baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Dieux > Osiris

Osiris

Titiasyl, dimanche 3 juillet 2016

Le goa’uld Osiris a été enfermé des milliers d’années dans un vase canope, jusqu’à ce que Sarah Gardner le libère par erreur. Osiris était le dieu égyptien des morts. Le SGC étudie le mythe qui entoure cette divinité majeure.

Malgré son titre impressionnant de dieu des Morts, Osiris n’était pas une sorte de démon, mais un des dieux les plus importants et les plus révérés d’Egypte. De nos jours, son mythe éveille encore en nous un écho.

Trahison et résurrection

Ce mythe traite de sujets éternels, comme la jalousie, la renaissance, l’honneur et la vengeance. Ce que nous en savons aujourd’hui nous a été transmis en particulier à travers les écrits de Plutarque, historien grec du Ier siècle. Les archéologues n’ont jamais pu mettre au jour le récit complet du mythe en égyptien ancien, mais ce qu’on a découvert corrobore le texte de Plutarque.

Au début, Osiris n’était pas le dieu des Morts, mais le premier souverain de l’Egypte, « seigneur de la Terre », qui régnait en compagnie de sa sœur et épouse, Isis. Observant la façon de vivre de son peuple, il estima qu’il était encore barbare, et le bienveillant Osiris décida de le doter de lois et de lui apprendre l’agriculture, et la manière de se nourrir et d’adorer les dieux.

Jaloux du succès de son frère, le dieu Seth tua Osiris en l’enfermant dans un coffre décoré et en le jetant dans le Nil. Désespérée par la perte de son époux, Isis, aidée par sa sœur Nephtys, décida de recourir à la magie pour retrouver le corps d’Osiris. Furieux, Seth vola le cadavre, le découpa en 14 morceaux et éparpilla ceux-ci sur la terre d’Egypte.

Isis écuma le pays et retrouva tous les morceaux du corps d’Osiris, excepté son membre viril. Elle lui en fabriqua un nouveau et utilisa la magie pour ressusciter son époux, le temps de concevoir un enfant de lui : Horus, le futur roi, qui vengerait Osiris de Seth.

Le jour du jugement

Même s’il était un dieu, Osiris ne pouvait pas revenir dans le monde des vivants. Il est resté dans le monde de l’au-delà, devenant son chef et son juge. Osiris tenait sa cour dans le tribunal du monde souterrain. Dans cette « salle des deux justices », 42 dieux évaluaient les mérites du défunt. Chaque âme devait faire une « confession négative » établissant que le défunt n’avait pas accompli un des 42 péchés associés aux dieux-juges (qui se déclinaient de l’anodin péché de bavardage à des crimes sérieux comme le meurtre ou la fornication). Si les juges estimaient que l’âme était sincère, et si le défunt avait reçu des obsèques convenables, Osiris lui accordait le passage vers le Duat, l’équivalent égyptien du paradis.

Les temps modernes

Pour les rois égyptiens anciens - qui étaient considérés comme des représentations des dieux -, l’histoire d’Osiris, d’Isis et d’Horus procurait une rationalisation théologique au système monarchique égyptien. Les Égyptiens ont d’abord cru que seuls les monarques pouvaient « rencontrer » Osiris, mais, au Moyen Empire (vers 2000 av. J.-C), le mythe était devenu assez populaire pour que tout Egyptien pense avoir la possibilité de rencontrer Osiris et de renouveler son corps dans l’au-delà, et à travers ses descendants humains. Le mythe d’Osiris a subsisté jusqu’à la fin de l’époque dynastique égyptienne. Il est possible qu’il ait ensuite continué à influencer la vision de la mort dans d’autres croyances. En particulier, on retrouve dans beaucoup de religions contemporaines le thème de la résurrection et du salut.

Archéologie

« Osiris » est un nom grec, dérivé du nom hiéroglyphique originel du dieu. Les égyptologues ignorent sa prononciation ; elle était sans doute voisine d’« Usir »ou « Aser ». Il signifiait peut-être « la force de l’œil », ou « le puissant ». On ne trouve pas de traces de l’existence d’Osiris à l’époque prédynastique égyptienne (il y a environ 5 000 ans). En Basse Egypte, Osiris était probablement un dieu mineur de l’Au-delà et de la Fertilité. Pourtant, au cours des siècles, son rôle a changé. Sa popularité a augmenté quand il est devenu le dieu des Morts, censé accorder la vie éternelle. Pendant le Nouvel Empire, Osiris était parfois connu sous une forme combinée : Râ-Osiris ou Ptah-Sokar-Osiris.

Le mythe affirmant que le corps d’Osiris a été éparpillé, un certain nombre de sites religieux égyptiens ont prétendu en posséder une partie. Abydos était un des plus connus. Pendant le Moyen Empire, la tombe d’un roi de la Ière dynastie a probablement été transformée en « tombeau d’Osiris ».

Notes du dossier : Dép. Archéologie et histoire ancienne du SGC

Les vases canopes d’Isis et d’Osiris : Lors des rites de momification, les Égyptiens plaçaient les organes du défunt dans des vases canopes. Les deux vases de l’expédition de Stewart contenaient des symbiotes goa’uld. Ces vases sont liés au mythe d’Osiris. selon lequel Seth a placé Osiris dans une boîte magique. Sur le vase d’Isis, une inscription indique « banni de mémoire ». Le symbiote Isis est mort quand le sceau a été brisé. Osiris s’est enfui quand Sarah Gardner a ouvert le vase.
L’expédition de Stewart : En 1931, l’Expédition de Stewart a trouvé des artefacts égyptiens à Gizeh, dont les vases canopes d’Isis et d’Osiris, et une amulette en or d’Osiris. Dans l’année suivante, tous les membres de l’expédition sont morts. Quand le vaisseau qui transportait les objets vers l’Amérique a sombré au large du New Jersey, des rumeurs de « malédiction » ont circulé.
L’amulette en or : Selon la datation au carbone 14, cette amulette en or d’Osiris a plus de 10 000 ans. Elle contient peut-être des traces de naquadah. Cela tend à prouver que le Dr Jackson a raison : la civilisation égyptienne serait plus ancienne qu’on le croit habituellement. Comme le programme de la porte des étoiles est top secret, il est peu probable que la vérité sur cette amulette soit un jour révélée au public.
La tombe d’Osiris : Après avoir pris Sarah Gardner comme hôte, Osiris est retourné en Egypte. Un dispositif du ruban était caché à l’intérieur de sa tombe. Son vaisseau personnel étant également enterré sur le site, il l’a utilisé pour s’enfuir.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?