baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Les sculptures de la porte

Les sculptures de la porte

Titiasyl, samedi 9 septembre 2017

Quand le Colonel Renégat, Maybourne, a emmené SG-1 sur la planète PX5-777, lors de M06.15, l’équipe y a découvert une porte couverte de mystérieuses sculptures. On pense qu’il s’agit des messages laissés par une des grandes races d’aliens de l’univers, les Furling. Ces images racontent l’histoire d’une société utopique, et indiquent la manière d’y accéder à travers la porte.

Présentation
Objet : Les sculptures de la porte
Cat. N° : SGC/06/015
Age : 100 000 ans
Dimensions : 3,65 m x 4,60 m
But : Cette porte conduisait à la lune de PX5-777 où une race avancée avait tenté de développer une société utopique
Lieu : PX5-777
Créateurs : Les Furling
Matériau : Pierre

Les sculptures de l’arche
Les sculptures des murs de l’arche sont plus récentes que celle du cadran solaire. Il s’agit peut-être d’un avertissement destiné à ceux qui voudraient visiter la lune de PX5-777. Elles montrent un natif de la planète, levant une main vers un personnage dont un serpent sort de la tête. Ce geste pourrait être un salut innocent, ou une menace contre un dangereux envahisseur alien. On pense qu’un Goa’uld a contacté les natifs de PX5-777 et a essayé de contrôler leurs esprits en leur faisant absorber une plante qui modifiait leurs schémas de pensée. De toute évidence, ce plan a échoué : quand O’Neill et Maybourne arrivent sur la lune, tous les natifs sont morts, et les Goa’uld aussi.

Une lune utopique
Les images du cadran solaire, des sculptures anciennes, illustrent les intentions des races avancées de PX5-777 : revenir à un mode de vie plus simple et plus primitif sur leur lune. Les gens sont représentés par des fleurs, toutes poussant vers le soleil, symbolisant peut-être leur compréhension nouvelle des choses. Les fleurs sont des boutons de lys sur le point d’éclore, entourés par des xérophiles. Les lys est un ancien symbole de pureté et de perfection, et le xérophile est le symbole de l’unité. Même s’il est inhabituel que les inscriptions n’aient pas été faites dans un dialecte plus formel, les lys représentent le désir de leurs auteurs de se créer un paradis.

Le cadran de l’arche
Le cadran est utilisé en conjonction avec un clé de pierre, tournée selon un code séquentiel spécifique. Sur le cadran se trouve une inscription dans la langue des Furling. Jonas Quinn l’a traduite : « Seul le juste ouvrira la porte. » Cette phrase concerne la race avancée qui a tenté de développer une société utopique sur la lune de la planète, uniquement accessible à travers l’arche. Cette civilisation a envoyé des clés en pierre à toutes les espèces de la galaxie, les invitant à devenir membres de son « paradis ». Une de ces clés a été retrouvée par le Colonel Maybourne, qui s’en est servi pour voyager sur la lune du paradis perdu.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?