baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 7 > Episode 12 : La fontaine de jouvence 2/2 > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, samedi 27 octobre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jack O’Neill

Les Goa’uld, je m’en arrange. Mais les rebelles honduriens… C’est une tout autre histoire ! La mission devait être secrète, au point que seuls un agent de la CIA et moi avons été envoyés récupérer Daniel et le Dr Lee.

L’agent en question était Burke, un homme que j’avais connu dans les Opérations spéciales. Nous étions une équipe : lui, Woods et moi. Nous étions proches, jusqu’au jour où je l’ai vu descendre Woods à l’occasion de ce qui semblait un bel exemple d’incompétence. Une erreur, parait-il, mais il n’y a rien de drôle à se faire tuer par un M16 allié…

J’ai perdu la trace de Burke après la cour martiale. Cela m’a fait un choc d’entendre de nouveau son nom. Mais je n’avais pas le choix : il ne nous restait plus que 72 heures pour libérer Daniel avant que les rebelles ne le tuent.

Je suis donc parti pour le Honduras, et j’y ai retrouvé Burke. Je dirais que nos retrouvailles n’ont pas été un franc succès, et il est parti. Je m’en fichais pas mal !

J’ai trouvé un gamin pour m’emmener dans le forêt. Je pistais le GPS de Daniel, donc je n’avais pas besoin de carte ni de connaitre les lieux. Hélas, comme je m’en doutais, son GPS avait été abandonné. Et devinez qui est arrivé au même endroit ? Burke ! Il a dit vouloir oublier nos différents, que tout le monde méritait un deuxième chance. J’ai eu la mienne, comment aurais-je pu refuser ?

Nous sommes partis, et nous avons rapidement compris que nous étions sur la bonne piste. Nous avons rencontré le guide de Daniel. On lui avait tiré dessus, mais il a réussi à nous dire de quel côté Daniel et le Dr Lee avaient été emmenés. Après avoir appelé un hélico médical, nous sommes partis à leur recherche.

En marchant, nous avons discuté, et pour la première fois depuis l’incident Burke m’a dit la vérité. Il avait tiré sur Woods non accidentellement mais pour se défendre. Woods nous avait trahis, révélant notre emplacement, afin de s’installer comme mercenaire une fois qu’il aurait pris sa retraite. Burke a fait exactement ce que j’aurais fait : il l’a descendu. Et il en a payé le prix. De plus, il a dissimulé la vérité, non pas pour lui, mais pour protéger la veuve de Woods, Cindy. Un acte d’héroïsme tranquille…

J’avais à peine assimilé cela quand nous avons entendu des coups de feu. J’ai entendu quelqu’un courir, d’autres coups de feu. Puis je l’ai vu : Daniel, épuisé, en haillons, sur le point d’être écorché vif. Pas de ça tant que je suis vivant ! ai-je pensé.

En quelques secondes, les kidnappeurs étaient morts. J’ai aidé Daniel à se relever. C’était fini, pensions-nous. Soudain, un des morts a bondi sur ses pieds et a ouvert le feu ! L’attaque du zombie tueur ! Si Burke n’avait pas couvert nos arrières… Maintenant, je lui dois une faveur. Il a sauvé ma vie et celle de Daniel. Une dette que j’ai bien l’intention de payer…

Colonel Jack O’Neill

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?