps, elle avait essayé un antidote sur Sam, le tout sans résultat.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?