baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 16 : Réveil difficile mais sympathique

Chapitre 16 : Réveil difficile mais sympathique

Titiasyl, samedi 19 décembre 2015

Lorsque Charlie ouvrit les yeux, il se rendit compte que le jour s’était levé au travers de ses doubles rideaux.
Se souvenant de l’arrivée de Samantha et d’Emma la veille dans sa maison, le petit garçon sortit du lit sans oublier son doudou et sa tétine.
Il se rendit dans la chambre de la petite fille et eut la surprise de découvrir, en ouvrant la porte, qu’Emma ne se trouvait pas dans son lit.
Inquiet à l’idée qu’elles soient toutes les deux parties de la maison, Charlie se rendit rapidement à la chambre de son papa.
En ouvrant la porte, le petit garçon trouva la petite fille dans le lit de son papa, alors que ça ne lui fit pas plaisir.
Croisant ses petits bras contre son torse, Charlie prit la parole exprimant ainsi son mécontentement aux deux adultes.
- « Pourquoi vous m’avez pas attendus pour faire le câlin du matin ? » Questionna-t-il le regard triste.
Jack ouvrit un œil alors qu’il s’était réveillé en entendant la porte de sa chambre s’ouvrit et tourna la tête vers le réveil pour lire qu’il était sept heures.
- « Charlie ! » Grogna Jack en se passant une main sur le visage « Il est beaucoup trop tôt. Retourne te coucher. »
- « Mais… » Pleurnicha Charlie ses affaires toujours en main « Moi aussi je veux un câlin comme Emma. »
A moitié endormie, Samantha sortit la main de sous la couverture et adressa un petit signe à Charlie.
- « Allez, viens te coucher avec nous, trésor. »
Ravi de pouvoir être avec eux, le petit garçon entreprit de rapidement rejoindre le lit, puis il grimpa dessus à l’aide de la jeune femme.
Étant en manque de câlin d’une maman, Charlie se colla rapidement contre Samantha en calant sa tête contre ses seins.
Sa main agrippa ensuite la chemise de nuit de la jeune femme, alors qu’elle posa une main sur sa poitrine, comme pour se cacher quelque peu car il tirait dessus.
- « Doucement chéri… » Souffla la jeune femme sentant le rouge lui monter aux joues « Tu vas finir par me déshabiller. »
Mais Charlie ne relâcha pas pour autant sa poigne sur la tenue de nuit de Samantha, alors que le petit garçon finit par s’endormir.
- « Euh… Samantha ? » Appela soudainement Jack en levant doucement son tee-shirt afin de lui montrer les choses « Je crois que… j’ai un petit souci. »
La jeune femme tourna la tête vers lui et découvrit Emma en train de tenir fermement le tee-shirt de Jack refusant de le lâcher malgré ses tentatives.
- « Tant qu’elle dormira… » Rit la jeune femme en observant tendrement son bébé « Elle ne te lâchera pas. »
- « Tu sais Emma… » Lança le jeune homme en regardant le bébé qui dormait toujours « Il est tôt alors je ne compte pas sortir du bras tout de suite hein. »
Samantha gloussa à ses paroles et réalisait à quel point sa fille avait besoin d’un homme pour se sentir en sécurité.
Jack enroula la petite fille de son bras afin qu’elle puisse continuer de dormir en se sentant bien, puis il s’autorisa à fermer les yeux à son tour.
Trouvant le tableau magnifique de sa fille dormant contre cet homme et le petit garçon agrippé à elle, Samantha s’endormit également, ravie de pouvoir enfin se reposer convenablement…
Une petite heure plus tard, la porte de la chambre de Jack s’ouvrit sur le majordome qui avait pour habitude de venir le réveiller tous les matins.
Ce dernier se dirigea vers la fenêtre pour aller ouvrir les doubles rideaux en prenant la parole comme chaque matin.
- « Bonjour monsieur ! » Lança-t-il en souriant doucement et se tournant « Avez-vous bien… dormi ? »
Le majordome découvrit soudainement le magnifique tableau de la petite « famille » endormie dans le grand lit de son maître et cela le fit doucement sourire.
A voir le doux sourire sur les lèvres de son maître endormi, le servant se rendit compte que ce dernier semblait heureux.
Toujours sans faire de bruit, Arthur referma les doubles rideaux, puis tourna les talons dans le but de quitter la pièce, afin de les laisser dormir tranquillement…
Ce fut Emma qui ouvrit les yeux la première alors qu’elle avait fait une nuit complète depuis qu’elle avait atterri dans le lit des deux adultes.
Elle entendit son estomac faire des glouglous et éclata de rire en tapant dessus de ses petites mains, ayant relâché le tee-shirt de Jack.
A ses côtés, Charlie ouvrit les yeux en l’entendant faire et lâcha à son tour la chemise de nuit de Samantha, avant de se tourner vers la petite fille.
- « Bonjour Emma. » Fit le petit garçon en lui déposant un doux bisou sur la joue « Tu as bien dormi ? »
- « Da… da… da… » Fit la petite fille, alors que son estomac se remit à faire du bruit.
La petite fille baissa les yeux vers son ventre, se demandant ce qu’il pouvait bien se passer, alors que le ventre de Charlie se mit à faire le même bruit.
- « Pour aller manger, il faut qu’on sorte du lit, Emma. » Déclara Charlie en poussant les couvertures.
Le petit garçon longea le lit à quatre pattes et descendit par le pied, alors qu’Emma se redressa après avoir entendu le mot « manger ».
- « Da… da… da… » Fit la petite fille en tapant dans ses mains, puis bougeant afin de se mettre à quatre pattes.
Cette dernière se mit donc à longer le lit dans le but de rejoindre son « grand frère » ayant très faim.
Sentant bouger à ses côtés, Jack ouvrit les yeux et se frotta le visage, avant de se redresser sentant qu’Emma n’était plus contre lui.
La voyant à deux doigts de tomber du lit, Jack poussa violemment les couvertures et la rattrapa in extremis par la cheville.
Emma éclate de rire en le sentant faire, alors que ses deux mains pendaient dans le vide, sous le cœur battant du jeune homme.
Ce dernier attrapa son second pied et la tira jusqu’à lui sur le lit, alors que la petite fille éclata à nouveau de rire.
- « Et alors jeune fille… » Lança ce dernier en la retenant « Où est-ce que tu vas comme ça ? »
- « Da… da… da… » Fit la petite fille en tapant de ses mains et se tournant pour recommencer tant elle avait aimé la première fois.
Jack la rattrapa à nouveau avant qu’elle ne tombe et cela eut le don de réveiller Samantha, s’apercevant de la situation.
- « Ben on a faim… » Répondit Charlie en souriant de toutes ses dents « Alors on va déjeuner avec Emma. »
- « Tu sais Charlie. » Lança le jeune homme en ramenant à nouveau une Emma riant aux éclats vers lui « Si Arthur n’est pas venu nous réveiller, c’est qu’il doit être… Ho quand même. »
- « Quoi ? » Demanda Samantha en souriant de voir sa fille si joyeuse et reposée.
- « Dix heures. » Répondit Jack en se passant une main sur le visage après avoir regardé son réveil « Il est déjà dix heures… Je crois qu’Arthur nous a oubliés. »
- « Dix heures ! » Lança la jeune femme en se redressant subitement dans le lit « C’est bien la première fois qu’Emma dort jusqu’à cette heure-ci. »
- « Je n’me suis plus levé à cette heure-ci depuis mon adolescence. » Sourit Jack en faisant descendre la petite fille du lit, pour descendre ensuite à son tour « Et dieu sait que ça remonte maintenant. »
Samantha roula des yeux en l’entendant parler, alors qu’elle trouvait qu’il ne faisait pas son âge, puis elle s’assit sur son côté de lit, avant d’enfiler ses chaussons.
- « Allez… » Sourit Jack en mettant ses nu-pieds « Allons prendre notre petit-déjeuner. »
- « Je vais commencer par changer la couche d’Emma. » Répondit Samantha en récupérant son bébé sur le sol.
- « Charlie ! » Appela le jeune homme en le retenant d’une main « Aux toilettes. »
Ce fut donc ainsi qu’ils se séparèrent dans le couloir, le temps de pouvoir s’occuper de leurs petits monstres respectifs.
Ils se retrouvèrent quelques minutes après sur le haut des marches de l’escalier, alors que voyant Jack, Emma tendit les bras dans sa direction.
- « Ma jolie princesse a les fesses propres. » Lança Jack en souriant de toutes ses dents et prenant la petite fille contre lui.
- « Traîtresse. » Râla la jeune femme faussement en colère et souriant quelque peu « Je suis lâchement abandonnée par ma propre fille. »
A ses côtés, Charlie glissa tendrement sa main dans celle de la jeune femme, avant de prendre la parole.
- « Mais moi, je suis là. » Dit ce dernier en plongeant son regard noisette dans le sien.
La jeune femme lui répondit d’un sourire et s’accroupit à sa hauteur afin de lui faire un bisou sur la joue, en plus d’un câlin.
Après cela, elle se redressa et les deux adultes se sourirent, avant de descendre les marches de l’escalier pour rejoindre la salle à manger, le petit-déjeuner les attendant…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?