baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Chacha76 > Les histoires > OS > Os chanson > Emporté par la maladie

Emporté par la maladie

chacha76, dimanche 3 septembre 2017

Titre : Emporté par la maladie.

Auteur : Chacha76.

Série : Stargate SG-1.

Genre/ Pairing : Drame, Emotion...

Personnages : Jack, Sam ainsi que des personnes inventés...

Résumé : Jack est emporté par la maladie, sa femme est auprès de lui jusqu’à la fin...

Saison : 8 ( Jack est général, Sam est colonel, Janet et Jacob sont toujours en vie, Pete n’existe pas et Jack n’a jamais été avec Kerry. )

Disclamer : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM. 

Note de l’auteur : Deuxième os en chanson, j’aime beaucoup la musique que j’ai choisie car cela correspond avec l’idée globale de l’histoire. Les caractères des personnages de la série ne sont pas repris dans mon histoire.

Bonne lecture à tous...

Jack et Samantha s’étaient unis devant Dieu, quelques années auparavant. A la suite d’une mission de sauvetage, la militaire était revenue grièvement blessée car elle avait été emprisonnée par un goa’uld.

Sam avait continué à se battre pour revoir Jack une dernière fois avant de s’en aller et ce jour-là Jack avait eu une peur bleue de la perdre. Il avait demandé une dérogation pour eux deux afin de vivre enfin le grand amour.

Ils s’étaient mariés quelques mois plus tard après cette mission à haut risque, et après leur mariage ils avaient décidé d’avoir des enfants car le militaire savait que la jeune femme en voulait et il était prêt à redevenir papa.

Quelques mois plus tard, ils apprirent que bientôt un bébé viendrait s’ajouter au bonheur qu’ils avaient déjà construit ensemble. Jack fut heureux d’apprendre cette nouvelle car il comptait bien profiter de cette seconde chance qui s’offrait à lui .

Quatre mois plus tard, la jeune femme était enceinte de 5 mois, ils vivaient le bonheur au jour le jour, savourant tous ces moments qu’ils passaient ensemble car les personnes qui sont le plus chers dans notre cœur, peuvent partir n’importe quand.

Jack ne se sentait pas bien depuis quelques jours. Il avait donc pris rendez-vous chez un médecin afin de savoir pourquoi il était malade. Sa femme l’avait accompagné malgré sa grossesse avancée car elle n’avait pas voulu le laisser tout seul.

Le médecin ne sachant pas ce qu’avait Jack, il les envoya voir un autre confrère puis encore un autre. Ce dernier donna enfin le diagnostic : Jack avait une maladie et était condamné.

Jack allait mourir dans quelques mois, il n’allait pas voir grandir son enfant et ni assister à sa naissance. En sortant du spécialiste, Jack fut perdu car il réalisait que jamais il ne verrait son enfant, ni les premiers pas de son bébé, ni sa rentrée en maternelle et encore moins ses premiers genoux écorchés.

Cela l’entraîna plus dans la déprime qui était en lui depuis l’annonce de sa tumeur. Tl mit ses écouteurs dans ses oreilles et choisi une musique qui correspondait à sa condition.

Sniff sniff
J’ai plus le temps
Sniff j’ai plus le temps
J’ai plus le temps

Jack s’installa du côté conducteur afin de prendre le volant car avec sa grossesse avancée, il était déconseillé pour sa femme de conduire. Il mit les clés sur le contact, attendit que Samantha monte dans la voiture puis mit le moteur en route.

Un docteur m’a prévenu d’une mort certaine
Une tumeur plus d’avenir, je n’atteindrais pas la trentaine
Tant de gens vont me manquer, quand je serais dans le ciel
Et si j’écris cette lettre, c’est pour vous dire que je vous aime.

Jack et sa femme arrivèrent dans la maison qu’ils avaient acheté ensemble. Jack coupa le moteur et descendit rapidement de la voiture afin d’aider sa femme n’ ayant pas vraiment fait attention à elle tout au long du trajet alors qu’elle portait leur enfant.

Samantha le regarda de toute sa hauteur et vit beaucoup de tristesse sur son visage. Alors pour connaître les raisons de celle-ci, elle attendit d’être dans la maison et plus précisément dans leur chambre pour pouvoir parler tranquillement.

Ils entrèrent dans leur chambre dans les bras l’un de l’autre, et Sam attrapa le téléphone avec lequel Jack écoutait sa musique, mit sur pause et prit la parole :

- « Jack, j’aimerais que tu me parles. Depuis que nous sommes sortis du médecin, tu n’as dit aucun mot et je veux savoir ce qui te rend si triste. » Déclara la jeune femme en le prenant dans ses bras et l’attirant sur ses genoux.

Jack ne voulant pas faire de mal à sa femme ainsi qu’à leur bébé, la repoussa afin que Samantha soit allongée et qu’il puisse mettre sa tête sur son ventre pour écouter les battements du cœur de leur enfant et ainsi avoir un contact avec leur fils.

Les meilleurs partent les premiers,
j’l’ai peut-être mérité
J’voulais garder ça secret,
mon état s’est empiré.
D’un monde à l’autre, en une fraction de seconde,
Bientôt l’heure de quitter ce monde.

Jack posa doucement sa tête sur le ventre rebondi de sa femme et quand son oreille entra en contact avec son ventre, son fils donna un coup de pied vigoureux contre sa joue.

Le militaire sourit car souvent la jeune femme disait que leur fils serait comme son père, ne tenant pas en place et bougeant partout. Une fois installée correctement, la jeune femme prit la parole :

- « Parle-moi !! » Supplia Samantha.

- « Sammy, depuis que nous sommes sortis du médecin, je ne peux pas imaginer ma vie sans toi mais c’est ce qu’il va se passer. Tu seras toute seule lors de l’accouchement, et ce n’est pas ce que nous voulions tous les deux. J’ai peur. » Répondit enfin Jack à sa femme.

- « C’est vrai ce n’est pas ce que nous voulions mais la vie est là pour être vécu et nous allons en profiter avant que tu partes même si c’est avant la naissance de notre fils. » Rétorqua la jeune femme en caressant les cheveux de son mari.

- « Mais moi, je veux assister à sa naissance, être là dans les moments de sa vie, quand il poussera son premier cri. Assister à ses premiers pas, sa première rentrée à l’école, ses premiers genoux écorchés et que nous devrons le rassurer et le soigner. Je veux être là pour toutes ces choses, et pas uniquement assister à sa naissance même si cela tiendrait d’un miracle que je puisse y assister. » Dit-il avec de la peine dans sa voix de pouvoir avoir toutes ces choses.

- « Mon chéri, je te promet de faire tout ce qui en mon pouvoir pour dire à notre fils qu’il avait un papa dont il doit être fier, d’en avoir un comme toi. Je lui raconterais tout ce que tu as fait pour sa maman. » Répliqua la jeune femme en laissant des larmes couler, ne pouvant les retenir plus longtemps.

(X2 )
J’ai plus le temps de regarder derrière moi,
j’ai tout fait pour vous garder près de moi.
Je me suis battu comme il le fallait,
mais ne s’est arrangé.
J’ai plus le temps, j’ai plus le temps, je n’ai plus le temps.

- « Oh Sammy, je t’aime. Je ne veux pas te laisser toute seule. » Chuchota Jack.

- « Jack, tu ne me laisses pas toute seule, j’ai une merveilleuse partie de toi en moi. Je te promets que je m’en occuperais comme si ma vie en dépendait. » Déclara la jeune femme en redressant son mari.

La mort ne prévient pas,
oui les coups me foudroient.
Le décompte commença,
la mort me rattrapa.
La vie en a après moi,
j’me demande même plus pourquoi.

Ils restèrent ainsi pendant quelques heures, enlacés dans les bras l’un de l’autre, savourant ce moment qu’ils passaient tous les deux, enfin tous les trois avec le bébé dans le ventre de sa femme.

Aujourd’hui, je suis faible,
j’ai arrêté de lutter.
Je n’ai pas de remèdes,
j’peux même pas en profiter.
Peut-on dire que je suis un mort prématuré.

Mon complet est fait de larmes,
la fin de ma vie est un drame.
Ils sont tous à mes côtés, alors pourquoi
je me sens si seul, dans ce monde.
Je me sens si seul.

- « Tu sais fiston, j’aimerais tellement être là auprès de toi lors de ta naissance, je veux être auprès de toi à chaque instant de ta vie. Cela me fait tellement mal de me dire que jamais je ne te verrais grandir. Pourquoi la vie est-elle aussi injuste ? Pourquoi elle m’enlève ce que j’ai vécu avec ta maman ? Pourquoi cela nous arrive ? J’ai protégé mon pays au détriment de ma propre vie personnelle, pourquoi ? » Dit-il en laissant sa tête pour être en contact de son fils à travers sa femme.

Cela ne sert à rien de pleurer,
demain, je ne serais plus de ce monde.
J’vous fais mes adieux, et je vous présente
mes meilleurs vœux.
J’vous présente mes meilleurs vœux.

Quelques mois plus tard, Jack avait pu être là pour la naissance de son fils, et cela le rendait très heureux d’avoir pu y assister, car c’était la chose qu’il souhaitait le plus avant de s’en aller. Il lui écrivit une lettre, afin de lui expliquer toutes les choses qu’il aimait faire et ce qu’il n’aimait pas comme cela, il avait l’impression d’avoir laissé quelque chose de lui à son fils.

Jack avait eu le temps de prendre son fils dans ses bras pour la première fois lors de sa naissance. Samantha avait décidé de donner le nom de Jack à son fils car elle voulait qu’il puisse savoir tout ce que son père avait fait pour lui.

( X2 )

J’ai plus le temps de regarder derrière moi,
j’ai tout fait pour vous garder près de moi.
J’me suis battu comme il le fallait,
mais rien s’est arrangé.
J’ai plus le temps, j’ai plus le temps,
j’ai plus le temps.

Jack Junior O’Neill donna son premier sourire à son père lors de sa naissance. Jack reposa alors son fils près de sa mère afin de ne pas le faire tomber car se sentant partir, il prit la parole une dernière fois pour sa femme et leur fils :

- « Sammy, je t’aimais, je t’aime, je t’aimerais toujours. Ne l’oublie jamais s’il te plaît, je ne veux pas que tu restes à te morfondre dans la maison. Je veux que tu refasses ta vie avec un autre homme et qu’il puisse te rendre heureux ainsi que notre fils. Je t’aime !! » Dit Jack une dernière fois avant de s’effondrer sur le sol de la salle d’accouchement.

Une dernière fois

( X2 )

J’ai plus le temps de regarder derrière moi,
j’ai tout fait pour vous garder auprès de moi.
Je me suis battu comme il le fallait,
mais rien ne s’est arrangé.
J’ai plus le temps, j’ai plus le temps,
j’ai plus le temps.

Tout le monde était présent pour son enterrement militaire, et la jeune femme qui portait son fils tranquillement endormi contre sa maman dans un porte-bébé reçu un flot d’émotion de leur part.

Quelques années plus tard, la jeune femme préparait son fils afin d’aller au cimetière pour se recueillir sur la tombe de Jack O’Neill.

- « Maman, c’est vrai que mon papa était un homme bien ? » Demanda le petit garçon du haut de ses 3 ans.

- « Oh oui, ton papa était le meilleur de tous, je te montrerais des photos de lui en rentrant à la maison. Il a pu assister à ta naissance avant d’aller dans le ciel, et c’est ce qu’il voulait le plus quand on a appris sa maladie. » Rétorqua la jeune femme en posant des fleurs sur la tombe près de l’inscription gravée.

Le petit garçon lâcha la main de sa maman afin d’aller près de la tombe puis se baissa à la hauteur de la photo de son papa ainsi que la gravure inscrite sur la pierre tombale.

- « Je t’aime mon papa, même si je ne te connais pas, je t’aime tellement, j’aurais voulu que tu sois là pour maman car elle pleure tous les soirs dans son lit. Elle croit que je l’entends pas mais j’entends très bien. Je t’aime, papa. » Dit le petit garçon en posant un bisou sur la photo de Jack.

- « Tu es gentil mon cœur, viens nous rentrons à la maison pour ton goûter. » Répliqua Samantha en reprenant la main de son fils dans la sienne pour sortir du cimetière.

- « Maman, qu’est-ce qu’il y a inscrit sur la tombe ? Je veux savoir ce qu’il a écrit car je ne sais pas encore lire. » Demanda Jack Junior en regardant sa maman dans les yeux.

- « Ton visage, ton sourire et tes souvenirs sont gravés dans notre cœur pour toujours. Nous t’aimons de tout notre cœur. Le temps passe et tes traces s’effacent, à mon défunt époux partit trop tôt. » Lit Samantha en laissant des larmes coulaient le long de ses joues puis reprit : « Il y a quelques chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants. Jean d’Ormesson. »

Jack Junior dit au revoir à son papa puis il reprit la main de sa maman pour sortir du cimetière afin de prendre son goûter à la maison.

Ils rentrèrent tous les deux, savourant les moments qu’ils passaient entre mère et fils avec la présence de Jack dans leurs cœurs.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?