baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > A la recherche d’une famille > Chapitre 51 : De gros ennuis

Chapitre 51 : De gros ennuis

Titiasyl, samedi 23 janvier 2016

Alors qu’Emma dormait à poings fermés et que Samantha en faisait de même, d’énormes coups furent donnés contre la porte d’entrée de l’appartement.
Le bruit fit sursauter la jeune femme et réveilla par la même occasion la petite fille, qui se remit à pleurer.
- « Mais qu’est-ce que c’est que ce bazar ? » souffla la jeune femme endormie « Me dites pas que l’orage recommence. »
- « Ouvrez la porte immédiatement… C’est le propriétaire… Je dois absolument vous parler. » fit l’homme à l’extérieur.
- « Le propriétaire ? » s’étonna Samantha « Mais qu’est-ce qu’il peut bien vouloir ? »
Inquiète, la jeune femme récupéra son bébé dans ses bras afin de la calmer tout en allant ouvrir la porte pour se retrouver devant cet homme.
La jeune femme se frotta le visage tant elle est épuisée d’avoir si peu dormi durant le week-end, avant de planter son regard dans celui de l’homme.
- « Étant donné que vous n’avez pas payé votre loyer, je vous expulse sur le champ. » gronda le propriétaire en entrant dans l’appartement, la poussant sur son passage.
- « Mais… » s’estomaqua Samantha en serrant sa fille contre elle « J’ai de l’argent vous savez. Je peux vous payer. »
- « C’est trop tard. » s’énerva le propriétaire « Je vous laisse quinze minutes pour prendre vos affaires et quitter les lieux. »
- « Mais où allons-nous aller ? » s’étrangla la jeune femme de stupeur.
- « Je m’en tape complètement ! » fit l’homme menaçant en s’approchant de Samantha « Prenez vos affaires et dégagez ! »
- « Ne bouge pas, ma puce. » fit Samantha en larmes et posant Emma sur le sol.
Elle entreprit alors de rapidement récupérer leurs vêtements, leurs produits de toilette, ainsi que des photos et des objets personnels.
La jeune femme jetait tout dans les sacs au fur et à mesure de son passage dans les pièces.
En allant, elle ramenait les sacs dans le salon alors que sentant les ennuis, la petite fille avait cessé de pleurer et ne bougeait pas de sa place.
Pour gagner du temps, l’homme prit les sacs pour les jeter sur le trottoir avant de remonter.
Ne l’ayant pas vu sortir, la jeune femme avait refait un dernier tour dans l’appartement afin de vérifier qu’elle n’avait rien oublié.
Lorsque le propriétaire remonta, il arracha les clés des mains de Samantha et la poussa hors de l’appartement, lui laissant à peine le temps de récupérer son bébé dans ses bras.
- « Maintenant, dehors ! » gronda le propriétaire en la jetant presque dans le couloir.
Sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, il claqua la porte sur elles, les laissant ainsi sans toit.
Dans les instants qui suivent, la jeune femme se retrouva dans la rue, avec ses sacs, sa fille dans ses bras sous une pluie torrentielle et toutes les deux en tenue de nuit.
Totalement perdue et désespérée, Samantha tomba à genoux sur le trottoir en pleurant tout ce qu’elle pouvait et serrant son bébé dans ses bras, ne sachant que faire.
- « Je suis désolée ma puce. » souffla la jeune femme en essayant de réchauffer Emma « Je ne sais même pas ce qu’on va pouvoir faire maintenant. »
Soudain, elle bondit en sentant un souffle chaud derrière elle alors qu’elle perçut des paroles près de son oreille.
- « Ben alors, tu n’as pas l’autre friqué pour t’aider maintenant, hein. »
Rapidement, la jeune femme se redressa en paniquant complètement de se retrouver face à cet homme.
- « Jo… Jonas ! » s’étrangla-t-elle « Mais qu’est-ce que tu fais ici ? »
Sentant la peur de sa maman, Emma se remit à pleurer tout en s’agrippant fortement à son tee-shirt.
Ce dernier sourit de toutes ses dents en l’observant de la tête aux pieds, ravi de la voir si terrifiée en sa présence.
- « Je suis là pour récupérer ma fille. » sourit-il sadiquement, les mains dans les poches « Et je la veux tout de suite. »
- « Ah ! Parce que tout d’un coup, tu te souviens que tu as une fille. » rétorqua la jeune femme
- « Ne joue pas à ça avec moi, Samantha. » la prévint-il « Tu me connais assez et tu sais jusqu’où je peux aller. »
- « En effet, Jonas, je te connais. » cracha la jeune femme « Et ne t’avise pas de me retoucher. »
- « Pourquoi ? » sourit-il en faisant un pas dans sa direction « Qu’est-ce que tu vas faire sinon ? »
Samantha fit un pas en arrière tout en resserrant sa prise sur son bébé avant de sentir le courage monter en elle.
- « En trois années ensemble, tu n’as jamais rien fait. » fit Jonas tranquillement « Regarde comme tu trembles devant moi. Allez, file-moi la gosse ! »
- « Jamais tu ne l’auras. » gronda la jeune femme « Tu nous as abandonnées il y a bien longtemps. »
- « Pourtant, j’ai pris grand plaisir à la faire, cette môme. » ricana Jonas, ravi de blesser Samantha « Même si elle n’était pas du tout prévue au programme. »
- « C’est mon bébé. Je me défendrai pour t’empêcher de me la prendre. » cracha la jeune femme « En plus, tu n’as aucun droit sur Emma étant donné que tu ne l’as pas reconnue. »
Jonas s’approcha de Samantha, très menaçant alors qu’il leva la main vers elle.
Ne cherchant pas à se retenir, il la gifla fortement avant de se mettre à ricaner.
La tête de la jeune femme partit de côté sous la violence du coup alors qu’elle laissa échapper un gémissement de douleur.
Sous le bruit du coup, la petite fille se mit à pleurer encore plus fort et se blottit encore un peu plus contre sa mère.
- « Je ne l’ai peut-être pas reconnue mais je reste son père biologique. » rétorqua Jonas, fier de lui « Elle est à moi. »
- « Ce n’est pas une chose mais un bébé. » rétorqua Samantha avant d’ajouter méchamment « Et elle n’est pas à toi. »
- « Étant donné que tu n’as plus de logement… » commença Jonas.
- « Comment sais-tu que mon propriétaire m’a expulsée ? » demanda soudainement la jeune femme « Et que fais-tu ici à cet instant précis ? »
- « Je t’avais dit que je me vengerai ! » ricana l’homme, fier de son coup.
- « Salopard ! » grogna-t-elle, dégoûtée par cet homme qu’elle avait pourtant aimé.
-« Et pour continuer, il me suffit simplement de prévenir les services sociaux. »
- « Les services sociaux ? »
- « Oui, les services sociaux. » continua Jonas « Ainsi, ils te la prendront et je pourrai la récupérer comme je le désire. »
- « Elle sera confiée à son père ! » gronda Samantha, furieuse.
- « C’est-à-dire moi ! » sourit l’homme, tout fier.
- « Non, c’est-à-dire Jack. » sourit la jeune femme à son tour « Étant donné qu’il a reconnu Emma, il est son père aux yeux de la loi. »
Furieux, Jonas frappa une nouvelle fois son ancienne compagne et s’approcha d’elle dans le but de lui prendre la petite fille des bras.
- « Donne-la-moi ! » Ordonna Jonas en posant déjà ses mains sur la petite fille.
La jeune femme, refusant qu’on lui prenne son enfant sans rien faire, le frappa à son tour et lui donna des coups de pieds.
- « Jamais ! » Gronda Samantha furieuse « Jamais je ne te laisserai faire. »
Afin d’alerter les passants ou n’importe qui d’autres, Samantha se mit à hurler de toutes ses forces.
- « Ferme ta gueule ! » Grommela son ex-compagnon en lui donnant un vif coup de poing au visage, lui brisant la lèvre inférieure.
- « Au secours ! » cria la jeune femme « Il veut me prendre mon bébé ! »
Ne voulant pas le laisser gagner, elle se mit à mordre Jonas tout en continuant à le frapper.
Mais il ne l’entendit pas ainsi et la gifla avec violence, tentant ainsi de l’affaiblir pour récupérer l’enfant des bras de sa mère.
- « Sale pétasse ! » gronda Jonas, furieux « Tu vas voir que tu vas la lâcher cette morveuse. »
Emma se tenait à sa mère comme elle pouvait et pleurait toutes les larmes de son corps, Samantha la maintenant toujours aussi fermement dans ses bras.
- « DA… DA… » hurla la petite fille dans l’espoir que son papa l’entende et vienne les aider.
- « Pitié ! » continua de crier Samantha « Aidez-moi ! »
Il y avait du monde autour de la résidence mais personne ne bougea pour aller l’aider.
Bien décidée à se battre, la jeune femme serra fortement sa fille contre elle pour

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?