baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > L’œil de Baal

L’œil de Baal

Titiasyl, jeudi 7 septembre 2017

Ce papyrus a été trouvé dans un temple près d’Ugarit, en Syrie. Il est rédigé dans une langue proche de l’araméen ancien. On pense que l’image représente un des six « yeux » composant l’arme créée par Anubis. D’après des références, dans le texte, on attribue cet œil au goa’uld Baal.

Présentation
Objet : Le papyrus de l’œil de Baal
Cat. N° : SGC/04/115
Age : 1000 ans
Dimensions : 60 cm x 100 cm
But : Une représentation de l’œil de Baal, faite par des esclaves syriens des Goa’uld lors de l’élaboration des plans d’un monument à leur dieu
Lieu : Ugarit, Syrie
Créateurs : Les syriens
Matériau : Papyrus

La mythologie de Baal
Généralement considéré comme un dieu du ciel, Baal est présent dans toute l’Antiquité, de la Syrie à l’Égypte. Il en existe de nombreuses versions, ce qui pourrait indiquer que le Goa’uld qui l’incarnait s’est beaucoup déplacé sur la Terre. Ce dieu est censé créer la tempête et le tonnerre. La mythologie rapporte que Baal a combattu et vaincu Yamm, dieu de la Mer, mais qu’il a été vaincu par Mot, dieu de la Mort. Baal a été ressuscité par sa sœur, Anat, qui a probablement utilisé un sarcophage goa’uld. Les symboles inscrits dans les deux cercles de l’œil sont des représentations goa’uld anciennes évoquant probablement les batailles de Baal contre Yamm et Mot.

L’araméen
On suppose que l’image et le texte du papyrus ont été conçus par des esclaves syriens des Goa’uld. La langue antique utilisée serait une version rare de l’araméen. Ce dialecte étant inhabituel, le texte est difficile à traduire, mais Daniel Jackson a déduit que l’image représentait l’œil de Baal. Associé à cinq autres, cet œil forme une arme redoutable. On pense que l’image représente les plans d’un monument à la gloire du Goa’uld Baal, de ses victoires et de sa résurrection, confirmant qu’il était un dieu.

Baal, le dieu solaire
Dans plusieurs religions antiques, « Baal » était synonyme de « soleil ». C’était le nom couramment porté par les dieux solaires syriens et perses. L’image sur la périphérie de l’œil représente les étapes d’une éclipse solaire et la rotation des planètes, révélant que Baal est au sommet de ses pouvoirs.

La cité perdue d’Ugarit
Ugarit était une antique cité portuaire de Syrie du Nord. Elle se nomme maintenant Ras Shamra. Elle se trouvait à côté de la ville moderne de Latakia. Prospère entre 1450 et 1200 av. J.-C., cette cité a ensuite disparu, mais la zone a été redécouverte en 1928 par des archéologues français. C’est là que le papyrus de l’œil de Baal a été trouvé. Son texte est resté un mystère jusqu’à ce que Daniel Jackson en traduise une partie.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?