baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Le manuscrit en écriture cunéiforme

Le manuscrit en écriture cunéiforme

Titiasyl, samedi 2 septembre 2017

Cet antique parchemin akkadien, récupéré par le SGC a cause de son rapport avec M01.12, est une transcription faite à partir de messages rédigés longtemps auparavant, en alphabet cunéiforme, sur des tablettes de terre cuite. Cette écriture développée, il y a plus de 4000 ans en Mésopotamie fut adaptée par les Sumériens, les Akkadiens, les Babyloniens et les Assyriens. Des archéologues Français du début du XXe siècle ont découvert cette transcription. Il s’agit d’un ancien code de loi babylonien.

La destinée d’Omoroca.

On a aussi découvert une deuxième transcription partielle des stèles akkadiennes originales. Elle se réfère à un personnage historique appelé Omoroca. L’écriture cunéiforme dit « Révéler destinée Omoroca », et le parchemin continuait probablement pour évoquer ce qui était arrivé à cette femme. D’après des études historiques et les notes de Daniel Jackson, il semble qu’Omoroca ait appartenu à la race des Oannes (comme Nem, que Daniel Jackson a rencontré lors de M01.12). Elle est venue sur la Terre pour combattre les Goa’uld et tenter de protéger les humains de l’époque.

Omoroca a ensuite été assassinée par le Goa’uld Belos, dans la Babylone antique.
Lors de M01.12, Nem a montré à Daniel Jackson une copie de ce document, ou de la stèle d’origine, pour essayer de découvrir ce qui était arrivé à Omoroca.

L’histoire de l’écriture cunéiforme

L’inscription, similaire à celle qui lui a été présentée lors de M01.12, a été identifiée par Daniel Jackson comme étant d’origine akkadienne. Il a conclu que le texte – une déclaration légale d’un ancien roi babylonien – datait de 2000 av. J.C. Les symboles sont similaires à ceux de l’alphabet de la dynastie d’Hammourabi (vers 1900-1600 av. J.C.). Ils étaient gravés avec un stylet en roseau sur des tablettes en argile, qui étaient cuites dans un four pour les durcir.

Hammourabi a fondé son code légal sur des lois plus anciennes, créées par les rois akkadiens et sumériens. Son code a été gravé sur une stèle en diorite, une pierre ignée noire, haute de plus de 2,50m. Elle a été découverte à Suse, un antique cité babylonienne maintenant intégrée à l’Iran. La stèle se trouve désormais au musée du Louvre, à Paris.

Information

Objet : Le parchemin Akkadien
CAT N° : SGC/23/075
Dimensions : 30 cm x 40 cm
Lieu : Mésopotamie
Créateurs : Les Akkadiens
Matériau : Papyrus
Age : 3000 ans
But : Transcription plus récente d’une partie du code de loi d’Hammourabi ; les 282 lois reflétaient la structure sociale de l’époque.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?