baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Chacha76 > Les histoires > OS > Os divers > Un séjour à la campagne

Un séjour à la campagne

chacha76, vendredi 8 septembre 2017

Titre : Un séjour à la campagne.
Auteur : Chacha76.
Béta : Miss_a.
Challenge lancé par : Angelgym34.
Série(s) : Stargate SG-1.
Genre/ Pairing : Emotion, humour et romance Jack & Sam...
Rating : M ! - Passage NC-17
Personnages : Jack et Sam.
Résumé : Jack propose à Samantha de l’emmener quelques jours dans un endroit sympathique pour lui changer les idées après le décès de son père, sa rupture avec Pete et le fait que son frère ne veut plus lui parler car il voulait dire au revoir à son père...
Saison : 8 ( Jack est général, Sam est colonel, Janet et Jacob sont décédés, Sam a rompu ses fiançailles avec Pete et Kerry a rompu avec Jack.)
Note de l’auteur : Second challenge lancé par Angie. Je relève le défi, merci pour ce challenge. Même si j’aurais préféré attendre un peu avant d’avoir un autre challenge. Les caractères des personnages de la série ne sont pas reprit dans mon histoire. Les commentaires ne sont pas obligatoires mais peuvent faire plaisir.
Bonne lecture à tous...

Jacob venait de pousser son dernier souffle dans les bras de sa fille. Plusieurs Tok’ra avaient fait le déplacement car ils voulaient lui dire une dernière fois au revoir.
Avant de s’en aller, Jacob avait voulu parler avec sa fille de sa relation avec Pete. Il s’était rendu compte qu’elle n’était pas heureuse avec lui et qu’elle ne pouvait pas se contenter de cet homme qui, lorsqu’il l’avait rencontré lui avait paru totalement faux en apparence. Il lui avait alors dit de rompre avec lui et d’avouer ses sentiments à Jack, voyant très bien les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre depuis toutes ces années.

Il lui avait également dit de ne pas laisser l’armée lui gâcher sa vie comme il avait pu le faire avec ses enfants ainsi que sa femme. Son travail avait beaucoup monopolisé sa vie de famille et il ne voulait pas que cela arrive avec sa fille et qu’elle se retrouve seule, sans avoir un homme qu’elle aime et des enfants, ce qui était son souhait depuis qu’elle connaissait Jack.
Samantha avait appelé son frère afin de le prévenir que leur père venait de décéder, et elle se remémora les mots qui l’avait tellement blessé.

FLASH BACK
Samantha composa le numéro de son frère pour le prévenir que leur papa venait de rejoindre le ciel. Elle attendit quelques instants avant d’entendre la voix de Mark.
- « Sammy, pourquoi m’appelles-tu à cette heure de la journée ? Tu n’es pas censée être sur ton lieu de travail ? » Demanda Mark au bout du fil.
- « Je suis bien sur mon lieu de travail mais je viens t’annoncer de mauvaises nouvelles et je ne sais pas comment te le dire... » Déclara la militaire au bord des larmes de devoir lui apprendre le décès de leur père.
- « Vas-y, je t’écoute, tu n’as pas à avoir peur que je réagisse mal. » Rassura le jeune homme.
- « Je... Je... Papa, il vient de pousser son dernier souffle dans l’infirmerie de ma base. Je suis désolée. » Annonça la jeune femme en éclatant en sanglots ne pouvant se retenir à présent.
- « Quoi ? Pourquoi tu ne m’as pas appelé avant ? Pourquoi as-tu fais cela ? J’aurais pu lui dire au revoir et tu ne m’as même pas laissé ce choix. Je vais être direct avec toi, ne viens plus me voir, ainsi que mes enfants, oublie moi et mon numéro aussi, je ne fais plus partie de ta vie, je ne te connais plus. Au revoir Sammy. » Dit-il en raccrochant le téléphone ne laissant pas le temps à la jeune femme de dire quelque chose.
Samantha posa son téléphone sur la table, et se laissa aller sur le sol en pleurant toutes les larmes de son corps, n’ayant plus de famille à présent. Il lui restait Mark et ses enfants, mais maintenant elle n’avait plus rien.
À ce moment, Jack entra dans la pièce où Samantha était par terre à pleurer. En voyant son second dans cet état, il se baissa rapidement pour se retrouver près d’elle. Samantha voyant que son supérieur hiérarchique venait d’entrer dans la pièce, se jeta dans ses bras voulant que ce soit l’homme qu’elle aimait qui cherche à la réconforter et non son supérieur hiérarchique. Jack la serra dans ses bras, sachant que la perte d’un proche pouvait être très douloureuse, ayant vécu cela il y a quelques années... Cependant, il n’était pas au courant des paroles blessantes prononcées par le frère de la jeune femme. Elle se mit à pleurer dans son cou ainsi qu’à dire qu’elle n’avait plus rien. Il attendit qu’elle finisse de sangloter pour lui poser des questions concernant ce détail.
- « Carter, pourquoi avez-vous dit que vous n’aviez plus rien ? » Demanda Jack en la berçant dans ses bras.
- « Je viens d’appeler Mark pour lui annoncer le décès de notre père et il m’a dit que jamais il ne voulait me revoir. Il ne veut plus que je fasse partie de sa vie, mais si je ne l’ai pas prévenu c’est à cause de la non divulgation de la porte des étoiles et de tout le programme. » Répliqua-t-elle en plongeant dans le cou de Jack, appréciant son odeur.
- « Je comprends maintenant, mais vous n’êtes pas seule, vous m’avez moi, y a Daniel et Teal’c, ainsi que tous les militaires de cette base, car nous formons tous une famille, ne l’oubliez jamais. Maintenant, j’aimerais vous proposer quelque chose, mais je ne sais pas si vous allez être d’accord. » Déclara Jack en se redressant avec la jeune femme dans ses bras.
- « Je vous écoute mon général, que voulez-vous me demander ? » Répondit-elle en le regardant dans les yeux.
- « J’aimerais que vous preniez quelques jours de vacances, parce que je veux vous emmener dans un endroit sympathique pour vous aider à tourner la page concernant votre frère. Cela ne vaut pas le coup de se préoccuper des personnes qui n’en valent pas la peine. Il faut que vous avanciez et ne restiez pas dans le passé. » Déclara Jack en se séparant d’elle à contre cœur.
- « Je suis d’accord pour passer quelques jours avec vous loin de tout cela. » Rétorqua la jeune femme en acquiesçant de la tête.
- « Très bien, nous allons nous séparer afin de se rendre chacun de notre côté chez nous pour pouvoir faire nos sacs, et le temps que j’appelle un ami pour le prévenir de notre arrivée. » Répliqua Jack en posant un baiser sur le front de la jeune femme et partant de la pièce afin de prévenir Reynolds de son absence.
FIN DU FLASH - BACK

Ils étaient sur la route pour se rendre dans un gîte. L’ami de Jack tenait ces petites maisons depuis quelques années et il laissait toujours une maison vacante pour Jack, l’aimant beaucoup puisqu’ils avaient effectué leur service militaire ensemble. La jeune femme ne parlait pas car elle ne savait pas quoi dire. Samantha avait peur de ce qui allait se passer pendant ces quelques jours car elle avait toujours les paroles blessantes de son frère en tête.

Quand Jack et Samantha arrivèrent sur les lieux où ils allaient passer leurs jours de congés, il était tard. L’ami de Jack avait laissé les clés dans une enveloppe pour que les autres occupants ne les prennent pas. Le militaire les prit dans ses mains et sortit rapidement de l’enceinte afin d’aller retrouver le gîte dans lequel ils passeraient ces quelques jours de vacances. Quelques minutes plus tard, les deux militaires arrivèrent au gîte.
Quand Jack et Sam montèrent les escaliers rejoindre leur gîte, ils purent apercevoir que des personnes étaient plusieurs dans une chambre, car la porte n’était pas fermée.
Les occupants étaient tellement ivres qu’ils dormaient à même le sol ne se souciant pas que d’autres personnes puissent voir ce qui se passait dans la chambre.
Il se dirigea vers le leur et glissa les clefs dans la serrure afin de l’ouvrir. Une fois ouvert, ils entrèrent dans la maison et s’aperçurent que le sol n’avait pas été fait et qu’il était très sale.
La jeune femme ne supportait pas que sa maison ou celle des autres soient dans un tel état. Dans ces cas-là, elle se sentait obligée de prendre un seau ainsi qu’un balai pour passer la serpillère partout. Mais elle ne dit rien à Jack, car elle passerait pour une maniaque et elle ne le voulait pas.
Ils continuèrent à avancer dans la maison, puis Jack et Samantha posèrent leur sac chacun dans une chambre. Ils n’avaient pas le droit d’être ensemble à cause de la loi de non fraternisation. Samantha ressortit de sa chambre pour aller trouver son supérieur hiérarchique.
« Mon général, comment allons-nous faire pour la douche ainsi que pour le sol sale ? » Demanda la militaire en plongeant son regard dans ses yeux chocolat.
« Rahh... Non, pas de mon général pendant les vacances sinon je vais me fâcher Carter. J’ai un prénom vous savez, alors s’il vous plaît, utilisez-le. » Râla Jack en posant ses mains sur sa tête pour exprimer son mécontentement.
« Dans ce cas, faites pareil avec moi alors, pas de Carter qui tienne non plus. » Sourit Samantha fière d’elle.
« Très bien Samantha et pour la douche, allez-y la première. J’irais après vous car je sais qu’une femme aime beaucoup prendre une douche pour se détendre après une journée chargée en émotion. » Dit-il en comprenant parfaitement la jeune femme.
« Merci beaucoup Jack. » Remercia la jeune femme en partant dans sa chambre pour prendre ses affaires de nuit.
Elle se dirigea vers la salle de bain afin de prendre sa douche et de décompresser de toutes ces émotions accumulées depuis quelques jours. Elle se déshabilla rapidement, posa toutes ses affaires sur le sol propre et entra dans la douche. Samantha vérifia la température pour ne pas se brûler et s’aspergea rapidement d’eau afin de détendre tous ses muscles.
Quant à Jack, il commença à imaginer son second sous la douche, avec les merveilleuses courbes qu’elle avait et qu’il aimait depuis toutes ces années. Il ne s’imaginait pas faire sa vie avec une autre femme qu’elle, se voyant uniquement avec elle. Ils se connaissaient depuis maintenant huit ans. Chaque jour était incroyable... Des frôlements de mains dans les couloirs, des baisers échangés pendant les missions et tout bonnement avoir la présence de l’autre à n’importe quel moment de la journée ou dans les pires moments qu’ils vivaient.
Quelques instants plus tard, elle ressortit de la salle de bain fraîche et reposée d’avoir pris une douche. Jack partit rapidement dans sa chambre afin de prendre ses affaires et repartit pour aller dans la salle de bain.
Samantha s’installa sur le canapé avec un livre romantique racontant une histoire d’amour entre deux personnages principaux et les multiples péripéties jalonnant leur relation.

Elle ne pût cependant le lire, commençant à imaginer son supérieur hiérarchique sous la douche, avec ses merveilleux abdominaux sculptés par les heures d’entraînement mais également grâce aux missions qu’il avait effectué quand il dirigeait encore SG-1. Elle cessa d’imaginer Jack sous la douche car ils ne pouvaient pas être ensemble à cause d’une stupide loi de non fraternisation qui leur gâchait la vie.
Jack sortit quelques instants plus tard, une serviette autour de la taille cachant un minimum ses parties intimes car il avait oublié de prendre un caleçon. Samantha tourna la tête l’ayant entendu sortir de la salle de bain mais reporta rapidement son regard sur son livre avec les joues cramoisies.

Elle venait de voir l’homme qu’elle aimait dans un petit bout de serviette, et elle commença à espérer que la serviette tombe mais cet espoir fut de courte durée. Jack était déjà dans sa chambre et avait fermé la porte car il avait bien vu le regard de la jeune femme sur son corps. Puis cette lueur d’espoir dans ses yeux qu’il avait pu déchiffrer... Le militaire sourit.
Quelques instants plus tard, Jack était dans la cuisine pour préparer le dîner, son ami ayant avait laissé des provisions pour lui, sachant qu’il allait venir.
Il était aux fourneaux avec des casseroles et poêles en tout genre afin de faire mijoter un bon petit plat pour la jeune femme. En effet, après toutes les épreuves des derniers jours, elle méritait bien ça. Ils mangèrent tous les deux en se jetant des regards en coin, ne se doutant pas que chacun avait un fantasme sur l’autre. Ils firent la vaisselle ensemble afin d’aller plus vite pour ensuite aller se coucher, fatigués par cette longue journée.

Juste avant d’aller se coucher la jeune femme attrapa un balai et un seau pour passer la serpillère partout n’aimant pas marcher sur un sol sale. Le militaire se mît à rigoler car il découvrait un trait de caractère de son second qu’il ne connaissait pas.
Quelques minutes plus tard, ils se séparèrent pour aller chacun dans leur chambre et Samantha constata que les draps de son lit n’avaient pas été changés.
< Non, mais là c’est trop ! > Dit-elle avec colère de voir ce gîte dans un état pitoyable.
Entendant les paroles de la jeune femme, Jack rappliqua rapidement auprès de la jeune femme afin de savoir pourquoi elle était en colère. En voyant l’état des draps, Jack comprit rapidement pourquoi la jeune femme commençait à être énervée alors il prit la parole :
< Venez Sam, je vous propose de venir dans mon lit car il est propre et vous pourrez dormir tranquillement. > Sourit Jack en l’entraînant vers sa chambre.
Ils s’installèrent chacun d’un côté, dos à dos alors que leur cœur battait à tout rompre d’avoir l’être aimé à côté sans pouvoir se tenir dans les bras à cause d’une loi de non fraternisation... Encore à cause de l’armée. , Durant la nuit, une panne de chauffage survint et Samantha commençait à avoir froid mais essaya de ne pas le montrer à Jack. Malgré tout, le militaire s’était rapidement rendu compte que la femme qui partageait son lit grelottait et claquait des dents par le froid. Jack sourit car il savait que la jeune femme ne demanderait pas à venir se réchauffer dans ses bras. Il s’approcha alors de son corps et la prit tout contre lui. Samantha voulut sortir de ses bras chauds mais Jack ferma son emprise sur elle.
< Pas besoin de rester dans votre coin alors que nous pouvons nous tenir chaud dans les bras l’un de l’autre. > Déclara Jack en posant sa tête sur l’épaule de Samantha.
Samantha commença à fermer les yeux mais les rouvrit rapidement en entendant des ronflements bien distincts dans la maison d’à côté.
< Je suis vraiment désolé de vous faire vivre tout cela. A la base, c’était pour que vous vous sentiez mieux, afin de décompresser par rapport à ces derniers jours. > Dit-il avec des regrets de faire vivre cet enfer à la femme qu’il aimait.
< Non, je ne suis pas d’accord avec vous. Je passe d’excellentes vacances par le simple fait d’être avec vous. > Déclara la jeune femme en se tournant pour faire face à Jack.
< Mais je ne vois pas en quoi vous passez de bonnes vacances, le gîte est très sale et je me demande comment vous faites. > Lança le militaire en soufflant, ne comprenant pas.
< Vous savez, avant la mort de papa, on a discuté tous les deux. Il a dit que je n’étais pas heureuse de ma relation avec Pete, qu’il était faux en apparence et il ne voulait pas que l’armée puisse gâcher ma vie comme lui avait pu le faire avec sa vie de famille. > Raconta la jeune femme en laissant des larmes couler par le simple fait de parler de son papa disparu.
< Oh Sam, je suis vraiment désolé. > Dit-il en la prenant dans ses bras pour la réconforter.
< Avant qu’il ne pousse son dernier souffle, il a dit que je devrais entreprendre des choses pour ne pas finir toute seule à cause de l’armée et il voulait que je puisse avoir un mari ainsi que des enfants. Il est parti avec le sourire sachant très bien que je ferais tout ce qu’il faut pour être heureuse. > Dit-elle en le regardant dans les yeux, puis reprenant la parole : < C’est ce que j’ai fait en rompant mes fiançailles avec Pete et... Ce n’est pas fini. >
< Je vous propose de passer quelques jours dans mon chalet du Minnesota demain. > Proposa Jack voulant la sortir de ce gîte pas inhabitable.
< Oh oui alors !! Passer des vacances avec l’homme que j’aime ? Le bonheur. > Sourit la jeune femme en le faisant exprès pour que leur relation puisse changer à présent.
< L’homme que j’aime ? > Demanda Jack voulant être sûr d’avoir bien entendu.
< Oui, je t’aime et c’est avec toi que je veux passer ma vie et des enfants. J’en veux rapidement car depuis toutes ces années, j’attends de pouvoir sentir ton enfant bouger en moi. > Déclara Samantha en montant sur Jack.
< Oh je t’aime Sam.> Souffla le militaire en posant doucement ses lèvres pour un baiser remplit de ce qu’il éprouvait.
Samantha commença à bouger sur le bassin du militaire afin d’avoir ce qu’elle désirait depuis des années : un enfant.
Quelques instants plus tard, les vêtements du couple avaient rapidement volé dans la pièce afin de se retrouver tous les deux nus. Jack était en dessous de la jeune femme, il laissa sa main glisser le long du corps de Samantha et constata qu’elle était prête à l’accueillir en elle. Il prit son membre d’une main afin de le guider vers l’ouverture de la jeune femme et laissa son gland s’infiltrer dans la moiteur humide, puis attendit que la jeune femme puisse s’habituer à son intrusion. La militaire commença à bouger son bassin pour indiquer au militaire qu’elle s’était faite à son intrusion. Jack commença à se mouvoir avec lenteur afin de pouvoir profiter et de savourer ce moment qu’ils attendaient depuis des années.
Quelques minutes plus tard, Jack se libéra en elle après avoir poussé un long râle bestial et se retira d’elle pour se coucher à côté, pour dormir un peu. Ils devaient prendre la route pour le chalet demain et Jack avait besoin d’un minimum de sommeil pour ne pas être fatigué. Le général O’Neill réfléchissait également à une solution pour l’avoir à présent dans sa vie officiellement, car même s’ils s’étaient avoués leurs sentiments, ils agissaient dans l’illégalité car la loi de non fraternisation était toujours effective au sein de la base.

Le lendemain matin, les deux militaires avaient pris leur douche tôt afin de ne pas arriver trop tard au chalet, la route allait être longue. Le militaire avait mis les sacs dans son coffre car ils devaient aller redonner les clefs au propriétaire du gîte.

Ils montèrent en voiture afin d’aller à la réception et de rendre les clefs pour ensuite prendre la direction du Minnesota. Mais avant de partir, Jack voulait parler avec son ami de l’état du gîte.
< Bonjour, mon ami, comment tu vas ? > Demanda le réceptionniste en prenant la main de Jack dans la sienne.
< Je vais bien, mais le gîte était dans un état pas possible, le ménage n’a pas été fait, c’est très sale, je pars maintenant car je ne veux pas que ma petite amie attrape quelque chose. Je suis désolé mais je ne reviendrais pas sur ma décision.> Déclara le militaire en redonnant les clefs et payant la nuit à son ami.
< Je suis vraiment désolé, ce n’est pas de ma faute, la femme de ménage me cause des soucis en ce moment. Je te promets que la prochaine fois que tu viendras ici, ce sera moi qui ferait le ménage.> Répliqua Allan en regardant son ami dans les yeux avec toutes les excuses du travail mal fait de la femme de ménage.
< Des soucis avec une femme de ménage ? Je suis sûr que tu y es pour quelque chose, tu ne l’as pas mis par hasard dans ton lit ? > Demanda Jack en regardant son ami avec un sourire sur les lèvres.
< Eh bien, il se pourrait que pendant une fête arrosée, elle se soit retrouvée dans mon lit mais le lendemain, on s’était dit que c’était une erreur que cela ne devait pas recommencer. Mais il y a quelques semaines, elle a découvert qu’elle portait mon enfant et je ne sais pas quoi faire. Elle tente de parler du bébé, quoi faire pour nous deux mais je l’évite. Je suis perdu.> Raconta Allan en s’asseyant sur une chaise.
< Ecoute, je ne vais pas te dire quoi faire mais je vais juste de dire quelque chose. Avoir un enfant c’est la plus belle chose au monde, quand tu tiens ton enfant dans tes bras, tu veux faire qu’une chose pour ton enfant : le protéger. Quand aussi tu sens, ton bébé bouger dans le ventre de sa mère : c’est magique. Tu te sens prêt à affronter n’importe quoi avec cet être vivant que tu as créé. Après à toi de faire quelque chose poto, tu fais partie de sa vie ou non mais après ne regrette jamais ton choix car tu ne pourras pas revenir en arrière. Je vais te laisser tranquillement réfléchir, donne-moi de tes nouvelles dans quelques temps.> Dit-il en s’en allant rejoindre Samantha dans la voiture et prendre la route du Minnesota.

Le militaire sortit de la réception en laissant son ami réfléchir sur le choix à faire concernant la femme de ménage mais aussi de son enfant s’il voulait le garder ou non. Il regarda Samantha dans la voiture qui commençait à somnoler du fait d’avoir très peu dormi cette nuit. Il entra dans la voiture, s’attacha puis mit le moteur en route pour le Minnesota.

< Alors ma puce, tu vas bien ? > Demanda Jack en posant un baiser sur les lèvres de la jeune femme.
< Un peu fatiguée mais ça va, j’ai hâte de découvrir le paradis dont tu me parles depuis quelques années. > Lança la jeune femme en souriant car elle allait enfin découvrir le lieu de bonheur de son homme.
< Dors, je vois bien que tu te retiens de dormir afin de me tenir compagnie mais je t’assure que tu peux dormir sans crainte.> Rassura le militaire en posant l’une de ses mains sur la cuisse de la jeune femme pour la rassurer.

La jeune femme se laissa tomber dans les bras de Morphée rattrapant les heures de sommeil qui lui manquaient.

Quelques heures plus tard, ils étaient enfin arrivé au chalet de Jack, le militaire coupa le moteur et se mit à regarder la plus belle femme de la planète qui était assise sur le siège passager. Il releva sa main pour la mettre sur la joue de Samantha afin de la réveiller doucement.

< Ma puce, nous sommes arrivés au chalet, réveille toi.> Murmura Jack dans l’oreille de Samantha .
< Hum...> Commença la jeune femme en ouvrant doucement ses yeux.
< Bienvenue dans le Minnesota ! > Répliqua Jack en regardant la militaire se réveillait doucement.
< Nous sommes arrivés ? > Demanda Samantha en plongeant son regard dans les yeux de son homme.
< Oui, nous sommes enfin dans le Minnesota. > Confirma Jack en appuyant sur le bouton pour enlever la ceinture.

Jack et Samantha sortirent de la voiture alors que Jack avait déjà rentré les sacs dans sa chambre pour ne pas perdre de temps pour aller se coucher.
Ils se mirent au lit car les deux militaires avaient déjà mangé sur la route et s’endormirent rapidement pour un sommeil réparateur.

Le lendemain matin, le militaire fut le premier à ouvrir les yeux. Il sortit du lit afin de faire une petite bricole qu’il avait en tête depuis qu’il avait appris que Mark avait rayé sa sœur de sa vie.
Avant de partir, il avait demandé à Harriman de trouver le numéro de téléphone du frère de Samantha afin d’essayer de recoller les morceaux entre le frère et la sœur. Il composa le numéro de Mark et attendit que ce dernier réponde.

< Allô ? > Lança Mark en bout du fil en fronçant les sourcils car il ne connaissait pas le numéro.
< Bonjour, vous êtes bien Mark Carter ? > Demanda Jack pour en être sûr.
< Oui, c’est bien moi, mais qui êtes-vous ? Comment avez-vous eu mon numéro de téléphone ? > Répliqua le jeune homme voulant savoir qui il avait au téléphone.
< Je suis le général Jack O’neill, je travaille avec Samantha Carter. > Rétorqua le militaire sachant très bien que Mark allait être en colère à l’entente du prénom de la jeune femme.
< Et alors qu’est-ce que vous me voulez ? Je n’ai plus de contact avec cette bonne femme, elle ne m’a pas appelé pour me dire que mon père allait pousser son dernier souffle, je n’ai pas pu lui dire au revoir. > Cracha Mark colère contre la jeune femme.
< Je vais vous dire quelque chose qu’elle n’a pas pu vous dire car vous lui avez raccroché au nez, elle n’a pas pu vous prévenir car nous travaillons dans une base classé secret défense. Si le programme où nous sommes était dévoilé au grand jour, cela créerait une panique générale dans tout le pays. C’est pas pour cela qu’elle ne vous a pas prévenu plus tôt, elle n’avait pas le droit de faire entrer un civil dans la base. Si je vous appelle, c’est pour vous dire qu’elle le vit très mal, tout ce que vous avez dit, cela l’a touché en plein cœur. Elle n’a plus que vous comme famille, elle a perdu sa mère et son père. Perdre des parents n’est pas facile, on s’accroche comme on le peut. Vous êtes devenu son pilier quand votre père est décédé mais vous lui avez dit toutes ces choses et ce pilier s’est littéralement effondré. > Raconta Jack sachant que cela allait changer le point de vue du jeune homme.
< Pourquoi elle ne m’a rien dit ? Je ne savais pas tout cela, je m’en veux d’avoir dit toutes ces choses alors qu’elle n’y était pour rien. > Répliqua Mark en reconnaissant avoir commis une erreur.
< Elle n’a tout simplement pas eu le temps de dire que ce n’était pas de sa faute. Nous sommes obligés de garder cela pour nous, si cela se savait c’est une catastrophe planétaire. Nous vivons beaucoup de choses avec ce projet et nous risquons tous les jours notre vie. > Confia le militaire en regardant son lac.
< Je vous remercie de m’avoir appelé, Monsieur O’neill. Je vous recontacterai pour avoir des nouvelles de ma sœur mais également pour que vous veniez tous les deux me voir. > Lança Mark en voulant revoir sa sœur.
< D’accord, au revoir, Monsieur Carter et je vous remercie de m’avoir écouté. > Remercia Jack en raccrochant le téléphone.

Le militaire n’avait pas fait attention à la présence de Samantha près de l’entrée du salon. La jeune femme s’était réveillée en entendant son homme partir de la chambre et elle avait tout entendu de la conversation entre Jack et son frère. Elle voulait savoir pourquoi Jack avait fait cela.

< Pourquoi as-tu fait ça ? > Demanda la militaire en croisant ses bras sur son torse.
< Je voulais que ton frère reconnaisse les erreurs qu’il a commises en te disant toutes ces choses et que ce n’était pas de ta faute. Quand votre père est décédé, que tu n’as pas pu l’appeler pour qu’il lui dise au revoir mais je lui ai également dit que dans cette base nous risquions nos vies tous les jours sans entrer dans les détails, mais aussi que notre programme était classé top secret. > Raconta Jack en se tournant vers la jeune femme.
< Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour moi. > Remercia Samantha en plongeant dans les bras de son homme.
< Allons prendre le petit-déjeuner car j’ai faim. > Lança Jack en prenant la direction de la cuisine.

La jeune femme rigola de la réplique de Jack car elle savait que Jack aimait beaucoup la nourriture et qu’il ne fallait louper un repas sinon il devenait bougon.

Quelques mois plus tard,
Jack avait obtenu une abrogation de la loi de non fraternisation pour toute la base. Suite à cette nuit qu’ils avaient passé dans le gîte à la campagne, ils avaient créé une nouvelle vie, leur enfant. Quand Samantha s’était aperçue que ses règles avaient du retard, elle avait rapidement fait un test de grossesse pour confirmer. Le test avait été positif, ce fut une grande joie pour les deux militaires car ils attendaient cette nouvelle vie depuis huit ans et elle commençait enfin.
Samantha était allée voir son père au cimetière afin de lui raconter ce qu’il s’était passé ces derniers mois, car elle n’y était pas allée depuis son enterrement. Elle lui raconta qu’elle était enfin avec l’homme qu’elle aimait, qu’elle allait se marier dans quelques mois et qu’à présent, Jack et elle allaient être une famille avec le bébé qu’elle portait depuis quelques mois.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?