baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Mythologie > Les théories scientifiques > L’invisibilité

L’invisibilité

Titiasyl, dimanche 17 avril 2016

Le SGC a rencontré l’invisibilité sous de nombreuses formes : aliens se rendant invisibles, vaisseaux sous boucliers, dispositifs de décalage de phase. Le SGC a appris beaucoup sur cette technologie…

L’invisibilité a longtemps été du domaine de la science-fiction mais, récemment, des découvertes scientifiques stupéfiantes pourraient nous approcher du développement des dispositifs d’invisibilités.

La réflexion de la lumière

Les objets sont visibles par l’œil humain parce qu’ils reflètent la lumière. Si on pouvait faire en sorte qu’ils ne la reflètent plus, ils seraient invisibles. C’est l’axiome de base du développement de la technologie de l’invisibilité. Mais il ne s’agit pas simplement de cacher un objet dans le noir ! L’invisibilité signifierait que l’objet émet ou reflète la lumière hors des longueurs d’ondes de la lumière visible.
De nombreux objets sont traversés par la lumière, ce qui les rend moins visibles par transparence. Mais on peut toujours les voir sous certains angles.

Camouflage optique

Le camouflage simple implique que l’objet ou la personne prend l’apparence de son environnement, dans lequel il se fond et devient virtuellement invisible. Cette technique est souvent employée dans le règne animal. Le camouflage militaire cherche aussi à obtenir l’invisibilité par ce moyen. Cette méthode est simple et efficace, mais la technologie a progressé vers le camouflage optique. Il consiste à utiliser une image en temps réel et à la projeter sur un objet. Par exemple, on pose une boite au milieu d’une route, avec une caméra filmant ce qui se passe derrière. L’image de la caméra est projetée en même temps sur l’avant de la boite, la faisant apparaitre invisible ou transparente. Mais il s’agit seulement d’une illusion d’optique bien agencée.

Technologie furtive

Les véhicules furtifs, comme les avions ou les bateaux, ne sont pas invisibles mais ont la capacité d’échapper aux radars. Pour y arriver, ils utilisent plusieurs techniques.

Des courbes discrètes

La forme du véhicule aide à réduire sa visibilité par le radar. Depuis les années soixante, les militaires ont développé des avions avec des formes précises destinées à les rendre moins détectables par les radars. Les hélices et les moteurs à réaction donnent des images radar très vives. La queue d’un avion est aussi très visible, surtout si elle est à angle droit du fuselage. Un avion furtif doit donc avoir une queue à un angle différent, ou pas de queue du tout. La forme du vaisseau doit aussi être entièrement lisse. Pour cette raison, les armes et les réservoirs à carburant sont installés à l’intérieur.

Les matériaux

Les autres facteurs contribuant à la visibilité sont les matériaux dont est composé l’appareil. Comme le métal reflète bien les ondes radar, les matériaux choisis pour les véhicules furtifs sont des composites non métalliques. On peut aussi utiliser de la peinture absorbant les ondes radar, surtout sur les arêtes du vaisseau.

Les boucliers d’invisibilité

La science-fiction a un moyen imparable de rendre les objets invisibles : le bouclier d’invisibilité. Nous sommes loin de disposer de tels appareils, mais il existe des développements allant dans ce sens. Des ingénieurs de l’université de Pennsylvanie, à Philadelphie, travaillent sur un dispositif qui empêche la lumière d’être réfléchie par un objet.

Ce dispositif ne rend pas l’objet transparent, mais il le fait paraitre si petit qu’il en devient quasi invisible. Les chercheurs pensent qu’il n’y aurait pas besoin d’antenne ou de réseaux informatiques. Ils affirment aussi que l’objet, sous n’importe quel ange, paraitrait toujours quasi invisible.

Dissimulation

Le « bouclier » sur lequel portent les expériences est une « couverture plasmonique » qui empêche la lumière de s’éparpiller quand elle frappe l’objet. Cette couverture fonctionne en résonnant à la même fréquence que la lumière qui la frappe. Théoriquement, un objet pourrait disparaitre complètement si l’appareil marchait avec différentes longueurs d’ondes, celles de la lumière visible. Actuellement, c’est au-delà de nos capacités, mais des expériences ont prouvé que des objets enduits du matériau plasmonique, s’ils sont frappés par la bonne longueur d’onde, peuvent « disparaitre » complètement.

L’avenir de l’invisibilité

Il faudra peut-être de longues années avant qu’un dispositif d’invisibilité fonctionnel soit construit, mais ce développement est une vraie possibilité. Qu’elle serve à des besoins militaires, médicaux ou quotidiens, une telle technologie serait certainement très utile.

Le manteau d’invisibilité

A l’université de Tokyo, des scientifiques expérimentent différents types de camouflage optique. Ils ont développé le premier « manteau d’invisibilité » du monde. Le Pr Susumu Tachi l’a conçu dans le cadre d’une dé »monstration sur la technologie de camouflage optique. Il espère un jour rendre les objets camouflés invisibles, ou transparents.

Le manteau fonctionne en projetant sur sa surface une image de ce qui se passe derrière le porteur, le faisant paraitre transparent (la partie couverte par le manteau). On pense que cette technologie sera employée pour la chirurgie (si leurs instruments ou leurs mains bloquent la vue des chirurgiens) ou pour les pilotes, qui pourraient « voir » le sol à travers le plancher du cockpit pendant l’atterrissage.

Notes du dossier : Dep. Science et Technologie des aliens du SGC
Le décalage de phase : Quand le site Alpha de la Terre a été attaqué par un saboteur, il est rapidement devenu clair qu’il s’agissait d’une assassin goa’uld, un Ashrak, qui se rendait invisible grâce à un bouclier. Cela lui donnait un grand avantage contre le pouvoir de feu des Jaffa, des Tok’ra et du SGC réunis. Pour le rendre visible, le major Carter a modifié un générateur au naquadah afin qu’il émette un champ électromagnétique à haute fréquence. Cela a ramené les particules déphasées dans le spectre visible, permettant de voir l’Ashrak.
Les Reetous : Les Reetous ont pu investir le SGC et attaquer son personnel parce qu’ils existent dans une phase qui les rend totalement invisible aux humains.
Les Nox : Les Nox aussi ont la capacité de se rendre invisibles, ainsi que d’autres objets, comme leur cité. Pacifistes, ils ne veulent pas se battre, même pour se défendre. Ils deviennent invisible pour échapper aux attaques.
Nirrti : Nirrti a utilisé deux fois un dispositif d’invisibilité au SGC. La première fois, elle voulait saboter les négociations entre la Terre et les grands maitres goa’uld en attaquant du personnel du SGC et Cronos pendant qu’elle était invisible. Elle s’en est aussi servie pour accéder au SGC et observer les modifications du corps de Cassandra (après des manipulations génétiques).
Les boucliers d’invisibilité : Beaucoup de vaisseaux aliens possèdent la technologie des boucliers d’invisibilité. Ils rendent les vaisseaux invisibles à l’œil nu, et indétectables au radar.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?