baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 6 > Episode 10 : La Reine > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, mardi 2 octobre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jonas Quinn

J’ai appris par expérience que des connaissances trop limitées peuvent se révéler très dangereuses. Il est facile de faire une erreur catastrophique quand on ne dispose pas de tous les faits. Et c’est ce qui vient d’arriver sur Pangar…

Un dicton terrien parle de ce qui est « trop beau pour être vrai ». Cela convient très bien à ce que nous avons trouvé sur Pangar. Ce monde me rappelle Kelowna. Il est civilisé, mais pas aussi avancé technologiquement de la Terre. Cela dit, ce peuple possédait quelque chose qui semblait, effectivement, trop beau pour être vrai : la trétonine, la clé d’une santé parfaite.

Tout semblait bien se passer jusqu’à ce que Teal’c et moi allions visiter des fouilles pangaris, près de la porte des étoiles. Nous étions pilotés par Zenna Valk, qui consacrait sa carrière à faire avancer les connaissances historiques de sa planète. Dès que nous avons été seuls, elle a essayé de nous avertir de quelque chose au sujet de la trétonine. Mais elle avait peur d’en dire trop et qu’on l’entende…

Quelqu’un a dû lui parler, car, plus tard, elle a nié en bloc. Bien sûr, Teal’c et moi n’étions pas prêts à accepter ce revirement. Je me suis infiltré dans sa tente de recherches et j’ai découvert l’emplacement de l’usine où la trétonine était fabriquée. Nous avons décidé d’aller y faire un tour. Nous avons découvert un vaste entrepôt, plein de mares contenant des symbiotes goa’uld.

Je ne sais pas qui était le plus furieux, les Pangaris ou O’Neill. Puis Dollen a décidé de nous dire la vérité au sujet de la trétonine. Elle était fabriquée avec des symbiotes goa’uld broyés, obtenus grâce à une reine goa’uld prisonnière. Celle-ci avait été découverte en stase cinquante ans plus tôt, dans les ruines du temple. Les Pangaris l’utilisaient pour leurs recherches médicales.

Mais la trétonine avait un gros défaut. Ses utilisateurs en devenaient très vite dépendants, et risquaient la mort s’ils ne la recevaient plus. Or, la reine goa’uld était à l’agonie. Le major Carter a suggéré d’appeler la Tok’ra à l’aide, pendant que je retournais sur le site des fouilles. Ce que j’y ai trouvé a tout changé : la reine n’était une Goa’uld, mais Egeria, la fondatrice de la Tok’ra !

Malek a demandé sa libération immédiate, mais les Pangaris ont refusé, car cela aurait condamné à mort des milliers d’entre eux. Nous étions bloqués, quand la Tok’ra Kelmaa a pris les choses en main. Elle s’est sacrifiée pour devenir l’hôte d’Egeria.

Il était trop tard pour sauver Egeria, mais, lors de ses derniers instants, elle a donné aux Pangaris la clé de l’antidote à leur addiction à la trétonine. Un être inférieur aurait seulement cherché à se venger. La reine de la Tok’ra leur a pardonné avec une grande noblesse.

Jonas Quinn

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?