baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 47 : Retour à la réalité

Chapitre 47 : Retour à la réalité

Titiasyl, mardi 19 janvier 2016

Tristement, Jack reprit la direction de sa maison, vraiment à contrecœur.
Durant tout le trajet, il ne cessa pas de jeter des regards vers le siège auto vide d’Emma.
Tiraillé par l’envie de faire demi-tour, il finit par se forcer à rejoindre Charlie, tant il était certain que Samantha n’avait pas envie de rester avec eux.
Une fois garé devant sa demeure, il descendit de voiture alors que l’absence de son fils à la porte ne l’étonna pas du tout.
Jack rentra donc dans sa maison puis déposa ses clés dans l’entrée.
Le jeune homme souffla un bon coup puis monta rejoindre Charlie dans sa chambre.
Il eut le cœur brisé de le voir roulé en boule sur son lit, tenant une peluche d’Emma ainsi que la nuisette de Sam.
Avec douceur, il entra dans la pièce et alla s’asseoir près de son fils.
- « Je veux ma maman et ma petite sœur. » murmura le petit garçon sans bouger.
- « Elles sont retournées dans leur maison, mon bonhomme. » lui redit Jack « Elles ne peuvent pas vivre avec nous. »
Charlie se tourna alors vers son père alors que la colère pouvait se lire sur son visage.
- « Tu es méchant ! » hurla le petit garçon « C’est ta faute si maman est partie. Je te déteste ! »
Charlie descendit rapidement du lit et quitta la chambre en courant, Jack n’ayant même pas eu le temps de répondre.
Le petit garçon alla s’enfermer dans la chambre d’Emma, refusant d’adresser la parole à son père.
Dépité, Jack laissa son fils tranquille et alla s’enfermer dans son bureau, espérant arriver à s’occuper l’esprit avec du travail.
Une fois sûr que son papa était redescendu, Charlie ouvrit doucement la porte de la chambre d’Emma afin de rejoindre la sienne.
Sans faire de bruit, il attrapa son petit sac à dos et y enfourna son doudou, la peluche de sa petite sœur ainsi que la nuisette de sa maman.
Il ressortit rapidement de sa chambre puis descendit à son tour les escaliers.
Sans se faire voir, il se dirigea vers la cuisine et y entra, avant de se diriger vers le placard.
Devant celui-ci, il attrapa plusieurs paquets de gâteaux et les enfourna à leur tour dans le petit sac à dos.
- « Puis-je te demander où tu comptes aller, Charlie ? » demanda Arthur alors qu’il l’avait observé faire.
- « Je vais chercher ma maman et ma petite sœur. » gronda le petit garçon « Pourquoi ? Tu vas m’en empêcher ? »
- « Bien sûr que non. » sourit le majordome « Mais avant, il faudrait peut-être mieux que tu manges un peu non ? »
- « Tu as raison. » sourit Charlie avant de s’asseoir pas loin d’Arthur.
Celui-ci lui donna quelques gâteaux ainsi qu’un verre de lait.
- « Alors, dis-moi. » commença le majordome « Tu la détestes vraiment Samantha ? »
- « Noooonnn… » répondit le petit garçon en se mettant à pleurer « Elle me manqueeee. »
- « Je le sais bien, bonhomme. » fit doucement Arthur en le câlinant « Mais tu veux que je te dise un secret ? »
- « Voui. » fit Charlie, la bouche pleine de gâteau.
- « Je suis certain que les choses vont s’arranger. » sourit le domestique « Et que tu vas retrouver ta maman et ta petite sœur. »
- « Tu crois ? » demanda tristement le petit garçon sceptique.
- « Oui, je peux même te le promettre. » affirma Arthur en lui faisant un bisou sur le front « Mais ça peut prendre quand même un peu de temps, le temps que ton papa et ta maman comprennent tout. »
- « Faut que j’attende alors ? » soupira Charlie en finissant son verre de lait
- « Oui, c’est ça. » sourit le majordome « Et si on rangeait les gâteaux dans le placard ? »
- « D’accord. » souffla le petit garçon.
Ils rangèrent donc les biscuits avant qu’Arthur n’invite Charlie à aller jouer dans sa chambre.
Un peu plus détendu, le petit garçon obéit alors que le majordome alla voir Jack dans son bureau.
- « Veuillez m’excuser monsieur » fit Arthur en entrant dans la pièce « Mais je tenais à vous informer que Charlie a voulu quitter la maison pour aller chercher sa maman. »
- « Il ne serait pas parti voyons. » fit Jack en levant la tête.
- « Il avait pris son sac à dos avec son doudou, la peluche d’Emma et la nuisette de madame. » fit le majordome « Il avait fait aussi le plein de paquets de gâteaux. »
- « Oh ! » s’exclama le jeune homme avant de s’inquiéter « Où est-il maintenant ? »
- « Restez tranquille. » sourit Arthur « J’ai réussi à le rassurer et il se trouve dans sa chambre à jouer. »
- « Et que lui avez-vous dit ? » voulut savoir Jack.
- « Juste ce qu’il fallait. » répondit le domestique avec un petit sourire.
- « D’accord. » fit le jeune homme, ne cherchant pas en savoir plus « Merci beaucoup Arthur. »
- « A votre service, monsieur. »
Sur ces derniers mots, le majordome quitta la pièce et retourna vaquer à ses occupations alors que Jack se replongea dans son travail.
Un peu plus loin en ville, Samantha avait remis le rideau en place une fois la voiture de Jack hors de vue.
En même temps, elle câlinait sa fille alors que celle-ci hurlait dans ses bras, comme sentant qu’il se passait quelque chose.
En douceur, la jeune femme berça Emma tout en lui murmurant des mots doux pour essayer de la calmer.
- « Chut, mon bébé. » souffla Samantha « Tout va bien se passer, tu verras. »
Au bout d’un long moment, la petite fille s’endormit enfin d’épuisement dans les bras de sa maman.
La voyant ainsi, la jeune femme décida d’essayer d’aller la mettre dans son lit.
Alors qu’elle essayait tant bien que mal de la poser dans son lit, Emma se réveilla en la sentant faire et recommença à hurler.
Samantha fut donc obligée de garder son bébé dans ses bras afin de la calmer une nouvelle fois.
Une fois la petite fille à nouveau dans les bras de Morphée, la jeune femme regarda tristement ses sacs de voyage.
Ne souhaitant pas réveiller Emma, elle décida d’aller s’asseoir sur le canapé et de la laisser dormir dans ses bras.
Le bébé se réveilla environ une heure plus tard et recommença à pleurer en regardant partout autour d’elle, comme semblant chercher quelqu’un.
Comme elle pouvait, Emma descendit du canapé et partit à quatre pattes jusqu’à la porte d’entrée de l’appartement.
Une fois près de celle-ci, elle s’assit devant et la regarda avec insistance fendant ainsi le cœur de Samantha.
- « Ne reste pas devant la porte, ma puce. » fit doucement la jeune femme en prenant sa fille dans ses bras.
En douceur, elle alla installer son bébé un peu plus loin avant de lui donner un petit jouet.
- « Voilà, mon cœur. » sourit tristement Samantha « Joue avec ça en attendant que maman défasse les sacs. »
Emma ne dit rien, comme attendant que sa maman s’éloigne et lui tourne le dos.
En silence, la petite fille repartit à quatre pattes vers la porte avant de se remettre à pleurer une fois devant.
- « Da… da… » sanglota Emma en montrant de son petit doigt, l’entrée de sa maison.
- « Je suis désolée, ma puce. » souffla Samantha « Mais il ne reviendra pas. »
- « Da… da ! » gronda la petite fille un peu plus fort, fronçant les sourcils.
La jeune femme reprit son bébé contre elle alors que celle-ci se débattit de toutes ses forces, refusant d’être une nouvelle fois éloignée de la porte.
- « Bon d’accord, je te laisse tranquille. » capitula Samantha, le cœur lourd « Reste devant la porte. »
La jeune femme décida donc de laisser son bébé tranquille et alla s’occuper de défaire les sacs de voyage, les larmes coulant en abondance le long de ses joues.
- « DA… DA ! » cria Emma, toujours devant la porte.
- « Je suis tellement désolée ma puce. » pleura Samantha de la chambre « Tellement désolée… »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?