baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Armes > Armes Autres > La mine tobienne

La mine tobienne

Titiasyl, jeudi 14 septembre 2017

Heru’ur et Apophis ont choisi le champ de mines Tobien – un endroit neutre – pour parler de leur alliance. SG-1 a programmé secrètement une mine pour attraper le vaisseau d’Apophis et pousser les deux grands maîtres à la guerre. Grâce aux précisions du manuel, le SGC examine de plus près ces engins sophistiqués.

1/ Capacités du dispositif
La mine tobienne est une arme de défense automatique. Les Tobiens, une civilisation éteinte d’humains (sans doutes originaires de la Terre), ont conçu les mines pour repousser les attaques spatiales. Ils en ont placé des centaines de milliers autour de leur planète, et le champ de mines existe toujours. La fonction d’une mine tobienne est de viser des sources d’énergie déterminées – celles produites par les armes. Quand une mine en détecte une, elle se dirige vers la cible. Selon son réglage, elle explose à son contact ou à son approche. Chaque mine est une unité indépendante. Elle se repositionne constamment dans le champ.

2/ Programmation de la mine
Selon le mode d’emploi tobien récupéré par la Tok’ra, les mines peuvent être configurées pour détecter de nombreuses sources d’énergie. Les Tobiens les reprogrammaient à distance, avec une télécommande. On peut quand même les reprogrammer manuellement, comme l’a fait SG-1. Pour cela, il faut ouvrir une section à quatre panneaux afin d’atteindre la console de programmation. Puis on change les paramètres de vol et de détection en tournant des boutons. La rotation du bouton 2 de deux tours vers le bleu (à droite), puis de trois vers l’orange (à gauche) et enfin de deux vers le bleu, réinitialise le dispositif de détection de la mine.

3/ Fonction mécanique
La mine tobienne comprend six éléments : un boitier, des moteurs à inertie, deux plaques de détecteurs, une unité centrale, une charge explosive et un générateur. Les moteurs se trouvent à l’extérieur du boitier, dans deux extensions en forme de croissant. Ils permettent à la mine de lutter contre les effets de la pesanteur. Les sources d’énergie sont repérées par deux panneaux de détection circulaire, couvrant près de 360° sur les axes X, Y et Z. Les données sont envoyées à l’unité centrale, qui calcule les menaces et les réponses. Le noyau de la mine est un petit réacteur au deutérium, pouvant produire une explosion nucléaire.

4/ Caractéristiques techniques : la mine tobienne
Matériau du boitier : Titanium, or, carbone.
Vitesse moyenne : 6 500 m/s.
Rendement explosif : Environ 2,3 mégatonnes.
Portée : Dépend du réglage.
Durée de fonctionnement : Inconnue. Des centaines d’années, sinon des milliers.
Poids : 650 kg.
Créateurs : Les Tobiens.
Utilisateurs : Les Tobiens, SG-1, la Tok’ra.
Données complémentaires : Le générateur de la mine est alimenté par un noyau au deutérium, qui sert aussi de charge explosive. La puissance explosive de la mine diminue avec le temps, car il reste de moins en moins de deutérium pour l’explosion finale.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?