baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 6 > Episode 8 : Acte de bravoure > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, dimanche 30 septembre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jack O’Neill

Carter le sait, j’ai toujours eu un problème avec les scientifiques, surtout quand ils ne m’obéissent pas. Mais je dois reconnaitre qu’ils peuvent parfois surprendre. J’aurais déjà dû le savoir, avec Carter et Daniel.

Nous attendions depuis des semaines un signal de la Tok’ra. Un de leurs agents, Khonsu, se faisait passer pour un Goa’uld de bas niveau dans les rangs d’Anubis, et il devait nous transmettre des renseignements. Pour ça, nous devions nous laisser capturer par lui. Il nous remettrait les informations puis nous laisserait nous échapper. Ca a l’air simple. Ouais, c’est toujours le cas quand on n’est pas au cœur de l’action !

Le message est arrivé pendant que nous protégions une équipe de scientifiques. Meyers et Coombs étaient « grave », mais le pire était Felger. Il nous regardait sans arrêt. Enfin, il regardait surtout Carter. Impressionné par ses « recherches », disait-il. Admettons…

Teal’c et moi étions en train de manger quand Carter nous a appelés. L’embuscade de Khonsu était prête mais le minutage était mauvais ! J’ai dit aux grosses têtes de rester sur place, et de rentrer par la porte des étoiles quand tout serait terminé. J’aurais dû me douter, après cinq ans avec Daniel, que les scientifiques ne suivent jamais les ordres.

Nous avons filé jusqu’à la porte des étoiles, nous nous sommes laissés capturer, et nous avons été enfermés sur un Al’kesh. Jusque-là, parfait. Nous nous installions pour le voyage quand nous avons entendu un cri d’oiseau.

Sur un vaisseau Goa’uld ? C’étaient ces deux idiots, Felger et Coombs. J’aurais dû les descendre ! Heureusement, notre contact chez les jaffa rebelles a accepté de les cacher jusqu’à la fin de la mission.

Nous avons donc atteint la base de Khonsu et nous avons été amenés devant lui… sauf que ce n’était pas lui. Il était mort, et son Primat avait pris sa place. Rien ne vaut un peu de torture au bâton lumineux pour passer quelques heures de détente… De retour dans nos cellules, sans armes et sans issue, les choses se présentaient mal. Puis, nous avons entendu quelque chose. Felger, sur le système d’intercom ! Coombs et lui avaient encore désobéi aux ordres. Ils nous avaient suivis et s’étaient infiltrés dans la salle de commandes. D’accord, ils nous ont fait sortir de notre cellule…

De la salle de commandes, Coombs nous a guidés pour fuir et arriver à la porte des étoiles. Nous étions presque chez nous quand Felger s’est mis à brailler que Coombs était bloqué dans la pyramide. Malédiction ! Teal’c et moi y sommes retournés, avons éliminé les jaffa et avons ramené Coombs à la maison par la peau du cou.
Mais il faut avouer que ces casse-pieds nous ont sans doute sauvé la vie !

Colonel Jack O’Neill

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?