baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 21 : Premier calvaire

Chapitre 21 : Premier calvaire

Titiasyl, jeudi 24 décembre 2015

Après quelques instants de trajet, le couple et les enfants arrivèrent au restaurant « L’Ambassadeur » alors que l’avocat de Jack les attendait à l’entrée.
Assise sur le siège, Samantha souffla un grand coup alors qu’elle cherchait à se donner du courage.
- « Tout va très bien se passer, tu verras. » sourit Jack en essayant de la réconforter « C’est un simple déjeuner. »
- « Mais oui, bien sûr. » paniqua la jeune femme, en le regardant dans les yeux « Je dois me faire passer pour ta femme et tout le monde doit penser que je suis née dans le même monde que toi. »
- « Tu seras parfaite, comme tu l’as été tout le week-end. » s’exclama le jeune homme « Alors cesse de te tracasser comme ça. »
- « D’accord. » soupira Samantha en sortant de la voiture.
En douceur, elle récupéra sa fille dans ses bras tandis que Jack aidait Charlie à sortir du véhicule.
Une fois à distance, le jeune homme verrouilla les portes pour tous rejoignirent l’entrée du restaurant.
- « Samantha, je te présente Billy Williams, mon avocat depuis mes débuts. » déclara Jack « Billy, voici Samantha et sa fille Emma. »
- « Enchanté de vous rencontrer. » sourit l’avocat en détaillant la jeune femme du regard.
Emma se mit à pleurnicher tout en se blottissant contre sa mère, alors qu’elle n’avait pas du tout confiance en ce type.
Choisissant de délaisser la jeune femme, Billy s’approcha ensuite de Charlie afin de le saluer.
Mais ne l’aimant pas, le petit garçon se cacha derrière les jambes de son papa.
Samantha le vit faire en fronçant les sourcils mais ne dit rien alors que Jack ne réagit pas.
- « Bien, allons-y ! » s’exclama Jack, peu désireux de rester dehors.
Le petit groupe entra alors dans le restaurant afin de rencontrer les actionnaires ainsi que leurs familles.
Jack présenta sa compagne et leurs enfants à tout le monde alors que les discussions commencèrent, en même temps que la dégustation des petits fours servis au buffet.
Jack observait Samantha alors que celle-ci ne prenait pas grand-chose.
Sachant que dans ce genre d’endroit, on n’y mangeait pas beaucoup, le jeune homme se rapprocha doucement d’elle.
- « Tu ferais mieux de manger plusieurs petits fours car les repas ne sont pas très conséquents dans les restaurants gastronomiques. » lui souffla-t-il à l’oreille.
- « D’accord. » répondit la jeune femme sur le même ton en allant prendre finalement un petit four.
- « J’ai envie de faire pipi. » fit soudainement Charlie en tirant sur la veste de son père.
Afin de laisser Jack avec ses actionnaires, Samantha lui mit Emma dans les bras avant de prendre la main du petit garçon pour le conduire aux toilettes.
-« Fais pipi, mon bonhomme. » sourit la jeune femme en entrant dans les toilettes avec lui « Je t’attends ici. »
Charlie fit ses petites affaires avant de rejoindre Samantha devant les lavabos.
Etant trop petit, la jeune femme le souleva afin qu’il puisse bien se laver les mains.
- « Allons rejoindre ton père maintenant. » fit doucement Samantha en lui séchant les mains.
- « D’accord. » sourit Charlie « Tu crois qu’on va manger autre chose que des gâteaux chauds ? »
- « Ce ne sont pas des gâteaux chauds mais des petits fours. » rit la jeune femme en les dirigeant vers la salle du restaurant « Et oui, on va manger autre chose que ça mais je ne sais pas quoi. »
- « Ca ressemble pas à des fours pourtant. » fit le petit garçon, sérieux.
- « C’est vrai. » répondit Samantha en éclatant de rire sous les paroles de Charlie.
Lorsqu’elle revient près de Jack quelques instants plus tard, elle le retrouva en train de faire mordre un petit four à Emma qui lorgnait sur ce qu’il avait dans les mains.
- « Elle était très intéressée par mon petit four alors que je lui en ai donné un. » fit le jeune homme, comme pour se justifier.
- « Tu as eu raison. » sourit Samantha en tentant de reprendre sa fille dans ses bras.
Mais Jack ayant des choses intéressantes dans ses mains, Emma s’agrippa à lui alors qu’elle refusait de sortir de ses bras.
Samantha sourit de la voir faire et prit la main de Charlie dans la sienne pour le conduire au buffet afin de le faire manger.
- « Allez viens, poussin. » déclara la jeune femme « On va aller au buffet prendre quelques petite choses à manger. »
Le petit garçon la suivit avec plaisir alors qu’il avait assez faim.
Un petit moment passa alors que l’apéritif toucha à sa fin.
Tout le monde passa à table alors que les hommes étaient à une table, les femmes à une autre et les enfants plus loin en compagnie de trois nounous engagées pour s’occuper d’eux.
Un peu perdue, Samantha vit sa fille installée sur une chaise haute à coté de Charlie tandis que Jack discutait tranquillement avec ses actionnaires.
A sa place, la jeune femme ne se sentait pas à l’aise au milieu de toutes ses femmes alors qu’elles n’étaient pas tendres avec elle.
En effet, elles discutaient chiffon entre elles et ne faisaient pas l’effort d’inclure Samantha dans leur conversation.
La jeune femme se sentait isolée et sentait que le repas allait être long.
- « Vous êtes douée ! » sourit méchamment une femme autour de la table « Vous avez réussi à mettre le grappin sur l’homme le plus riche des Etats-Unis. »
- « Ça c’est vrai. » ricana une autre avant d’ajouter « Excellente idée de lui donner deux enfants pour être sûre de garder son portefeuille. »
Samantha n’osait pas leur répondre alors qu’elle ne voulait pas faire honte à Jack.
Mais elle n’en pouvait plus de recevoir sans cesse des remarques en plein visage.
- « Comment s’appelle votre chirurgien esthétique car pour voir porté deux enfants, vous êtes drôlement bien foutue ? » voulut savoir une autre femme.
La jeune femme ne répondit pas mais les larmes commencèrent à lui monter aux yeux.
- « Et moi, j’aimerai bien connaitre le nom de votre diététicien car vous avez une sacrée ligne. » demanda une dernière.
N’en pouvant plus d’entendre ce genre de remarques, Samantha se leva subitement et s’excusa avant de quitter la table pour rejoindre les toilettes, les yeux brumeux de larmes.
La jeune femme luttait pour ne pas les laisser couler tant qu’elle ne serait pas seule dans les toilettes.
- « Excusez-moi un moment. » fit Jack en se levant de table « Ma femme semble avoir un petit souci. Je vais aller voir ce qu’il se passe. »
- « Ne vous excusez pas pour ça. » sourit un des hommes « Il est bien normal que vous la rejoigniez d’autant qu’elle est partie assez rapidement. »
En quelques minutes, le jeune homme fut auprès de Samantha alors qu’il était entré dans les toilettes des femmes.
- « Jack ! » sursauta la jeune femme « Tu m’as fait peur. Que fais-tu ici ? »
- « Je t’ai vue partir rapidement. » répondit-il, inquiet « Pourquoi tu pleures ? Qu’est-ce qui ne va pas ? »
- « Ca va aller. » souffla Samantha en séchant ses larmes « C’est juste que je n’ai simplement pas l’habitude de trainer avec des pimbêches. »
- « Oh, elles ne sont tout de même pas si horribles que ça. » rétorqua gentiment Jack en se rapprochant d’elle.
- « Ces grognasses aimeraient connaitre le nom de mon chirurgien esthétique ainsi que de ma diététicienne. » gronda la jeune femme, mécontente.
- « Quoi ? Mais pourquoi elles t’ont demandé ça ? » demanda Jack stupéfait, ne s’attendant à une telle chose.
- « Parce que je ne suis pas grosse pour avoir porté deux enfants. » râla Samantha.
- « Le repas est bientôt terminé. Je suis désolé que tu aies à subir ça. » grimaça le jeune homme avant d’ajouter « Je ne les pensais pas comme ça. Mes actionnaires sont des hommes gentils et toujours aimables pourtant. »
- « Ben c’est pas le cas de ces pimbêches. » lâcha la jeune femme en sortant des toilettes « Nous devrions y retourner. Je n’aime pas laisser les petits sans surveillance. »
- « Il y a des nounous avec eux pour les surveiller, tu sais. » sourit Jack en la suivant.
- « Peut-être mais je ne suis pas là pour m’assurer qu’ils vont bien et que tout se passe bien pour eux. »
C’est ainsi qu’ils retournèrent dans la salle du restaurant côte à côte alors que le jeune homme était ravi des paroles de Samantha.
Arrivés, ils furent surpris de découvrir Emma en pleurs alors que Charlie était en train de pousser violemment un petit garçon.
- « Ne touche pas ma petite sœur. » gronda Charlie en se plaçant devant la petite fille « Sinon, je vais te casser la tête ! »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?