baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Mythologie > Les êtres mythiques > Les métamorphes

Les métamorphes

Titiasyl, dimanche 27 août 2017

SG-1 a rencontré des aliens capables d’adopter d’autres formes. Cette aptitude est une source de fascination constante dans la mythologie humaine. Pour déterminer s’il existe un lien, le SGC enquête sur les légendes concernant les métamorphes.

De nos jours, la plupart des gens ne croient plus aux légendes sur les loups-garous, les sorcières ou les vampires. La principale raison est qu’il n’existe aucune preuve scientifique de leur existence. Pourtant, autrefois, les croyances étaient très différentes. Dans le folklore du monde entier, de nombreux récits parlent d’humains et d’autres créatures capables de se métamorphoser. Prenant l’apparence de différents animaux, elles y gagnent de nouvelles capacités.

Les débuts

Le mot « lycanthropie » se réfère à la possibilité pour un humain de se métamorphoser en animal. Il vient du grec (Lycos, qui signifie « loup », et anthropos, qui signifie « humain »). Bien que l’origine du mot soit en rapport direct avec le loup, le terme s’applique aujourd’hui à la transformation d’un humain en animal.

Dans certaines régions de la Grèce, des mythes au sujet des loups-garous, venant probablement des époques préhistoriques, ont été liées à la religion olympienne. En Arcadie, une région de la Grèce infestée de loups, il existait un culte de Zeus-loup. Le mont Lycaeus était le théâtre d’une réunion annuelle lors de laquelle, disait-on, les prêtres préparaient un festin sacrificiel comportant de la viande – dont une partie est de la chair humaine. Selon la légende, ceux qui en mangeaient devenaient des loups et ne pouvaient plus reprendre leur forme humaine, sauf s’ils s’abstenaient de chair humaine pendant neuf ans.

Différentes cultures

Dans le folklore, le type d’animal qu’un humain peut devenir dépend des origines du mythe. En Asie, le tigre est l’animal le plus commun. En Europe, il s’agit souvent du loup ou de l’ours. Bien que l’humain soit en général supposé se transformer en carnivore redoutable de grande taille, il peut parfois adopter l’apparence d’un animal plus inoffensif.

Dans les mythes, la transformation est en principe le résultat de la magie ou de la sorcellerie. Les manifestations varient. La métamorphose peut être volontaire ou involontaire, temporaire ou permanente. L’animal peut aussi être l’âme de la personne, ou son « double astral », qui quitte le corps quand l’humain est plongé dans une transe. D’autres mythes font de l’animal un simple messager de l’humain.

L’homme-loup

En Europe Occidentale, le loup-garou est le plus connu de tous les mythiques lycanthropes. Le mot anglais (werewolf) vient de l’ancien terme saxon wer, qui signifie « homme », et de wolf, « loup ».

Au Moyen-Age, les populations d’Europe Occidentale croyaient fermement à l’existence des loups-garous. On disait que le loup-garou, actif seulement la nuit, dévorait des enfants et des cadavres. La légende prétendait qu’il pouvait être tué par des objets en argent et, qu’une fois mort, il reprenait sa forme humaine.

Pendant les périodes les plus sombres du Moyen-Age, l’église stigmatisa le loup pour en faire l’incarnation du mal – un serviteur du démon. L’Eglise exerça une telle pression sur des schizophrènes, des épileptiques et des arriérés mentaux qu’ils avouèrent souvent être des loups-garous et recevoir leurs ordres de Satan.

Pendant les XVe et XVIe siècles, on estime que trente mille personnes au moins ont eu le malheur d’être cataloguées comme des loups-garous en France. Un grand nombre ont été poursuivies par les autorités, torturées et tuées.

Les vampires

Dans le folklore, un vampire est un esprit malin – généralement un mort-vivant – qui quitte sa tombe et se transforme en une créature suceuse de sang, par exemple une chauve-souris, pour continuer à profiter des plaisirs de la vie. Généralement, le terme « mort-vivant » se réfère à une créature qui devrait être morte mais qui est toujours active dans le royaume des vivants. Selon la légende, la victime d’une rencontre avec un vampire meurt ou se métamorphose elle-même en vampire.

Les vampires étaient censés pouvoir prendre la forme d’une chauve-souris, ou d’autres animaux, et être capables de se transformer en brouillard. Ils pouvaient commander à des animaux, comme les rats et les loups, ainsi qu’aux éléments. Certains récits soutiennent que les vampires volaient.

Fiction moderne

Bien que la science ait rejeté cette possibilité, la métamorphose continue à être un thème récurrent de la plupart des mythes et des fictions modernes.

Hollywood a donné naissance à quantité de films qui montrent des gens capables de prendre des caractéristiques animales. Beaucoup de personnages de romans ou de jeux vidéos possèdent aussi ces capacités. Ce thème continuant de fasciner les humains, il est fort probable que la métamorphose et la lycanthropie restent pendant de nombreuses années des thèmes populaires de la fiction.

Notes du dossier : Dep. D’analyses des races d’aliens du SGC

Les esprits, une race d’aliens : Lors de M02.13, SG-1 rencontré un groupe de gens qui semblaient avoir été enlevés sur la Terre par les Goa’uld, des milliers d’années auparavant. Ils sont protégés par une race d’aliens qui incarnent les esprits gardiens de ce peuple. Ces aliens ont la faculté de se métamorphoser, pouvant prendre l’aspect d’animaux ou d’humains. Par exemple, Xe’Is avait adopté l’apparence d’un corbeau. Ils disposent aussi d’autres pouvoirs remarquables, entre autres celui de faire disparaitre les gens et celui de les guérir rapidement.

Les aliens de P3X-118 : Au contraire des « esprits », la transformation des aliens de P3X-118 est basée sur la technologie. Ils ont envahi le SGC en adoptant l’apparence de plusieurs membres dy SGC. En connectant un dispositif spécial à leurs victimes, les aliens peuvent prendre l’aspect d’un humain et parler comme lui, en ayant accès à tous ses souvenirs. L’invasion de aliens auraient pu marcher si Teal’c et le major Carter n’avaient pas découvert la supercherie.

Les Reols : Foncièrement pacifiques, les Reols nomades n’utilisent pas la technologie et évitent les conflits. Leur mécanisme de défense naturel est un composé chimique produit par leurs corps. Cette substance, disséminée dans l’air, affecte la mémoire des autres êtres. Lors de M05.04, un Reol a utilisé ce composé chimique quand il est entré en contact avec SG-1. Sous l’effet de la substance, les membres de SG-1 n’ont pas vu un Reol, mais « Tyler », un nouveau membre de SG-1. Malheureusement pour les Reols, les Goa’uld s’intéressent beaucoup à cette substance et les pourchassent sans merci pour pouvoir étudier la race et le composé chimique.

Les Anciens : Les Anciens ont depuis longtemps abandonné leurs corps physiques pour accéder à un plan d’existence supérieur. En de rares occasions, ils peuvent reprendre une forme corporelle pour communiquer avec les autres races. On suppose qu’un Etre élevé peut se manifester sous l’aspect de son choix.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?