baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Mythologie > Les théories scientifiques > Tout sur le clonage

Tout sur le clonage

Titiasyl, dimanche 15 mai 2016

SG-1 a rencontré plusieurs formes de clonage réussi chez des races aliens. Le SGC enquête sur les progrès de ces techniques de duplication sur la Terre. Sommes-nous près de créer des clones humains ?

Les débats sur le clonage sont devenus courants au cours des dernières décennies, lorsque la technologie s’est améliorée, les scientifiques rapportant des clonages réussis. Le clonage consiste à créer un organisme qui est la copie exacte d’un autre. Ce type de duplication évoque l’image de savants dans leur laboratoire créant des quantités de copies identiques, mais il existe de nombreux clones humains parmi nous, d’origine naturelle. Les vrais jumeaux sont par essence des clones, car ils proviennent du même organisme qui s’est dédoublé. Les scientifiques tentent de recréer ce processus pour fabriquer des clones.

Quelle est la différence ?

Les deux formes principales de duplication sont le clonage reproductif et le clonage thérapeutique. Lorsqu’on parle de clonage, on fait généralement référence à la première catégorie. Le clonage reproductif consiste à prendre une cellule du sujet à cloner et à l’insérer dans un ovule vidé. Un embryon se forme et est implanté dans une mère porteuse, qui donne naissance au clone. Le clonage thérapeutique est la production d’embryons humains pour la recherche. L’embryon fournit des cellules souches pouvant être utilisées pour trouver un remède à des atteintes dégénératives comme les maladies de Parkinson ou d’Alzheimer, ou des paralysies dues à des blessures de la moelle épinière.

Des pièces de rechange

La duplication est considérée comme un moyen d’aider les malades, mais elle soulève des objections morales. Théoriquement, le clonage thérapeutique pourrait constituer une sorte de « kit de premier secours » humain. Par exemple, les scientifiques cloneraient nos cellules pour réparer les gènes mutants qui provoquent des problèmes. En 2001, le gouvernement britannique a autorisé le clonage d’embryons humains pour aider à guérir certaines maladies.

Dolly est née

Le premier mammifère cloné a été la brebis Dolly, née en 1996. Dolly était la réplique d’une brebis adulte qui a servi de donneuse du noyau de la cellule somatique implanté dans l’ovule (une cellule somatique est une cellule non reproductive). Dolly a été créée dans un centre de recherche écossais, le Roslin Institute. Sa naissance a fait figure de plus grande avancée scientifique de la décennie. Mais elle a aussi déclenché le débat de l’éthique du clonage. Dolly est morte en 2003, euthanasiée à la suite d’une maladie pulmonaire.

Expérimentation sur les humains

Un an après la mort de Dolly, une société, Clonaid, a annoncé qu’elle avait créé le premier clone humain, Eve. Cette nouvelle a été accueillie avec scepticisme. La société prétendait que ce bébé de 3.2 kg était la jumelle génétique de sa mère, une américaine de 31 ans, et avait été créé à partir d’ADN provenant de cellules de la peau maternelle. Mais la société n’a pas fourni de preuves basées sur l’ADN, prétendant que cela porterait atteinte aux droits de cette famille. Au Royaume-Uni, le clonage thérapeutique est autorisé.

Faibles espoirs

Certains scientifiques espèrent toujours cloner des humains : D’autres pensent que cette technologie n’est pas prête à être utilisée sur l’homme. Ian Wilmut, un des créateurs de Dolly, affirme qu’un tel projet serait irresponsable et criminel. Près de 98% des projets de clonage échouent : soit les embryons ne sont pas viables, soit les petits meurent peu après la naissance. Et si le clone survit,, il souffrira probablement d’anomalies génétiques. Certains ont un cœur, des poumons ou des vaisseaux sanguins défectueux. La brebis Dolly elle-même connaissait des problèmes.

Notes du dossier : Dep. Sciences et Technologie du SGC

Les clones Kull : Quand il a créé ses guerriers kull, Anubis a fabriqué par manipulation génétique un hôte doté d’une force supérieure. Il l’a ensuite cloné pour former une armée de soldats qui lui sont entièrement dévouées.
Les Asgard : Les Asgard sont depuis longtemps incapables de reproduction sexuée. Ils utilisent le clonage et des méthodes de transfert de l’esprit. Quand l’ancien corps est trop usé, la personnalité est transférée dans un corps cloné plus jeune. Les scientifiques asgard pensant que les limites de cette méthode seront bientôt atteintes, et recherchent des solutions à ce problème.
Les doubles de SG-1 : Le seul habitant de P3X-989, Harlan, a fait des « clones » de SG-1. Mais il ne s’agissait pas réellement de clones : ils avaient un extérieur synthétique et un intérieur robotique, sur lesquels étaient plaquées des copies de la personnalité des membres de SG-1, et des connaissances sur la technologie de la planète.
Duplication des symbiotes : Dans une petite ville de l’Oregon, SG-1 a découvert que des symbiotes étaient clonés et insérés dans les résidents. Ils pouvaient prendre le contrôle de leurs hôtes uniquement pendant leur sommeil.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?