baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Gynnie > Les histoires > OS > OS Divers > How deep is your love ?

How deep is your love ?

Gynnie, lundi 5 octobre 2015

Auteur : Gynnie

Langue : Français – Anglais

Béta : Marjorie

Genre : Romance, psychologie

Spoilers : Aucun

Saison : Je dirais bien la 8 après leur excursion dans le passé.

Pairing : Jack & Sam

Rating : K+, tout public

Déclamer : J’écris pour mon propre plaisir, tout l’univers de stargate ne m’appartient pas.

Note personnelle : Lorsque l’on a pas de boulot et que l’on est au taf, il faut bien trouver une occupation ^^ C’est comme ça qu’en écoutant la musique de Calvis HarrisHow deep is your love, j’ai traduit les paroles sur le moment et je les aient tout de suite transcrites en une sorte de lettre que Sam pourrait écrire à Jack. Ce n’en est pas vraiment une, voilà pourquoi il n’y a pas le corps d’une lettre, c’est se mettre à la place de la jeune femme et essayer de mettre des mots sur ce qu’elle pouvait ressentir à ce moment là. Donc, il ne faut pas le lire avec la musique qui l’a inspiré, car c’est un genre totalement différent, par contre pour l’info, How deep is your love veut dire « A quel point ton amour est profond » ?

Bonne lecture.

Cela fait quelques temps maintenant que je me demande. Que je m’interroge... How deep is your love ? Et comment puis-je le voir... Ne voudrais tu pas me le prouver ? Me le montrer ?

On se connait depuis quelques années, toi vieux, grand, sombre et poivre sel ; moi, jeune, dynamique, fine et blonde. On ne se ressemble guère, et on pourrait le dire, je pourrais être ta fille. J’exagère ? Tu crois ? Pourtant, la différence est présente. Bon ok, j’exagère, tu as probablement raison. Comme toujours lorsque cela sort de ta bouche. Mais imagine, à quoi ressembleras tu quand j’aurais 50 ans et que je serais encore belle et fraîche ? Avec 16 ans d’écart... On ne s’en rend pas compte lorsqu’on est jeune, beau et désirable, mais crois moi, quand tu vieilliras, tu le verras. Tu me diras « M’aimes tu toujours ? », « Tu n’es pas attirée par les plus jeunes ? », « Quelqu’un de plus sexy ? ».

Je sais How deep is my love, mais je ne sais pas How deep is your love...

On ne sait jamais à l’avance ce que l’on devient. Je ne peux pas prévoir le futur, ce que je sais, c’est que les temps changent, on fait des rencontres, certaines partent, d’autres restent. Toi, tu es toujours là, depuis tout ce temps, tu es toujours là. Mes sentiments n’ont fait que s’accroître pour toi, je m’inquiète pour toi, je souris lorsque tu es là… Peut-être que je te trahirais un jour, peut-être que je chercherais un autre toi plus jeune. Et peut-être que ce sera toi, qui cherchera ton égal, quand tu comprendras que tu n’es plus à même de me donner ce que je recherche, ce à quoi j’aspire, ce que je désire...

C’est une question que l’on se pose tous, si on s’aime aujourd’hui, s’aimera-t-on demain ? Est-on prêt à sacrifier nos vies amoureuses, nos libertés conditionnelles, sans usage de faux, seulement un don de soi à la personne que l’on chérit.

Je n’y serais probablement jamais prête, car c’est un tel sacrifice. Mais je me conforte dans ton regard. Ce regard, ce nous que nous voyons et que les autres essayent de comprendre, nous avons cela qui fortifie le lien. Qui me permet aujourd’hui de dire que je n’ai jamais vécu cela avec un autre que toi. Crois moi, j’ai confiance, et je sais que tu peux avoir confiance en moi. Mais es tu seulement prêt à mettre entre parenthèses tes souvenirs d’un soir, tes relations d’une semaine qui t’apportent certainement plus de peines que de joie. C’est un jugement que j’émets par jalousie, tu vois, je suis probablement plus que prête à construire quelque chose avec toi. Et même si ce n’est pas pour toujours, j’aimerais savoir quel bout de chemin, si bout de chemin il y a, je pourrais parcourir avec toi.

On aimerait se mettre à l’abri d’une rupture, mais on ne connait pas la vie, même si le contraire serait fabuleux. Alors je suis prête à me jeter tout droit dans la gueule du loup, si cela me permet de vivre des années formidables, voir plus belles que celles que j’aurais pu connaître.

Aujourd’hui, j’ai ce besoin d’être accompagnée sur ma route, de savoir que je peux être épaulée dans mes doutes. J’aimerais partager tant de choses avec ma moitié, pouvoir ne plus être seule lors du dîner. J’ai constamment ce manque, cette personne qui n’est pas là, une personne que beaucoup de femmes ont dans leur vie, car la vie est faite comme cela. Elle se résume à un couple, un homme et une femme, des enfants, une fille et un garçon, un chien et une maison... Sauf que j’ai beau y penser, rien ne me rapproche de cet idéal. Où sont passés mes rêves d’avant-hier et qu’adviendront ceux de demain... ? Je me rends compte qu’aujourd’hui, je ne veux plus attendre de voir s’égrener les minutes, je ne veux plus voir un cheveu blanc pousser sans toi pour me le faire remarquer... Je pense que l’on a perdu tellement de temps, qu’il en devient fou de s’amuser à le compter, et encore plus fou de s’amuser à en perdre encore.
Je me dis aussi que tu as déjà eu cette vie, et que peut-être tu n’envisages pas un renouveau. Tant pis pour moi dès lors, mais j’ai tout de même besoin de savoir afin de refaire ma vie ou de la commencer... Avec toi, ou sans toi, j’ai besoin que tu me parles, que tu me dises ce que tu ressens, et encore plus que tu me fasses confiance.... J’ai besoin d’être une femme normale, qui est née pour avoir des pensées, être libre de rêver et avoir la volonté de réaliser. J’ai besoin de me prouver que je peux réussir tout ceci, avec ou sans toi, bien que je préférerais que ce soit à tes côtés...
Je n’aurais jamais rien ressentit de tel aux côtés d’un autre, tu es celui qui me fait trembler d’envie, celui qui me fait rêver à l’avenir, celui qui me sourit pour m’encourager, et celui qui passe son bras autour de mes épaules pour me soulager. Tu as toujours était CELUI, celui que l’on montre du doigt en premier pour présenter, celui à qui l’on pense en premier devant un film, celui qui nous manque tout d’abord, lorsque l’on se sent seul... Celui qui fait de moi un tout, qui mélange mes sentiments et les rends fous, et crois moi si je te le dis, je crois en nous et en notre possible. Je n’aspire qu’à une chose, que tu puisses enfin trouver ta voie et que tu me dises que c’est moi.

Et qui sait, peut-être finirons nous ensemble, depuis les années qui nous lient jusqu’à aujourd’hui, nous nous cherchions. Soyons prêts et vivons au jour le jour, faisons chacun des pas, et marchons ensemble sur notre chemin, celui qui nous mènera dans la même direction. Peut-être ainsi, je pourrais t’apprendre, peut-être ainsi, tu m’apprivoiseras, peut-être ainsi nous nous aimerons et cela durera. Mais pour le moment, c’est à toi de me dire How deep is your love ? A toi de me dire si le pas te paraît trop grand, ou s’il te semble abordable.

A deux, nous serons fabuleux, à deux, nous serons heureux.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?