baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Mythologie > Les sites mystérieux > La zone 51

La zone 51

Titiasyl, dimanche 15 mai 2016

Les théories ne manquent pas sur la mystérieuse zone 51 ! Existe-t-elle réellement ? Est-ce une base militaire ou davantage des vaisseaux aliens y sont-ils conservés ? Pour démêler les faits de la fiction, le SGC enquête sur cette célèbre base de l’Air Force.

À 145 km au nord-ouest de Las Vegas s’étend un terrain de 37 km sur 40 entouré de barricades. Normalement, cette région broussailleuse du désert du Nevada ne devrait contenir que quelques serpents à sonnettes, mais la Zone 51 n’est pas un endroit normal...

La Zone 51

La « Zone 51 » existe bien. C’est le nom d’une base militaire top secret des États-Unis. Il vient d’une ancienne carte du secteur, sur laquelle le terrain inutilisé entourant la base était appelé la « zone 51 ». D’autres noms moins officiels ont été utilisés pour désigner la Zone 51 : « Paradise Ranch », « Dreamland » et « the Box ». Le gouvernement des États-Unis n’a pas reconnu l’existence de la base avant 2000. Jusque-là, elle n’était mentionnée sur aucune carte officielle ni dans aucune étude. La zone était entourée de barricades et surveillée par des patrouilles, son espace aérien interdit aux vols commerciaux et aux pilotes militaires ordinaires.

Groom Lake

Que se passait-il donc réellement en ces lieux ? L’histoire remonte à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Après la Seconde Guerre mondiale et le début de la guerre froide, la CIA, récemment créée, voulait développer un avion pour des missions de reconnaissance sur les capacités nucléaires croissantes des Soviétiques. La nature secrète du projet excluait une base militaire classique. Le lieu choisi a été Groom Lake, le lit d’un lac asséché dans le désert du Nevada. La zone était peu peuplée, et proche de l’endroit connu plus tard sous le nom de site nucléaire du Nevada, site d’essais atomiques atmosphériques. Même si les retombées radioactives étaient un problème pour la base, elles tenaient les gens à l’écart.

Expansion

Le programme qui conduisit au développement de l’avion furtif Lockheed U-2 a commencé en 1955. C’était alors la CIA qui contrôlait Groom Lake, et non l’Air Force. Le contrôle était très stricte. Au début des années 1960, il a fallu remplacer le U-2. L’avion furtif SR-71 a été mis au point. Le contrôle de la Zone 51 a été transféré à l’Air Force en 1970. Les projets d’avions furtifs ont continué, aboutissant au développement du F-117 Nighthawk.

Les Ovnis

En 1989, les hypothèses sur la présence d’aliens sur la Terre ont connu une importante publicité. En novembre, un certain Robert Lazar a été interviewé sur une des chaînes d’information de Las Vegas. Il prétendait avoir été employé à S-4 (faisant partie du site nucléaire du Nevada, mais assez proche de la Zone 51 pour lui être associé de près) et avoir adapté la technologie de vaisseaux aliens à des vaisseaux terriens. Il a dit avoir travaillé sur des systèmes de propulsion avancés destinés à des voyages interstellaires à des distances fantastiques. Il affirmait avoir révélé ces informations en partie dans l’intérêt de la communauté scientifique, et en partie pour se prémunir contre une « disparition prématurée ». Sachant s’exprimer, et montrant des connaissances approfondies, Lazar paraissait crédible. Mais des enquêtes ont mis en lumière des incohérences. Même si ses affirmations sont quasi impossibles à vérifier, la plupart de ceux qui connaissent le cas disent aujourd’hui que Lazar mentait. Pourtant, les théories sur un complot gouvernemental vont toujours bon train. Certains affirment que la Zone 51 est actuellement utilisée pour des recherches sur les rayons à particules. D’autres soupçonnent que les travaux sur la technologie alien aient été transférés dans une autre base militaire, dans l’Utah. Une chose est sûre : la Zone 51 continuera à alimenter les spéculations pendant des années !

Notes du dossier : Sites gouvernementaux de bases top secret

Recherches dans la Zone 51 : Beaucoup des dispositifs découverts par les équipes du SGC lors des missions sont envoyés à la Zone 51 pour étude. Il existe plusieurs laboratoires de recherche différents : métallurgie, géologie, artefacts spatiaux, etc. Cet entrepôt de technologie alien a attiré l’attention des agents du NID. Parfois, ils se sont emparés en secret d’artefacts aliens et les ont remplacés par des contrefaçons, par exemple la fausse porte des étoiles
La base de la porte des étoiles russe : Après avoir récupéré la porte des étoiles au fond de l’océan, les Russes ont construit une base secrète en Sibérie pour lancer leur programme de voyage « porte des étoiles ». Peu après, une mission russe a terriblement mal tourné.
Les essais de vol de la Zone 51 : La Zone 51 a aussi servi à développer des vaisseaux spatiaux. Le premier fabriqué par l’Air Force, le X-3QT, a été construit à partir de deux planeurs de la mort récupérés lors de M02.01. Quand il est tombé en panne dans l’espace, l’Air Force a élaboré le X-302, construit, en revanche, en partant de zéro, mais à l’aide d’une technologie goa’uld adaptée à l’utilisation par les Terriens. O’Neill et Carter ont testé le X-302 lors de MG6.Q1.
Aller à la Zone 51 : Quand on visite Las Vegas, on peut faire un détour pour aller dans la Zone 51. Bien entendu, un civil ne sera pas autorisé à entrer dans la base. Mais il pourra se vanter de l’avoir approchée... Pour gagner la Zone 51, il faut prendre la route US-93 à partir de la L-15 et se diriger vers le nord ; ensuite, sortir par la route 318, et, au bout de moins de"2 km, prendre à gauche la route 375. À ce croisement se trouve le panneau « Autoroute extraterrestre ». En prenant la route de Groom Lake, on arrive à la lisière de la Zone 51. Les affiches et les écriteaux orange indiquent qu’on est arrivé. À ce stade, les visiteurs sont repérés par les forces de la sécurité (les « cammo dudes », « types en treillis ») et surveillés par des caméras.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?