baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Drabbles > Drabbles divers > A pati

A pati

Titiasyl, mercredi 9 mars 2016

Sam se trouvait assise sur son canapé avec sa meilleure amie.
Les deux jeunes femmes discutaient tranquillement lorsque Janet regarda la pendule.
- « Oh, il est déjà seize heures. » fit la jeune femme en se levant.
- « Et Eléanore dort toujours. » grimaça Sam.
- « Laisse-la dormir encore un peu. » sourit Janet en mettant déjà sa veste « Je vais à l’école te récupérer Noah. »
- « C’est gentil, je te remercie. » fit la jeune maman, soulagée.
- « Avec plaisir, voyons. Allez, je file. Je reviens vite. » répondit la médecin en quittant la maison.
Un bon quart d’heure plus tard, la petite fille se réveilla et appela sa maman.
Une fois changée, Eléanore fit un gros câlin à Sam alors que celle-ci se dirigeait vers la cuisine.
- « Tiens, ma puce, voilà ton biberon. »
La petite fille le prit et commença à le boire tout en se rendant dans le salon.
Dans la pièce, elle remarqua l’absence de Janet et se mit à la chercher.
- « Tata… » fit Eléanore en allant dans les toilettes puis retournant dans la cuisine.
Après avoir cherché un peu partout, la petite fille se mit à pleurer à chaudes larmes au milieu du couloir.
- « Tataa… Tataa a pati pas moi. » sanglota Eléanore alors que Sam se mit à la consoler.
- « Chuutt, ma douce. Tout va bien. Elle va vite revenir. »
- « A pati pas moi tata. » pleura encore plus fort la petite fille.
- « Elle est juste allée chercher Noah à l’école. Elle revient vite ma douce. »
Sur ses mots, la porte d’entrée s’ouvrit sur Janet et Noah en grande conversation.
- « Coucou maman. » fit le petit garçon.
- « Coucou mon cœur. Tu as passé une bonne journée ? » sourit Sam en embrassant son fils.
- « Super. » répondit Noah en ôtant sa veste.
- « Tataaaaaa. » se précipita Eléanore en sautant dans les bras de Janet.
- « Tu es partie sans elle à l’école. » rit sa maman en regardant sa meilleure amie « Je t’explique pas le drame quand elle a vu que tu étais plus là. »
- « Eh ben alors, ma poupée. Faut pas s’inquiéter comme ça. Je ne pars jamais sans te faire un très gros bisou. »
-« Allez, un gouter pour tout le monde. » s’exclama Sam, ravie de voir ses enfants adorer leur tata.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?