baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 2 : Des moments difficiles

Chapitre 2 : Des moments difficiles

Titiasyl, samedi 5 décembre 2015

Après être rentré dans son domaine, Jack gara sa voiture dans le garage prévu à cet effet et coupa le moteur de son véhicule.
La journée avait été une nouvelle fois des plus rudes et il leva son poignet gauche afin de lire qu’il était déjà vingt-deux heures sur sa montre.
Épuise, il se passa une main sur le visage et descendit de son véhicule, avant de se diriger vers l’entrée de sa maison.
Ce dernier entra et retira ses affaires, alors qu’Arthur, son majordome, l’attendait dans l’entrée afin de les récupérer pour les ranger dans le placard en question.
Jack se dirigea ensuite dans son bureau pour y poser sa sacoche avec ses documents importants, puis il se rendit dans le salon où il s’installa sur son canapé, en posant ses deux pieds sur la table basse et calant sa tête contre le dossier.
- « Bonsoir monsieur O’Neill ! » Lança soudainement la nounou de l’entrée de la pièce « J’ai l’impression que la journée a encore été rude aujourd’hui ? »
- « Vous ne pouvez pas imaginer à quel point, madame Jennings. » Répondit Jack en redressant simplement la tête et lui adressant un petit sourire avant de poursuivre « Comment s’est passé la journée de Charlie ? »
- « La maîtresse m’a dit que Charlie est toujours aussi gentil mais replié sur lui-même dans un coin de la pièce… Il fait ce qu’on lui demande, mais ne se mélange pas aux autres enfants de son âge. » Expliqua madame Jennings avant de grimacer « Il est actuellement au lit mais… il n’a rien voulu manger ce soir. »
- « Ce matin non plus il n’a rien voulu manger. » Déclara le jeune homme assez inquiet pour le coup « Vous pensez qu’il est malade ? »
- « Non, monsieur O’Neill ! » Sourit la nounou en le regardant droit dans les yeux « Charlie est juste très déçu de ne pas vous avoir vu à la sortie de l’école. »
- « Je lui avais pourtant dit ce matin que je ne pourrai pas être là, car j’avais beaucoup de travail… » Répondit Jack le cœur serré d’entendre que son fils allait mal à cause de lui « Regardez l’heure à laquelle je rentre à cause d’une réunion qui a mis plus de temps que prévu. »
- « Moi, je le sais. » Déclara madame Jennings sans défaire son regard du jeune papa « Mais Charlie est un enfant qui a des rêves et des espoirs… Le sien est simplement que son papa vienne le chercher à la sortie de l’école et qu’il passe un peu plus de temps avec lui. »
- « Je vous remercie de vous occuper aussi bien de lui, madame Jennings… Je sais que je peux avoir confiance en vous pour mon fils et que vous faites tout pour qu’il puisse se sentir bien. » Dit le jeune homme en se levant du canapé « Je vais aller l’embrasser… Passez une bonne nuit et à demain. »
- « Merci monsieur O’Neill ! » Répondit la nounou en lui souriant gentiment « Bonne nuit à vous. A demain. »
La nourrice, arborant déjà un certain âge, tourna les talons et quitta les lieux dans le but de rejoindre sa propre chambre dans la résidence, alors que Jack souffla un bon coup.
Savoir son petit garçon malheureux à cause de lui, lui tiraillait l’estomac mais il ne savait pas vraiment comment faire pour pouvoir passer du temps avec lui, alors que les journées n’étaient pas assez longues pour pouvoir tout faire.
Il se leva du canapé et se dirigea vers les escaliers afin de se rendre à l’étage, où il commença par entrer en silence dans la chambre de son fils, le découvrant ainsi profondément endormi.
Doucement, il s’assit sur le bord du lit et lui caressa le visage en souriant doucement, alors qu’il était probablement le plus bel enfant de la terre du fait qu’il était le sien.
- « Je suis désolé de ne pas être là pour toi, mon poussin. Je sais que je te manque… et tu me manques aussi. » Souffla Jack contre l’oreille de son petit garçon en lui déposant un tendre baiser sur le front « Bonne nuit Charlie. Je t’aime. »
Le jeune homme remonta les couvertures sur le corps de son fils, puis il se redressa avant de quitter la chambre en fermant soigneusement la porte derrière lui.
Après cela, il se rendit dans sa chambre en commençant à retirer ses affaires, puis il entra dans la salle de bain afin de pouvoir prendre une bonne douche.
Il entra dans la cabine, ouvrit les robinets d’eau qu’il fixa à la bonne température, puis commença à se mouiller avant de prendre son gel douche pour se laver, n’ayant de cesse que de penser à son fils.
S’il y avait bien une chose qu’il détestait par-dessus tout, c’était de savoir que son fils allait mal et qu’il ne pouvait pas passer du temps avec lui.
Sara avait quitté la maison depuis maintenant deux bonnes années, les abandonnant ainsi tous les deux et il avait le sentiment de l’abandonner à son tour, d’une manière totalement différente.
Il sortit dans les instants qui suivirent de sa douche et enfila un caleçon propre ainsi qu’un tee-shirt avant de glisser sous ses draps.
Ce fut la tête remplie de pensées et épuisés que Jack finit par sombre dans le sommeil…
Samantha se trouvait dans la salle de bain de son petit appartement à donner le bain à sa fille dans le lavabo, n’ayant pas de baignoire.
La petite fille avait été savonnée et tapait de ses mains sur l’eau en éclatant de rire, alors que la jeune maman ne disait rien, la laissant faire.
Après un bon petit moment à avoir barboté dans l’eau, Samantha sortit sa fille de l’eau, l’enroula de la serviette et la sécha rapidement, avant de l’habiller de son pyjama.
Elle se rendit ensuite dans le salon où elle récupéra le biberon d’Emma qu’elle avait préparé avant de bain et alla s’installer dans le canapé pour le lui donner.
La petite fille se jeta sur son biberon comme affamée de la journée qu’elle avait eu, puis Samantha la laissa errer à sa guise dans l’appartement afin de pouvoir récupérer quelques affaires qu’elle fourra dans un sac à dos.
Plus tard, elle attrapa le sac qu’elle mit sur ses épaules, ainsi que son sac à main et les clés de son appartement, puis récupéra sa fille dans ses bras avant de quitter l’appartement en verrouillant sa porte d’entrée.
Une fois dans la rue, elle longea le trottoir et alla attendre le bus un peu plus loin, afin de pouvoir se rendre sur son lieu de travail.
En effet, la jeune femme avait obtenu depuis des années son permis de conduire, mais ne pouvait se permettre de s’acheter une voiture, n’ayant pas assez d’argent.
Une bonne demi-heure plus tard, Sam descendit du bus avec sa fille qui avait été des plus sages jouant avec un livre durant tout le trajet et elle se mit à longer à nouveau des trottoirs.
Arrivée devant le bar dans lequel elle travaillait depuis maintenant quelques semaines, Samantha souffla un bon coup et passa par une petite ruelle sur le côté afin d’atteindre l’entrée du personnel.
Elle se retrouva rapidement dans les loges avec les autres danseuses du bar et posa ses affaires devant son propre miroir où elle devait se changer et se maquiller pour son numéro.
- « Salut Sam ! Comment ça va ce soir ? » Questionna l’une des filles en lui souriant et s’approchant pour lui prendre la petite fille des bras « Ahhh… La plus belle est enfin dans la place… Comment va mon petit bouchon ce soir ? »
- « Da… da… da… » Fit Emma en un petit sourire avec quelques dents et cherchant à toucher son visage de ses mains.
La jeune femme déposa quelques baisers sur les mains de l’enfant alors que Sam sourit de voir à quel point sa fille s’entendait bien avec elle et lui faisait confiance.
Elle détestait devoir monter sur scène dans ses tenues plus que légères, mais n’en avait pas vraiment le choix pour nourrir sa fille.
Du coup, savoir qu’Emma s’entendait bien avec cette femme la soulageait quelque peu lorsqu’elle montait sur scène.
Rapidement, Samantha retira ses vêtements pour enfiler une espèce de tenue d’amazone à l’effigie des lieux, puis elle se maquilla et se coiffa afin de ne pas être en retard, sachant que le propriétaire des lieux détestait cela.
Sachant qu’elle aurait une fois de plus beaucoup de mal à monter sur scène, son amie à ses côtés lui tendit une fiole de Whisky, et Samantha lui sourit avant d’en boire quelques gorgées.
- « Maman revient mon ange. » Souffla la jeune maman contre l’oreille de sa fille, avant de disparaître.
Samantha gravit donc les marches de l’escalier la conduisant à la scène, après avoir été annoncée au micro par le propriétaire des lieux.
La musique débuta et la jeune femme commença à se déhancher sur la chanson, tout en retirant quelques vêtements pour finir en sous-vêtements sur la scène, alors que ravis du spectacle, quelques hommes glissèrent des billets à la ceinture de sa culotte.
Après son show, Sam retourna dans les loges et prit son bébé dans ses bras avant de la câliner, puis de l’installer dans un petit espace que les filles et elle avaient créés pour Emma.
Elles avaient simplement mis quelques paniers avec des coussins et une couverture ainsi que trois peluches pour que le bébé puisse s’y sentir bien.
Une fois la petite fille profondément endormie et sachant qu’il y avait toujours une fille dans les loges pour surveiller son bébé, Samantha retourna dans la salle afin d’assurer le service en tant que serveuse, même si elle détestait cela par-dessus tout.
- « Elle dort ? » Demanda soudainement le propriétaire des lieux en s’approchant de Samantha, alors qu’elle récupérait des commandes au bar.
- « Oui ! » Répondit Samantha en se tournant face à lui « Merci encore d’accepter que je l’emmène avec moi… Je n’ai vraiment personne pour garder ma fille. »
- « Tant qu’elle reste sage et qu’elle n’empêche pas les filles de faire leur boulot, je ne dirai rien. » Déclara l’homme en tournant les talons pour continuer de surveiller ses filles.
Ce fut donc ainsi que Samantha passa le restant de la soirée à servir tous ces types aux mains baladeuses, qu’elle devait subir sans jamais rien dire étant donné que les clients étaient rois.
Fermant ses portes à deux heures du matin, tous les clients étaient enfin partis et les filles se retrouvèrent à faire la vaisselle ainsi que l’entretien des lieux, pour qu’il soit à nouveau présentable le lendemain pour l’ouverture.
Etant donné qu’il n’y avait plus du bus ou de métro à trois heures du matin, la collègue de Samantha, Evelyn, la ramenait chaque soir chez elle, afin qu’elle n’erre pas seule dans les rues de la ville avec son bébé dans les bras.
- « Merci Evelyn ! » Dit la jeune maman une fois arrivée au pied de son immeuble « Heureusement que tu es là… ou il y a longtemps que j’aurai abandonné ce travail. »
- « Tu as besoin d’argent pour ta fille, Samantha. » Déclara son amie « Je suis certaine que tu feras autre chose de ta vie… Mais en attendant de trouver mieux, tu n’as pas le choix que de travailler dans ce bar. »
- « A ce soir. » Sourit Samantha en lui faisant la bise.
- « A ce soir. » Répondit Evelyn en lui souriant de toutes ses dents.
Ce fut donc ainsi que Samantha sortit de la voiture et entra dans son immeuble avant de prendre les escaliers pour rejoindre le second étage où se trouvait son appartement.
Arrivée, elle déposa Emma dans son lit parapluie, puis elle se rendit dans le salon où elle se laissa tomber sur le clic clac, épuisée de sa journée et s’endormant sans avoir pris la peine de se changer…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?