baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Drabbles > Drabbles divers > Lavage de nez

Lavage de nez

Titiasyl, vendredi 30 septembre 2016

Samantha avait conduit Eléanore chez le médecin alors que celle-ci était un peu patraque.
Après un petit examen, le docteur conclut que la petite fille avait une grosse rhino-pharyngite.
- « Pour la pharyngite, vous lui donnerez ceci trois fois par jour. » fit l’homme en rédigeant l’ordonnance.
- « D’accord. » souffla Samantha, rassurée que sa fille n’ait rien de grave « Je dois lui donner avant ou après son biberon ? »
- « Donnez-lui environ quinze minutes avant. » sourit le médecin « Ça l’aidera à avaler sans avoir mal. »
Eléanore pleurnicha dans les bras de sa maman alors que celle-ci la câlina avec tendresse.
- « Pour son rhume, il faudra lui faire des lavages de nez plusieurs fois dans la journée. »
- « Elle se mouchera en éternuant. » râla la jeune femme « Les dernières fois que j’ai voulu lui laver le nez, elle m’a mordu les doigts. Et je pense que j’ai dû avoir de sacrées bosses dans le dos vu le nombre de coups de pied dans la poitrine qu’elle m’a donnés. »
- « Vous n’avez peut-être pas la bonne méthode pour le faire. » fit le médecin en se levant pour rejoindre la table d’auscultation « Venez, je vais vous montrer. »
- « Ma meilleure amie est médecin alors elle m’a déjà montré comment faire. » fit Sam en souriant d’avance « Mais montrez-moi votre méthode. Ça marchera peut-être. »
Ravi, le docteur mit la petite fille sur le côté et lui bloqua les bras.
De sa main libre, il prit le petit flacon de sérum physiologique et commença à le mettre dans la narine d’Eléanore.
Mécontente, le bébé se mit à hurler et à taper des pieds comme elle le pouvait pour se défendre.
Quelques instants plus tard, le médecin poussa un gémissement de douleur alors qu’il relâcha la petite fille.
- « Vous avez raison. » souffla douloureusement l’homme « Elle se mouchera en éternuant. »
Tout en tenant ses parties intimes d’une main, il repartit s’assoir à son bureau tandis que Sam se retenait de rire.
Quelques instants plus tard, Sam et sa fille étaient hors du cabinet, l’ordonnance bien au chaud dans le sac à main de la jeune femme.
- « Tu es terrible ma puce. » sourit la jeune maman « En tout cas, tu as sacrément bien visé. »
Epuisée, la petite fille ne répondit pas, tant elle était confortablement blottie contre sa maman, profondément endormie.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?