baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Les artéfacts Salish

Les artéfacts Salish

Titiasyl, mardi 5 septembre 2017

Lors de M02.11, SG-1 a exploré une planète où elle a rencontré un groupe d’humains dotés de nombreuses caractéristiques rappelant celles de la tribu amérindienne des Salish. Daniel Jackson a supposé que les Goa’uld les avaient emmenés sur PXY-887 à une époque lointaine même s’il est resté peu de temps sur la planète, il a rapporté ce qu’il a vu et appris.

Il est probable que les habitants de PXY-887 sont des descendants de la tribu amérindienne des Salish, un groupe vaste et diversifié. Les tribus d’Indiens d’Amérique du Nord qui parlaient la langue des Salish ont vécu dans ce qui est maintenant la Colombie-Britannique, le nord de l’État de Washington, l’Idaho et l’ouest du Montana.

Objet : Fauteuil Salish avec Armoiries
Cat. N° : SGC/02/11
Lieu : PXY-887
Age : Inconnu, mais le fauteuil semble de fabrication assez récente.
Créateurs : Les Salish de PXY-887887
Matériaux : Bois
But : Fauteuil ou trône de cérémonie utilisé pour des occasions spéciales

Organisation tribale

Sur PXY-887, les tribus semblent être divisées en clans autonomes formés de familles liées entre elles, organisées assez librement et ayant chacun leur chef et leur territoire. En hiver, les clans occupent un village près d’une rivière. En été, ils vivent dans des campements, où ils pêchent et ramassent des baies et des racines. Leurs habitations sont généralement des cabanes couvertes de terre ou de branchages. Certaines tribus côtières utilisent des habitations en planches sur pilotis. Ce peuple n’hésite pas à employer une technologie avancée, tout en conservant un mode de vie traditionnel.

Armoiries et totems

La plupart des familles, sur PXY-887, comme dans les tribus salish de la Terre, ont des armoiries représentant des animaux ou des êtres surnaturels qu’ils pensent être fondateur de leur tribu. Ces êtres, ou gardiens, sont toujours révérés et respectés, mais rarement considérés comme des dieux. Similaires aux blasons des nobles européens, les armoiries sont aussi appelées totems. Elles sont représentées à de nombreux endroits, et de façons très variées. Les totems peuvent être peints à l’extérieur des habitations, sur du mobilier, tatoués sur le corps ou intégrés au tissu des vêtements.

La manière la plus marquante d’exposer ses armoiries est le mât totémique qui rassemble souvent tous les symboles de la lignée ancestrales. En bois sculpté orné de trinium, ils portent l’image stylisée d’animaux et d’humains assis les uns au-dessus des autres, en témoignage de l’histoire de la lignée. Chaque animal ou esprit représenté sur le mât totémique a une signification précise. L’ensemble des symboles constitue un récit ou un mythe. Mais cette légende ne peut pas être lue : il faut savoir ce que les symboles signifient pour les natifs, et connaître l’histoire et les coutumes du clan, pour interpréter son message.

L’arbalète

Alors que les Amérindiens s’armaient généralement d’un arc et de haches pour la chasse et la guerre, les Salish de PXY-887 ont dépassé ce stade et conçu une arbalète particulière. Cette arme très puissante utilise des carreaux dont la pointe est composée de trinium forgé. Le SGC a vite mesuré la puissance de l’arbalète salish quand un carreau est arrivé par la porte des étoiles et a traversé le verre blindé de la salle de contrôle pour s’enfoncer dans le bras du Colonel O’Neill.

Les canoës

Le canoë est un vaisseau à la fois élégant et fonctionnel. Le canoë n’est pas seulement le moyen de transport des Salish, c’est aussi un aspect important de leur vie. Les artisans qui les fabrique sont très respectés dans la société salish.
Comme leurs ancêtres de la Terre, les Salish de PXY-887 ont accès à de grandes rivières qui leur fournissent des ressources abondantes. Leurs canoës reflètent leurs besoins, de la minuscule barque de pêche réservée à l’utilisation locale aux grands canoës de guerre pouvant voguer sur l’océan. Les clans qui vivent près de l’océan se nourrissent principalement de poissons et de fruits de mer. Ceux qui habitent vers l’intérieur complètent leur régime part des produits de la terre.

Le trinium

Le trinium est un métal inconnu sur la Terre. Sur PXY-887 les Salish l’appellent « ke ». Sous sa forme de minerai brut, le trinium est très friable, mais un fois raffiné et forgé, il possède des propriétés étonnantes. Lors d’essais effectués par les scientifiques de SGC, le trinium forgé s’est révélé cent fois plus robuste et plus léger que l’acier. Les Salish ont trouvé des moyens novateurs d’utiliser le trinium dans leur vie quotidienne. Sur Terre, le SGC s’est servi de trinium pour construire un nouvel iris, quand le premier a été détruit par l’attraction gravitationnelle d’un trou noir.

Les artéfacts spirituels

Le loup est très populaire sur les armoiries salish, puisqu’il est supposé avoir les plus grands pouvoirs surnaturels. Il est considéré comme le meilleur chasseur de tous les animaux terrestres, et très respecté pour son intelligence.

Pour qu’ils transmettent aux humains leurs talents de chasseurs, les loups sont invoqués comme des esprits. Les Salish pensent que les loups sont les esprits de chasseurs morts. Comme ils s’accouplent pour la vie, forment des familles et voyagent en bandes, les loups sont un symbole de la famille des Salish. L’esprit-corbeau est courant dans la tradition amérindienne. Il est le créateur, le messager censé aider l’humanité. On dit que Xe’ls est passé à travers le monde. Transformant les monstres et autres créatures mythiques en pierres et en animaux, il a mis les choses en ordre pour les habitants actuels de l’univers.


Témoignant du respect des Salish pour les loups, cette figurine de bois orne le sommet d’un poteau.


Comme l’indique ce blason, les Salish croient en l’existence d’un esprit, qui a pris la forme d’un corbeau.


Le canoë fait d’un tronc évidé est une spécialité des Salish, et des Amérindiens de la côte du Pacifique.



Les murs de ce bâtiment sont composés d’un treillis en trinium qui les rend étanches et très légers.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?