baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 49 : Un dimanche bien triste

Chapitre 49 : Un dimanche bien triste

Titiasyl, jeudi 21 janvier 2016

Le lendemain matin, Jack se leva le premier alors qu’il n’avait pratiquement pas dormi de la nuit, et n’ayant pas besoin qu’Arthur vienne lui ouvrir les doubles rideaux.
Après un regard tendre pour son fils, le jeune homme alla se préparer tranquillement dans la salle de bain, avant de quitter doucement la chambre, laissant ainsi Charlie dormir.
Jack descendit à la salle à manger mais ne but qu’un simple un café, n’ayant pas faim du tout depuis les départs de Samantha et Emma.
Un petit moment plus tard, Charlie se réveilla dans le lit de son papa avant de se rendre compte que ce dernier n’y était plus.
- « Papa ? » appela doucement le petit garçon avant de sortir du lit et d’aller voir dans la salle de bain.
Comprenant que son père n’était plus à l’étage, Charlie alla dans sa chambre pour y déposer son doudou, tout en prenant la nuisette de Sam ainsi que la peluche d’Emma.
Arrivé dans la pièce, il découvrit une photo de Samantha et d’Emma sur sa table de nuit et la prit dans ses mains.
- « Maman… » pleura doucement le petit garçon avant d’ajouter, comme si elle pouvait l’entendre « Je t’aime très fort ma maman. »
Après quelques minutes à sangloter en regardant la photo, Charlie reprit tout son attirail en plus de l’image et quitta sa chambre afin de rejoindre son papa dans la salle à manger.
Jack l’entendit arriver et lui sourit tendrement en reculant légèrement sa chaise de la table.
- « Bonjour mon bonhomme. » fit le jeune homme en le regardant s’approcher.
Sans un mot, le petit garçon monta sur ses cuisses afin de lui faire un câlin avant de lui montrer la photo.
- « Je veux que maman revienne à la maison. » souffla Charlie « Je lui crierai plus dessus, promis. »
- « Je sais mon cœur. » répondit tristement Jack « Je suis certain qu’elle sait que tu l’aimes très fort. »
- « Elle va revenir alors ? » demanda le petit garçon, plein d’espoir.
- « C’est impossible. » fit le jeune homme le cœur en miette « Elle ne reviendra pas, bonhomme. »
A peine la phrase de son papa finie, Charlie descendit de ses cuisses et quitta les lieux en pleurant et sans même manger pour retourner s’enfermer dans sa chambre.
Jack resta un long moment assis à sa place avant de se lever pour rejoindre son bureau afin d’aller essayer de travailler.
La matinée puis l’après-midi passèrent tristement pour l’un et l’autre.
Le petit garçon ne sortait de sa chambre que pour aller aux toilettes tandis que le jeune homme se contentait de regarder ses papiers sans même les lire.
A chaque fois que Charlie quittait son antre, il prenait la photo avec lui, ainsi que la peluche et la nuisette, refusant de se séparer des odeurs de sa maman et de sa petite sœur.
Le petit garçon passa donc la journée en pyjama à guetter par la fenêtre le retour de Samantha
- « S’il te plaît maman, reviens à la maison… Tu me manques. » souffla-t-il en regardant par la fenêtre de sa chambre alors qu’il pleuvait averse.
Entre-temps, n’arrivant pas à se concentrer, Jack était remonté à l’étage afin de voir comment allait son fils et ce qu’il pouvait bien faire.
L’observant depuis le pas de la porte, le cœur du jeune homme se serra et il quitta les lieux pour tenter d’aller travailler dans son bureau.
N’y arrivant pas et de rage, ce dernier jeta tout le sol d’un revers de la main, et se rassit brusquement dans son fauteuil.
Dépité, Jack souffla un grand coup avant de se prendre la tête entre ses mains, les coudes posés sur la table.
- « Mais qu’est-ce que je dois faire, merde ? » se demanda le jeune homme, plus que dépité.
Arthur passa dans le coin à ce moment-là et s’arrêta à la porte du bureau.
- « Aller les chercher me parait être une bonne idée. » sourit le domestique en regardant son patron dans les yeux.
- « Mais ce n’est pas possible voyons, Arthur. » s’exclama Jack, sans bouger.
- « Et pourquoi cela, monsieur ? » demanda le majordome « Votre voiture est en panne ? »
- « Mais non. » répondit le jeune homme « C’est juste qu’elle ne voulait pas rester avec nous dans cette maison. »
- « En êtes-vous sûr ? » fit remarquer Arthur « Lui avez-vous posé la question au moins ? »
Jack ne sut que répondre et resta là, les bras ballants assis dans son fauteuil.
Le majordome retourna vaquer à ses occupations, fier de lui alors qu’il croisa Mary chargée d’un plateau pour Charlie.
La domestique arriva quelques instants plus tard dans la chambre du petit garçon et lui déposa le plateau de gourmandises sur sa petite table.
- « Je t’apporte des petits gâteaux. » souffla Mary, triste de voir Charlie ainsi « Pense à manger un peu quand même. « 
Le petit garçon ne bougea pas d’un pouce et la domestique quitta la chambre quelques minutes plus tard, toujours aussi triste pour ce bout de chou…
De l’autre côté de la ville, ce furent les pleurs d’Emma qui réveillèrent Samantha en sursaut, alors qu’elle ne s’était endormie que sur le petit matin.
- « Je suis là, ma puce. » souffla la jeune femme en prenant le bébé dans ses bras afin de lui faire un câlin.
Mais la petite fille semblait avoir les yeux rivés en direction de la porte d’entrée de l’appartement.
Une fois Emma calmée, Samantha la posa sur le sol afin d’aller lui préparer son biberon.
La petite fille en profita alors pour foncer en direction de la porte et la regarda comme priant pour qu’elle s’ouvre et que Jack soit derrière cette dernière.
Une fois le biberon prêt, la jeune femme prit sa fille dans ses bras et alla s’installer sur le « canapé » pour le lui donner.
- « Allez, mon bébé, c’est l’heure de manger. » souffla Samantha tristement « Tu n’as rien mangé depuis hier mon ange. »
Mais Emma gesticula dans tous les sens, repoussant le biberon et descendant des jambes de sa mère pour foncer à quatre pattes derrière la porte.
- « Da… da… » fit le bébé en montrant l’entrée de sa petite main.
- « Je suis désolée, Emma. » déclara la jeune femme en ravalant ses larmes « Mais il ne viendra pas. »
- « Da… da… » réitéra la petite fille en plantant son regard sur la porte.
- « Il ne viendra pas, ma puce. » répéta Samantha, le cœur brisé de voir son bébé ainsi.
- « Da…da… » répéta Emma avec la lèvre tremblante tout en regardant sa maman.
La jeune femme se leva pour la prendre dans ses bras afin de la câliner et la réconforter.
- « Je suis tellement désolée ma chérie. » souffla Samantha « Mais Jack ne reviendra pas. Nous sommes seules toutes les deux comme avant. Je te promets que tout ira bien pour nous. »
La petite fille plongea son regard dans celui de sa maman, comme ne voulant pas entendre ce genre de paroles, puis se mit à pleurer toutes les larmes de son corps.
- « Je sais, mon cœur. » pleura la jeune femme à son tour « A moi aussi, il me manque. Mais il ne veut plus de nous dans sa vie. »
La mère et la fille restèrent un long moment dans les bras l’une de l’autre jusqu’à ce que la plus jeune soit calmée.
Comme la petite fille refusait de manger, Samantha lui changea la couche avant de l’habiller.
Elle la laissa ensuite jouer tranquillement dans le salon tout en gardant un œil sur elle.
La jeune femme se mit à ranger quelques affaires qui traînaient avant de faire un peu de ménage dans l’appartement.
- « Eh ben, une semaine d’absence et on dirait qu’on a fait la fête dans cet appartement. » gronda Samantha en nettoyant « Qu’est-ce que c’est chiant la poussière. C’est pas possible ! »
Pendant ce temps, Emma retourna s’adosser derrière la porte en pleurnichant alors qu’elle attendait toujours son papa.
- « Da… da… » pleura la petite fille en serrant son doudou contre elle.
La jeune femme était dépitée de voir sa fille ainsi derrière la porte, attendant désespérément le retour de Jack qui n’arriverait jamais…
- « Et merde tiens ! » gronda Samantha en balançant son chiffon à poussière sale contre le mur blanc « Ben voilà, va falloir que je nettoie ce putain de mur maintenant ! »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?