baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Coulisse > Réalisateurs et équipe > James Robbins

James Robbins

Titiasyl, jeudi 24 mars 2016

Quand l’artiste James Robbins a été contacté par la créatrice des décors, Bridget McGuire, pour travailler sur une série de S-F, sa réaction a été : « Stargate ? Je croyais que c’était un film... » Heureusement, il a accepté et produit maintenant des images remarquables pour SG1 et pour Atlantis.

James se souvient de sa première création pour SG1. « Je devais concevoir des dispositifs pour le premier épisode de la saison 6, Rédemption. Bridget m’a demandé de dessiner un générateur d’impulsions électromagnétiques, qui était notre réponse au tir d’Anubis à travers la porte des étoiles. A l’époque, j’avais exécuté très peu de dessins techniques et je ne savais pas vraiment ce que je faisais. J’ai examiné tous les autres dessins techniques qu’ils avaient réalisés, et j’ai pris des notes. C’est assez simple, en réalité, si on comprend le travail en trois dimensions.

Il suffit de regarder le sommet, les côtés et l’élévation quand on planifie les schémas. « Je l’ai dessiné, mais comme, je l’ai compris plus tard, j’ai donné du fil à retordre aux équipes des effets spéciaux. Je m’étais inspiré des batteries qui sont en fait de petits moteurs électriques avec des fils de cuivre qui tournent et créent l’électricité. J’en ai dessiné une version plus grosse. Et les gars des effets spéciaux sont stupéfiants, parce qu’ils l’ont fabriqué comme il fallait. Je me rappelle encore du jour où je suis arrivé sur le plateau et où il était là. J’avais imaginé des crochets pour le suspendre devant la porte des étoiles (j’en savais si peu sur la série à ce moment !) et ils ont construit des crochets et l’ont suspendu exactement comme je l’avais montré.

Quatre ans plus tard, Robbins est toujours satisfait des créations qui dérivent de ses dessins. « Je suis ravi de la direction générale des effets spéciaux visuels, parce que la plupart sont très proches de la direction initiale telle qu’elle sort de mes stylos. »

Une des plus grandes réussites de Robbins a été les aliens horriblement déformés de Métamorphoses, pour SG1. « La série a gagné un Leo pour les décors, et tous les dessins étaient de moi », dit fièrement Robbins. J’ai produit tous ces dessins, puis Todd Masters et son équipe très douée ont fabriqué et posé les prothèses. Voilà le secret du succès des cette entreprise – aucun homme n’est un génie à lui tout seul. Je peux dessiner ce que je veux, si les gars à l’autre bout n’ont pas le talent nécessaire, ça foire. Le processus entier est basé sur la collaboration. »

Robbins vient de finir les dessins de « concept » pour un guerrier de la saison 9 que nous n’avons encore jamais vu, et dont il est vraiment fier. « Avant, j’ai pu faire une session avec Christine Mooney, la créatrice des costumes de Stargate, et avec Robert Cooper. Robert avait une vision spécifique à l’esprit, et j’ai pu fournir quelques idées. Il m’a dit aussitôt : « Oui, c’est ça ! » « J’adore quand ça se passe comme ça. »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?